Mercredi 19 Juin, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Contribution

AVONS-NOUS PRIS LE SOIN DE BIEN COMPRENDRE SONKO ? (Par Mohamed GASSAMA)

Single Post
AVONS-NOUS PRIS LE SOIN DE BIEN COMPRENDRE SONKO ? (Par Mohamed GASSAMA)
Au terme de la légendaire confrontation des idées dans l’arène universitaire, nous avons douté et même beaucoup douté avant de tremper notre plume dans l’encre. Nous nous demandions si cela valait la peine d’autant que le pays est en proie à des groupes de hérauts envoyés pour répandre la confusion et la cacophonie. Nous ne doutions point de nos facultés intellectuelles mais voulions, juste, éviter les ignorants. 

Hélas, il semble que le Sénégal en compte dans des proportions insoupçonnées. Sous ce rapport, permettez- nous, en toute modestie, d’expliciter l’expression « casus belli », dont la compréhension aurait, peut-être, évité toute cette polémique. En latin, « casus » signifie la cause et « bellum » veut dire la guerre. On écrit « belli », tout simplement, parce que le latin est une langue flexionnelle, c’est-à-dire, une langue dont la forme des mots change suivant leur fonction. Pour ceux qui comprennent bien le français, en entendant Ousmane SONKO avertir que le sujet de l’homosexualité reste un « casus belli », le débat aurait dû, immédiatement, être clos. Malheureusement, l’expansion de l’empire de l’ignorance nous incite à recommander le doute ou la sagesse. Le philosophe et polymathe grec Aristote aimait rappeler que « l’ignorant affirme, le savant doute, le sage réfléchit ». Alors, vous comprenez que nous avons refusé de prendre place à côté de ceux qui, sans cesse et sans distance critique, s’autoproclament dépositaires de la certitude ou de la rectitude, en considérant leur point de vue comme une vérité générale.

Dès la fin des joutes oratoires, un clan de virulents détracteurs et de sempiternels donneurs de leçon s’est mis à implorer des invitations sur les plateaux de télévision ou à courir après des interviews dans les média pour tenter, uniquement, de falsifier le libre échange que nos deux yeux ont vu ainsi que les avis tranchés que nos deux oreilles ont perçus, le 16 mai 2024.

Que n’a-t-on pas entendu ou lu à travers la presse ? Presque du tout. De l’amalgame à la manipulation en passant par la tartuferie et la mauvaise foi. Mus par l’intention manifeste de nuire, de tristes vindicatifs, en manque d’arguments, ont voulu saisir l’opportunité de la rencontre entre Ousmane SONKO et Jean-Luc MÉLENCHON pour essayer de faire une cure de jouvence. C’est méconnaître les fondamentaux d’un débat intellectuel, qui plus est, s’est tenu dans l’enceinte d’un établissement supérieur. Dans la Rome antique, l’université visait comme objectif premier l’accueil d’enseignants et d’étudiants venant d’horizons divers et variés. En clair, l’université reste un creuset où viennent tomber tous les spécimens. C’est un TOUT, c’est-à-dire, un terreau fertile pour le désaccord.

À ce titre, il aurait été plus sage de commencer par bien appréhender l’esprit et le contexte qui ont sous tendu cette conférence conjointe avant de se lancer dans des jugements de valeur. Cela est d’autant plus important qu’il permettrait de comprendre largement la liberté de ton des débatteurs. Par la qualité de leurs réflexions et le courage de leurs idées, ils ont pu susciter un réel espoir pour les deux pays qui demeurent liés par l’histoire et le sang. Qu’on se dise une bonne fois pour toutes. Vivant dans l’Hexagone, nous n’imaginons pas un seul instant voir un homme politique, de surcroît, prétendant au fauteuil présidentiel français soutenir le contraire de ce que le leader de la « FRANCE INSOUMISE » a déclaré à Dakar au sujet de l’homosexualité.

Quoi qu’il en soit, l’important n’est pas dans la conviction ou dans les ambitions de l’hôte du « PASTEF » mais plutôt dans la position ferme adoptée par Monsieur SONKO, qui fut à l’origine du débat. À la vérité et contrairement à une idée répandue dans le but de désinformer, à aucun moment de son speech, l’invité MÉLENCHON n’a soulevé la question de l’homosexualité. Il n’avait fait que répondre au Président des Patriotes africains du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité. Ce dernier, de façon claire et nette, avait, auparavant, martelé le rejet des sénégalais. En d’autres termes, Ousmane SONKO a ouvertement appelé les occidentaux à se limiter à croire en leur culture et à laisser les autres croire en la leur. In fine, nous ne voyons pas de quoi fouetter un chat. Beaucoup d’autres sujets étaient au menu, alors pourquoi se focaliser sur un seul ? Peut- être, pour se faire remarquer sinon rien n’a changé sous les cieux et les citoyens sont dotés de raison pour procéder à un discernement. C’est pourquoi, nous plaignons ceux qui pensent pouvoir détourner l’attention du peuple souverain à travers des campagnes d’intoxication. « L’homo-senegalensis » ainsi que nos frères et sœurs d’Afrique sont bien entrés dans l’histoire et, mieux, ils sont les principaux acteurs de l’histoire. En effet, le continent africain symbolise le point central du globe, pourrions-nous dire. Il est à la croisée des chemins, ajouterons-nous. De ce fait, nous ne pouvons que nous réjouir de la richesse du débat et du choc des croyances. C’est pour cette raison que nous ne pouvons comprendre les sénégalais qui feignent de ne pas voir le soleil alors qu’il est au zénith.

Au-delà de tout, c’est le «Temple du savoir » de Dakar qui voit son blason redoré par la qualité exceptionnelle de ses hôtes mais aussi par l’envergure des sujets traités sans détours ni faux fuyant. Partant, la plus ancienne des Universités d’Afrique noire d’expression française peut s’honorer d’avoir été l’épicentre d’un renouveau dans les relations entre la France et le Sénégal mais également d’avoir redonné un sens à sa devise, qui est : « Lux mea Lex » ( La lumière est ma Loi ).

Mohamed GASSAMA / Citoyen sénégalais de la diaspora


19 Commentaires

  1. Auteur

    En Mai, 2024 (18:40 PM)
    Excellent texte 

    j'ai eu à le parcourir drug fois, tellement il m'a plu!
    Top Banner {comment_ads}
  2. Auteur

    Nouroudine

    En Mai, 2024 (18:40 PM)
    Ndeysane ! L'ancien griot de Wade est très fatigué à Paris. Je l'ai vu quémander pour bouffer. C'était au salon de l'agriculture à Paris. Triste fin. Il veut taper dans l'œil de Sonko. On ne l'a jamais entendu durant les batailles du peuple. Un pauvre type. Gassama ton cirque est dégoûtant. Tu perds ton temps. Fous nous la paix.  
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (18:43 PM)
    Ex cathedra!
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (18:49 PM)
    On s'en fout... Quelle était même l'urgence de tenir une telle conférence !? Ils ont été élu pour régler des problèmes dont l'urgence n'est plus à démontrer. Mais Mr. se voit en électron libre qui fait ce qu'il veut quand il veut et où il veut... Il n'a qu'à se tenir tranquille, l'époque des royaumes où le prince faisait ce qu'il veut est révolu. Qu'il arrête cette récréation et se mette au travail, il ne va pas transformer notre Sénégal en son disneyland privé pendant 5 ans. Ousmane, moomo gnou djourro gnou,  gnoula matt mame, matt la baye, matt la léppeu nga djiitté. Allez lui rappeler ça, pour qu'il se calme un peu. Sénégal gnkkoul foulleu ba khalé dikko yabb moukoy bayyi ak Yallah. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Oxonian Vigilence

    En Mai, 2024 (18:51 PM)
    Dear Mister Gassama,

    People’s focus can also shift across different circumstances, and that's the case here. Any other explanation to help Oscar Sierra out of this predicament is nothing more than intellectual mischief. Let other digest without your laxative.
    Top Banner
    Auteur

    En Mai, 2024 (19:03 PM)
    Tiens tiens mais gni founiou nekhone ??Racine Talla daale😅

    Monsieur cette conférence était inopportun,la question de l'homosexualité les régimes précédents l'ont déjà réglé.

    La majeure partie des sénégalais l'ont "élu" ou "nommé "pour régler leur problème il n'a qu'à s'y atteler et arrêter la diversion ,il n'est plus opposant.

    Et puis tout était ridicule ses habits clowneresques,le discours ...

    Et puis panafricanisme mon oeil !!!Legui il représente  l'Etat il n'a pas besoin de faire des shows pour dénoncer nos relations avec la France,ils n'ont qu'à poser des ACTES...

    mane le mot "panafricanisme" rek l'a bagne...ça veut dire quoi??? Tu revendiques ce que tu es ??C'est à dire noir et africain??

    Un pays se fait respecter par le développement pas des discours ou slogans.

    METTEZ-VOUS AU TRAVAIL !!!
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (19:12 PM)
    Est-ce que sonko a pris la peine de comprendre Macky ? La réponse est NON !!!

    au contraire il a vilipendé partout macky de porter l'agenda des LGBT au Sénégal.

    Donc il ne mérite aucune compréhension. Ces propos sont clairs ne venez pas jouer à l'hypocrite 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (19:14 PM)
    Bonne contribution ! Excellent texte.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (19:20 PM)
    Et puis c'est un homme d'Etat maintenant il n'est pas que le peuple le comprenne. Chaque acte posé doit être mûrement reflechi!

    Les erreurs de communication se payent cash!!
    Top Banner
    Auteur

    En Mai, 2024 (20:04 PM)
    Toi Gassama, manifestement tu cherches à plaire à ces messieurs qui viennent d'arriver. Qui sait ? Peut être qu'ils t'offriront un poste.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (20:16 PM)
    Dans tous les cas, les priorités sont ailleurs. Ce type d'invitation ou de conférence est inopportun pour l'heure. 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (20:35 PM)
    Magnifique texte 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (21:49 PM)
    Ainsi donc le sieur Gassama est le plus "sage" de tous les grands vrais sages et intellectuels de ce pays 🤣 

    Mieux, il comprendrait la langue de Molière plus et mieux que tous et toutes ! Malheureusement, tu n'es pas dans la tête Sonko pour savoir ce qu'il voulait dire, lui qui n'a désigné la cause (le casus = lgbt+) que par "phénomène" qui serait "toléré" et bien "géré" dans notre pays. Quid de la guerre ("belli") contre la cause ? Hé bien, il la mène à sa façon : en tolérant et en "gerant" oubliant sa promesse de 2022 qui consisterait à criminanliser l'homosexualité une fois qu'il sera au pouvoir. Sonko avait affirmé que sera une des premières lois qu'il ferait voter. Waxètt !

    Tu aurais mieix fait de ne pas tremper ta plume ! En effet, si tu n'es pas ignorant qui affirme, tu es loin d'être un sage qui réfléchit ! 

    Basta ! 
    Top Banner
    Auteur

    En Mai, 2024 (23:04 PM)
    Ayez la compréhension que vous voulez mais laissez nous comprendre ce que nous croyons 

     
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (23:40 PM)
    Votre intellectualisme, nous sénégalais n'en n'avons pas besoins. Vis théories factices sont immondes. Il n'y a rien a comprendre. Nous nous ne voulons pas de l'homosexualité. C'est tout. Aucune tolérance pour les homos et les souteneurs de homos. Pont.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (00:09 AM)
    Mr Gassama tres dit ce qui s'est exactement passe et ce que Mr le premier Ministre voudrais vehiculer !!!

    Vous pauvres ignorants, aller vous ressourcer !!! 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (01:08 AM)
    Sonko : " L'homosexualité est autorisée au Sénégal". 

    Mr Gassama respectez nous. À Pasteef Sonko est un saint même s'il fait des erreurs et ment vous applaudissez. C'est votre manière de faire de la politique basée sur l'hypocrisie et la malhonnêteté.

    Mr Tall n'avait-il pas juré sur le coran que Sonko n'avait jamais mis les pieds à Sweet Beauté ?

     
    Top Banner
    Auteur

    Jambaar

    En Mai, 2024 (06:13 AM)
    Un soi disant intellectuel, opportuniste, malhonnête , hypocrite et menteur. .
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (12:04 PM)
    De quel blason parle ce monsieur? Le rectorat a produit un communiqué pour dénoncer en des termes voilés qu ils ont été trompes. On a demandé une salle au nom de l état pour aller y organiser un meeting politique car le Pm dit qu il ne parle pas en tant que premier ministre mais plutôt président du pastef. Dans ce cadre, c était plus un meeting qu une rencontre universitaire. Et comme l Université est apolitique, cette conférence vu son caractère politique ne devrait pas être organisée à l Université et le recteur be devrait pas y être. Sonko à piégé tout le monde. Il a manqué de tact et d expérience 
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email