Samedi 22 Janvier, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Politique

Macky - Khalifa , c’est la guerre totale....

Single Post
Macky - Khalifa , c’est la guerre totale....

700 millions de F Cfa ont été reçus par les différentes mairies de Dakar pour assurer leurs dépenses de fonctionnement et notamment le paiement des deux mois de salaires des travailleurs des Collectivités locales qui tournent autour de 300 millions de F Cfa. Pourquoi alors ce blocage qui a poussé ses pères et mères de familles à entrer en dissidence ?

Depuis hier, les travailleurs des collectivités locales dirigés par Sidya Ndiaye, observent un arrêt de travail pour protester contre le non paiement de leurs salaires. Une rétention scandaleuse si on sait que l’Etat a viré à la mairie de Dakar, qui doit les ventiler vers les autres communes, la somme de 700 millions de F Cfa sur les 1,4 milliards de F Cfa attendus. Ce, justement pour assurer les salaires de novembre et de décembre des travailleurs des Collectivités locales dont la masse salariale bimensuelle tourne autour de 300 millions de F Cfa.

Même si les différentes mairies de Dakar ont bel et bien reçu cet argent pour « libérer » les travailleurs qui ont été redéployés à la faveur de l’Acte 3 de la Décentralisation, elles n’ont pas jugées utile de payer. « Par solidarité à Khalifa Sall », jure une source dans les colonnes de Libération, qui ne manque pas de se scandaliser d’un tel acte posé contre d’honnêtes travailleurs pour espérer leur faire comprendre que leur situation est due à l’Acte 3 de la Décentralisation.

Alors que le Gouvernement se préparait à servir des mises en demeure, il semble que seize parmi les dix-neuf communes de la capitale ont décidé de s’exécuter finalement. Surtout que les travailleurs des Collectivités locales ont reçu toutes ces informations évoquées plus haut du ministre de la Gouvernance locale, du Développement et de l’Aménagement du Territoire, Porte-parole du Gouvernement, Me Oumar Youm.

Source : senpolitic

affaire_de_malade

10 Commentaires

  1. Auteur

    Duel De Nullards

    En Décembre, 2014 (23:17 PM)
    DEUX NULLARDS A LA TETE DU SENEGAL ET DE DAKAR :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry: 
  2. Auteur

    Duo Nul

    En Décembre, 2014 (23:20 PM)
    BALAYONS CES DEUX INCOMPETENTS :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Soyons Exigeants

    En Décembre, 2014 (23:34 PM)
    Nos pietres journalistes veulent nous imposer ce duel de nullards alors qu'il yades senegalais plus competents que ces deux incapables qui ne peuvent meme pas gerer une maison :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Que Ca Chauffe

    En Décembre, 2014 (23:41 PM)
    UE CES DEUX NULLARDS S'ENTRETUENT  <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">  ON S'EN MOQUE :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Boy Fouta

    En Décembre, 2014 (00:02 AM)
    Deux nullards milliardaires  <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">  
    Auteur

    Nuls Sals

    En Décembre, 2014 (01:54 AM)
    FRANCHEMENT VOUS AVEZ RAISON CE SONT LES DEUX PLUS GRANDS NULLARDS DE LA CLASSE POLITIQUE. CES DEUX INDIVIDUS SONT DÉSESPÉRÉMENT NULS ET INCOMPÉTENTS.
    {comment_ads}
    Auteur

    Xoooool

    En Décembre, 2014 (08:16 AM)
    LE REGNE DES NULARDS
    {comment_ads}
    Auteur

    Mido

    En Décembre, 2014 (08:26 AM)
    Entre un Macky sall qui à du mal à tenir promesse, charcutant sur pas de domaines(Emploi-Croissance ),un PDS pardonné mais pas oublié sur ses scandales et dérives financiers, un REWMI trop local et vomi par les sénégalais avec son pédant IDY, un AFP culbuté par son socle NIASS, un PS écartelé et indécis; quelle alternative pour 2017 ?

    Khalifa SALL avec une bonne communication et une très fine stratégie du PS, qui à bien des égards, peut surprendre plus d'un , mais le peuple sénégalais sera déjà "baisé" et biaisé. J'ai la clé qui à coup sur, est à 90% de réussite pour les socialistes.
    {comment_ads}
    Auteur

    A Ma Place

    En Décembre, 2014 (13:43 PM)


    Du financement public des partis, comme moyen pour un espace politique plus éthique et plus utile au Sénégal

    Il y a eu et il y aura sans doute, et nous l'espérons cette fois là, sérieux et de fond, un débat national sur le financement des partis politiques à partir des fonds publics nationaux (budgets ministériels et fonds politiques présidentiels entre autres et en l'état actuel des choses).

    En effet, c'est là nous semble t-il, un débat fondamental à mener jusqu'à son terme, si nous voulons:

    - d'une part, qu'il y ait un frein définitif à la prolifération malsaine voire absurde, des partis politiques "propriétés personnelles", dans notre espace politique national,

    - et d'autre part, que le parti politique, défini par la science politique classique comme un instrument collectif de conquête et de conservation du pouvoir politique, devienne dans notre société, autre chose qu'un simple outil manipulatoire de foules, détenu par quelqu'un ou quelques uns, pour des fins souvent crypto-personnelles mais cachées (par exemple, la piètre et secrète ambition de participer tant soit peu au partage longtemps fantasmé "du gâteau" national), et revêtues du manteau convenu de l'Intérêt Général.

    C'est dans cette optique, que nous souhaiterions en toute humilité, apporter des éléments de réflexion contributifs à un débat, que tout Sénégalais soucieux du meilleur devenir possible pour son pays, devrait à la limite exiger, ne serait-ce qu'en tant que contributeur par son impôt, à la constitution du trésor public.

    Ce serait là, une exigence hautement citoyenne!

    Car, il est capital de se rappeler et de rappeler, que quelque soit le degré de "saleté" pouvant être perçu, à tort ou à raison, comme caractérisant la politique telle que pratiquée chez nous, cette dernière est et sera toujours dans toute l'histoire de toute l'humanité, le déterminant décisif dans l'évolution de toute communauté donc de la nôtre.

    Et ça n'est pas parce qu'elle est perçue parfois comme "sale", que la politique cessera un jour d'être l'élément majeur du lien social dynamique, qui est au fondement même de l'évolution de toute société.

    D'où, l'importance et l'incontournabilité d'un débat sérieux et de fond, sur le rôle et le fonctionnement des partis politiques, qui sont dans notre espace public contemporain, les lieux par excellence, de maturation et d'émergence des conceptions qui animent et modèlent l'action publique, telle qu'incarnée dans les pratiques de nos différents hommes politiques.

    Si la définition classique du parti politique dit de celui ci, qu'il est un instrument de conquête et conservation du pouvoir, cette définition mériterait tout de même d'être complétée. Au delà de la conquête et de la conservation du pouvoir, il serait aussi pertinent de s'interroger sur ce qui peut et doit être fait avec le pouvoir conquis et qui sera à même, d'en justifier et d'en consolider la légitimité, rapportée à la réalisation de l'Intérêt Général, qui demeure hic et nunc, le "légitimateur" absolu de tout pouvoir politique dans une société réellement démocratique.

    Ce faisant, dans une formation sociale ayant pour crédo ultime, le principe politique de la démocratie représentative comme forme choisie d'organisation socio-politique, se donner les moyens entre autres, par la création d'un parti politique, d'accéder au pouvoir, de l'exercer et de vouloir continuer à l'exercer aussi longtemps que possible, sont tout à fait légitimes, pour tout individu appartenant légalement à cette formation sociale et reconnu par ses semblables et selon certaines modalités, apte à la fonction d'Homme d'Etat.

    Ce serait là, une ambition parfaitement justifiée pour tout citoyen au sein de tout système socio-politique dit démocratique.

    Mais la légitimé d'une telle ambition, si celle ci se réalisait, n'aurait toutefois de sens, que si l'exercice du pouvoir conquis et son impact global sur le devenir et l'épanouissement de la communauté concernée, étaient majoritairement attestés positifs par les autres membres de cette communauté.

    Si tel n'était pas le cas, la légitimité d'un tel pouvoir ne saurait tenir. Et des exemples pertinents dans notre histoire politique récente (mars 2000, juin 2011, mars 2012) pourraient l'attester à suffisance, s'il en était besoin.

    Le pouvoir politique étant au sein d'une société, l'outil quasi-incontournable pour la réalisation des transformations nécessaires à la production collective du mieux être pour tous, le parti politique comme moyen d'accès à ce pouvoir s'impose dès lors comme une affaire absolument sérieuse.

    Et paradoxalement, la prolifération à hue et à dia des partis politiques et le management même de ces partis dans l'espace public, surtout depuis l'an 2000 au Sénégal, peut hélas donner quelquefois, une image hideuse de l'activité politique sous nos cieux. Le plus grave, c'est qu'au fil des années, une certaine dynamique va crescendo, aussi bien dans la folle prolifération des partis que dans la médiocrité des discours de plus en plus remarquée chez beaucoup de nos hommes politiques.

    Partis politiques "télé centres", "transhumances" éhontées d'un parti politique à un autre et socio-culturellement admises, absence totale de programmes politiques dignes de ce nom, mouvements de soutien à un individu et non à un programme (par exemple: "Abdo niou doy" qui aurait du engendrer logiquement un "Laya niou doy"), leaders de partis intellectuellement limités, chantages sordides et attaques ad-hominem sans retenue, règlements de comptes crypto-personnels, absence de visions claires sur les réalités globales du pays, identitarismes ethnocentristes, régionalistes ou autres assumés sans états d'âme etc...

    Tel pourrait être sommairement dépeint, le visage politico-politicien peu reluisant d'un Sénégal d'aujourd'hui, se voulant parfois avec tonitruance, modèle démocratique. Et le plus atterrant c'est que ça passe! Et cela, beaucoup trop souvent, dans une Afrique sub-saharienne, complètement malade de son actuel leadership plutôt infantilisant.

    Pauvres africains que nous sommes!

    N'est-il pas plus que temps de se réveiller enfin et d'arrêter de se réfugier illusoirement dans un passé soporifique, mythifié et inlassablement reconstruit en pure perte, à partir d'une énergie mentale qui utilisée autrement, aurait pu nous permettre d'envisager plus courageusement, un avenir autre que celui qu'une mondialisation ancienne et impitoyable nous a jusqu'ici réservé dans la Grande Histoire de l'Humanité?

    Pour que des ruptures radicales et salvatrices puissent à ce propos, s'opérer dans notre espace politique il faudra que l'Etat, en tant que "incarnation" régalienne de nos différents intérêts puisse se donner vigoureusement, les moyens d'une redéfinition rectificatrice, du rôle et de la fonction du parti politique dans l'action publique, afin que celle ci, soit davantage productrice de développement économique et social pour tous et non plus de duperies, de démagogie et de populisme récurrents, piteusement et uniquement électoralistes.

    Parmi les moyens auxquels l'Etat pourrait avoir recours, pour promouvoir une vision nouvelle du rôle et de la fonction du parti dans l'espace public, il devra y avoir avant tout, une volonté politique clairement affirmée de contribuer par un financement publique conséquent et transparent au "boosting" des activités des partis politiques.

    Une telle volonté politique, combinée à la mise en place de mécanismes permanents de concertation entre acteurs sociaux et politiques, devra permettre aux partis de mener avec plus d'inspiration et de pédagogie, leurs activités légales et légitimes, dans une perspective, bien entendu, de conquête du pouvoir politique mais également, dorénavant et surtout, de mieux assumer une mission d'intérêt général, à travers de véritables programmes d'éducation de masse à une citoyenneté responsable, pour un développement économique et social national et durable.



    Enfin et in fine, dès le moment où toutes ces activités auront été consensuellement adoubées d'utilité publique et que des fonds publics y seront investis, l'Etat aura alors et plus encore, la légitimé et le devoir de concevoir un cadre législatif nouveau et rigoureux, ainsi qu'un outil méthodologique exigeant en termes d'évaluation ex-ante et ex-post de chaque parti politique, quant à ses capacités propres à contribuer par lui même sur les plans financier (taux à fixer) et conceptionnel (ressources humaines compétentes pour la conception et la mise en œuvre des activités), au déroulement de son programme, devant comprendre obligatoirement au moins deux volets: un volet propagande spécifique à chaque parti et un volet éducation à la citoyenneté qui lui, sera commun à tous les partis juridiquement reconnus.

    Cette vision qui est nôtre et que nous souhaiterions voir mise en œuvre dans notre pays, pourrait tout en contribuant à assainir notre espace politique public, le rendre également plus efficace dans la réalisation de l'Intérêt Général, traduit en un développement économique et social global à moyen et long terme.

    Mais il va sans dire, que la traduction d'une telle vision en réalité effective, ne manquera pas de poser de sérieux problèmes d'ordre politique et juridique, car des habitudes et des pratiques se sont cristallisées chez nous, depuis l'époque des "Doléances des Habitants du Sénégal aux Etats Généraux" de la France Révolutionnaire de 1789 jusqu'à la seconde Alternance de mars 2012 dans un Sénégal indépendant.

    Toutefois, nous n'en demeurons pour autant, moins convaincu, qu'avec de l'audace et le courage politique d'un leadership visionnaire et sincèrement au service de l'Intérêt Général, presque rien n'est impossible, dans un Etat de Droit bien doté en Institutions idoines et fortes.

    Cette même conviction, nous amène et en conclusion, à faire la proposition de la mise en place au Sénégal et pour la gestion du financement des partis politiques, d'une Haute Autorité du Financement et de la Régulation des Partis politiques (HAFRP)





    Dakar le 09/12/2014

    DEPAPIOP & LAT DEGUENE THIARE

    CRAAF



    Auteur

    Honoris Causa Diom Ak Diomb

    En Décembre, 2014 (20:23 PM)
    UN PRINCE GARMI GAOLO GUELWAR NE SE CACHE PAS



    DIEU SAIT



    LA POLICE SAIT





    TANOR LUI-MÊME SAIT



    QUI EST CE HONORIS CAUSA DIOM AK DIOMB QUI LUI MARTÈLE DES VÉRITÉS SUR LA TÊTE DE PORC DE NGUENIENE EN RETOUR DE SES MENSONGES DE CASTE ET DE CASTÉ



    DIEU SAIT QUE CE BRIGADIER DE RUMEUR LE JOUR OU CE BRIGADIER DE LA MORT LA NUIT MÉRITE PLUS QUE CETTE POTENCE DE SA PROPRE MILITANCE D'ENFER DES GÉHENNES DE SON SATANISME POLITIQUE

    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email