Dimanche 15 Décembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Sécurité

Visite du président américain à Dakar : Comment la Police et la Gendarmerie ont réussi le pari de la sécurité

Single Post
Visite du président américain à Dakar : Comment la Police et la Gendarmerie ont réussi le pari de la sécurité

Pour une meilleure coordination des actions lors de la visite de Barack Obama au Sénégal, trois Quartiers généraux (Qg) de coordination ont été mis en place, informe L'Observateur. La Police, qui avait un officier de liaison de la Gendarmerie, avait installé son Qg au ministère de l’Intérieur. Du côté de la Gendarmerie, un officier de liaison de la police a été choisi. Dans le même ordre, un Etat-major de gestion du renseignement, la Cellule d’orientation stratégique (Cos), a été mis en branle et des décisions majeures sont prises en intelligence avec le préfet de Dakar. Selon nos confrères, des actions de reconnaissance, de dissuasion, d’assainissement, de désencombrement et de sécurisation ont été menées sur le terrain, une dizaine de jours avant l’arrivée de Barack Obama, par des brigades mixtes (Police-Gendarmerie). Les artères les plus fréquentées, les milieux interlopes et les zones réputées criminogènes de la capitale sont alors quotidiennement investis par les forces de l’ordre. Ce dispositif est renforcé par l’intensification du plan « Kaarangue », davantage orienté vers une gestion de la menace terroriste.

À sept (7) jours de l’arrivée du couple présidentiel, la hiérarchie de la Police, de la Gendarmerie et de la Douane conviennent avec les détachements des forces spéciales américaines de missions d’inspection et de reconnaissance sur les sites inscrits dans le calendrier des visites de l’invité du Sénégal. Il s’agit de l’île de Gorée, l’Hotel Radisson, la Cour de cassation, l’aéroport de Dakar, le Palais présidentiel et la base de la marine sénégalaise. Des éléments de la Brigade d’Intervention polyvalente (Bip), du Groupement d’Intervention de la Gendarmerie nationale (Gign), de la Division des Investigations criminelles (Dic), de la Sûreté urbaine (Su) et du Groupement mobile d’intervention (Gmi) sont réquisitionnés pour des actions d’assainissement d’envergure à Gorée, sur la plage de Magic Land et celle jouxtant le complexe « Sea Plaza», lequel a été ciblé du fait de sa proximité avec l’hôtel où devait séjourner le président américain.

Les épaves de véhicules, les mendiants et déficients mentaux… sont délogés des trottoirs. L’axe allant du Lagon 1 (Corniche Est) à la Pointe des Almadies, qui abrite des édifices stratégiques et sites d’hébergement des invités, est quotidiennement investi par les éléments des dispositifs mixtes, appuyés par les éléments des commissariats d’arrondissement. Le secteur des Almadies, qui relève de la compétence des gendarmes, est géré par les brigades de gendarmerie du secteur, renforcées par leurs collègues du Gign. En sus de la mission générale de maintien de l’ordre, de sécurisation et de surveillance, deux autres missions prioritaires étaient mentionnées en lettres capitales. Il s’agit de la maîtrise de la menace terroriste et de la gestion d’éventuelles agitations de l’opposition dans cette période, en banlieue. Pour parer à toute éventualité, un dispositif particulier a été mis en place au Commissariat central de Guédiawaye. La Marine nationale n’était pas en reste. Elle a transporté les présidents Sall et Obama de Dakar à Gorée et a joué sa partition dans la sécurisation de l’île. Une mission qu’elle a menée conjointement avec les services secrets américains. Les commandos marins et autres plongeurs et la marine ont sillonné l’île de Gorée pendant toute la durée de la visite de Barack Obama et sa famille. Côté logistique, plusieurs engins motorisés, d’escorte, de transport de troupes et de maintien de l’ordre ont été mobilisés. Des « dragons » et des engins blindés de couleur blanche destinés au Mali dans le cadre de la Misma ont été positionnés le long de la Corniche Ouest. Un dispositif impressionnant et huilé qui a donné les résultats escomptés. Aucune faille sécuritaire n’a été notée, ce qui a valu aux forces de sécurité sénégalaises des satisfecit émanant de leurs collègues américains, séduits qu'ils ont été, par leur professionnalisme.


Article_similaires

5 Commentaires

  1. Auteur

    A.

    En Juin, 2013 (10:56 AM)
    Le sénégalais est bon quant il veut sans rien n'attendre des autres !!! mais c'est quand il veut.
  2. Auteur

    Like

    En Juin, 2013 (11:16 AM)
    bravo et felicitations vivre macky vive Obama vive les 2 grand dame vive le senegal et vive ll afrique :up:  :up:  :up:  :up:  :-D 
    Auteur

    ????????

    En Juin, 2013 (20:16 PM)
     :haha:   :haha: 
    Auteur

    Amokho

    En Juin, 2013 (22:18 PM)
    il faux savoir que le terorisme ne vient pas du ciel cmme la pluis il faux securiser nos fronthiere aussie

    Auteur

    .....

    En Juin, 2013 (12:57 PM)
    Bravo!

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email