International

Disparition de Jamal Khashoggi: Riyad sous pression

  • Source: : RFI | Le 11 octobre, 2018 à 22:10:36 | Lu 1182 fois | 9 Commentaires
content_image

Disparition de Jamal Khashoggi: Riyad sous pression

L'affaire Khashoggi reste à ce jour un mystère, mais elle prend de plus en plus d'ampleur. Le journaliste saoudien, résident aux Etats-Unis, n'a plus été vu depuis le 2 octobre, alors qu'il entrait dans le consulat saoudien d'Istanbul en Turquie. Depuis, des sources turques affirment qu'il a été assassiné, en raison de ses prises de position critiques envers le pouvoir saoudien. Riyad dément cette version. Mais l'affaire fait grand bruit. Donald Trump est même monté au créneau.

« C'est un précédent terrible » a dit Donald Trump en évoquant l'affaire Khashoggi, qu'il suit, dit-il, « très sérieusement ». « Je dois découvrir ce qu'il s'est passé (...) Nous sommes probablement plus près [de le savoir] que vous ne l'imaginez », a déclaré le président américain lors de l'émission « Fox & Friends », diffusée sur Fox News.

Ses proches conseillers, son gendre Jared Kushner et le responsable du conseil de sécurité nationale John Bolton, ont même parlé au prince héritier saoudien Mohammed Ben Salmane. Ce dernier est accusé par ses détracteurs d'être impliqué dans l'affaire Khashoggi.

Le portrait des suspects dans la presse turque

Selon le Washington Post, les services de renseignement américains avaient connaissance d'un projet saoudien, impliquant le prince héritier Mohammed Ben Salmane, consistant à attirer Jamal Khashoggi dans un piège pour l'arrêter. Mais un porte-parole du département d'Etat américain, Robert Palladino, a démenti que Washington ait eu des informations à l'avance sur la disparition du journaliste.

La presse turque, via le quotidien pro-gouvernemental Sabah a diffusé les portraits des hommes soupçonnés d'avoir assassiné le journaliste saoudien. Ils seraient des officiers de sécurité ou des proches de Mohammed Ben Salmane. L'un d'eux est un expert en médecine légale qui travaille depuis vingt ans au ministère saoudien de l'Intérieur, selon son profil sur LinkedIn.

Pression accentuée

Riyad continue de nier tout en bloc. Mais les pressions s'accentuent. Pas seulement de la part des Etats-Unis, pourtant fidèles alliés de l'Arabie saoudite.

Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, assure que son pays « ne restera pas silencieux sur le sort de Khashoggi car ce n'est pas une affaire banale »; sa disparition s'est produite sur le territoire turc. « Est-il possible qu'il n'y ait pas de caméras [qui enregistrent les mouvements] au consulat d'Arabie saoudite ? », s'est demandé le président turc.

Le vice-président américain Mike Pence a de son côté proposé à la Turquie l'aide des Etats-Unis, notamment celle du FBI. Quant à la Grande-Bretagne, elle menace Riyad de « graves conséquences » en cas de responsabilité dans la disparition du journaliste [lire ci-dessous}. Les autorités turques ont obtenu mardi l'autorisation de fouiller le consulat saoudien, mais cette fouille n'a pas encore eu lieu.


Londres réclame des « réponses urgentes »

Comme ses alliés occidentaux, Londres a mis du temps à réagir, néanmoins après plusieurs jours de flottement, le ministre des Affaires étrangères Jeremy Hunt a déclaré avoir transmis sa « vive préoccupation » à l’ambassadeur saoudien à Londres et au ministre des Affaires étrangères saoudien. Il a notamment rappelé que « l’amitié [entre les deux pays] était fondée sur des valeurs communes » et prévenu que si les accusations d’assassinat du journaliste saoudien à l’intérieur de son consulat à Istanbul étaient prouvées, Londres prendrait « très au sérieux » cette affaire, menaçant Riyad de « graves répercussions ».

Le chef du Foreign Office demande également à l’Arabie saoudite de prouver que Jamal Khashoggi est vivant et réclame des « réponses urgentes ». Quelques mois après la tentative d’empoisonnement de l’ex-espion russe Sergueï Skripal, Londres ne pouvait pas rester silencieux.

Et il est clair que si la responsabilité des autorités saoudiennes est avérée, il sera extrêmement difficile pour les pays occidentaux de ne pas sanctionner l’Arabie saoudite comme ils ont sanctionné la Russie, et ce en dépit des liens militaires et commerciaux étroits entretenus de longue date avec Riyad.


Le congrès américain à la manoeuvre

L’initiative a été lancée par la commission des affaires étrangères du Sénat. Dans un rare élan commun, 22 élus démocrates et républicains demandent au président américain de déterminer si une violation flagrante des droits de l’homme a été commise à l’encontre de Jamal Kashoggi. Les sénateurs interviennent dans le cadre de la loi Magnitski, qui autorise l’imposition de sanctions contre des dirigeants étrangers coupables de graves violations des droits de la personne.

Dans leur courrier au président, ils évoquent clairement la possibilité d’un meurtre. « Nous nous attendons à ce vous preniez en considération toute information pertinente, y compris en ce qui concerne les plus hauts fonctionnaires du gouvernement de l'Arabie saoudite » écrivent-ils au président.

Cette demande formelle d’enquête donne 120 jours au président pour déterminer si des sanctions sont justifiées. Plusieurs élus appellent déjà les Etats-Unis à reconsidérer leurs relations avec l’Arabie saoudite.

 


Auteur: rfi - RFI






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (3)


Anonyme il y a 4 jours (09:25 AM) 0 FansN°: 1
La turquie vient de partager avec les américains des enregistrement audios et videos prises secretement à l'intérieur du consulat prouvant de manières formelles l'assassinat et le démembrement du journaliste à l'intérieur du consulat par un squad de 15 membres dont un médecin légiste de l'armée saoudienne venu de riad à bord de deux jets privé pour qques heures
Reply_author il y a 4 jours (10:21 AM) 0 FansN°: 1
d'ou tire tu toutes ces informations? sont_elles fondées? source svp droit de savoir
Anonyme il y a 4 jours (10:06 AM) 0 FansN°: 2
Diplomatie Du Chequier il y a 4 jours (10:23 AM) 0 FansN°: 3
Macky Sall monnaie nos soldat contre les chèques ( dollars ) de la diplomatie Saoudienne:



Tous les membres de cette coalition arabe De Pays payés par Les Saoud ont reçu des milliards de dollars:



L'Egypte a vue son économie sauve par de gros chèques de Ryad et des Émirats



Les États Unis ont obtenu un contract de 100 milliards de dollars



Et le Sénégal rien Du tout n'a été publié Comme payement par les Saoudien - en tout cas nous n'avons rien entendu entrer dans le trésor publique



Et pourtant nos vaillants soldats transformes en mercenaire sont membre de cette Sale criminelle et coalition qui est entrain d'exterminer de pauvres Yéménites déjà meurtis



Macky a abusé de son pouvoir encore une fois. - Engageant le Sénégal dans une opération illégale et Sale Pour De chèques Saoudiens qui sont sans doute entrés dans un compte personnel à Lui ouvert par Ryad dans les banques Saoudiennes.





Quand on se prostitue au moins on récupère le payement des prestations Mais dans Ce cas ci les Saoudien ont casque lourd Pour renumerer tous ces membres de leur soit disant coalition arabe MAis. MAis. MAis



MAcky lui choisit de leur dire. Pour le Sénégal c'est pas grave c'est Du Haddya Pour les descendant du prophètes - Ne leur donnez rien - Par contre vous pouvez simplement me soutenir personnellement en cache pour ma campagne électorale en perspective afin que je garde le pouvoir pour continuer à servir Vos initiatives diplomatiques militaire et politiques



Rappelez vous que Hariri premier ministre Libanais avait été retenu en Otage en Arabie Saoudite grâce au chantage de sa double nationalité De Saoudien et surtout graces aux Millions de dollars qu'ils ont gardé Pour lui dans les Banques Saoudiennes.



Ce sont tous des mafiosies Ce scénario ou MAcky à pu faire renoncer au chèque pour le Galsen au profit d'un compte ouvert Pour lui à Ryad est une possibilité.





Diaspora

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]