Samedi 01 Octobre, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Afrique

Hausse de prix des denrées et risque de famine: Le premier ministre ivoirien prône une « mutation profonde de l’économie africaine »

Single Post
Hausse de prix des denrées et risque de famine: Le premier ministre ivoirien prône une « mutation profonde de l’économie africaine »

 

 

« La hausse des prix des denrées alimentaires et les risques de famine qui en résulte, nous interpellent tous en tant que dirigeants sur la nécessité d’opérer une mutation profonde de l’économie africaine vers plus de résilience et de performances », a déclaré ce jeudi, à la maison de l’Unesco à Paris, le premier ministre ivoirien, Patrick Achi. 

 

Le Chef du gouvernement de la Côte d’Ivoire présidait la cérémonie de clôture de la semaine africaine de l’Unesco, en présence de sa directrice Audrey Azoulay ainsi que du président du groupe Afrique de l’Unesco, Souleymane Jules Diop, et des autres ambassadeurs accrédités auprès de l’institution. 

 

Selon lui, des efforts doivent être faits notamment «en matière de production agricole et d’autosuffisance alimentaire » dans un contexte de pénurie causé par l’intervention russe en Ukraine. En effet, estime le premier ministre ivoirien, « l’agriculture qui continue à employer bien plus de la moitié de la population, est restée complètement traditionnelle ». 

 

A ce propos, le président de la Banque africaine de développement, Akinwumi Adesina qui a fait un exposé, lundi dernier sur le sujet, à l’Unesco, assurait que « l’Afrique ne se mettra pas à mendier ». Il annonçait ainsi la levée d’un fonds de 1,5 milliard de dollars pour booster la culture de blé et d’autres céréales comme le riz et le soja. Des assurances qui déjouent les pronostics les plus sombres. 

 

 



4 Commentaires

  1. Auteur

    Z Daraï

    En Mai, 2022 (00:34 AM)
    C'est maintenant que vous prenez conscience que tout un continent ne peut pas sous-traiter sa nourriture, nos dirigeants suivent depuis les années 80 les institutions de breton woods qui leur interdisent d'investir dans l'agriculture, les infrastructures,l'éducation, la santé etc contre toute logique maintenant ce sont les populations innocentes qui vont payer les conséquences de ces politiques débiles 
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2022 (07:47 AM)
      Solutions concrètes Monsieur. Vont avoir faim le peuple ivoirien et africain d'ailleurs. 
    {comment_ads} {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2022 (10:15 AM)
      C  PARCE QUE VOUS, EN FACE, N' AVEZ QUE VOTRE GUEULE SANS IDÉE AUCUNE  ET VOTRE CLAVIER...
    {comment_ads}
  2. Auteur

    Hé!

    En Mai, 2022 (01:53 AM)
    Agriculture continuant à être traditionnelle, depuis Jésus jusqu'en 2022.

     

    Notre ignorance nous rend dépendant.

     

    A part ce que La Nature (que d'autres appelleront Le Bon Dieu) nous a donné, nous Africains n'avons JAMAIS RIEN FABRIQUE. Ce qui explique le nombre effarant de produits d'articles et bien d'autres choses que nous importons. A cause de notre ignorance, nous ne savons même pas ce qu'il y a dans notre sous-sol on et off-shore.

     

    Pour combattre l'ignorance, une SEULE solution: l'école.
    {comment_ads}
    Auteur

    Babs

    En Mai, 2022 (09:43 AM)
    Avec les réchauffement climatique, il serait plus judicieux de favoriser le niebe, le sorgho, le mil etc. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2022 (13:31 PM)
    Nos freres ivoiriens sont les mieux lotis en Afrique; le peuple consomme local
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email