Mardi 20 Août, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Immigration

Immigration : je vis à New York, la France devrait s'inspirer de cette Tour de Babel

Single Post
Immigration : je vis à New York, la France devrait s'inspirer de cette Tour de Babel

Le FN vient de récolter 25% des voix lors des dernières élections européennes. À New York, de là où elle vit, Sandrine Kukurudz s'interroge sur les causes de ce score. Pourquoi, dans la bouche de la France, le communautarisme sonne-t-il comme une maladie ? Pourquoi en avoir peur ? Autant de question que notre contributrice tient à soulever.Témoignage.

"Quand j’étais enfant, il n’y avait ni juifs, ni arabes, ni chrétiens... Il n’y avait que des copains."

En lisant cette phrase sur Facebook cette semaine, j’ai eu le sentiment désagréable que quelque chose s’était effectivement cassé en France. Que les tensions intercommunautaires avaient creusé un fossé qui faisait de la France de notre enfance un souvenir doux et lointain. Tout le monde a fini par se détester dans la France de 2014.
22 étages et autant de nations
Pourtant, il est possible de vivre en bon entente entre communautés. New York a réussi ce pari, même si beaucoup de quartiers sont encore ghettoïsés et que les ethnies aiment à rester entre elles. Et alors ? Si finalement, il ne fallait pas chercher à intégrer de force les immigrants pour que la génération d’après se sente parfaitement assimilée ?
Je vis dans le Queens, un des quartiers périphériques de New York. Ici le monde entier cohabite.Dans mon immeuble de 22 étages, je salue toutes les nations du monde et côtoie sari, tchador ou kippa. Dans mon immeuble personne n’échange de regards haineux, ne souligne la différence de l’autre et oserait se plaindre des effluves des cuisines épicées. Chacun vit à côté de l’autre, respectueux de sa différence et de ses traditions. 
Il en est de même à l’école. Ma fille est la seule européenne de l’ouest de sa classe. Ses amis sont des Russes, des hispaniques, des Chinois, des Maliens, des Philippins ou des Pakistanais. Chacun parle la langue de ses parents et l’anglais d’un pays qui les a vu naître.
Hanouccah, Noël, le Nouvel an chinois
Ces enfants sont Américains le jour et retrouvent la langue et la cuisine de leur culture centenaire le soir. On raconte son histoire, on parle de ses coutumes, on est plutôt fier de ses origines. À l’école, on fête Hanouccah, le Nouvel an chinois et Noël a peu près à la même période !
Mister Lee, le professeur de maths est venu en costume traditionnel pour célébrer la nouvelle année de son pays d’origine. La professeur d’art, hindoue, a célébré la fête des couleurs comme en Inde, avec ses élèves ravis. Pendant le mois de l’héritage afro-americain ou hispanique, on explique les traditions et l’histoire de ces communautés et les élèves issus de ces cultures apportent des plats de leur pays, qu’ils partagent avec leurs copains. 

Des foulards ? Il y en a pas mal à Manhattan. Mais au pays du 11 septembre, paradoxalement, ça ne gène personne dans la rue. Même les baraques à hot-dogs servent du hallal à chaque coin de rue. Des kippas ? Il y en a dans chaque quartier, avec des religieux tout de noir vêtus, qui font partie du décor de la ville. Des Pakistanais ? C’est sûrement l’un d’eux qui vous chargera dans son taxi jaune, à moins que ce ne soit un perse à la langue chantante.

Chez moi, le vendeur de fromages européens et le poissonnier de luxe sont Chinois, ma pharmacienne est Philippine, mon sommelier est Irlandais et mon boulanger Français. Et chaque jour, je réalise le luxe de vivre dans cette tour de Babel où chacun parle son langage et celui de l’autre.

Le communautarisme ? Mais où est le problème ?

En France, on m’oppose ce communautarisme intolérable de l’Amérique. Peut-être ! Mais si c’est là le premier stade d’intégration, alors pourquoi pas ? Tous les enfants issus de cette génération d’immigrants sont des petits américains, quelque soit la forme de leurs yeux ou la couleur de leur peau.
Si leurs parents ont eu besoin de recréer un Chinatown, un Russian land ou un Korean quartier en plein cœur de New York, c’est peut être pour ne pas se sentir étrangers en les terres de l’Oncle Sam. Rassurant, ce cocon "familial" les a préservés de l’incompréhension du monde extérieur. Leurs enfants se battent, eux, pour faire parti du peuple américain. Et ils y arrivent parfaitement bien. Il suffit d’assister à un match de basket ou de football et de voir tous les spectateurs entonner d’une même voix l’hymne national, la main sur le cœur. Dans un pays qui s’est construit sur l'immigration, l’étranger fait partie de la nation. D’ailleurs, même nous Français, avons tendance dans notre grande majorité à nous regrouper entre Français, se sentant rassurés de partager une langue qu’on maîtrise et une culture qui est nôtre.
 
En France, où l’on a cherché à assimiler au nom de la République, force est de constater qu’en 2014 ça n’a pas marché comme on l’aurait souhaité. Et que cet échec est une des raisons qui a permis au Front national de capter 25% des votes lors des Européennes.
Il n’y a pas de recettes miracles. Il n’existe pas de paradis sur Terre. Mais on peut tirer les leçons d’expériences vécues…C’est ce que je fais aujourd’hui, après avoir passé 38 ans en France et 8 aux États-Unis.

Article_similaires

6 Commentaires

  1. Auteur

    Politique2

    En Juin, 2014 (09:26 AM)
    Les français ne s'aiment pas par ce qu'ils sont hypocrites. Ce n'est pas à cause des immigrés que la France va mal. Ce sont les français eux même qui ne veulent pas le "vivre-ensemble". Mais il faut savoir une chose: Le monde tel qu'il est aujourd'hui, aucun pays ne peut avancer sans les autres. ça si les français ne le comprennent pas ils n'ont qu'à se replier sur eux même et rentrent chez eux. Dans ce cas les expatriés français rentrent eux aussi en France et la France ferme ses frontières.



    On a trop laisser jouer la "liberté d'expression" au Front National. Le résultat est là. Ce que les français ne comprennent pas c'est que le discours de Marine Lepen n'est juste un discours démagogique. C'est juste pour se faire élire. Une fois élue, je vous le garantis, elle pourra rien contre l'immigration. On verra !!



    diaadieuf
    • Auteur

      Usenegal

      En Juin, 2014 (09:28 AM)
      cette femme ne vit pas avec nous dans les quartiers chauds de new-york, c'est encore une bourgeoise française qui ne vit qu'a manhattan. les noirs en france sont moins pauvres et vivent mieux que les noirs ici ou la plupart sont pauvres, mere celibataires ou homeless. en france il y a toutes les aides. je sais ce que je dis, j'ai vecu en france pendant 5 ans avant que mon titre de sejour ne soit plus renouvele.
    • Auteur

      Alassane

      En Juin, 2014 (09:36 AM)
      moi je trouve au contraire que marine le pen adopte un discours très modéré. prends l'exemple de l'ukip au royaume-uni. ils ont fait 29%. officiellement ils ne s'allierons pas avec le fn mais leur discours est bien pire vis à vis de l'immigration que celui du fn.

      et puis au royaume-uni comme en france la majorité de la population ne c'est pas déplacée aux urnes. si mlp fait 25% des suffrages exprimés, en réalité l'abstention à été telle qu'elle dépasse à peine 10% de l'électorat totale. et encore, elle n'arrive à ça qu'au prix d'une active campagne de dédiabolisation qui souvent est une forme de renoncement aux valeurs traditionnelles du fn.
  2. Auteur

    Lol

    En Juin, 2014 (09:49 AM)
    Non mais elle habite dans le Queens et cites des quartiers de MANHATTAN comme modèle là!!  :-D 



    Il n'y a que moi que ça choque!  :hun:  C'est le secteur le plus cher de New-York où vivent les riches des minorités.  :-D  Combien de ghettos dangereux à côté?? Qu'elle mette juste les pieds dans le Bronx et elle verras. Marche un peu plus vers le nord et dépasse la 149th street ma petite.



    Et New-York n'est pas l'ensembles des Etats-Unis dans le deep south la vie est misérable :downe: pour les minorités rien à voir avec tout ce que tu a pu voir dans l'hexagone ma petit.
    Auteur

    Strasbourg Pareil

    En Juin, 2014 (09:57 AM)
    Elle dit : "Des foulards ? Il y en a pas mal à Manhattan. Mais au pays du 11 septembre, paradoxalement, ça ne gène personne dans la rue. Même les baraques à hot-dogs servent du hallal à chaque coin de rue. Des kippas ? Il y en a dans chaque quartier, avec des religieux tout de noir vêtus, qui font partie du décor de la ville."



    Euhh ici à Strasbourg c'est exactement ça et Strasbourg c'est bien en France. En France la quasi totalité des abattoirs sont déjà hallal, les cantines ainsi que tout les Kebab. Est-ce qu'elle sortait de chez elle quand elle vivait en France? Les journalistes du Nouvel Observateur ne connaissent-ils pas leur propre pays pour nous pondre un tel article? Je m'attendais à un truc qui tranche sur l'insertion professionnelle mais là ce ne sont que des clichés mis les uns après les autres et qui ne tranchent pas vraiment avec la France. Que ceux qui habitent Paris, Lyon ou Marseille me confirment que ce n'est pas spécifique à Strasbourg pour pas que je dise n'importe quoi mais il me semble qu'à Paris, Lyon ou Marseille aussi on voit des femmes avec le hijab et des types avec la kippa près des synagogues, non?
    Auteur

    Bobodiouf

    En Juin, 2014 (10:04 AM)
    Cette femme a raison. New York est un melting pot. Jamais un juif, une musulmane voilée, un indien enturbanné n'a provoqué un sentiment de peur ou de répulsion chez moi.

    A Paris, une fillette voilee de 12 ans fait changer de trottoir à 2 personnes du 3e âge, développe un sentiment de haine chez un adulte et rend des ados agressifs.

    Que sont devenus les français ? On sent partout la peur et la haine de l'autre. Pourtant quelques années en arrière ils n'étaient pas comme ça dans les grandes villes.

    Le peuple français a vieilli et régressé au moment où les autres européens se sont ouverts aux autres et que leurs pays malgré les difficultés gardent la tête hors de l'eau



    • Auteur

      Strasbourg

      En Juin, 2014 (10:15 AM)
      "une fillette voilee de 12 ans fait changer de trottoir à 2 personnes du 3e âge, développe un sentiment de haine chez un adulte et rend des ados agressifs."
      ok, je pensais pas que paris c'était comme ça, ici à strasbourg tout le monde s'en fout. tu m'apprends quelque chose, je pensais naïvement que paris c'était plus ouvert que strasbourg. sinon en alsace il y a aussi une autre ville qui s'appelle mulhouse et dont l'islam est la religion majoritaire. parfois il y a plus de filles voilées que non-voilées dans la rue. la majorité ont le hijab mais certaines ont même le niqab. personne ne dit rien et personne ne semble gêné. même la police ne dit rien pour les niqab alors que normalement en france tu dois avoir le visage découvert pour être identifiable dans les lieux publics. en allant là-bas j'étais plus choqué que les habitants alors que je suis pourtant musulman.
    • Auteur

      @bobodiouf

      En Juin, 2014 (10:18 AM)
      peut être aussi parce que la religion ne préconise pas le hijab avant la puberté. une fille voilée à 12 ans même ici au sénégal c'est bizarre.
    Auteur

    Sékou

    En Juin, 2014 (10:31 AM)
    elle as raison ou pas j'ai vécu longtemps aux us pour dire qu'il y a aussi une grande hypocrisie entre les communauté bien que que tout semble beau comme un tableau de picasso mais on vois bien que le racisme est partout les blancs, les noirs, les chinois, les arabes, les indiens etc... ne s'aiment pas et avec les religions c'est la même chose la seule différence entre la france et les usa c'est le système judiciaire; la justice américaine ne pardonne pas et surtout ne fait pas de demi mesure sur le racisme, l'application de la loi fait la différence et aux usa grace a la loi les communautés s'envoient des sourires hypocrites.

    • Auteur

      Boypikine

      En Juin, 2014 (11:03 AM)
      la logique n'est pas la même. j'ai aussi pu comparer les deux et je confirme en partie ce que tu dis. en france on dit que les gens tirent tous la gueule, en réalité ils ne font simplement pas de sourires de façade à qui que ce soit. s'ils ne veulent pas sourire ils ne sourient pas, point. les américains te demandent si ça va mais s'en foutent c'est de la simple politesse. les français ne vont jamais te demander si ça va alors qu'ils ne veulent pas vraiment savoir si ça va. les français se regardent tous dans la rue. si les français n'aiment pas un truc ou trouvent un truc bizarre ils vont mettre les pieds dans le plat directement sans retenu et poser la question ou dire ce qu'ils pensent. les américains ne vont rien dire devant toi. je trouves que le résultat c'est que c'est peut-être un peu plus facile à vivre aux usa (pas partout) mais que les relation sont très superficielles. a l'inverse en france ils ne se parlent pas aussi facilement au premier abord mais les relations sont moins superficielles. j'ai aussi l'impression que chez les jeunes en france il y a beaucoup plus de couples mixtes qu'aux usa malgré l'ancienneté de la présence noire outre-atlantique. enfin en france le racisme touche plus les arabes tandis qu'aux usa il touche plus les noirs c'est aussi une différence.

      après concernant les actes de racisme je suis moins d'accord, en france il y a des condamnations régulièrement, les associations comme sos racisme, le cran, la licra sont très actives pour faire des procès. les lois sont les mêmes qu'aux etats-unis mais le passé est différent. le vieux le pen a une collections de condamnations à son pédigrée.

      aux usa les blancs osent moins dire ce qu'ils pensent à cause du passé ségrégationniste récent, ils ont peur de passer pour des racistes donc ils se taisent alors que la france n'a jamais eu de lois de ségrégation raciale et la parole est beaucoup moins contenue.
    Auteur

    Atypico

    En Juin, 2014 (12:51 PM)
    Le FN a fait 25 % des votants soit 10% du corps électoral quand les autres partis, déconsidérés ont fait ensemble beaucoup plus et que le premier parti de France a été et demeure celui des abstentionnistes( 57% du corps électoral Donc à moins de vouloir se faire peur et de faire de la Pub au FN le mieux c'est de raison garder ! L ras le bol est massif et seule une minorité suit le FN dans ss stigmatisation raciste et hyper - nationaliste !

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01
Top Banner
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR