Lundi 30 Mars, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Médias

PRESSE-REVUE : Diversité de sujets à la Une des quotidiens

Single Post
PRESSE-REVUE : Diversité de sujets à la Une des quotidiens

Les quotidiens parvenus vendredi à l’APS traitent de divers sujets d’actualité, parmi les lesquels les thématiques politiques semblent être les plus en exergue.Ainsi, certains quotidiens demeurent toujours préoccupés par les nouvelles perspectives politiques nées de la décision du parti Rewmi de l’ancien Premier ministre Idrissa Seck de rompre avec la coalition regroupant les formations de la mouvance présidentielle. 

‘’Idy prêt à travailler avec toute l’opposition’’, annonce par exemple le quotidien l’As, qui revient sur une rencontre de l’ancien Premier ministre et leader de Rewmi et Mamadou Diop Decroix, leader d’une des deux tendances d’And-Jëf/Parti africain pour la démocratie et le socialisme (AJ/PADS). ‘’Le 11 septembre dernier, en sortant de la fameuse réunion du secrétariat national qui s’est soldée par le départ de Rewmi de la coalition Bennoo Bokk Yaakaar (BBY), Idrissa Seck s’est directement rendu chez Mamadou Diop Decroix pour une visite de courtoisie’’, écrit ce journal. 

‘’Les deux hommes ont eu un tête-à-tête au cours duquel le président de Rewmi n’a pas lésiné sur le dithyrambe pour vanter la constance et le patriotisme de son hôte. Il a dit à ce dernier toute la disposition de sa formation politique à participer à toutes les grandes batailles de l’opposition’’, ajoute L’As. ‘’Le Rewmi d’Idrissa Seck n’a pas l’intention de se laisser immoler sur l’autel de Bennoo Bokk Yaakaar. Il est en train de dérouler sa stratégie pour réaliser le +Grand soir+ de 2017. Les jeunes de cette formation haussent le ton et demandent tout simplement à Macky Sall de se débarrasser de son manteau de clan (président de l’APR)’’, note également Direct Info dans son commentaire du jour. 

De l’avis du député socialiste Barthélémy Dias, le chef de l’Etat Sénégalais ‘’gagnerait à prendre la vraie température du pays…’’, d’autant que selon lui l’entourage de Macky Sall ‘’ne lui dit pas la vérité’’, selon des propos rapportés par Le Populaire. ‘’Il y a énormément de frustrations’’ et ‘’Idrissa Seck a crié haut et fort sa frustration’’, estime M. Dias. ‘’Nous ne sommes pas des consultants mais des politiques, reprend-il, pour qu’on puisse verser nos idées dans la calebasse, il faudrait un cadre de concertation’’. En tous les cas, dans le domaine de la gouvernance, l’option du président de la République est de mener à terme la traque des biens présumés mal acquis, indique L’Observateur. 

Pour cela, la médiation pénale est privilégiée dans l’ensemble des procédures enclenchées, ajoute ce quotidien. ‘’Il (Macky Sall) l’a dit et réaffirmé. Et le nouveau ministre de la Justice, Me Sidiki Kaba, est invité à s’inscrire dans ce sillage. Macky Sall veut qu’il communique davantage pour mieux éclairer l’opinion afin qu’elle comprenne qu’il n’y a aucune opacité dans la traque des biens mal acquis’’, écrit le quotidien du groupe Futurs médias. Libération traite de ce même sujet et annonce qu’un mandat d’arrêt international a été émis contre Kéba Keindé. ‘’Ça se corse pour Kéba Keindé’’, affiche ce journal, selon qui ‘’le sulfureux homme d’affaires Kéba keindé voit l’étau judiciaire se refermer sur lui’’.

 Le journal rappelle que Kéba Keindé était visé depuis plusieurs mois pour un mandat d’arrêt international pour son rôle jugé central dans l’affaire des commissions de Sudatel, aux côtés de Karim Wade et Thierno Ousmane Sy, actuellement inculpés et écroués. Enquête prolonge ce sujet en évoquant à sa Une le détournement présumé de plus de 500 millions de francs CFA à la librairie Clairafrique. ‘’L’Eglise sort le sabre’’, renseigne le journal à sa Une, se basant sur une lettre du cardinal Théodore Adrien Sarr à l’ex-DG de la librairie. ‘’Le dossier parait quand même bien accablant pour l’ancien directeur général de Clairafrique, qui a eu à soutenir un bras de fer avec…son patron, le cardinal Théodore Adrien Sarr, archevêque de Dakar’’, écrit Enquête. 

Il précise qu’un mandat de dépôt a été requis contre l’ex-DG, le directeur administratif et financier et le chef comptable de Clairafrique. Le Quotidien parle de la mainmise de la Sonatel sur les télécoms au Sénégal, qui empêche toute concurrence, bien que le monopole de l’opérateur historique a pris fin depuis quelques années. ‘’Ce qui n’a en ce jour, pas profité au développement des télécommunications au Sénégal, ni surtout permis de baisser les tarifs’’, écrit-il. En conséquence, des spécialistes du secteur des télécoms demandent une renégociation de la concession, fait savoir le journal, non sans rappeler que la licence de la Sonatel arrive à expiration dans quatre ans environ, en 2017. 

Ils estiment que le Sénégal a tout à gagner dans la fin de ce monopole. Sur un tout autre sujet, Le Soleil annonce que les victimes des violences préélectorales seront bientôt indemnisées, citant le ministre de la Justice Me Sidiki Kaba. Sud Quotidien rapporte pour sa part que le groupe français Bolloré est accusé de spolier les terres d’une famille de la zone de Diamniadio, dans le département de Rufisque, à Dakar. BK


liiiiiiiaffaire_de_malade

0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email