Lundi 18 Février, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Ndiaga Sylla : "Le parrainage est une réforme non consensuelle"

Single Post
Ndiaga Sylla : "Le parrainage est une réforme non consensuelle"

Le système de parrainage instauré par le pouvoir en vue de la présidentielle de 2019 et voté à l'Assemblée nationale le 19 avril dernier, "est une réforme non consensuelle", a soutenu Ndiaga Sylla, expert électoral, lors d'un panel sur la réforme controversée.

Si cette loi s'inscrit dans la continuité, Ndiaga Sylla rappelle qu'"Entre 2000 et 2018, on a enregistré 260 partis politiques" et "Il fallait, dans le cadre de la crédibilité et la recevabilité des candidatures, envisager une solution, que le récépissé de parti politique ne serve plus à une licence pour des élections". Mais, note-t-il, à 9 mois de la présidentielle, l'application de la loi risque de poser problème. Car, "La période de collecte de signatures est relativement courte". Une position que partage Waldiodio Ndiaye, spécialiste des questions électorales et co-animateur du panel.

"Nous sommes en train de vivre un pré-contentieux électoral", constate ce dernier. Et il y a "Un travail à faire au niveau de la stabilisation du fichier électoral". "La loi sur le parrainage, ça va rationaliser les candidats, mais pas les partis politiques", clarifie-t-il. Avant de mettre en garde : "Si la loi est appliquée, on risque d'arriver à 5 partis politiques" pour disputer la présidentielle.

À l'État, au président Macky Sall recommande-t-il d' "anticiper les contentieux, aussi bien au niveau de la caution que du parraine, "pour apaiser" les tensions.

Ndiaga Sylla et Waldidio Ndiaye étaient les invités du panel organisé dimanche à Thiès par le mouvement "Appel de la république" pour échanger autour de la nouvelle loi sur le parrainage qui sera promulguée prochainement.


13 Commentaires

  1. Auteur

    Setlou

    En Mai, 2018 (10:51 AM)
    Je souhaite de la conséquence chez monsieur Sylla , sur la position actuelle du Président sur la non nomination d'une autorité neutre, il s'agit aussi d'une réforme unilatérale et à ce niveau vous n'avez été pas aussi catégorique que sur l'unilatéralisme du parrainage, soyez conséquent de bout en bout !
  2. Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2018 (11:07 AM)
    En quoi une loi non consensuelle est - elle anticonstitutionnelle ?



     :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: 
    Auteur

    Topstock Fierte Galsen

    En Mai, 2018 (11:25 AM)
    Salam, Topstok est une app mobile androide pour permettre aux commercants et businessma de gerer leur stobks et factures.

    Topstok fierte galsen sur google play.

    Merci
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2018 (11:37 AM)
     :bip-bip:  :fbhang:  :fbhear: 
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2018 (12:51 PM)
    ESt ce QUE LES GENERAUX DE L'ARMEE PEUVENT Parrainer des liste
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2018 (13:12 PM)
    Non consensuelle peut être mais trèq bénéfique au futur du Sénégal !
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2018 (13:13 PM)
    La politique du Sénégal a absolument besoin du parraine. Instauré peu de temps avant les élections mais obligatoire
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2018 (13:16 PM)
    Le prrainage a été mal reçu par l'opposition mais même eux savent que le Sénégal en a besoin!!
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2018 (13:16 PM)
    Bah va falloir commencé a bosser, si les politiciens veulent être candidat, voilà tout
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2018 (13:17 PM)
    Oui a un Sénégal émergent, oui au parrainage  :taala_sylla:  :sunugaal: 
    Auteur

    Mor

    En Mai, 2018 (14:53 PM)
    Qui ne bosse pas à la base en tant que responsable de parti ne se présente pas.
    Auteur

    Ex Goor

    En Mai, 2018 (15:11 PM)
    Une réforme consensuelle est souhaitable mais pas obligatoire. Les lois se votent par majorité. Que chacun aille chercher une majorité pour voter ses lois. Ce n'est pas parce qu'il n y a pas eu de consensus que la loi sur le parrainage n'est pas légale. Il faut dire ça à tout le monde. La solution est de gagner pour avoir une majorité. Le gouvernement peut tenir compte des amendements de l'opposition s'il le juge nécessaire et va dans le sens de sa politique. Sinon, non. Puisque l'opposition n'est pas contente, au travail pour gagner les prochaines élections pour voter et appliquer votre politique. C'est ce qu'il faut faire au lieu de crier par ci par-là au scandale lorsqu'il n' y a aucun scandale dans tout ça.
    Auteur

    Soigneur De Fous

    En Mai, 2018 (16:12 PM)
    Il faut faire d'une naïveté totale pour croire que les acteurs politiques à la tête des partis "qui ne concourent jamais à l'expression du suffrage" donneront leur onction à toute réforme qui tend dans le moyen terme à les faire disparaître.

    La prochaine étape devrait être l'obligation pour toutes les formations politiques de se présenter individuellement aux prochaines élections locales et celles qui ne seraient pas capables de capter un nombre d'électeurs égal à 2 % des électeurs inscrits, passent à la trappe définitivement.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Kiss FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Radio record
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR