Inquiétudes et interrogations : Quid du nouveau projet code pétrolier soumis aux députés prochainement ?

  • Source: : Seneweb.com | Le 08 mai, 2018 à 22:05:37 | Lu 4216 fois | 11 Commentaires
content_image

Inquiétudes et interrogations : Quid du nouveau projet code pétrolier soumis aux députés prochainement ?

Les concertations sur la gestion des ressources naturelles, annoncées par le chef de l'État Macky Sall, notamment sur la gestion des revenus du gaz et du pétrole ne laissent pas indifférent le Forum civil qui estime qu'il n'est jamais tard pour lancer des concertations avec le peuple. Membre comité directeur de la coalition "Publiez ce que vous payez" (PCVQ), Abdou Aziz Diop revient, dans cet entretien, sur l'invite faite par le chef de l'État aux acteurs politiques, à la société civile, à toutes les couches de la population, non sans mettre en garde contre un examen précipité du nouveau projet de code pétrolier par l'Assemblée nationale, dans le courant de ce mois de mai, sans que le document n'ait été partagé et validé par toutes les parties prenantes. Il interpelle à cet effet le chef de l'État. Morceaux choisis.

"Le Sénégal, de pays demandeur à pays convoité avec d'importantes réserves de gaz et de pétrole"
Le gouvernement va soumettre à l'Assemblée un projet de loi sur la répartition des revenus tirés de l'exploitation des ressources naturelles, notamment les hydrocarbures. L'État, à travers le ministère de l'Energie et du Pétrole, et Petrosen, a convié les acteurs au partage du draft sur le projet du prochain code pétrolier. Nous sommes d'accord sur le principe de concertations. Comme ce sont des ressources qui appartiennent au peuple sénégalais et que l'État devrait gérer au profit des populations. Nous sommes pour les concertations mais pas de manière ponctuelle. Qu'elles puissent couvrir l'ensemble des valeurs des chaîne de valeur du secteur extractif, depuis l'octroi des licences, jusqu'à l'exploitation, la production, la répartition des revenus et la gestion même de l'impact. Pour ces concertations précises auxquelles le président de la République a convié les acteurs, en mai courant, c'est surtout pour la répartition des revenus. Mais il y a des préalables, des questions préjudicielles. Tout est particulier autour du code pétrolier. Le code que nous avons date de 1998, il est obsolète. Depuis 2012-2014, les paradigmes ont changé : de pays demandeur, nous sommes maintenant un pays convoité avec d'importantes réserves de gaz et de pétrole. Nous n'avons pas compris la précipitation dans laquelle les autorités ont octroyé la quasi-totalité des permis durant cette période. Il fallait attendre que le cadre réglementaire soit bien revu pour avoir un code non seulement consensuel qui puisse prendre en compte les préoccupations non seulement du pays en matière de développement, mais aussi les préoccupations des communautés sans pour autant léser les entreprises. Les codes que nous avions étaient de codes incitatifs avec beaucoup d'exonérations où des entreprises gagnaient plus même que l'État.

Le nouveau code pétrolier, qu'a-t-il de consensuel ?
Ce code, s'il passe à l'Assemblée, ne sera ni consensuel, ni un code inclusif et participatif. Nous sommes une société civile qui est dans la co-construction. On est partie prenante mais on n'est pas des faire-valoir. On ne peut pas attendre la dernière phase de la validation pour valider une chose sur laquelle nous n'avons pas apporté nos contributions.

En 2016, 75% des contributions de la société civile ont été prises en compte dans le nouveau code minier. C'est pourquoi aujourd'hui nous avons l'un des meilleurs codes en Afrique. Parce que nous avons fait du bench marking, et toutes les parties prenantes ont apporté leurs contributions. Parce qu'ils nous avaient donné (la mouture) un mois, le temps d'amener nos contributions.

"Nous n'allons pas assister à cette mascarade"
Ce qu'on ne peut pas comprendre, depuis deux ans, ils étaient dans une phase technique, en "comité technique restreint", mais à notre grande surprise, il y a de cela deux semaines, ils convient les acteurs dans un hôtel de la place et c'est à 48 heures que nous avions reçu les invitations. Et nous n'étions même pas dans la liste des cibles. Ils ont fait un rajout et ont voulu qu'on vienne et dans le même jour, qu'on puisse présenter le document et que dans la salle, qu'on puisse valider le document. Nous, en tant que coalition thématique et responsable, avec des personnes ressources, nous n'allons pas assister à cette mascarade. Nous avions écrit à la tutelle, aux autorités compétentes pour leur demander de nous donner la mouture de ce projet pour que, avec nos projets, qu'on puisse déjà l'étudier, voir aussi comment on peut contribuer, mais jusqu'à ce jour, nous n'avons pas eu de réponse à ce niveau. Cette loi passera bientôt à l'Assemblée nationale. Et on sait comment fonctionne l'Assemblée. Les députés, c'est une majorité mécanique. Ils vont voter une loi sans pour autant connaitre… Une fois voté, ce code pétrolier engagera l'avenir de la nation pour des dizaines et des dizaines d'années. Nous interpellons le président de la République.


Revoir l'entretien résumé en wolof


Auteur: Recueillis par Momar Mbaye - Seneweb.com

Articles similaires






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (7)


Anonyme En Mai, 2018 (06:18 AM) 0 FansN°: 1
Monsieur puisque vous dites qu ils se sont précipités pour signer tous ses contrats alors qu il y avait du temps pour faire en sorte que le peuple puisse bénéficier des conditions avantageuses pour le pétrole et le gaz donc ce sont leurs propres intérêts qui les animent. Conclusion que tout le boycotte cette concertation qui est une mascarade ,que macky assume avec son frère,aly ngouille et boune.
Anonyme En Mai, 2018 (07:42 AM) 0 FansN°: 2
Le problème de ce secteur c'est la société petrosen.

Elle s'arroge même les pouvoirs du ministère du pétrole sans que ce dernier ne puisse faire quoi que ce soit.

C'est petrosen qui pilote ce projet à travers son service juridique dirigé par une petite dame d'une nullité légendaire, une certaine Mme aissatou sy je crois.



Le service juridiques de Petersen c'est une seule personne, la petite dame là.



Même la direction des hydrocarbures n'a pas la mouture du projet.

On va se retrouver avec un code très mauvais, quibva nous engager pdt des décennies à cause de la carence de Petersen.



Reply_author En Mai, 2018 (11:56 AM) 0 FansN°: 1
laisser cette dame sy en paix. elle a toujours fait son travail avec le plus grand professionalisme. la direction des hydrocarbures ne peut nier ne pas avoir reçu le code pétrolier. sa directrice gère le comité restreint
Reply_author En Mai, 2018 (18:26 PM) 0 FansN°: 1
si toutes ses carences sont appelées professionnalisme, alors je plains le sénégal...
un comité restreint qui ne comprend pas la majorité des parties prenantes du processus, meme ceux qui ont redigé le code de 98 ne sont pas impliqués dans le nouveau code, ni la ste civile, ni le cos pétrogaz, ni...., ni.... des exples je peux en donner plusieurs.
une chose aussi importante, qui va déterminer la gestion d'un secteur aussi stratégique risque d’être proposé à l'assemblée nationale alors que personne ne sait ce qu'il ya dedans.
la pseudo restitution qu'ils ont faites n’était que de la poudre au yeux, et tout ça piloté par un service juridique composé d'une seule personne.
demain on ira attaquer les politiques alors que le problème de base vient des pseudo technicien.
Anonyme En Mai, 2018 (08:08 AM) 0 FansN°: 3
Il faut parler juste."je crois" pas convainquant. Laissez cette dame Sy en commentant vrai.
Familledevoleurs En Mai, 2018 (08:15 AM) 0 FansN°: 4
devinette



je suis un president amateur de pots de vin



je suis un président voleur qui accorde des contrats juteux à des compagnies sorties de nulle part,



je suis un président qui s'agite comme un diable pour offrir les ressources de mon pays au moins offrant



je suis un président qui se rend compte soudain que l'un de mes généreux clients, grand amateur de ports africains et grands fournisseur de pots de vin vient d être arrêté en métropole pour avoir corrompu mon compére alpha le brigand. comme moi, alpha vole son peuple et le vend aux aventuriers et esclavagistes modernes.



je suis un président qui cherche un moyen de légitimer toutes les décisions iniques que j'ai prises et pour lesquelles j ai ete payé



je suis un président qui a la bonne idée d'organiser une concertation avec ces idiots de l'opposition et de la société civile...venez racailles pouilleuses partager et diluer ma responsabilité.



qui suis je?
Anonyme En Mai, 2018 (09:43 AM) 0 FansN°: 5
Macky sale président alias diaame du toubabou ou valet de service ou béni oui oui.
Anonyme En Mai, 2018 (11:35 AM) 0 FansN°: 6
Quand comprendre que le pays a besoin d'un consensus fort pour aller de l'avant-
Anonyme En Mai, 2018 (11:49 AM) 0 FansN°: 7
c'est très facile de se cacher derrière son clavier pour attaquer la dame SY, elle a toujours bien fait son travail avec le plus grand professionnalisme; La directrice des hydrocarbures ne peut nier avoir reçu le code, elle même gère le comité restreint;

Halte aux contre-vérités
Reply_author En Mai, 2018 (18:33 PM) 0 FansN°: 1
quand le code va sortir avec des bêtises qui vont engager le senegal pour des décennies, j’espère que tu reviendras ici défendre ta juriste à deux balles là.
pourquoi cacher le projet de code?

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]