Petite Intervention : L’utilisation des réseaux sociaux en Afrique !

Blogs

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

 

Je me rappelle que l’Afrique, en ce qui concerne la révolution industrielle, n’était qu’un spectateur dans tous les domaines. Elle ne faisait que consommer. Les années passent, il y a les indépendances, avec l’aide des pays occidentaux, elle continue à consommer.

Je me rappel des téléphones fixes où dans un quartier, dans les régions par exemple, une seule maison en avait et tout le quartier y aller pour répondre. Ensuite il y a les télécentres, on se croyait suivre la tendance européenne. Mais arrive l’avènement des cyber café, des téléphones portables jetables, et là encore l’Afrique n’a fait que consommer.

Si on y voit claire, on n’a pas senti ces changements venir : on a pas senti la révolution partante des téléphones fixes, aux portables jetables jusqu’à l’avènement des androïdes, des smartphones etc. 

Mais en y voyant claire, plus précis, on se rends compte que c’est la seule période de l’histoire que l’Afrique égalise l’occident en termes de TIC, même si ce n’est pas de manière très exhaustive.

Une première fois dans l’histoire que l’Afrique soit au même niveau d’informations que l’occident ! Ça doit être une opportunité pour combler le gap.

Ça doit être le moment d’être productif, actif et utiliser de manière optimale ses ressources que nous offrent les technologies.

Mais on se rends comptent que nous passons notre temps à nous intoxiquer les uns des autres avec de faussent informations, on passe notre temps à surfer de réseau social à réseau social sans pour autant maximiser notre optimiser cette opportunité que l’histoire nous offre.

Désolé pour ce long message, c’était plus fort que moi, ne laissons l’occident nous échapper encore une fois. On est en ce moment au même niveau en matière de TIC, c’est l’occasion de mettre en place les pistes vers le développement, vers le changement !

Le développement des TIC est un moyen pour combler le gap des 50 de retard de l’Afrique. Ne laissons pas les réseaux sociaux nous divertir pendant que l’occident travail, soyons dynamique, soyons à la hauteur de ces TIC, et pour une fois encore l’Afrique ne sera pas consommateur !

Balla Mbaye DIOP, Chercheur-CREA

 

 

 

Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :