Mercredi 19 Juin, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Banner 01
Societe

Cheikh Anta Diop quasi-inconnu des étudiants de l’université de Dakar

Single Post
Cheikh Anta Diop quasi-inconnu des étudiants de l’université de Dakar

Dakar, 7 fév (APS) - Le 7 février, date anniversaire de la disparition de Cheikh Anta Diop, n’inspire pas grand-chose aux étudiants de l’université de Dakar dont il est le parrain. Certains des pensionnaires de cette institution semblent avoir rangé aux oubliettes la trajectoire singulière du panafricaniste et savant visionnaire qui, par ses travaux sceitnifiques, a contribué à faire avancer la cause de l’Afrique et de l’homme noir.

"Le 7 février 1986 ne m’inspire rien. Encore moins Cheikh Anta. Je sais tout simplement qu’il est le parrain de l’université de Dakar. Et qu’il était un écrivain. Il est l’auteur de Nations nègres et culture", dit Ablaye Faye, étudiant à la Faculté des sciences juridiques et politiques (FSJP) de ladite université.

Cela dit, l’étudiant en droit n’est pas seul dans son cas, puissent d’autres pensionnaires de ce Temple du savoir sont dans la même ignorance de la trajectoire de Cheikh Anta Diop, de ses écrits comme de ses combats.

Ainsi de Abdoulaye Bâ, étudiant au département de géographie de la Faculté des lettres et sciences humaines de l’UCAD. "Le 7 février ne me rappelle rien, dit-il. Je ne connais pas grand chose de lui’’ sinon que ’’Cheikh Anta était un égyptologue qui a établi des liens de parenté entre l’Egypte pharaonique et les autres langues nègro-africaines".

"Cette date ne me dit rien’’, renchérit Fatou Sarr, étudiante en lettres moderne de la même faculté. ’’L’histoire de Cheikh Anta m’a franchement échappée. Je ne l’ai pas bien suivie. Je retiens juste qu’il s’est beaucoup investi dans les domaines scientifiques et techniques".

Un peu plus avisé que les autres, Pathé Ndaw, de la FSJP, semble connaître un bout sur le "dernier des pharaons". Le 7 février, rappelle-il, "c’est l’anniversaire de la mort de Cheikh Anta’’ Diop, ’’un éminent scientifique qui a beaucoup œuvré pour le développement de l’Afrique".

"Son travail a été beaucoup entravé par des dirigeants politiques à l’image de Senghor. Il était également le leader du Rassemblement national démocratique" (RND, opposition), poursuit l’étudiant en droit.

Né le 29 décembre 1923 à Thieytou, localité située à 23 Km de la ville de Diourbel (centre), Cheikh Anta Diop a été toute sa vie durant un militant inlassable de l’intégration africaine qui ne peut se parfaire, selon lui, qu’à travers les Etats-Unis d’Afrique.

Scientifique de renommé internationale, il sera sollicité en 1970 par René Maheu, directeur général de l’Unesco à l’époque, pour devenir membre du comité scientifique international pour la rédaction d’une Histoire générale de l’Afrique.

Après son retour définitif au pays, il est nommé en 1981 professeur d’histoire associé à la Faculté des lettres et sciences humaines de l’université de Dakar.

Auparavant, il avait publié en 1975 un article intitulé : "Comment enraciner la science en Afrique". Cette publication était destinée à montrer la capacité des langues nationales à contribuer au développement scientifique et technologique du continent.

Cheikh Anta Diop est l’auteur notamment de "Nations nègres et culture" (1954) et de "L’Afrique noire précoloniale" (1960), ouvrages publiés tous les deux aux éditions Présence africaine. Il a ensuite publié "L’unité culturelle de l’Afrique noire" (traduit également en anglais), puis "Les fondements culturels, techniques et industriels d’un futur Etat fédéral d’Afrique noire".

Jusqu’à sa mort survenu le 7 février 1986, il a enseigné à différents niveaux à l’université de Dakar où il a également dirigé des thèses. Il a de même créé et dirigé, à partir de 1961, le laboratoire de datation par le Carbone 14 (radiocarbone) de l’Institut fondamental d’Afrique noire (IFAN).

La dernière conférence de Cheikh Anta Diop était intitulée : "La Nubie, l’Egypte et l’Afrique noire". Cheikh Anta a rendu l’âme le 07 février 1986 à son domicile à la suite d’une crise cardiaque.



NMS/BK

Article_similaires

1 Commentaires

  1. Auteur

    Sylo

    En Février, 2015 (14:26 PM)
    pour mieux connaitre sa pensée il faut imperativement l'impliquée dans le systeme educatif  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :up:  :up: 

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Top Banner
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR