À Soweto, Barack Obama se dit optimiste pour l'Afrique

  • Par : Le Figaro | Le 30 juin, 2013 à 16:06:14 | Lu 8631 fois | 8 Commentaires
content_image

À Soweto, Barack Obama se dit optimiste pour l'Afrique

«Je crois en vous», a déclaré le président américain aux étudiants de l'université de Soweto, le plus célèbre township d'Afrique du Sud.(Johannesburg, envoyé spécial)

L'opération de séduction de Barack Obama en Afrique comptait une étape importante: son intervention face aux étudiants de l'université de Soweto, le plus célèbre township d'Afrique du Sud. Costume bleu et sourire impeccable, le président américain s'est attaché à convaincre des bonnes volontés de son pays vis-à-vis d'un continent que les États-Unis sont souvent accusés de ne pas prendre au sérieux. 

Mais avant de plaider, micro en main dans un exercice qu'il affectionne, Barack Obama a rendu un vibrant hommage à Nelson Mandela, toujours hospitalisé. «C'est un modèle pour moi et pour toute l'humanité.» «Il a démontré qu'en dépit d'une histoire tragique une nation peut aller de l'avant.» Aux jeunes gens triés sur le volet qui l'interrogeaient, dans la salle de l'université mais aussi depuis le Kenya, l'Ouganda et le Nigeria, il a insisté sur sa confiance. «Je crois en vous», a-t-il assuré, soulignant que comme Nelson Mandela, il est «fondamentalement optimiste».

Un coup de griffe aux Chinois

Les débats ont longuement tourné autour du commerce et des opportunités de développement au moment où l'Afrique du Sud compte beaucoup sur les investissements américains pour relancer une croissance qui fléchit. Barack Obama a donc fait quelques promesses comme celle de se battre pour prolonger un programme qui lève les barrières douanières sur certains produits d'exportation vers les États-Unis. 

Mais il a surtout insisté pour que l'économie africaine se transforme et intègre mieux le marché mondial. «L'Afrique ne doit plus être une simple réserve de matières premières exploitées par une main-d'œuvre pas chère et dont la valeur ajoutée est encaissée par d'autres loin d'ici», a-t-il martelé, en un coup de griffe à la Chine.

Obama a néanmoins pris garde de ne pas s'en prendre à Pékin, devenu le premier partenaire économique du continent. «La Chine est la bienvenue, tout comme l'Inde ou la Turquie. Tout le monde doit aider au développement.» Une aide qui, à ses yeux, n'est pas de la charité. «Nous avons besoin de nouveaux consommateurs pour acheter nos iPad et nos Boeing», a-t-il à moitié plaisanté.

Lutter contre la corruption

Ses interventions ne furent pas dénuées de critiques envers un continent où la démocratie reste souvent fragile. Reprenant les thèmes développés lors de son discours au Ghana en 2009, il a affirmé que des institutions fortes, une lutte accrue contre la corruption et pour les libertés individuelles étaient indispensables à la croissance. «Il faut être réaliste. La corruption existe encore trop et c'est mauvais pour les investisseurs.»Mais Barack Obama a aussi dû défendre sa politique antiterroriste, à l'heure où les groupes radicaux se montrent de plus en plus actifs en Afrique. 

«Nous avons eu des victoires notamment contre al-Qaida et Ben Laden. Mais il y a des groupes en Afrique, comme Boko Haram, au Nigeria. Ils n'ont pas les mêmes capacités de nuisances internationales, mais ils tuent beaucoup de gens», a-t-il reconnu. Pour lutter, le président américain compte sur une amélioration des conditions de vie qui priveront les extrémistes de nouveaux militants, mais aussi, à plus court terme, sur la coopération entre États africains. 

«L'Union africaine a le projet de bâtir une force qui permettrait d'intervenir», a-t-il rappelé, promettant le soutien en équipement des États-Unis. Une réunion autour de ce dossier est prévue en décembre à Paris.

Le Figaro

Articles similaires

Commentaire (4)


Goren En Juin, 2013 (16:27 PM) 0 FansN°: 1
Afrique mon Afrique



Devons nous avoir des armées ?

Quel type d’armées devons-nous avoir ?

Aucun pays africains n’a la possibilité, ni militaire, ni industrielle, ni diplomatique de se lancer dans une guerre ou d’en soutenir une.

Sommes a l’époque ou les conflits se règlent dans les champs de bataille ?

Les PPTE n’ont plus la possibilité de régler leurs blém par la force des armes.

Aidons nous et qu’on ne se saigne pas.

Que l’occident dégage.

Tournons nous les uns vers les autres et faisons-nous confiance.

Django Unchained En Juin, 2013 (19:50 PM) 0 FansN°: 1
 :down:  ce putois ment comme il pÈte. nous avons en main la liste des pays africains qu'il souhaite bombarder et dÉstabiliser voilas la raison de sa visite en afrique. sa fait longtemps que les prÉsidents amÉricains ne travaillent plus leur pays. ils sont devenus des courtiers commis voyageurs de la mafia arabe du qatar et de l'arabie, pour racler le reste des gouttes de pÉtrole qui reste sur la planet. comme le vieux gorgui oncle tom wade en libye pour le compte de son patron sarkozy, obama fait de mÊme pour la mafia des caÏds du qatar et de l'arabie. apres son mandant les satanistes mettront un poney pure sang texan a la maison blanche pour finir le travail. leÇon a mÉditÉ les reptiliens des satanistes qui n’Épargnent jamais leurs alliÉes sous leur protection des dangers que les dragons reptiliens ont eux mÊmes crÉe. les traÎtres qui trahissent leur peuple jouent a un jeu trÈs dangereux en se blottissant sous les ailes des anges dÉmoniaques. les traÎtres se croient protÉger mais ne savent pas que les dÉmons pires que des phÉnix se suicident par leur propre feux.
Verra Bien En Juillet, 2013 (20:29 PM) 0 FansN°: 2
la visite de barack obama en afrique a donné l'occasion à une grande partie de la presse européenne de faire pleuvoir les critiques sur le président américain. le financial times rappelait la semaine dernière que si bill clinton avait signé des accords de libre-échange avec plusieurs pays africains, et si george bush s'était engagé dans un programme de lutte contre le sida, les initiatives de barack obama sont maigres.

depuis sa visite en 2009 au ghana, pays témoin d'une afrique en pleine forme, le président a effectivement délaissé ce continent. a l'inverse, l'europe reste convaincue, chiffres à l'appui, que l'afrique est le prochain moteur de la croissance mondiale. sept des 10 économies qui connaissent les taux de croissance les plus élevés sont africaines. l'europe dénonce l'abandon de l'afrique par la présidence américaine, avec en creux l'abandon de l'europe par washington.

pour être tout à fait exact, le président américain a tout de même présenté un plan d'investissement de 7 milliards de dollars en afrique pour développer les réseaux électriques. l'énergie, le grand "thème" de barack obama pour l'afrique ? a vrai dire, rien n'est moins sûr. l'engagement des etats-unis en afrique ne semble pas dépasser la simple "assistance", agrémentée de quelques contrats signés par general electrics.

nous avons beau jeu de critiquer cette indifférence, et nous oublions un peu vite que le continent européen reste dans une certaine mesure admirative des choix faits par barack obama. si nous souffrons du virage vers le pacifique du président américain, nous savons qu'il s'agit d'un choix pragmatique et logique. ainsi on peut se demander si l'hôte de la maison blanche fait réellement une erreur en se détournant de l'afrique.
Don Pessi De Guinawrail En Juin, 2013 (20:25 PM) 0 FansN°: 2
Sorry Mister Presisdent, vous même ne croyez guère à ce que vous dites là... C' est du baratin ou bien alors vous penser à l´ échéance de, vers... l' an 2513!

En aucun cas, vous ne pouvez être plus optimiste que les africains eux-même en ce qui concerne leur devenir...

Merci pour ce rêve.

 :sad:  :sad:  :sad: 



Ps.: en attendant, pensez, je vous prie Mister President, à nous apporter votre assistance dès maintenant en vue du "MBEUNDE ANNUEL-PERPÉTUEL" en cette veille de l' hivernage 2013

 :sad:  :sad:  :sad: 
N'importe Quoi ! En Juillet, 2013 (20:11 PM) 0 FansN°: 3
De toute façon les chiffres le disent.



l'Afrique avance malgré le poids des Occidentaux sur son dos !
Eurydice En Juillet, 2013 (22:09 PM) 0 FansN°: 4
C'est ce qu'il disait aussi aux frères musulmans d'Egypte, tout en les gavant de milliards, aujourd'hui disparus dans les coffres des banques du Moyen-Orient! "J'ai confiance en vous!" Le résultat est sous les yeux du monde. Une partie du peuple , soutenue par l'armée, vient de remercier je devrais dire "re-morsié Morsi ", avant que de le jeter en prison, peut-être non loin de la cellule de Moubarak , qui l'y eut enfermé plus d'une fois. Et qui, dit-on, ne s'est pas privé de persifler "Il y a plus de gens qui manifestent contre lui, que contre moi, l'année dernière!

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Services

NECROLOGIE

Awa Diallo Mboup

30 Septembre 2006 - 30
Septembre 2012

QUE LE BON DIEU L'ACCEUILLE DANS SON PARADIS

ANNONCES AUTOMOBILES

Nissan - NS

19 000 000 FCFA

Mercedes-Benz S Class

1 500 000 FCFA

Mercedes-Benz S Class

3 000 000 FCFA