Dimanche 20 Juin, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Economie

Le Sénégal, un pays " bankable"

Single Post
Le Sénégal, un pays " bankable"

Avec dix-neuf établissements, le deuxième marché bancaire de l’UEMOA est porté par le dynamisme de la construction et un retour sur investissement élevé.

Y a-t-il trop de banques au Sénégal?? « Non, si l’on compare à la vingtaine de compagnies d’assurances et au millier d’institutions de microcrédit », assure Philippe Kpenou, directeur général de la filiale sénégalaise du groupe malaisien International Commercial Bank (ICB). Avec 19 établissements bancaires agréés en 2010, selon l’Union économique et monétaire ouest-africaine ­(UEMOA), et un chiffre d’affaires (CA) de 2?655 milliards de F CFA (environ 4 milliards d’euros) en 2009, le Sénégal est le deuxième marché de l’UEMOA derrière la Côte d’Ivoire (20 établissements et un CA de 3?055 milliards de F CFA). Un marché sénégalais qui a crû de 8,8 % entre 2008 et 2009, et qui est encore loin d’être saturé.

Le faible taux de bancarisation (7 %, contre 12 % en Côte d’Ivoire), le dynamisme de l’immobilier (plus de 10 % de croissance) et le retour sur investissement alléchant (jusqu’à 70 % sur les crédits immobiliers) esquissent de bonnes perspectives. « Avec l’entrée en vigueur de l’obligation de payer les salaires supérieurs ou égaux à 100?000 F CFA par chèque ou virement, nous nous attendons à une progression significative du taux de bancarisation », analyse ainsi Arfang Daffé, directeur général du Crédit agricole du Sénégal et président de l’Association professionnelle des banques et établissements financiers.

Plus d’agences régionales

Les agences devraient se multiplier. ICB, qui en compte actuellement deux, entend par exemple en ouvrir cinq nouvelles cette année à Dakar et en posséder une vingtaine d’ici cinq ans. La banque libanaise Crédit international, présente depuis juillet 2010, projette d’ouvrir deux agences supplémentaires à Dakar cette année?: « Plus il y aura de banques et d’agences, plus les Sénégalais se bancariseront », assure le directeur général, Anwar Abou-Jaoudé.­ « La Banque centrale, qui possède trois antennes dans le pays – Dakar, Kaolack et Ziguinchor –, doit réfléchir à en ouvrir d’autres pour favoriser l’implantation de guichets [278 en 2009, NDLR], car, par exemple, entre Saint-Louis et Matam, c’est le désert bancaire », relève Arfang Daffé. Tout un territoire à conquérir.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email