Dimanche 17 Novembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Afrique

La junte envisage de poursuivre en justice le président renversé

Single Post
La junte envisage de poursuivre en justice le président renversé

Alors que les groupes islamistes semblent l'emporter sur les Touareg dans le nord du Mali, la junte convoque "une convention nationale" jeudi sur l'avenir du Mali et envisage de poursuivre le président Amani Toumani Touré pour "haute trahison".

Les islamistes armés semblaient l'emporter sur les rebelles touareg dans le nord du Mali, notamment à Tombouctou où trois des principaux chefs d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) ont été signalés mardi, tandis que les putschistes de Bamako, au ban de toute l'Afrique de l'Ouest, chercheraient une sortie honorable.
             
Abou Zéïd, Mokhtar Belmokhtar (dit "Le Borgne" ou "Mister Marlboro") et Yahya Abou Al-Hammam, tous trois algériens, "ont participé à une rencontre entre Iyad Ag Ghaly (le chef du mouvement islamiste Ansar Dine) et les imams de la ville", a déclaré une source sécuritaire, une réunion confirmée par un proche d'un des imams participants.
             
Aux imams, Iyad Ag Ghaly, une ex-figure des rébellions touareg des années 1990, a expliqué "qu'il n'est pas venu pour l'indépendance mais pour l'application de la loi islamique", selon un employé de la direction régionale du Trésor.

Prise dimanche par des rebelles touareg et des mouvements islamistes, cette cité historique est tombée lundi sous le contrôle des islamistes armés d'Ansar Dine (défenseurs de l'islam) avec le soutien d'éléments d'Aqmi, selon des témoins.
              
Ces deux groupes ont rapidement chassé les touareg du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA). Le MNLA, qui se revendique laïque, ambitionne un Etat touareg, tandis que les islamistes veulent imposer la charia (loi islamique) à tout le Mali.
              
Le groupe Ansar Dine, qui contrôle depuis lundi la ville malienne de Tombouctou, "est étroitement lié à Aqmi", a souligné lundi le chef de la diplomatie française, Alain Juppé.
              
La France veut mobiliser contre le "péril islamiste" au Sahel et contre Aqmi, à la fois au niveau régional et au Conseil de sécurité de l'ONU, a indiqué M. Juppé, alors que Paris a obtenu de ses partenaires du Conseil de sécurité un "accord de principe" sur une déclaration sur le Mali qui pourrait être adopté mardi soir ou mercredi.
              
"Certains rebelles pourraient se contenter du contrôle sur les territoires du Nord (du Mali). D'autres, avec Aqmi, pourraient envisager de s'emparer de l'ensemble du territoire malien pour en faire une république islamiste", a mis en garde M. Juppé.
              
A Tombouctou, les hommes d'Iyad Ag Ghaly font désormais la loi: ils récupèrent des biens volés et invitent les propriétaires à venir les récupérer, selon un témoin. Ils ont également arrêté et trainé en ville des jeunes ligotés qui s'apprêtaient à incendier un bâtiment public. Ils ont menacé la prochaine fois de couper des mains.
              
Profitant du putsch à Bamako contre le pouvoir d'Amani Toumani Touré le 22 mars, les rebelles touareg, des militants islamistes, sans oublier des supplétifs du régime libyen rentrés au pays lourdement armés après la chute de Kadhafi en août 2011, sont passés à la vitesse supérieure.
              
En trois jours, les trois capitales du nord, Kidal, Gao (nord-est) et Tombouctou (nord-ouest) sont tombées sans presque aucune résistance d'une armée malienne sous-équipée et désorganisée.

"Haute trahison"
                         
Interrogé mardi par la radio française RFI, le ministre français de la Coopération Henri de Raincourt a évoqué des "mouvements" rebelles "autour de Mopti", une ville à mi-chemin entre Bamako et Tombouctou et qui marque la limite avec le nord du pays.
             
La question est désormais de savoir si les rebelles veulent progresser vers le sud et aller jusqu'à Bamako, et s'ils en ont les moyens.
             
"Je ne vois aucun secteur géographique sur lequel l'armée malienne serait susceptible de stopper l'avancée des rebelles", s'est inquiété M. de Raincourt.
             
Alors qu'elle avait justifié son action contre ATT par l'incapacité du régime à écraser la rébellion, la junte semble totalement dépassée.
             
Soumise depuis lundi à un embargo diplomatique, économique et financier imposé par la Communauté économiques des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao), elle a annoncé la tenue à partir de jeudi d'une "convention nationale" sur l'avenir du Mali à laquelle elle a convié tous les partis politiques et la société civile.
             
Elle a également envisagé des poursuites contre le président renversé Amadou Toumani Touré pour "haute trahison et malversation financière".
             
Mardi, c'est l'Union africaine (UA) qui a adopté à son tour des sanctions contre les membres de la junte, en coopération avec la Cédéao.
             
Et les Etats-Unis se sont dits "profondément préoccupés" par la crise qui menace "l'intégrité territoriale" du pays, exhortant les groupes rebelles à "cesser" leurs opérations militaires.
             
Une délégation des putschistes était mardi au Nigeria pour "expliquer la situation" et, selon une source du ministère nigérian des Affaires étrangères, l'objectif des discussions serait de proposer aux putschistes "une sortie honorable" en échange d'une forme d'amnistie.
             
Les premiers effets de l'embargo sont apparus à Bamako avec la formation de files d'attente devant des stations essence par crainte de pénurie.
             
La Cédéao, qui ne relâche pas sa pression, a prévu jeudi une réunion des chefs d'état-major de ses pays membres à Abidjan qui sont chargés de monter une force militaire régionale pour faire face à la crise.
             
A cause de cette crise, selon le Haut commissariat aux réfugiés (HCR) et le Programme alimentaire mondial (PAM), plus de 200.000 Maliens ont fui leurs maisons depuis fin janvier et cherché refuge ailleurs dans le pays ou à l'étranger: Mauritanie, Niger, Burkina Faso et Algérie.


 


Article_similaires

16 Commentaires

  1. Auteur

    Black

    En Avril, 2012 (23:44 PM)
    mais où est la cedeao? Nous devons intervenir militairement,reprendre le pouvoir et le donner aux civiles.On est a beaucoup à perdre avec surtout la frontière EST du SENEGAL.Attendons nous de recevoir des milliers de rèfugiers maliens qui fuiront la guerre et la misère.

    Le danger n'est plus loin.On a besoin bsoin de vivre en sècuritè.On parle de fermer les frontières,alors on dit jamais de renforcer la sècuritè des frontière
    • Auteur

      Ndoma

      En Avril, 2012 (23:54 PM)
      a deux maux, il faut choisir le moindre: si on intervient militairement, la junte va en profiter et flater un sentiment national et berner les jeunes pour une guerre contre le senegal. ceci va entrainer plus de refugies qu'on ne pourrait imaginer. alors que si les maliens se soulevent eux-mêmes contre la junte(comme ils l'avait fait contre moussa traoré), on pourra les aider plus efficacement... il faut que nos freres du mali arretent de trouver toutes sortes d'excuses pour accepter l'inacceptable: un junte incapable de faire face aux rebelles et auteur d'un coup d'etat completement absurde... avec les sanctions, chacun prendra ses responsabilités. si les maliens veulent defendre leur junte, les senegalais sont libres de refuser de cooperer en attendant qu'ils se ressaissent...
    • Auteur

      No No Mali

      En Avril, 2012 (01:41 AM)
      maliens levez vous avant qu'il ne soit trop trop tard.franchement mettez un terme a cette pagaille de la junte du came ivrogne amadou sanogo et de son complice illettrÉ amadou konate .le mali ne merite pas Ça. le bavardage doit laisser place au realisme.
  2. Auteur

    Tous Coupables

    En Avril, 2012 (00:27 AM)
    AQMI parade au Nord Mali depuis plus de 5 Années

    le MALI Un pays INDEPENDANT depuis plus de 50 années est incapable de lever une Armée

    pour TOUT SEUL son Integrité Territoriale ?

    C'EST que le Mali n'est pas en mesure de pretendre à la Souveraineté

    le Fruit du travail des enfants du Mali en 50 années , il est passé ou ? Puisqu'ils ne sont meme pas capables de defendre leurs frontiières   <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">   :down:   <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">   :down:   <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">   :down:  :tala-sylla: 
    Auteur

    Senegalomalien

    En Avril, 2012 (03:49 AM)
    suis vraiment triste eux ils savent faire que du brokhe et du ganilla comment doivent ils reagirent avec le temps cela va perdurer ils n"ont qu"a deguerpir les putshistes pendant qu"il est temps et est ce qu"ils sont peureux ou quoi nos cousins maliens en ce moment les jeunes devaient s"enroler en masse pour defendre l"integerite territorial soit on meurt dignement ou on est deshonnore pour toujours a quoi bon vivre sans honneur si le jour ou tout le monde doit mourir tu reste sauf cela est feminin meme nos braves femmes sont des lingueres ou SONT LES SOUDJATA LES KANKA MOUSSA LES ASKIA PEUPLE MALIEN LEVEZ VOUS C"est votre cousin senegalais qui vous parle votre descendance vous doivent de la fierte dans dix ans definir tel territoire comme la chasse garde de tel ethnie qui est en ce 21 éme siecle des errants apatrite qui ne restent jamais sur place leur statue doit etre definit et regle pour de bon et s"il s"autoproclame et decoupe des territoires cela est grave et va amene d"autre et chacun pour soit et la force pour tout le monde va s"instaurer
    Auteur

    Tonia

    En Avril, 2012 (06:48 AM)
    c'est e con de capitaine qui devrait etre traduit devant la justice;
    Auteur

    Pulaaar

    En Avril, 2012 (08:41 AM)
    Bonjour, là je vois que vous n'avez rien compri encor , AQDIM wooooo al quaida woooooo touaregue woooooo , tous sa c'est du camouflage ,( les tracés des nouvels frontieres en afrique a été retarcées encor et ils ferons tous pour modifier la carte de l'afrique et bien tot vous allez le voir

    • Auteur

      Avis

      En Avril, 2012 (12:56 PM)
      tu as raison qu'ils venlent remoder l'afrique mais ils n'y parviendrons que si nous africains on est d'accord pour se partitionner, s'entre déchirer, se morceler alors que l'europe fonctionne en sens inverse avec leur union européenne qui se renforce au jour après jour.
    • Auteur

      L'indigné

      En Avril, 2012 (13:18 PM)
      mercii pulaaar!
      le message est court mais édifiant pour qui veut s'arrêter un instant et réflechir sans état d'âme
      sur ce qui ce passe réellement en afrique. les exemples foisonnent déjà. soudan, côte d'ivoire, libye,
      mali, et j'en passe. il faut qu'on se reveille. la seule solution de bouté le néocolonialisme et l'imperialisme hors
      d'afrique. cela commence par la prise de conscience et la désignation sans équivque de l'ennemi de l'afrique.
    Auteur

    Unitafrique

    En Avril, 2012 (09:03 AM)
    Le Mali ne peut pas à lui seul défendre ses frontères. Il convient par conséquent que la CEDEAO intervienne pour défendre l'intégrité du territoire malien. Mais est-elle capable de prendre seule des décisions sans s'en référer à ses maîtres de France ?

    Les Africains s'entretuent en se basant sur des religions d'emprunt. Il faut certes respecter toutes religions du monde, mais il serait temps qu'en Afrique on se batte pour défendre son peuple d'abord. LEs religions doivent rester dans le domaine privé. Nous devons cesser nos divisions, regardez comment le junte malienne composée de déserteurs, veut juger le Président ATT pour haute trahison alors que ce sont eux qui sont les traîtres à la Patrie... Le Nigeria n'aurait pas dû les recevoir...IL FAUT LEUR PARLER D'UNE SEULE VOIE : CELLE DE LA FERMETE.

    Enfin, n'oublions pas que le Professeur Yaya Sy a déjà posé ce problème des deux impérialsmes qui menacent l'Afrique (maintenant on peut y ajouter les "émergents...") dans son ouvrage "Les légitimations de l'esclavage et de la colonisation..." Malheureusement cherchons en nous-mêmes les "Chevaux de Troie" des cultures étrangères voire des intérêts étrangers...

    Auteur

    Arrrrrrrrngh

    En Avril, 2012 (10:00 AM)
    il faut jusye faire un petit essai nuclaire là bas!! comme on n'en parle plus. Ces islamistes nous pourrissent la vie, surtout nous autres musulmans qui vivons en Europe!!! on a même honte de dire qu'on est musulman. y'en a marre!!!
    Auteur

    Niit

    En Avril, 2012 (14:17 PM)


    Moi je pense qu'on ne devrait pas imposer notre religion par les armes, l'islam est une religion de paix et il y'a d'autres moyens pour promouvoir faire connaitre et accepter sans pour autant utiliser la force, combien de personnes se sont converties et continuent de se convertir à l'islam partout dans le monde sans contrainte?

    ces pseudos musulmans sont en quete de pouvoir et utilisent la religion comme arme pour acceder à leurs fins.
    Auteur

    Unissons Nous

    En Avril, 2012 (14:32 PM)
    Le mali partage ses frontieres avec 7 pays, ce n'est pas du tou évident d'y assurer la securité seule. De plus les occidentaux et partivulierement les barons de la drogue sont derriere cette rebellion. Aucune armee dun pays de lafrique de louest a lui seul ne peut combattre larmee des touaregs et islamistes pour la simple raison quils sont surarmes. Les rebelles touaregs sont des mercenaires de la lybie qui sont mieux equipés en armes de la guerre de Kadaffi et tres puissants. L'afrique doit se reveiller et sunir. Seuls nous arriverons a rien et ne vaincrons rien. Nous senegalais devrons en prendre conscience et ne pas nous rejouir de ce qui se passe chez nos freres du mali car demain dieu seul sait ce qui nous arrivera
    Auteur

    Natou10

    En Avril, 2012 (14:51 PM)
    Les gars disont la verite la CEDEAO a demande a ce salaud de sanogo de retablir la constitution et un gouvernement de transition apres ils vont les aider en mettant a leur disposition plus de 2000militaires alors kesk il attend pour quitter s il aime autant son pays c un faux type ce gars il veut rester au pouvoir comme la fait dadis en guinee j ai suivi son porte au france24 et il insistait a ce k sanogo dirige le mali.Comment peut on pour son interet personnel condamne tout une nation.
    Auteur

    Cilene

    En Avril, 2012 (15:40 PM)
    ce qui est dommage c'est que des officiers subalternes sans aucune raison valable s'emparent du pouvoir à un mois des élections...le mali j'aimais beaucoup le citer comme exemple de democratie...je suis déçu par cette junte qui fait vivre au mali une situation difficile...ensuite l'avenir...la poubelle de la lybie constituée de bandits de coupeurs de route s'installe au nord du mali...c'est dire que nous ne sommes pas l'abri de la violence;raison pour laquelle la cedeao doit tout faire avec l'aide de l'onu pour sauver l'intégrité du mali..en attendant ces amateurs qui ont précipité la confusion doivent répondre de leurs actes...la démocratie reste la democratie...si la junte projette de juger ATT pour haute trahison...nous senegalais comment devra-t-on juger wade qui en 12 ans n'a pu régler le problème casaçais...pire a reconnu avoir nourri les rebelles?arretons le cinéma capitaine SANOGO cherche d'autres explications à fournir pour justifier une connerie!!!!!!! :down:  :down:  :down:  :down:  :down:  :down: 
    • Auteur

      Ndoya

      En Avril, 2012 (18:18 PM)
      les maliens veulent nous faire croire qu'ils sont ceci pu cela, la vérité c'est qu'ils ne sont rien...que des gueulards devant l'ennemi.
    Auteur

    Stion.grave

    En Avril, 2012 (18:28 PM)
    SANOGO et sa clique devrait rendre compte. Il a destabilisé l´AUTORITÈ MALIENNE et a donné bêtement



    l´occasion aux BANDITS DE GRANDS CHEMIN et AUTRES a avoir les couilles de destabiliser un etat souverain.





    LUI SANOGO n´a aucune connaissances de la GEOPOLITIQUE et des conséquences très graves qui en



    découlent.





    HONTE A SANOGO l´IDIOT, HONTE A LA MAJORITE DE MALIENS QUI ONT PEUR DE VOIR LA REALITE .



    SI VOUS N´ETES PAS DES MASOSISTES, SI VOUS AVEZ DES COUILLES, SOULEVEZ VOUS CONTRE CET



    IDIPOT DE SANOGO et sa CLIQUE, LE MONDE ENTIER VOUS AIDERA À RETROUVER VOTRE



    SOUVERAINETE. avant quíl ne soit TROP TARD



    :down:  :down:  :down:  :down:  :down:  :down:  :down:  :down:  :down:  :down: 
    Auteur

    Madik

    En Avril, 2012 (20:01 PM)
    Quand il s'agit de chanter des louanges à la "gloire" de leurs" guerriers d'antan", les Bambaras, malinkés et autres sont très prlixes mais pour défendre leur peuple Z E R O ! Il ne s'agit pas d'armements, ceux qui violent leur intégrité territoriales sont quelques centaines d'hommes à turban, calach en main à bord de 4x4 tout terrain ! Quelle honte !
    Auteur

    Siga

    En Avril, 2012 (21:10 PM)
    VREMENT LA JUNTE EST TOTALEMENT PASSEE A COTE.AU LIEU DE FAIRE FACE O REBELLES ILS SE PERMETTENT DE FUIRE LES CASERNES ET DE PROCEDER A UN PUTSCH INSENSE POUR ENSUITE NE SACHANT QUOI FAIRE NOUS PARLE DE TRADUCTION DE L'EXPRESIDENT POUR HAUTE TRAHISON:QUEL MOTIF VIDE ET ZERO.C'EST EUX MEME QUI ONT COMMIS UNE TRAHISON CAR AULIEU DE COMBATTRE IL PREFERENT FAIRE UN PUTSCH QUI FINI PAR SE RETOURNER CONTRE EUX.CHER FRERES MALIENS PRENONS LE TAUREAU PAR LES CORNES ET DISONS NOM A LA JUNTE.IL FO ALLER DEFENDRE LES POPULATIONS TERRORISEES, LES FEMMES VIOLEES, LES BOUTIQUES PILLEES PAR DES REBELLES AU NORD DU PAYS.
    Auteur

    Mame

    En Avril, 2012 (21:52 PM)
    C'est la france qui dicte a ses rebelles ce qu'ils font actuellement. La france veut regler ses compte avec ATT qui a garder sa neutralite et a refuse de soutenir la france aussi bien en cote d'ivoir qu'en libye. D'ou vient les armes que les rebelles maliens utilisent aujourdhui? On nous fait croire que ce sont les combattants revenus de la lybie qui sont a l'origine de l'amplification du probleme malien mais c'est faut. C'est la france qui a parachute des armes dans le desert et ces armes se sont retrouver au mains des touaregs. Il l'a fait uniquement pour destabilise le regime de Att. Et pourtant combien de fois ATT a demande l'aide internationale pour faire face a la rebellion. Aucune des puissances n'a repondu a la demande. C'est vraiment triste pour l'Afrique
    Auteur

    Nemalien

    En Avril, 2012 (12:31 PM)
    je suis malien et suis resté quarante ans au Mali;(j'ai depassé la cinquantaine)

    et croyez moi ATT est un voyou et si Wade avait fait le centième des mefaits de ATT le Senegal

    serait a feu et a sang.ATT sous la transition qu'il a dirigé c'est lui qui a mis au pouvoir Alpha Oumar Konaré par un tripatouillage des elections;ce dernier par la meme methode lui renvoie l'ascenseur.lui meme voulait installer

    Modibo Sidibe.l'essentiel etant toujours de couvrir leurs nombreux mefaits lors de leurs mandats respectifs.

    ATT a beaucoup detourné et a fermé les yeux sur beaucoup de malversations.La corruption,la specullation foncière,le nepotisme,le clientellisme(son entourage avait un quota dans tous le recrutements au Mali) etaient banalisés.le budget pour les prochanes elections se chiffrait a 36 milliards de CFA alors que ATTavait dejà choisi

    le gagnant.La plupart des deputés sont venus ainsi par la seule volonté de Touré.La france n'aime pas ATT pour sa duplicité,mais soutient les rebelles pour le petrole dans la zone

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email