Politique

RAMA YADE SUR LA CRISE A L’UMP : «Il y a de quoi comparé Copé à Gbagbo»

  • Par : Lesenegalais | Le 03 décembre, 2012 à 16:12:25 | Lu 10257 fois | 21 Commentaires
content_image

RAMA YADE SUR LA CRISE A L’UMP : «Il y a de quoi comparé Copé à Gbagbo»

La crise à l’UMP continue de susciter réactions et étonnements, aussi bien en France qu’en Afrique. L’ex-secrétaire d’Etat et ancienne membre du parti en crise, Rama Yade, loin de s’en réjouir, s’en désole. Elle comprend que l’on compare Copé à Gbagbo.

Face  au chaos que traverse l’UMP, «on peut ressentir de la gêne, de la surprise, un malaise » a estimé Rama Yade, vice-présidente du parti radicale de Jean Louis Borloo et membre de  l’Union des démocrates et des indépendants (UDI). Rama Yade s’exprimait sur les ondes de radio France internationale (RFI)  au cours de l’émission  «Le Débat africain»dimanche.

La Franco-sénégalaise est particulièrement surprise «par la violence du choc entre les deuxprotagonistes », notamment«par le fait que Jean François Copé s’enferme dans  l’UMP,  ne voulant pas en sortir pour organiser les élections». Par ailleurs, l’ex-secrétaire d’Etat soutient qu’«il y a de quoi comparé Copé à Gbagbo». Sur un autre plan, Rama Yade s’enmarre qu’un de ses camardes de l’UDI compare le même Copé à Bokassa dans une caricature. La vice-présidente du Parti radical va tout de même tempérer en faisant remarquer que «c’est la première fois que l’UMP organisait une élection démocratique de cette nature ». «L’exercice était tout nouveau», constate-t-elle.

Avec cette crise, des observateurs de  la vie politique française voient déjà une migration des militants de l’UMP  vers des partis comme celui de Rama Yade ou de Marine Le Pen, en perspective. Mais l’ancienne secrétaire d’Etat au Droit de l’Homme dit ne pas de s’en satisfaire particulièrement. Ce, parce que l’image de la France en prend un coup terrible.«On entend dire évidemmentque ce qui se passe à l’UMP profite à des partis comme l’UDI, notre parti (le Parti radical) ou même le Front national (FN). Mais, on ne peut pas se réjouir de cette situation qui encourage les Français à penser qu’ils sont tous pourris», récuse Rama Yade,l’invitée du « Débat africain» sur RFI.

L’ancienne militante de l’UMP poursuit sa justification, elle  affirme que contrairement à la Gauche qui est habituée à des élections internes avec des congrès, la Droite en est à la phase d’initiation. «L’UMP a une culture du chef désigné d’habitude pas par des militants, mais désigné parmi  d’autres  chefs », puis  les militants ne font qu’entériner généralement«par un score à 90% comme on l’a vu avec Nicolas Sarkozy en 2004 ». Mais cette fois-ci, il fallaitdésigner le chef par « un processus démocratique » en bonne et due forme. Or,  Rama Yade assure que le processus  est absolument «mal fait».

D’ailleurs dès le départ, il y a avait  selon elle, « un manque de confiance»  manifeste «dans les deux camps», qui ont dû chacun déléguer «deux accesseurs» dans le processus. Toujours est-il que  ce chaos a permis à Rama Yade de découvrir la force de frappe de l’ancien Premier ministre, François Fillon, qu’on croit souvent «discret, «velléitaire», certains mettent  notamment en cause « son courage». Ce dernier,  tout d’un coup s’est levé  en position de« combat extraordinaire (et) porte des coups » à son adversaire, s’étonne Rama.

Pour rappel Rama Yade, ancienne secrétaire d’Etat sous Nicolas Sarkozy,a claqué la porte de l’UMP en avril 2011. On lui reconnait son indépendance dans le langage.




lesenegalais

Commentaire (8)


Mamadou En Décembre, 2012 (16:31 PM) 0 FansN°: 1
Pas comparable:

GBAGBO avait constater un problème majeur sur l’économie africaine (CFA). Et pour étouffer l'affaire, on l'a délogé du pouvoir.
Da En Décembre, 2012 (16:37 PM) 0 FansN°: 1
une faute grosse comme le nez "de quoi comparer"........................
Gorgorlu5 En Décembre, 2012 (17:10 PM) 0 FansN°: 1
franchement,je ne comprends pas ces journalistes qui font des fautes si flagrantes sur le net;ces nullards ne se donnent meme pas la peine de relire leurs textes. c'est honteux
Lieutenant Ndiaye En Décembre, 2012 (16:32 PM) 0 FansN°: 2
Elle n'a jamais dit qu'elle était franco-sénégalaise, elle est française, c'est une complexité de la pire espèce, elle se définit comme une gauloise qui n'est pas canal historique (ce sont ses mots). Guène khete
Africain221 En Décembre, 2012 (17:14 PM) 0 FansN°: 3
minable, aux energumenes et autres celerats on repond par le silence et le mepris.
Le Claire En Décembre, 2012 (17:39 PM) 0 FansN°: 4
et comme il avait constate ses probleme de fiance il fallait selon toi le laisse au pouvoir meme si le peuple a vote contre lui.
Dom Rewimi. En Décembre, 2012 (17:55 PM) 0 FansN°: 5
RAMA YADE BIENTOT EN PRISON LE PROCUREUR DE NANTERRE T'ATTEND.
Sassouma En Décembre, 2012 (01:52 AM) 0 FansN°: 1
a la cpi
................ En Décembre, 2012 (18:00 PM) 0 FansN°: 6
pfffff,rama yade franco seneglaise du n'importe quoi , elle ne se reconnait pas senegalaise ,arretez de vous voire en elle puisqu'elle est complexée et frauduleuse .

wa salam
Alpha Blonde  En Décembre, 2012 (02:00 AM) 0 FansN°: 1
....... comme vous le faites aux casamancais, a la fois casamancais et sÉnÉgalais, la sa passe. mais pas pour vous et pourtant vos trois anciens prÉsidents sont des franco-sÉnÉgalais qui ont finit en france. don qui un dÉfend actuellement et farouchement la langue franÇaise.
Diouf Diouf En Décembre, 2012 (08:18 AM) 0 FansN°: 7
GBAGBO ne saurait faire l'objet d'une comparaison tant l'homme est digne, droit et déterminé. Plutôt le parti dont le maître a manœuvré pour neutraliser un exemple de responsabilité à travers la situation que vit la droite raciste de France interroge pour mieux prouver que GBAGBO est victime d'un complot dont l'Afrique en est le réel objectif. Comment croire à cette pauvre qui à travers les ondes d'une radio de propagandes dit que la Kora était jouée dans la concession de ses aïeux, alors que tout un chacun sait que cet instrument correspond bien à une aire bien déterminer. Autrement Rahmatoulah en réel porte voix en voie se veut en cette période. La lâcheté ne saurait enfourchée à tout vent au moment les africains cherchent à prouver au reste du monde que rien ne les intéresse plus que leur liberté.
Une Ivoirienne En Décembre, 2012 (09:17 AM) 0 FansN°: 8
Très belle comraraison car Gbagbo et sa clique était bel et bien "raciste et xénophobe" ! Ceux qui parlent faux plus haut n'ont qu'à retourner à la racine mm du conflit sinon gardez le silence c'est mieux !!! Si vous êtes sénégalais et que vous auriez été en Côte d'Ivoire durant le règne de Gbagbo, vous auriez été aussi pourchassés pour ne pas être des "vrais ivoiriens" ! Vous voulez défendre Gbagbo parce qu'il est noir alors allez perdre votre temps devant la CPI ... En attendant la nouvelle Côte d'Ivoire avance !

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]