Le mouridisme un modèle de développement endogène

Blogs

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

  Cheikh Ahmadou Bamba "Travaille pour ce monde comme si tu devais vivre éternellement, et travaille pour l'au-delà comme si tu devais mourir demain"   Cheikh Ahmadou Bamba "Vous les jeunes pour ne pas être déshonorés demain, il faut mettre le savoir avant toute chose."      Le modèle Mouride de développement qui est centré sur Touba, la ville sainte avec comme une des principales organisation citée ici Matlaboul Fawzayni (la dahira de l'émigration). L'émigration mouride qui transcende les groupes ethniques, est un mouvement religieux fondé sur la participation de l'organisation de la ville bénie de Touba à partir des cinq continents. C'est une globalisation qui touche l'aspect culturel, religieux et économique, donc un développement avec différents aspects, difficile à maitriser. Ici nous allons essayer d'exposer l'aspect économique, culturel et religieux de l'émigration mouride. Nous allons citer un seul exemple parmi d'autres Matlaboul Fawzayni; cette organisation considére son action comme une gratitude au khalifa pour sa volonté de partager sa ville sainte avec les talibés mourides. Chaque programme de développement est soumis à l'approbation du Khalifa. C'est un projet de développement qui se concentre sur l'éducation, la santé, l'eau, l'assainissement, et la sécurité. Des cotisations annuelles minimales sont fixées au niveau national et international pour chaque disciple mouride. D'autres selon leurs moyens participent avec de grandes sommes le plus souvent dans la discrétion totale. Au-delà des cinq prières obligatoires et des prières susrogatoires  le mouridisme est caractérisé par le culte du travail, la nécessité d'obéir à son marabout et le sens de l'humilité et d'entraide. Touba la ville sacrée est le lieu de prédilection de la communauté mouride et tout businessman qui désire asseoir son business au Sénégal. Le développement de la ville de Touba a joué un rôle extrêmement important dans la décentralisation de Dakar en créant un deuxième pôle d'attraction de commerce, d'activités religieuses et culturelles. C'est dans ce contexte que l'autoroute et les aéroports aussi bien de Diass et de Touba sont cruciaux. La réalisation de ces infrastructures va jouer un rôle déterminant  pour le développement de l'agriculture, du commerce national et international  On ne saurait terminer ce bref exposé sans parler de la mission culturelle et religieuse du mouridisme, Touba est caractérisée par sa Mosquée qui est l'épicentre et le symbole sacré de la ville avec ses multiples fêtes religieuses connu particulièrement sous le nom de Magal. Le mouridisme qui est un des 3 sectes les plus populaires; le Khadria le plus ancien, et le Tidjania qui est aussi dominant sont tous, de la branche soufi de l'islam au Sénégal est l'objet de beaucoup d'études à travers le monde. Le caractère sacré du travail fait que les talibés mourides sont partout dans le monde. Toutes les couches sociales sont représentées il y'a des entrepreneurs, des ouvriers, des étudiants des professeurs des paysans etc, le mouridisme couvre tous les secteurs du commerce extérieur et intérieur. Cheikh Ahmadou Bamba Day est célébré à travers le monde où des thèmes très diverses qui couvrent l'islam en général et le mouridisme en particulier sont traités.  L'émigration mouride touche de nombreuses dimensions, notamment la promotion économique, sociale et l'enrichissement culturel par la promotion de l'islam comme religion de paix et de concorde aussi bien  dans le pays d'accueil qu'au Sénégal. Le mouridisme s'inscrit dans une logique de participation active à la globalisation.    La diaspora mouride dont l'objectif parmi d'autres, est l'urbanisation de la ville de Touba qui est strictement liée à sa globalisation est un exemple développement endogène pour le Sénégal. NB  Notre définition du développement ici est aussi bien économique, sociale, culturelle et religieuse.   Djibril Ndiaye PH.D.
Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :