Marre - marre et marre de ces africains qui ............................

International
  • Article ajouté il y a 17 octobre 2012
  • Author: diarra mame

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

Ras le bol !!! cette expression peut à elle seule résumer le ressentiment qu'éprouvent certains Africains à l'égard de leur classe ''intellectuelle''

Dans un article paru sur Seneweb en Mars 2011 le professeur Thioub avec toute son éloquence vient nous expliquer que l'esclavage est aussi le fruit de l'implication active de certains africains dans ce commerce honteux. Loin de moi l'idée de m'attaquer à la personne  du professeur Thioub mais je m'insurge contre cette attitude assez répandue en Afrique et surtout dans les cercles intellectuels qui vise à amoindrir certains faits historiques.

Ce que nous attendons des intellectuels noirs africains c'est qu'ils arrêtent de nous rabâcher ces chansons déjà entendues de je ne sais d'où, nous sommes plus à l'époque de '' y a bon banania ou de nos ancêtres les gaulois'', ce qu'on attend d'eux c'est qu'ils se posent en défenseurs de la mémoire de ce continent, qu'ils s'activent dans l'éveil des consciences collectives africaines et non pas dans l'auto-flagellation  permanente.

 

Effarée j'ai été quand j'ai vu à la télé un intellectuel sénégalais vantant les bienfaits de la colonisation !!

Choquée j'ai été quand j'en ai entendu un autre dire sur les ondes d'une radio assez connue que la responsabilité de l'esclavage est partagée !!

 

La question que je me suis immédiatement posée est : que cherchent ils au fait ? Gagner en reconnaissance ? Plaire aux anciens bourreaux ? Où était-ce simplement de la pure méconnaissance ou encore serait-ce l'effet d'un lavage de cerveau ?

Nos pseudos intellectuels gagneront à imiter leurs homologues juifs et pourquoi pas français, le rapprochement est assez intéressant, pourquoi ? Parce qu'il ne reviendrai à aucune personne saine d'esprit l'idée d'essayer de minimiser l'holocauste pour les juifs ou la seconde guerre mondiale pour la France.

Pourquoi ? Parce qu'un formidable travail intellectuel a été abattu par les uns et les autres pour faire entrer dans la mémoire collective que ce fut une atrocité. Essayer d'en minimiser la portée ou d'en débattre ferait de vous immédiatement un antisémite ou révisionniste à abattre et à ranger dans l'anonymat complet. Si ceux là ont eu ce mérite c'est bien grâce au travail acharné de leur classe intellectuelle qui a fini de porter ces fruits.

Alors la question est, qu'attendent donc les intellectuels africains pour faire de même au lieu de rester là à nous parler de responsabilité partagée ou de bienfaits de la colonisation ? Une invitation sur RFI ou France 24 en vaut elle la peine ?

D'ailleurs peut on parler de responsabilité partagée quand un continent a été saignée unilatéralement pendant 300ans d'esclavage ? Alors OUI c'est vrai qu'il y avait des traitres africains mais ils sont à ranger dans les rangs des collabos.

Ah oui oui !! collabos ce terme ne vous rappelle t-il pas quelque chose ? En France entre 1940 et 1945 beaucoup de citoyens Français ont collaboré avec les nazis en livrant une partie de leurs compatriotes aux occupants mais est ce pour autant que vous allez entendre les Français dire que la responsabilité était partagée ? La réponse est NON !! Les actes de traitrise d'une minorité ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de la majorité silencieuse.

Idem aussi pour l'holocauste, on le sait bien des juifs ont eu à dénoncer les leurs, à collaborer comme gardiens de ces lieux honteux, est ce pour autant qu'on va les rabâcher avec une pseudo responsabilité partagée ? La réponse est NON !!

Les reproches qui sont adressés à nos intellectuels sur la question de l'esclavage peuvent aussi l'être sur la question du colonialisme, si Jacques Chirac a eu le toupet de proposer un projet de loi sur les bienfaits de la colonisation c'est aussi grâce à la mollesse de notre classe dirigeante et de ces mêmes intellectuels. 200 ans de colonisation avec un pillage systématique des ressources minières et agricoles de tout un continent et on ose nous parler de bienfaits ? Mais de qui se moque t-on ?

Le manque de travail de fonds et l'amateurisme de nos intellectuels la dessus sont tellement effarants à tel point que d'autres personnes se chargeront d'écrire l'histoire à notre place.

 

Peut-on parler de bienfaits quand pendant 200 ans des ressources agricoles et minières étaient directement acheminaient en métropole sans contrepartie ?

Peut-on parler de bienfaits de la colonisation quand pendant 200ans le pouvoir colonial a eu recours à des travaux forcés dont ont été victimes des milliers de Maliens, Congolais  ?

 

Si maintenant certains intellectuels viennent nous chanter le refrain des bienfaits faits de la colonisation en sous entendu que trois ou quatre hôpitaux ont été laissés ça et là, quelques kilomètres de routes construits ça et là, la langue comme héritage nous permettant de nous comprendre entre africains c'est qu'ils n'ont absolument rien compris ou sont amnésiques .

 

Pour rappel un seul pays, oui un seul pays en Afrique est capable de vous apporter un démenti cinglant c'est l'éthiopie éternelle , seul pays africain qui n'a pas été colonisé, et qu'ont le senegal – le mali – la côte d'ivoire – la guinée que l'éthiopie n'a pas ? La réponse est RIEN !! alors vouloir nous dire que si nous n'étions pas colonisés nous serions à l'état de primitifs (car en réalité c'est ce que sous entend l'expression bienfaits de la colonisation, osons le dire) c'est vraiment nous prendre pour des guignols, cette éthiopie n'a pas non plus été colonisée ce qui n'empêche en rien aux éthiopiens de parler entre eux et avec leurs voisins, d'avoir leurs routes, leurs écoles bref de faire leur chemin .

 

Cette contribution est d'abord un coup de gueule, un ras le bol vis à vis de notre classe intellectuelle prompte à inculquer aux africains cette mentalité d'auto-flagellation. Le travail intellectuel est quelque chose de primordiale dans tout pays et pour toute civilisation, comme je l'ai souligné un peu plus haut c'est grâce à ce formidable travail que la mémoire collective condamne unanimement l'holocauste pour les juifs et l'occupation de 40 – 45 pour les français et qu'aucun individu n'oserait s'aventurer à leur parler de bienfaits ou de responsabilité partagée.

Combien de fois n'a t-on pas entendu ''bah ils vivaient mieux lors de la colonisation ou « notre pays n'a pas à demander pardon pour son passé colonial »dixit sarkozy …...etc'' , tout ça pour dire que si les intellectuels africains sont les premiers à verser dans le révisionnisme ou dans ''l'amoindrissement'' de ces crimes contre l'humanité  alors faudra pas s'inquiéter que  l'histoire africaine soit banalisée - ignorée - méprisée. 

Résultat : pour des faits historiques honteux pour l'humanité (esclavage, colonisation, holocauste, occupation....etc) on appliquera une mémoire sélective, une culpabilité sélective selon que ça concerne l'Afrique ou une autre entité.

La faute à qui ? à nos intellectuels bien sûr, mais pas seulement …..... (à suivre)

Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :