Lundi 27 Mai, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

[Focus] Scandales, fraudes, abus… : Que valent encore les passeports diplomatiques sénégalais ?

Single Post
[Focus] Scandales, fraudes, abus… : Que valent encore les passeports diplomatiques sénégalais ?
Revoilà les passeports diplomatiques sénégalais ! Alors que le nouveau régime a décidé de mettre un terme à la "pagaille", l’on découvre que les modalités d’octroi ont été modifiées par le président sortant, Macky Sall, à quelques jours de son départ. 

 

C’est la députée de la majorité Adji Mbergane Kanouté qui a vendu la mèche. Dans un post qu'elle a considéré comme un "coup de gueule", la parlementaire a révélé qu'« un ministre qui vient de procéder à la passation de service avec celui entrant ne peut pas voyager avec son passeport diplomatique. Telles sont les nouvelles consignes reçues des nouvelles autorités de notre cher Sénégal ». Une décision saluée par bon nombre de Sénégalais qui la considèrent comme un début de « rupture » tant chantée. 

De leur avis, rien de plus normal, dans un pays normal, que de bloquer les passeports diplomatiques des anciens ministres. « Quand on devient un citoyen ordinaire, on doit voyager avec un passeport ordinaire », résume un internaute. 

Mais l’affaire semble beaucoup plus complexe. Et pour cause ! A moins d’une semaine de son départ du pouvoir, Macky Sall a signé une série de décrets visant à élargir la liste des ayants droit. En vertu des dispositions de cet acte administratif, les ambassadeurs émérites et ambassadeurs à la retraite, les députés de l’Assemblée nationale - alors que seuls les membres du bureau et leurs conjoints étaient concernés -, les officiers généraux et leurs conjoints sont désormais pris en compte. Au même titre que les anciens chefs d’État, les anciens chefs de gouvernement, les anciens ministres et secrétaires d’État ainsi que leurs conjoints.

 

Des députés mouillés jusqu'au cou

Que valent les documents de voyage sénégalais ?  Ce sésame bien prisé par les Sénégalais, risque encore de devenir une épine sous le pied des nouvelles autorités. D'ailleurs, ce titre de voyage a fait l’objet de plusieurs scandales. En 2021, l’actualité a été bousculée par une affaire de trafic de passeports diplomatiques. La question était d’autant plus inquiétante que des élus de la République, notamment des députés de la majorité, sont cités directement.

Pourtant, au sortir du Conseil des ministres du 17 avril 2019, le président  Macky Sall avait lui-même instruit le ministre des Affaires étrangères d’alors, Amadou Ba, à mettre en place de nouveaux passeports diplomatiques, « en vue d’une plus grande rationalité dans leur octroi ».  L’objet étant de conjurer ce haro presque général sur le précieux sésame. 



En regardant dans le rétroviseur, on se rend compte qu’au Sénégal, les polémiques autour de la délivrance de ces types de passeport ne datent pas d’aujourd'hui. 



En effet, l'on se rappelle, en 2011, sous Abdoulaye Wade, des nouvelles faisaient état de la commercialisation de ce document prestigieux à coups de millions de francs CFA.

La même année, un jeune Sénégalais, voyageant avec un passeport diplomatique, est arrêté à l’aéroport de Casablanca, détenant de la drogue par-devers lui. Fils de parents proches du pouvoir de l'époque, il sera tiré d'affaires.

Dès son accession au pouvoir, en 2012, Macky Sall, avait décidé de mettre de l'ordre. "Mais le mal persiste toujours, parce que n'importe qui peut en disposer et à n'importe quelle fin, y compris des non Sénégalais", s'étrangle notre source.

En 2007, le président Abdoulaye Wade et son ancien Premier ministre Moustapha Niasse s’accusaient mutuellement de trafic de passeports diplomatiques.

Abdoulaye Wade accusait Moustapha Niasse d'avoir ouvert un bureau consulaire à Hong Kong pour vendre des passeports diplomatiques à des Chinois et que l’argent n’a jamais été reversé au Trésor. Le scandale avait explosé après la découverte dans la Seine du corps d’une Chinoise qui détenait un passeport diplomatique sénégalais.

Moustapha Niasse, à son tour, n’avait pas épargné Wade en l’accablant d’avoir vendu 26 passeports diplomatiques à la famille de Jonas Savimbi (chef rebelle angolais décédé en 2002).

 

L’administration Trump contre les « abus » des Sénégalais

En 2015, le ministère des Affaires étrangères avait signalé un lot de plus de 200 passeports diplomatiques déclarés perdus. Huit personnes ont été placées en garde à vue dans le cadre d’une affaire de trafic de passeports diplomatiques portés disparus. A la tête de ce trafic, se trouvait le fils d’un célèbre chef religieux qui vendait les passeports à 4 millions F CFA l’unité.

En décembre 2017, selon des informations de la presse américaine, l’administration de Donald Trump a déploré les comportements, sur le territoire américain, de certains Sénégalais qui abusent de leur statut de diplomate. A titre d’exemple, les plaintes de cabinets médicaux, de cliniques privées et d’hôpitaux américains contre certains ressortissants sénégalais détenteurs de passeport diplomatique se sont accumulées dans les services de la police américaine.

En effet, après des études menées par les services autorisés, sur instruction du département d'État américain, il est établi que certains proches de ces compatriotes vivant au pays de l'Oncle Sam et détenteurs de passeport diplomatique ne payaient pas les consultations et les soins dont ils bénéficiaient.

Afin de remédier à cette situation, les autorités américaines ont invité leurs homologues sénégalais à être plus attentives et vigilantes dans la délivrance de ces documents prestigieux de voyage.

Quand l’Espagne sauvait le Sénégal d’un embargo dans l’espace Schengen

En juillet 2018, le Sénégal avait échappé à un embargo contre ses passeports diplomatiques dans l’espace Schengen, après une mesure de l’Union européenne visant à imposer un visa aux détenteurs de passeports diplomatiques issus de certains pays.

D’après la presse, n’eût été l’Espagne, le Sénégal serait passé à la trappe. La France avait voté cette mesure nonobstant les liens étroits avec Dakar. L’objectif de cette mesure était d’identifier les véritables ayants droit du précieux sésame. Mais la décision avait finalement été suspendue en attendant d’y voir plus clair.

A noter, par ailleurs, que les passeports de service ne sont pas épargnés. Ces titres de voyage ont aussi été au cœur d’un scandale inédit, poussant le ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur à, fin 2022, ouvrir une enquête. «Tous les passeports de service délivrés entre le 1er janvier 2021 et le 13 décembre 2022» ont été annulés. C’est, en tout cas, ce qu’informait le ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur dans un communiqué. Le Maese affirme que cette décision a été prise suite à la découverte et au démantèlement d’un réseau de trafic de passeports de service sur la base de fausses qualités. 

Par conséquent, «il est demandé à tous les ayants droit dont la qualité est établie, de se rapprocher du Maese pour se faire établir de nouveaux passeports de service», après que les passeports délivrés sur les 12 derniers ont été révoqués par les autorités.

Evidemment, les investigations se poursuivent. Le Maese informe que l’ouverture d’une enquête a permis d’arrêter «tous les mises en cause», tout en tout précisant que l’affaire continue d’être traitée judiciairement par les autorités compétentes.




2 Commentaires

  1. Auteur

    Nianthio

    En Avril, 2024 (14:15 PM)
    En tout cas on ne peut faire des omelettes sans casser les œufs. Quand Sall était arrivé au pouvoir il a bloqué tous les passports qu Abdoulaye Wade distribuait comme de petits pains à ces imposteurs qui se font appelés marabouts. Voilà l origine de la colère de touba contre Sall.  Le passport diplomatique ça se respecte 
    Top Banner
  2. Auteur

    En Avril, 2024 (16:15 PM)
    Un zoo ça se mérite...
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email