Lundi 23 Septembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Sante

Journée mondiale de lutte contre le sida : Plus d’un milliard de FCfa prévu pour l’achat des Arv

Single Post
Journée mondiale de lutte contre le sida : Plus d’un milliard de FCfa prévu pour l’achat des Arv

Le Sénégal s’inscrit résolument dans le maintien de la prévalence du Vih/Sida à 0,7 %. Cette volonté a été réaffirmée par le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Awa Marie Coll Seck. Elle a annoncé une enveloppe de 1 milliard 300 millions de FCfa pour garantir la disponibilité des Arv. Le maintien de la prévalence du Vih/Sida hante les autorités et les acteurs engagés dans la croisade contre cette épidémie. L’option a été affirmée samedi lors de la célébration de la journée mondiale de lutte contre le Sida organisée par le Conseil national de lutte contre le Sida (Cnls). 

L’augmentation de l’enveloppe destinée à l’achat des Arv entre dans cette perspective. « Nous avons porté à 1 milliard 300 millions de FCfa l’enveloppe pour l’achat des Arv. Nous allons continuer à nous battre pour augmenter les financements. Nous ne devons plus accepter que les personnes meurent à cause du manque des Arv. Nous ne devons pas accepter que les enfants naissent avec le Vih/Sida. Nous disposons des moyens pour prévenir et réduire les nouvelles infections », a dit le Pr. Awa Marie Coll Seck. Elle a invité les jeunes à porter le combat contre la stigmatisation et à s’engager activement dans la promotion du dépistage volontaire. « Nous avons une note satisfaisante sur les audits programmatiques et financiers du Cnls. Si notre pays a pu s’en sortir, c’est grâce au Dr Ibra Ndoye. C’est un grand succès, mais nous devons aller de l’avant », a ajouté le ministre.Solutions innovantes de financement Pour aller de l’avant, il faut impérativement trouver des solutions innovantes de financement. « Je pense que des solutions urgentes devront être apportées aux contraintes de financement. Si nous voulons relever les défis, nous devons augmenter de 500 millions de FCfa, chaque année, jusqu’en 2020, l’enveloppe destinée à l’achat des Arv », a dit le Dr Ibra Ndoye. Il a aussi proposé l’instauration de taxe sur les transactions financières et sur les produits nuisibles, comme la cigarette. Pour le Dr Ndoye, la réduction de 50 % des nouvelles infections est à notre portée. Mais l’atteinte de cet objectif, a-t-il indiqué, requiert la mobilisation de tous. Dans tous les cas, l’Usaid, par la voix de sa représentante, s’est engagée à accompagner le Sénégal dans l’atteinte des objectifs à l’horizon 2015, alors que la représentante de l’Unicef, Barbara Bentein, considère que la Ptme est une contribution pour l’atteinte des Omd 4, 5 et 6.

 Le ministre de la Femme, de l’Enfant et de l’Entreprenariat féminin, Mariama Sarr, a plaidé pour l’implication des hommes, leur demandant de prendre en compte l’aspect genre dans la réduction des nouvelles infections. « Nous devons inciter les hommes à encourager leurs femmes à faire le dépistage. C’est un passage obligé si nous voulons atteindre zéro nouvelle infection. Le dépistage prénuptial est une pierre angulaire dans l’atteinte de nos objectifs. La vulnérabilité des femmes et des filles nous inquiète et nous interpelle tous. Nous devons redoubler d’efforts », a conseillé le ministre. Zéro nouvelle infection à 2015 Le patronat est une partie prenante dans la croisade. L’épidémie, à cause de l’absence des travailleurs affectés, de la disparition des compétents, est une vraie menace qui pèse sur le tissu industriel. « La pandémie affecte les compétences. Elle menace le monde du travail et freine la croissance. Le secteur privé doit renforcer son programme de sensibilisation.

 La lutte contre le Vih/Sida nous concerne tous », a affirmé le représentant du Conseil national du patronat (Cnp). La cérémonie sied pour avoir une pensée pieuse pour les acteurs rappelés à Dieu, comme Ismaëla Goudiaby. Des voix invitent l’Etat à honorer les malades qui osent parler à visage découvert. « Les personnes qui vivent avec le Vih/Sida et qui parlent à visage découvert, n’ont pas reçu un encouragement moral des autorités. Aidez nous à vivre positivement notre séropositivité », a supplié la représentante du Réseau des associations des personnes vivant avec le Vih/Sida, Marième Fall. A noter que la pandémie perd du terrain. Plusieurs pays ont enregistré des bonds en avant sur leur chemin de réduction des nombres de cas. « Nous assistons à un recul spectaculaire de la pandémie. Il y a une réduction de 25 % de nouvelles infections entre 2009 et 2011. Des pays comme l’Afrique du sud, le Kenya, le Togo, le Rwanda ont obtenu une réduction de 40 % de nouvelles infections », a rapporté le représentant régional de l’Onusida au Sénégal.


Article_similaires

3 Commentaires

  1. Auteur

    Pape

    En Décembre, 2012 (09:58 AM)
    propagande le retour, forcer aux tests pour pouvoir a la fois obtenir de l'argent et a la fois declarer de nouveaux seropositifs avec un test non specifique pour une maladie qui est un syndrome et non virale, avec un virus le vih qui ne touche qu'une cellule sur 100 000 et ne tue aucune cellule (prouvé).
  2. Auteur

    Papae2

    En Décembre, 2012 (12:01 PM)
    Et un test qui est tellement biasie qu'il reagit a la fievre, il reagit sur des animaux, chiens, chats etc. LE TES ELISA est tellement faux que ses resultats sont interpretes de facon differentes d'un pays a un autre: e.g. quand le test est accepte pour 2 bandes en Afrique, il n'est accepte qu'a partir de 3 bandes en France, donc tous les sideens Africains qui ont deux bandes, si ils etaient en France seraient en parfaite sante... en Australie jusqu'a 7 bandes le diagnostic est negatif (les sujets sont consideres comme parfaitement normaux et en bonne sante).



    Comme l as di Pape, l arnaque c'est le test... des que vous y aller ils vont vous inventer quelque chose et ensuite vous aller etre a leur merci car une fois qu on vous dit que c'est la fin du monde, vous etes prets a tout pour prendre n'importe quel traitement.



    Raisonnons un peu.



    Hypothese 1: Le SIDA est incurrable.



    Hypothese 2: Les Anti retro viraux ont des effets secondaires MORTELS (qui peuvent entrainer la mort)



    Hypothese 3: Il n'y a aucun document scientifique qui prouve que le VIH aient une quelconque implication ou consequence sur une degenerescence du systeme immunitaire (Maladie appellee SIDA, alors que le systeme immunitaire peut degenerer du a plusieurs facteurs, comme le diabete, la tension etc.)



    Hypothese 4: Le test Elisa est aleatoire et change de pays en pays.



    Conclusion 1: Pourquoi prendre des medicaments si la maladie en question est incurrable (Il serait interessant de voir qui gagne dans cette histoire et le chiffre d'affaire des Pharmaciens avec la commercialisation des produits ARV)



    Conclusion 2: Pourquoi les soins sont offerts gratuitement?



    Conclusion 3: Pourquoi le lien VIH et SIDA n'est pas prouve scientifiquement et serait ce une excuse pour administrer du poison au population Africaines?



    Auteur

    Pape

    En Décembre, 2012 (22:02 PM)
    merci et un exemple tres simple, entre l'arrivé du sida en afrique du sud vers 1983 84, pays ou sois disant la pandemie fait des ravages et 2012 il y a 21 millions de plus de sud africain....

    PS: chiffre verifiable en consultant google.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Top Banner
Banner 01
Top Banner

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR