Samedi 22 Février, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Médias

PRESSE-REVUE:La remise en marche de l'usine d'eau de Keur Momar Sarr à la Une

Single Post
PRESSE-REVUE:La remise en marche de l'usine d'eau de Keur Momar Sarr à la Une

Les quotidiens parvenus mardi à l'APS tablent sur un retour progressif à la normale dans la distribution de l'eau à Dakar, après la remise en marche la veille de l'usine dont la panne était à l'origine ces derniers jours de la pénurie en liquide précieux dans la capitale sénégalaise et ses environs."La remise en marche de l'usine de Keur Momar Sarr a démarré hier" lundi, rapporte le quotidien national Le Soleil. Le journal en conclut que la pénurie d'eau de ces 15 derniers jours à Dakar est en passe d'être réglée. 

"La SDE est parvenue hier, grâce à la mobilisation de plusieurs entreprises sénégalaises sur le site, à remettre en marche l'usine d'eau de Keur Momar Sarr", écrit-il. "Le tuyau en acier, qui a remplacé celui en fonte défectueux, a donné les résultats escomptés avec le lancement de la première pompe", explique Le Soleil. Libération, de son côté, fait savoir que le tuyau défectueux a été réparé. Les premiers tests ont été concluants, selon ce journal. "L'heure de vérité !", s'exclame pour sa part L'Observateur. "Les populations de Dakar croisent les doigts. 

Après une dizaine de jours de réparation, l'entreprise +Sahe+ a livré le tuyau en acier, qui a été ensuite mis sous terre, vers les coups de 20 heures. Les essais ont commencé à 21 heures. Ils sont pour le moment concluants", mentionne le quotidien du groupe Futurs médias. "Ce sont les premières lueurs d'espoir sérieuses depuis que la panne est intervenue sur le réseau de distribution de l'eau", note le quotidien Enquête. Mais cette évolution même positive ne met pas fin à toutes les interrogations. C'est ainsi que le quotidien La Tribune titre "Le taf yeunguel qui nous assoiffe", avant d'évoquer dans ses pages intérieures "Ce colmatage coûteux qu'on cache aux populations".

 "De 2004 à aujourd'hui, écrit-il, trop de deals se sont faits sur le dos du contribuable. Entre les milliards refilés chaque année à 4 personnes et le faux tuyau de rechange qui est remis pour faire recouler l'eau, le gouvernement, la SONES et la SDE persistent à tenir la population éloignée le plus possible de la vérité vraie". Le Populaire, également, attend de voir la suite des évènements. Ce qui justifie sa manchette "La fin du calvaire ?". Le journal annonce lui aussi le début de la mise en service des pompes de l'usine d'eau de Keur Momar Sarr mais précise que par prudence, seuls trois des 4 pompes ont été lancés.

 La mise en branle totale des pompes se fera de manière graduelle. "Ce qui fait que le retour à la normale dans la distribution de l'eau à Dakar est dans les prévisions attendu pour ce mardi", signale Le Populaire. Le journal revient dans le même temps sur une face cachée de cette pénurie d'eau et ouvre une petite fenêtre sur les travailleurs de l'usine d'eau de Keur Momar Sarr, engagés "à fond dans leur besogne" ces derniers jours. "Ce n'est pas seulement la population dakaroise que la pénurie d'eau fait souffrir. Il y a aussi ces travailleurs qui sont déployés à Keur Momar Sarr, depuis l'incident du 12 septembre dernier, pour réparer le tuyau défectueux. Ces ouvriers travaillent d'arrache-pied, 24 heures sur 24, pour faire revenir l'eau", relève Le Populaire. 

En tous les cas, Anta Seck, la directrice générale de la Société nationale des eaux du Sénégal (SONES) annonce dans des propos rapportés par Le Quotidien que des audits techniques seront menés pour "situer de façon clair les responsabilités des uns et des autres". Mme Seck affirme que la SONES, pointée du doigt, "n'a rien à se reprocher". La société aurait manqué de réaction pour prévenir cette panne à l'origine de la pénurie d'eau de ces derniers jours, si l'on en croit certains quotidiens. Sur un autre plan, Sud Quotidien estime que l'eau prend l'école en otage, en allusion à la décision des autorités scolaires de reporter du 7 au 9 octobre la rentrée scolaire à Dakar. 

Walfadjri renseigne par ailleurs qu'un ultimatum a été fixé au chef de l'Etat Macky Sall pour un retour à une distribution normale de l'eau à Dakar. "Macky Sall est averti : si la distribution de l'eau ne revient pas à la normale d'ici le 8 octobre, la Nouvelle alliance pour le départ de Macky (Nadem) ira puiser le liquide précieux au palais de la République", écrit ce quotidien. "L'ultimatum a été fixé hier (lundi) par Mohamed Massaly et ses camarades qui indexent le chef de l'Etat comme seul et unique responsable de la panne de l'usine d'eau de Keur Momar Sarr. Et pour cause, affirme le coordonnateur dudit mouvement, c'est Macky Sall qui avait signé le contrat avec la SDE", ajoute le même journal. BK


liiiiiiiaffaire_de_malade

1 Commentaires

  1. Auteur

    Souleye Ndiaye

    En Octobre, 2013 (10:56 AM)
    tout le monde sait que ameth aidara n'est professionnel mais je ne sais pas pouquoi il veut mettre en mal maky et son peuple.

    ameth! liguèye dey set ,tu as du succes mais alakhira loumota soor.







    professionels juges moi.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email