Expérience et Interprétation des 7 chakras

Blogs

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

L'artiste projette son inspiration sur l'écran de la matière.

Le Yogi projette son inspiration sur un écran de lumière.

Babacar Yogi Khane, Le Yoga de la parole

 

 

Dans l’anatomie humaine, coexistent cinq principaux types de circulation. L’air, inspiré des narines, circule à travers l’appareil respiratoire contrôlé par nos poumons afin d’assurer nos besoins en oxygène. La deuxième circulation, celle des  aliments, est assurée par l’appareil gastro-intestinal dont le principal moteur est l’estomac. Les aliments absorbés sont partiellement transformés en nutriments pour alimenter la circulation sanguine  avec comme principal moteur le cœur tandis que l’appareil respiratoire fournit le dioxygène nécessaire pour assurer l’oxygénation de tous les organes. La quatrième circulation s’effectue par le biais des nerfs à travers le système nerveux avec comme principal moteur l’encéphale et la moelle épinière. La cinquième circulation de l’énergie vitale, s’effectuant le long de circuits appelé méridiens et entre des roues d’énergie appelées chakras, impacte la conscience et le psychisme. Ces chakras génèrent, transforment et distribuent l’énergie circulant dans le corps appelée Prana (tradition indienne) et Chi (tradition chinoise). Cette circulation n’est malheureusement pas reconnue par la science car, contrairement aux autres, elle est difficile à localiser et ne possède pas un seul moteur mais sept principaux chakras présentés et positionnés ci-dessous.

Chakra racine ou chakra-terre. Le chakra racine, situé sous le sexe dans la zone du périnée et du coccyx,  possède un impact considérable sur la sexualité et l’énergie vitale.  Assurant l’équilibre corporel, ce chakra semble être relié à la paire de nerfs coccygiens et aux 5 paires de nerfs sacrés. Leurs fonctions sont d’envoyer des messages aux jambes,  à la plupart des organes génitaux externes, à la région de l’aine, à la vessie et au sphincter anal. Un circuit de visualisation pour stimuler cette source d’énergie consiste d’abord à déplacer son imaginaire de la plante d’un pied vers le chakra racine en remontant le mollet et la cuisse, ensuite à descendre par l’autre cuisse jusqu’à la plante du pied. Avec comme élément principal la terre, ce chakra stimule la sexualité, la vivacité et la capacité à être bien ancré dans notre monde matériel.

Dans la tradition islamique, le coccyx, seule partie du corps à se conserver à vie sous terre, se situe au début et  à la résurrection.  «Tout périra du Fils d'Adam, sauf le coccyx, duquel il fut créé et duquel il sera recomposé. » (hadith récité par Al Boukhari, dans Il mosnad).

Au Sénégal, un sort appelé Xaala  peut être jeté à un homme pour annihiler toute acquisition d’une érection lors de relation sexuelle. Cette opération mystique vise principalement ce chakra et celui du nombril présenté ci-dessous.

Chakra du nombril. Situé sous le nombril, ce chakra stimule notre identité profonde, notre connaissance de soi, notre perspicacité et notre sérénité émotionnelle. En conséquence, avec comme élément principal l’eau, il reflète la sociabilité, l’amabilité et la flexibilité de l’individu. Ce chakra se situe au niveau de la zone des nerfs spinaux lombaires et des 3 derniers thoraciques (T12-T10) dans le prolongement de la moelle épinière. Leurs fonctions sont d’envoyer des messages aux parties inférieures de l'abdomen et du dos ainsi qu’à certaines parties des jambes et des organes génitaux externes.

Dans la tradition africaine, c’est ce chakra qui est excité en premier lors des transes d’une personne  souvent observées lors des séances de Ndeup. Comme ce chakra est associé à notre part de féminité, ceci peut expliquer la prédominance féminine durant ces activités thérapeutiques. Dû probablement à mon bagage génétique de Soumbar, ce chakra fut le premier à se réveiller naturellement à mon niveau.

Chakra du plexus solaire. Ce troisième chakra, positionné au niveau du plexus solaire, est le siège de l’affirmation de soi, du pouvoir personnel, de l’égo démesuré et des émotions négatives. Il semble être connecté aux  5 nerfs spinaux thoraciques médians (T9-T5) dont les  fonctions consistent à l’envoi  de messages au thorax et à certains muscles du dos. Ce chakra stimule la joie de vivre,  la confiance en soi et la capacité à trouver sa place.

Au Sénégal, quand on dit littéralement qu’un patient a perdu son plexus solaire (Naw bou danou), il s’agit de l’équilibre de ce chakra qui est recherché par des touchers (mocheu) faciaux et dorsaux.

Chakra du cœur. Ce chakra, situé au centre de la poitrine et légèrement au-dessus des mamelons, stimule l’amour de soi comme d’autrui. Il semble être connecté  aux nerfs spinaux thoraciques et aux deux derniers ganglions cervicaux. Leurs fonctions consistent à l’envoi  de messages au thorax, à certains muscles du dos, aux épaules, aux bras et aux mains.

Chakra de la gorge. Ce cinquième chakra, situé dans la gorge, est le siège de la créativité, de la communication et de l’expression de soi. En rapport avec l’audition et nos capacités réceptives,  ce chakra est le siège de notre pertinence de jugement et de perception. Il semble être connecté aux six premiers ganglions cervicaux dont les fonctions consistent à l’envoi des messages à l'arrière de la tête, au cou et  aux épaules. Ce chakra est également connecté aux nerfs crâniens qui contrôlent la motricité des yeux, du nez et de la bouche. Il stimule la capacité de communication. L’atteinte de ce chakra induit souvent des pertes d’utilisation des cordes vocales de certains chanteurs.

Chakra frontal ou du troisième œil.  Ce sixième chakra, placé au centre du front, semble être connecté au cortex cérébral du cerveau et aux zones du cerveau associées au raisonnement. Ce chakra stimule la logique et l’intuition. Sa stimulation ralentit relativement la vieillesse et accroit l’intelligence par le développement du raisonnement logique.

Chakra couronne.  Ce septième chakra, situé au sommet du crâne, représente l’accomplissement de soi. Siège de la conscience pure, ce chakra  stimule l’éveil spirituel et la communion avec le divin. Sa stimulation peut induire une plus forte sensibilité du centre du crane par rapport à la lumière artificielle et au soleil. Une protection contre un tel inconfort peut justifier partiellement le port de la kippa juive et musulmane. D’ailleurs, certains chercheurs essaient de montrer les biens des cinq postes de la prière musulmane en les associant à des positions d’activation des chakras (voir site ci-dessous).

http://naturel1.blogspot.ca/2012/10/le-yoga-de-la-priere-islamique.html

 

Un circuit appelé circuit-colonne, consistant à remonter la colonne vertébrale à partir du chakra racine jusqu’au sommet du cerveau et ensuite redescendre par la face, le cou, la poitrine et le ventre jusqu’au point initial de départ, permet de visiter et découvrir tous les chakras. Leurs éveils ne devraient pas être forcés, mais plutôt s’accomplir naturellement, dans un cadre sain d’hygiène de vie, suite à des pratiques régulières de méditation combinées à des exercices physiques et à des techniques de respiration. Ces techniques respiratoires à 2 temps, 4 temps, abdominale et thoracique, pourraient être introduites dès les premières étapes de notre système d’éducation. Certes, cette introduction ne devrait pas avoir la priorité sur celle des langues nationales. Cependant, elle faciliterait de meilleures acquisitions de connaissances. Dans cette perspective, la contribution de Yogi Babacar Khane serait souhaitable. Son expertise est malheureusement plus reconnue et exploitée à l’extérieure qu’au Sénégal. Toutes ces initiatives pourraient être introduites à travers des école-pilotes et ainsi nous empêcher à tergiverser et à remettre pour demain ce qui devrait être fait aujourd’hui.

Dr Youssou Gningue, Chair of Math and Computer Science Dep., Laurentian University, CANADA

Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :