Mardi 25 Juin, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

[Focus] Débat public : L'opposition se fait désirer, Diomaye Faye en roue libre

Single Post
[Focus] Débat public : L'opposition se fait désirer, Diomaye Faye en roue libre
Ils sont devenus moins bavards. Depuis l’élection de Bassirou Diomaye Faye au Premier tour du scrutin du 24 mars dernier, les candidats malheureux à la dernière présidentielle ont quasiment tous déserté le débat public. Décryptage !

Les candidats malheureux à la dernière présidentielle, ne se sont-ils pas remis du coup de massue du 24 mars dernier ? Ils ont tous, à quelques exceptions près, rejoint Idrissa Seck dans son jeu favori, le silence. En effet, depuis la proclamation des résultats, ils sont moins bavards. Des leaders comme Thierno Alassane Sall, Aly Ngouille Ndiaye, Déthié Fall, Aliou Mamadou Dia, Khalifa Sall, etc., jadis très présents sur les réseaux sociaux, ou via des communiqués de presse, sont devenus, subitement, muets. Et renseignements pris auprès de leurs lieutenants respectifs, l’on nous balance la même réponse : « Nous évaluons d’abord les élections avant de redescendre sur le terrain ». Tous ou presque annoncent, en coulisses, des activités de massification en perspective des prochaines échéances électorales, même si, sur le terrain, c’est encore la léthargie totale.

Si certains, à l’image de Boubacar Camara ou encore Déthié Fall, ne sont pas sans nouvelles des… nouvelles autorités étatiques et qu’ils pourraient bien être cooptés, il faut toutefois signaler que la majorité d’entre ces candidats de la dernière présidentielle risquera de rester dans l’opposition. Et pour combien de temps encore ?

Cette élection, actant la troisième alternance démocratique au Sénégal, a une particularité. Les choses étant pliées au premier tour, la conséquence politique de cette situation est qu’il n’y a pas eu de négociations entre les deux tours et par conséquent, l’esprit de « gagner ensemble, gouverner ensemble » ne sera pas forcément appliqué. L’on se rappelle alors les péripéties ayant abouti à la mise sur pied de la coalition Bennoo Siggil Sénégal, qui s’est ensuite métamorphosée en Bennoo Bokk Yaakaar, dans l’entre-deux tours de l’élection présidentielle de février-mars 2012, avant de porter en elle les germes de ses propres contradictions. Ainsi, arrivé au pouvoir via un mouvement adossé à un parti politique légalement constitué (Alliance pour la République), Macky Sall a adopté la méthode douce et de partage du butin. Un slogan qui a pu prospérer pour la bonne et simple raison que certains partis politiques au sein de la coalition Bby qui l’a porté au pouvoir, étaient dirigés par des secrétaires généraux au crépuscule de leur carrière politique. Notamment Ousmane Tanor Dieng (PS), Moustapha Niasse (AFP), Maguette Thiam (PIT), Abdoulaye Bathily (LD), Madior Diouf (RND), Landing Savané (AJ/Authentique), entre autres.  Tous avaient fini de griller leur carte. Tout ce qui leur restait, c’est d’être des faiseurs de « Présidents » et de l’accompagner.

En remontant 24 ans plus tôt, l’on se souvient encore de la stratégie qui a permis à Me Abdoulaye Wade de sortir vainqueur de son combat contre le « baobab » socialiste Abdou Diouf lors de la présidentielle de 2000. Rappelons également que le Pape du Sopi, ayant bénéficié des dissidences de Moustapha Niasse et de Djibo ka (Urd) du Ps, a été « obligé » de gouverner avec ces derniers, pendant plusieurs mois avec le responsable progressiste comme Premier ministre.

Mais pour cette élection, des calculs ont peut-être faussé. Car, il faut le dire, si certains ont investi des millions de francs CFA (caution et autres charges liées à la campagne électorale et à la communication, par exemple, », c’est certainement pour avoir une voix autour de la table des négociations politiques ou au sein d’éventuelles alliances électoralistes, de circonstances afin d’être invité lors du partage du gâteau. Chiche !

Pourtant, le rôle d’un acteur politique, non investi d’une mission d'une mission de la République, devrait être de s’opposer et de participer activement au débat public pour l’intérêt du pays. Cependant, le constat est qu’ils ont pratiquement tous déserté. Même le candidat de la nouvelle force politique de l’opposition, Amadou Ba, -accrédité de 35,70%-, brille par son absence. Fortement critiqué au sein de son propre parti (Apr), il ne s’est signalé qu’une seule fois à travers un communiqué, disant rester « résolument engagé et prêt à mener et à gagner les batailles du futur » à savoir les élections législatives et locales à venir. Mais depuis lors, il s’est lui aussi emmuré dans un silence.



27 Commentaires

  1. Auteur

    En Mai, 2024 (09:30 AM)
    Une nouvelle opposition est nécessaire 
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2024 (09:42 AM)
      Parmi eux certains comme Pape Djibril très orgueilleux, très menteur et très prétentieux devrait éponger leur dette de 30millions et autres frais liés aux compagnes électorales 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2024 (10:10 AM)
      Mais vous voulez que les candidats malheureux disent quoi? Ils vous laissent tout simplement avec le peuple que Diomaye a promis monts et merveilles. Les opposants du régime actuel sont la VAR et leurs promesses impossibles à réaliser. Pas besoin de s'opposer avec ces nouveaux élus. 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Karim$

      En Mai, 2024 (11:46 AM)
      Focus dans 20 ans ngay am fofou ! Ces gens sont très brillants et il faut être très brûlants pour pouvoir s’opposer à eux ! Et j’espère que Diomaye et SONKO vont profiter de cet état de grâce pour faire passer d’importantes réformes qui impacteront positivement la vie des Sénégalais. Il y a aussi le fait que les gens savent que beaucoup sont morts avant l’élection de ce nouveau président. Donc certains ne voudraient pas se mettre tout de suite dans une posture d’opposant au risque de briser trop tôt les rêves de ces millions de Sénégalais qui ont combattu puis ont voté ! Actuellement, seuls les plus méchants et ignobles avec un cœurs de rat ou chien arrivent à s’opposer à SONKO et Diomaye et ils ne s’opposent pas en réalité, ils sabotent ! Mais leur réveil sera brutal !
    Top Banner
    • Auteur

      Morpheus

      En Mai, 2024 (12:52 PM)
      Une certaine presse jour d'ailleurs mal ce rôle.
      Mettre la pression pour bénéficier de convention de partenariat. C'est mal connaître les tenants actuels du pouvoir.
      Cette devra faire preuve de plus d'imagination et de talent pour se pérenniser.
    {comment_ads}
  2. Auteur

    En Mai, 2024 (09:37 AM)
    Il faut un coach en developpement personnel a Diomaye.

    Je ne sais pas depuis quand il a perdu confiance en lui mais il n'etait pas comme ca.

    Et Diomaye,arrette ce regard d'idiot du village nguir yalla.Tu ne faisais pas ca avant.Pourquoi?Pourquoi ce comportement nouveau en public.

    Bayil s yaram mou glisser.Il faut l'aider.C'est le Chef de l'Etat,mou nekh mou nakhari.
    {comment_ads} {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    Patriote

    En Mai, 2024 (09:41 AM)
    Disons un nouveau Sonko est nécessaire, même chez l'opposition il doit y avoir rupture avec de nouveaux discours 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Hé!

      En Mai, 2024 (15:04 PM)
      Le nouveau régime est en place depuis à peine un mois. Le délai est trop court pour que l'opposition se mette à parler, à critiquer. Mais bien sur que ça va arriver, puisque nous sommes en Démocratie. Espérons juste que cette fois-ci, elle sera plus intelligente que l'opposition passée. Ça nous évitera des casses, émeutes et plusieurs dizaines de morts.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (09:53 AM)
    Dites plutôt que c'est la presse qui est déboussolée après 12 ans passés à titrer Macky, Macky, Macky ..... aujourd'hui il sont complètement perdu 
    {comment_ads}
    Auteur

    Zookeeper

    En Mai, 2024 (10:17 AM)
    Seine thiep mo toyatoul rek. Vous journalistes n'avez rien à vous mettre sous la dent vivant de controverse et de disputes au quotidien. La politique n'est pas un métier guys mettez vous ça dans le crâne 💀.

    Laissez le nouveau gouvernement travailler et suivez de près. Lorsqu'il est temps de parler les gens parleront. Wakh dafa dioy niou ni ko loy dioy mouni dagn ma wakh té heurou wakh diotagoul.

    En attendant faites votre boulot. Y a pas que la politique. Allez interroger les potentiels lanceurs d'alertes, investiguez notre économie, cherchez à expliquer notre retard dans tous les domaines en interrogeant les spécialistes. En gros faites votre boulot au lieu d'être attentiste et de choisir la facilité.

    Avec Pape Alé à la RTS, vous risquez de perdre des lecteurs s'il arrive à faire un siteweb plus intéressant. Vous nous emmerdez avec les faits divers et c'est chiant. Malheureusement vous êtes les moins pires en cela et avez un site plus ou moins bien fait.

    Voilà instant cdg du dimanche
    Top Banner
    Auteur

    En Mai, 2024 (10:22 AM)
    Vous ne méritez pas une opposition légitime et engagée sur les affaires de ce pays,ces politiciens et citoyens qui n'en tiennent qu'á ses propres intérets.Une gouvernance sans alternative visible ira forcémentvet directement vers une dérive.Macky aussi était légitime autant que Diomaye.Ne soyez pas égoistes,le blém est que les reuys guatts n'osent plus ouvrir la gueulle de peurs d'être traité d'idiots.Le Senegalais ne supporte plus son prochain wait and see
    {comment_ads}
    Auteur

    Cheikh

    En Mai, 2024 (10:45 AM)
    L'opposition se fait désirer par ce site qui est le premier opposant,mais c'est peine perdue.Les sénégalais sont avec Diomaye-Sonko de tout cœur
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (10:46 AM)
    L'opposition c'est le peuple le pouvoir c'est le peuple Maintenant on est conscient de notre force On n'a plus besoin de parasites 
    {comment_ads}
    Auteur

    Amsa

    En Mai, 2024 (10:46 AM)
    En democratie il faut toujours une opposition, mais ! ...... une opposition avec des critiques positives.

    Une bonne opposition peut, et doit aider un pouvoir democratique et populaire pour la bonne marche d'une nation.
    Top Banner
    Auteur

    En Mai, 2024 (10:48 AM)
    Ces elections etaient tellement claires.  Je me demande pourquoi certains ont choisi de perdre 30 millions en se presentant comme candidats? Vous n'aviez aucune chance devant Diomoye moy Sonko. 

    Et ceux qui attendaient le 2e tour pour encore se partager le gateau Senegal. Thiey ces politiciens classifies! Ils vous faudra avoir de solides arguments, pour vous opposer a Diomaye. Il pose des actes pour le Senegal et son peuple, donc vous aurez le peuple devant vous si vous essayer de vous opposer juste pour vout opposer. C'est le Senegal nouveau en marche avec des hommes de valeurs a la tete de nos institutions.
    {comment_ads}
    Auteur

    Ils Sont Ko

    En Mai, 2024 (10:48 AM)
    Bcp de ces soient disants opposants comme bcp de nos médias et journalistes faisaient partie du système et recevaient des mallettes nocturnes du palais de Macky. Aujourd'hui que Diomaye et Sonko ont tout coupé et tout fermé, ils se retrouvent à poil et n'ont plus rien. Tous ces opposants y compris le Benno/APR n'ont même pas 100 militants qui acceptent d'acheter des cartes de membres ou de débourser 1000 CFA pour leur parti. Il n'y a que le Pastef qui est un parti structuré où les militants acceptent de cotiser et de financer à hauteur de plusieurs millions voir même milliards les activités du parti mais tous les autres étaient supportés financièrement par le système Macky. Les sénégalais ont vomi le système corrompu de Macky, du PDS, du PS et tout les partis satellites y compris les médias qui gravitaient autour, ils sont aujourd'hui KO, étourdis, désemparés, perdus. Jamais ces corrompus alternoceurs n'avaient un jour imaginé que ce système pouvait mourir et disparaître à jamais, ils ne s'y ont jamais préparés; la traversée du désert va être très difficile pour bcp d'entre eux qui ne se relèveront jamais et qui seront définitivement à la retraite. Les sénégalais veulent un CHANGEMENT PROFOND et ne veulent plus de politique politicienne. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Un Passant

    En Mai, 2024 (11:04 AM)
    Le Président est à peine élu..... 

    Tout n'est pas que politique politicienne Mesdames Messieurs les journalistes. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Ndamli

    En Mai, 2024 (11:48 AM)
    Texte creux, analyse faible faite de banalités des lieux communs avec comme seul chiffres les taux des résultats de la dernière présidentielle. On apprend rien, c'est tatillon avec beaucoup de subjonctif pour mieux démontrer que l'auteur se projette sur son propre subconscient. Si c'est pondu par un journaliste sénégalais c'est tout à fait normal, le niveau est ridiculement faible dans la presse nationale. 

    Ce qui se passe dans ce pays est une révolution sociologue enclenchée depuis bientôt une décennie. Ceux qui sont capables de l'analyser sont les universitaires avec le recul et la perspective nécessaire. Imaginez un moment que la plus grande université de ça pays est fermée depuis bientôt un an. Et cela émeut bien des gens, mais la paresseuse presse ne nous parle pas de cela. Aucun reportage sur la situation de la reconstruction et la reprise. Cette presse maintient la médiocrité. 

    A titre d'illustration, ils continuent de parler d'hommes, comme tout petit esprit. Rien que l'élection de BDF au premier tour, malgré tout ce que l'on peut dire BDF est un illustre inconnu pour la grande majorité des sénégalais,  est assez éloquente pour montrer que cette histoire d'homme providentiel est une antienne pour le peuple. Il y a un vrai dépassement d'esprit du peuple qui adhère à des concepts.

    Pour la presse paresseuse et idiote ce serait  du pain béni d'avoir une lutte d'hommes afin de coller à ce principe de "lamb" qui nous à tant abrutie. Elle est totalement dépassée cette presse alimentaire. Voilà pourquoi il s'est déjà amorcé une redéfinition de la distribution de l'information. Beaucoup de groupes vont disparaître ces 24 prochains mois. Une évolution qualitative en somme.

    Pour la future opposition elle se dessinera autour de concepts concrets bien élaborés et tenaces. Peu importe les hommes ou femmes qui l'animeront, les idées devront se hisser aux attentes des populations éveillées. Ce qui demande un vrai travail de conception, réflexion et élaboration en sortant de cette paresse intellectuelle qui caractérise beaucoup de nos hommes politiques qui pensent que le vote est un adoubement de promotion personnelle. 

    Cela est fini et ce n'est pas trop tôt. 
    Top Banner
    Auteur

    En Mai, 2024 (11:56 AM)
    Tous les présidents nouvellement élu doivent être soutenus et bénéficier d'une période de grâce d'un an.

    Le discours de politique générale du premier ministre doit être approuvé et voté par l'Assemblée nationale. Attendons mai 2025 pour dire si nous sommes sur une 
    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    Mbaye

    En Mai, 2024 (13:15 PM)
    Quand je lis certains commentaires, j'ai l'mpression que beaucoup n'ont pas encore digéré la defaite. La réussite de ce gouvernement, sera celle de tout le peuple Sénégalais, souhaitons leur la réussite au lieu de s'attendre à ce qu'ils se cassent la gueule.Si certains ne se rendent toujours pas compte de la gabégie des deux régimes précédents, c'est qu'il y'a un grave problème en eux, on a eu de très riches, peut-être, ceux qui les défendent en ont bien profité et de très pauvres, qui eux ont eu la malchance de n'avoir aucun parent au pouvoir. Qu'on ait des parents au pouvoir ou pas, chaque Sénégalais doit avoir la même chance, seul le travail pourra nous différencier.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (13:19 PM)
    Pour la vérité de l'histoire, Djibo Ka n'a pas rejoint Wade entre les deux tours de la présidentielle en 2000.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (14:02 PM)
    Le rapport des corps de contrôle de l'état font que l'APR n'a plus droit au chapitre et ce n'est que la face visible de l'iceberg.Ces complexés sont dans des détails parce qu'ils étaient habitués à être imposés  des présidents formatés à la française avec des code de conduite des présidents français surtout rouler des "R" comme des fils de bourgeois ou des parisiens alors ce sont des gens qui ont dormi pour la première fois sur un matelas à la fac.Ce sont ses complexés qui attaquent Diomaye le président le mieux élu de l'histoire du Sénégal sur des détails.On s'en fout des pseudos intellectuels bardés de diplômes qui ne savent que voler l'argent public et et de baux discours.Depuis 60 ans les sénégalais ont été bernés par de beaux discours en commençant par Senghor qui au finish ont fait le Sénégal l'un des 25 pays les plus pauvres de la planète.ce ne sont  pas vos dénigrements qui empêcheront nous les terroristes de rester au pouvoir pendant 50 an au moins 
    Top Banner
    Auteur

    Opposition Khalé Mokoy Def

    En Mai, 2024 (14:06 PM)
    Tok léne khare rek ba état de grâce bi diekh ba gnom pae djibril fall, abta babacar ngom, thierno bocium, abba mbaye, pape malick ndour, Barthélémy dias.....guénate da ngene khamni lepeu deugeuleu
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (14:18 PM)
    On a un vrai problème de classe politique sénégalaise. Ni pouvoir ni opposition ne va rien nous amener. Nous avons encore cinq années qui seront perdues par le pays.

    Rien. Nada. Tousssss ne se passera de grand pour changer le vécu de nos populations 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (14:46 PM)
    D'accord ou pas la loi s'appliquera !
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (14:49 PM)
    C'est la déception totale:

    1. Continuité du PSE avec le FMI alors qu'on nous avait promis une rupture totale.

    2. Le clientélisme politique a encore de beaux jours devant nous avec ces nominations aux postes les plus juteux de leurs membres et de leurs soutiens. Un vrai partage de gâteau alors qu'il y a des compétences qui ne sont intègres et qui ne font pas de politique qui seront là, laissés en rade parce qu'ils préfèrent se concentrer sur leur boulot.

    3. La caisse noire du PR: on en n'a pas entendu parler

    4. Un PR fonctionnaire qui a 43 hectares et qui décident d'attaquer d'autres qui en ont pareil, donc c'est le retour de l'injustice, du coumba am nday coumba amoul nday.

    J'avais voté diomay mais je regrette. Désormais je garderai ma carte et ne voterai pour personne. Ils sont tous pareils les politiciens.
    Top Banner
    Auteur

    En Mai, 2024 (15:14 PM)
    Le.peuple.a.choisie.son.president.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (15:27 PM)
    Adji SARR avait raison 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (17:48 PM)
    La nouvelle opposition se trouve sur tiktok,
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (19:54 PM)
    Les Idrissa Seck,Khalifa Sall et compagnie ont reçu une giffle des sénégalais qui les a mis K.O.

    Ils ne vont pas se lever de si tôt.

    Vendre des mensonges finit par rattraper son homme.

    Sonko et Diomaye doivent travailler pour livrer ce qu'ils ont promis sinon les élections n'auront plus de sens.Et les sénégalais allons chercher un autre moyen de gouverner notre pays.Nous ne pouvons pas continuer à brader nos ressources naturelles et mourir de faim traquillement.Nous ferons de plus en plus de bruit.
    Top Banner
    Auteur

    En Mai, 2024 (20:00 PM)
    Pourquoi se fatiguer à s'opposer à ces nullards du syndicat de petits inspecteurs des impôts analphabètes ? 

    Ce n'est pas la peine car d'ici 6 mois mêmes leurs militants vont les abandonner et ils retourneront dans les cellules de prison qu' ils ne devaient pas quitter d'ailleurs. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Changement

    En Mai, 2024 (18:26 PM)
    Beaucoup sont silencieux dans l'opposition car beaucoup ont des choses à se reprocher et preferent se faire oublier.

    En plus il est bien trop tot pour parler sinon dans le vent.
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email