L'esclavage de jeunes Mauritaniennes en Arabie saoudite face à la justice

  • Source: : RFI | Le 02 avril, 2018 à 02:04:52 | Lu 3608 fois | 13 Commentaires
content_image

L'esclavage de jeunes Mauritaniennes en Arabie saoudite face à la justice


Le retour de Lalla Mint Mohamed Vall, il y a huit jours après six mois de calvaire, rappelle que la pratique révélée en 2015 n'a jamais cessé. Son recruteur passe devant la justice à Nouakchott ce lundi 2 avril. Ces deux dernières années, 500 jeunes femmes au moins ont réussi à être rapatriées en Mauritanie, mais des centaines auraient encore été envoyées dans le royaume par des bureaux de placement installés en Mauritanie, sans existence légale selon plusieurs ONG et syndicat de travailleurs.

Le scénario est à chaque fois le même. Des jeunes femmes, haratines, issues de la communauté des descendants d'esclaves sont envoyées en Arabie saoudite en pensant partir travailler comme domestique. Sur place, elles sont exploitées, mal nourries, battues, envoyées comme bergère pour garder des troupeaux ou enfermées. Ce fut le sort connu par Lalla Mint Mohamed Vall, 34 ans, dont le cauchemar s'est terminé il y a quelques jours à peine. Son histoire est emblématique de nombreuses autres jeunes femmes envoyées dans le royaume saoudien, et dont l'épilogue se joue désormais au tribunal.

Aminetou Mint el Moctar, présidente de l'AFCF, l'association qui s'est occupée d'elle, raconte. « Elle est restée six mois en Arabie saoudite où elle est restée séquestrée dans une chambre. Elle ne buvait que l'eau des toilettes et mangeait un morceau de pain par jour, pas plus. Elle est tombée malade, et quand elle est revenue, elle avait perdu plus de la moitié de son poids. Elle a subi toutes les formes de maltraitance physiques. L'AFCF a fait une déclaration que nous avons traduite en arabe et postée sur des sites saoudiens. Un matin, le monsieur l'a jetée. Il lui a pris son passeport, il ne lui a rien donné et a pris la batterie de son téléphone pour qu'elle ne contacte personne. C'était dans le but qu'elle soit ramassée par la police et jetée en prison car elle circulait sans papier. »

Lalla a eu la chance d'être récupérée par une femme, kényane, qui l'a hébergée jusqu'à ce que l'ambassade de Mauritanie lui donne un laissez-passer pour rentrer à Nouakchott, la semaine dernière.

L'homme qui avait recruté Lalla Mint Mohamed Vall, Nema Ould Monak, a été arrêté début mars à la suite d'une plainte. Mais il a été relâché quelques jours plus tard grâce à ses réseaux.

A ce jour, 35 plaignants l'attaquent en justice qui se penche sur son cas ce lundi 1er avril. L'homme rappelle à qui veut l'entendre qu'il a des relais hauts placés et qu'il ne sera jamais condamné. Un comportement inacceptable pour les ONG qui suivent ce dossier, et qui révèle l'impunité qui règne.

Malgré plusieurs scandales de ce genre, la Mauritanie a signé une convention l'année dernière avec l’Arabie saoudite pour  le recrutement de 15 000 travailleurs domestiques mauritaniens. Un texte dénoncé encore cette semaine par l'association des femmes cheffes de famille, SOS esclaves et la CLTM, un syndicat de travailleurs. Ce texte couvre, disent-ils, les agissements de bureaux de placement peu scrupuleux.

Depuis 2015, plusieurs plaintes ont été déposées mais la justice n'a jamais poursuivi aucun recruteur.


Auteur: RFI - RFI






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (5)


Anonyme En Avril, 2018 (03:27 AM) 0 FansN°: 1
Qu'est ce que la Mauritanie et l'Arabie saoudite ont en commun, mesdames et messieurs: L'islam.

Religion pourrie dans laquelle lesclavage est autorisée qui rencontre une culture pourrie avec un système de castes rétrograde et la c'est la totale: salade, tomates, oignons!
Anonyme En Avril, 2018 (06:25 AM) 0 FansN°: 1
laisses l'islam en dehors de tout cela. il n'a rien a voir dedans. l'esclave etait installe avant meme la venue de l'islam.
Anonyme En Avril, 2018 (08:44 AM) 0 FansN°: 2
L'islam à favorisé la libération des esclaves. L'islam à trouvé l'esclavage sur place et à exhorté à l'affranchissement des esclaves.
Tiédo Fall En Avril, 2018 (10:37 AM) 0 FansN°: 1
l'islam a trouvé le porc, l'alcool sur place mais les a formellement interdit! pourquoi n'a t-il donc pas interdit formellement l'esclavage comme il l'a fait pour le porc et l'alcool? certaines justifications fallacieuses font état d'un besoin pour l'islam de ne pas "léser " les maîtres par une interdiction brutale! pourquoi n'avoir pas eu le même ménagement quant il a fallu interdire le porc et l'alcool qui était largement usités avant l'arrivée de l'islam? ensuite, faire d'un homme sa propriété et le traiter comme une bête de somme est, de loin, plus abominable que de consommer du porc ou boire de l'alcool! pourquoi l'islam pense -t-il plus aux intérêts du maître qu'à ceux de l'esclave chosifié? de plus, en accordant des commodités sexuelles au maître sur l'esclave (c'est dans le coran), l'islam encourage l'esclavage ne serait ce que par son intérêt libidinal. ton prophète lui-même avait des esclaves! il en usait et en vendait ! il lui est même arrivé de donner deux esclaves noirs contre un esclave arabe (preuve qu'à ses yeux, les esclaves noirs n'avaient pas grande valeur...). donc ne nous prenez pas pour des demeurés. l'esclavage n'a jamais été interdit par ton prophète qui d'ailleurs, ne pouvait pas interdir ce que "dieu" a permis dans le coran.
Anonyme En Avril, 2018 (08:44 AM) 0 FansN°: 3
Tiédo Fall En Avril, 2018 (10:43 AM) 0 FansN°: 4
ces mauritaniennes, comme le dit l'article, sont toutes des haratines (noirs esclaves). Ce qui est choquant dans cela, c'est que l'homme (avec un grand h) noir est toujours prêt à se faire esclavagiser. Ces haratines demeurent esclaves en mauritanie car ils le veulent bien. Ils persistent à vouloir être des esclaves. Ils n'arrivent pas à se libérer de leurs chaînes mentales. Aucune maure blanche ne va travailler comme domestique en arabie. Il n'y a que les haratines! comme il n'ya que des sénégalaise, des nigériannes, de maliennes, etc qui vont dans ces pays de merde (excusez moi) pour jouer aux esclaves et se faire traiter comme des chiens! ensuite, elles viennent pleurnicher! il faut le dire, l'homme (ou la femme ) noir doit impérativement régler son déficit d'estime de soi.
Fan’s Tiedo Fall En Avril, 2018 (13:34 PM) 0 FansN°: 5
Tiedo Fall, avez vous gardé une copie de vos commentaires sur seneweb depuis plusieurs années? Ce serait tellement utile de les rassembler pour les publier sous forme d´ouvrage. Les generations futures t(vous)’en seront reconnaissantes.

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]