Dimanche 31 Mai, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Médias

Dakar : La Bbc indexée après le licenciement d'un journaliste congolais suite à une interview sur le Rwanda

Single Post
Dakar : La Bbc indexée après le licenciement d
Le Syndicat des professionnels de l'information et de la communication (Synpics) n'apprécie pas le licenciement, pour « faute grave », de Jacques Matand Diyambi suite à la diffusion d'une interview controversée sur le Rwanda. Lequel licenciement a provoqué, à Dakar, la colère des employés de la BBC Afrique.

Selon un courrier adressé par la rédaction en chef de BBC Afrique, l'interview sur le rôle de la France au Rwanda réalisée par Jacques Matand Diyambi avec l’essayiste controversé Charles Onana aurait donné lieu à une plainte des autorités rwandaises et dévoilé des manquements du journaliste aux « consignes éditoriales de la BBC », renseigne Jeune Afrique, qui donne l’information.

A noter que suite à une plainte du gouvernement rwandais, le journaliste a été tout bonnement licencié.

Dans les colonnes de son site internet, J.A. donne la parole au Franco-Burkinabé Bruno Sanogo, délégué du personnel de la BBC Afrique et secrétaire administratif national du Syndicat des professionnels de l'information et de la communication sociale du Sénégal (Synpics), qui évoque « De fausses excuses pour décapiter le syndicat ».

Lui aussi sous le coup d'une sanction pour « avoir été présent sur le planning des jours de diffusion de l'interview », il menace d'une grève illimitée et promet une action en justice, informe J.A.

A rappeler que l’écrivain Charles Onana, est auteur du livre Rwanda, la vérité sur l'opération Turquoise : Quand les archives parlent (L’artilleur).

liiiiiiiaffaire_de_malade

3 Commentaires

  1. Auteur

    En Février, 2020 (17:43 PM)
    BBC avec des journalistes corrompus ah l' afrique toujours ça se passe en Afrique
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2020 (19:01 PM)
      est-ce que t’as bien lu et compris l’article? qui parle de journalistes corrompus
  2. Auteur

    Papoye

    En Février, 2020 (23:11 PM)
    LA BBC prend l'eau de toute part



    Sous pression, le patron de la BBC démissionne

    Tony Hall laisse à son successeur le soin de défendre la «Beeb» face au gouvernement de Boris Johnson.



    Par AMANDINE ALEXANDRE

    Publié le 20 janvier 2020 à 18:06, mis à jour le 20 janvier 2020 à 18:06

    Tony Hall a annoncé son intention de quitter la BBC cet été. Il était régulièrement pris à partie par Boris Johnson, qui lui reproche son manque d’objectivité.

    Tony Hall a annoncé son intention de quitter la BBC cet été. Il était régulièrement pris à partie par Boris Johnson, qui lui reproche son manque d’objectivité. BEN STANSALL/AFP

    Londres



    Régulièrement pris à partie par le premier ministre britannique Boris Johnson qui reproche à la BBC son manque d’objectivité, Tony Hall, le directeur général du groupe audiovisuel public du royaume, jette l’éponge.



    Il a annoncé dans un courrier aux salariés son intention de quitter son poste cet été. Il avait pris les commandes du navire en pleine crise en 2013 après les révélations sur le compte de Jimmy Savile, un présentateur vedette de la BBC décédé en 2011 qui s’est révélé l’un des pires prédateurs sexuels de l’histoire du Royaume-Uni. L’ex-directeur du Royal Opera House laisse le groupe audiovisuel public dans une situation plus délicate encore: non seulement Boris Johnson est ouvertement hostile à la BBC, mais les Britanniques n’ont plus une foi aveugle dans la «Beeb» comme par le passé. De surcroît, le groupe vient d’être condamné en justice pour discrimination salariale.



    À lire aussi : Boris Johnson croise le fer avec la BBC

    Le directeur général du groupe audiovisuel public assure pourtant qu’il part quasiment la mort dans l’âme.



    Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 71% à découvrir.

    Auteur

    Univeratis

    En Février, 2020 (04:27 AM)
    Les maites chanteurs de la BBC ont mis notre pays sens dessus dessous. Comment peut-on se fier a un media pareil qui peut foutre la merde dans le pays d'autrui et qui peut licencier un journaliste qui n'a fait que son travail en faisant un simple interview avec une personne, qui par des faits denonce les responsables de sales besognes sur le continent africain. Continuez chers sunugaliens a croire a tout ce qui vient d'ailleurs. N'ayant pas eu sa part de contrat dans le petrole tullow a fait avancer sa main armee la BBC qui ne fait que de sales reportages sur l'afrique et encaisse des dividendes pour des commanditaires verreux. Bu subbah ngay comprendre.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email