Dimanche 23 Février, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Afrique

Le Mali, c’est pas fini ! Pas de Blitzkrieg ni de victoires express dans les guerres asymétriques…

Single Post
Le Mali, c’est pas fini ! Pas de Blitzkrieg ni de victoires express dans les guerres asymétriques…

La reprise des combats à Gao, à l’initiative des islamistes de Mujao et de francs-tireurs embusqués, montre à quel point Laurent Fabius a été imprudent en annonçant que les troupes françaises se retireraient du Mali à partir de mars. Du coup, les images de François Hollande, acclamé par la population de Tombouctou, ne sont pas sans rappeler le triomphalisme de George W. Bush après la prise de Bagdad : le 1er mai 2003, sur le porte-avions nucléaire USS Abraham Lincoln, le président américain avait déclaré, un peu précipitamment, que la mission en Irak était « accomplie ».

On avait à l’époque beaucoup critiqué George W. Bush : l’unilatéralisme des États-Unis, le prétexte de la guerre contre le terrorisme pour mettre la main sur le pétrole irakien, le bretzel avalé de travers, etc. On pourrait reprendre aujourd’hui certains de ces arguments, alors que la France semble bien seule au Mali et qu’elle a besoin de sécuriser les alentours des mines d’uranium du Niger. George W. Bush et François Hollande ont donc crié victoire trop tôt; sans doute la précipitation de technocrates qui ont l’habitude de raisonner en terme de territoires – que l’on administre ou que l’on prend à l’ennemi. Ça sent la fin du dix-neuvième siècle, quand l’armée française, dirigée par les colonels Gallieni et Archinard, en remontant le fleuve Niger jusqu’à Tombouctou, mettait fin à l’épisode djihadiste – déjà – de l’Empire Toucouleur et repoussait les Touaregs vers le massif des Iforas. Aujourd’hui, on en est encore là ! Or, à travers l’idée que l’on gagne un conflit parce que l’on a conquis un territoire, on exprime une conception conventionnelle de la guerre: on oublie que des terroristes, qui n’ont pas d’uniforme et qui peuvent frapper à tout moment se trouvent sans doute encore dans les villes libérées. Comment George W. Bush et François Hollande, qui ont tous les deux déclaré la guerre au terrorisme, ont-ils pu l’oublier ?

C’est l’occasion de mesurer combien la guerre a évolué au cours des dernières décennies. Elle oppose de moins en moins des nations. Il était une époque où l’on faisait la guerre à des idéologies : on se battait contre le nazisme ou contre le communisme. Aujourd’hui, sans doute parce qu’on est forcément tolérant, on ne se bat plus contre des idéologies ou des croyances, et on se garderait bien de les nommer, pour ne pas les stigmatiser. Désormais, on se bat contre le terrorisme, c’est-à-dire contre une façon d’utiliser la violence. Des champs de bataille, la guerre s’est déplacée dans les villes et tue toujours plus de civils, au point de rendre la convention de Genève légèrement obsolète. Les conflits sont ainsi devenus asymétriques : des États forts, bien intégrés à la mondialisation, se retrouvent opposés à des groupes armés qui n’ont aucun intérêt à mener une guerre conventionnelle, car ils sont beaucoup plus faibles. Cette asymétrie favorise le terrorisme et la guérilla, et incite l’ennemi à pratiquer l’esquive. Cela nous donne l’impression que les soldats français de l’opération Serval progressent un peu trop facilement dans le désert. La supériorité technologique permet certes de reprendre des territoires et des les occuper mais elle ne garantit pas la victoire, car l’adversaire, de toute façon, ne s’estimera jamais vaincu. Aucun missile intelligent ne pourra empêcher un kamikaze de faire exploser son véhicule, comme c’est déjà arrivé plusieurs fois ces derniers jours à Kidal. Le conflit asymétrique met en évidence les différences entre les adversaires : les statuts, les moyens employés, les méthodes et les valeurs ne sont évidemment pas les mêmes. L’adversaire n’a pas les mêmes critères de victoire ou de défaite. Car, comme l’explique Jacques Baud dans La Guerre asymétrique ou la défaite du vainqueur 1, les guerres asymétriques « visent davantage à influencer et à infléchir qu’à conquérir ». Finalement, c’est comme si les terroristes avaient réussi leur coup : ils sont arrivés à attirer la France sur le terrain du choc des civilisations cher à Samuel Huntington. N’est-ce pas le message envoyé par les shebab somaliens, quand ils ont diffusé sur twitter la photo de la dépouille du soldat français tué au combat ? Ils avaient bien pris soin de mettre en évidence le crucifix qu’il portait en pendentif autour du cou et avaient lâché ce commentaire perfide : « A return of the crusades, but the cross could not save him from the sword ». Aussi, du Mali à la Somalie, en passant par le Nigeria, tous ces groupes terroristes, mi-islamistes mi-crapules, pourtant de nature fort différente, donnent aujourd’hui l’impression d’être unis contre la France. En ouvrant en même temps deux fronts contre un terrorisme qui semble mondialisé, au Mali et en Somalie, François Hollande ne confirme-t-il pas les thèses que les néo-conservateurs américains avaient développées après les attentats du 11 septembre 2001 ? Quand on y pense, il y a de quoi s’étrangler avec son bretzel.


liiiiiiiaffaire_de_malade

7 Commentaires

  1. Auteur

    Am Diot

    En Mars, 2013 (02:25 AM)
    enegalais - senegalaise



    loutakh nite kou nioul sokhor

    loutakh nite kou nioul meuna yakeu dére

    loutakh senegalais meuna doule

    loutakh senegalais ignane



    aka yombeu nekeu sa guinawe ordi di saga di critiquer



    senegalais moy li : douma deme yawite do deme

    wayé yalla paréna dembe nopalou léne
    • Auteur

      Lafrance

      En Mars, 2013 (02:29 AM)
      je ne crois pas à leur jeu, ces français là,
      je me demande s'ils n'ont pas fourni des armes à ces islamistes

      sinon qu'on m'explique comment se fait il que l'ennemi vaincu sur toutes les zones
      sans difficulté et à 90% puisse en un temps record revenir à la charge et d'une manière puissante

      j'y croirai difficilement - armées africaines réveillez-vous, il ne faut surtout pas que des connards nous dupent
      il y va de notre (votre crédibilité vous armées) et l'histoire retiendra
    • Auteur

      Mendy Kandjiaf

      En Mars, 2013 (02:33 AM)
       :haha:  encore un thÉoricien a la con  :haha:  seneweb servez nous la version de babacar justin ndiaye
      ou celle de jules diop chopin. ci vous ne savez rien sur la guerre en casamance comment pourriez-vous nous larguer sur le plat malien. la guerre au mali coÛte cher celle de la libye a coÛtÉ a la france la peau des fesses d'ou le retrait du porte avion charles de gaulle avant l'heure.
    • Auteur

      Caporal Chef Diedhiou

      En Mars, 2013 (05:07 AM)
      les 2 cas ne sont pas comparables.le mali et l'irak
      representent 2 cas de figures diametralement opposees.
      en irak c'etait une guerre contre un regime souverain,indepen
      dant et a la limite legitime.au mali c'est une invasion,une
      occupation illegale de cessessionnistes rebels.la guerre
      est bel et bien terminee au mali pour ceux qui savent ce
      que c'est la guerre.ce qui reste c'est la 2e phase qui consiste
      a securiser les zones conquises.en irak,comme je l'ai dis,
      après la guerre qui n'a dure que quelque jours,les americains
      et leurs allies l'ont remportee.seulement ils ont echoue a
      la 2e phase qui consistait a securiser le pays qui subissait
      ou vivait n'ont pas une phase de guerre mais plutot de
      revoltes organisees en petits groupes de commandos suicides,
      ou tireurs isoles.et cela ne pas être appele guerre a moins que
      l'on change la definition et le sens du mot guerre.l'insecurite
      ou le banditisme arme n'est pas une guerre.voila donc.
      l'eternel caporal chef diedhiou.
  2. Auteur

    Lafrance

    En Mars, 2013 (02:28 AM)
    Je ne crois pas à leur jeu, ces français là,

    Je me demande s'ils n'ont pas fourni des armes à ces islamistes



    Sinon qu'on m'explique comment se fait il que l'ennemi vaincu sur toutes les zones

    sans difficulté et à 90% puisse en un temps record revenir à la charge et d'une manière puissante



    J'y croirai difficilement - Armées africaines réveillez-vous, il ne faut surtout pas que des connards nous dupent

    Il y va de notre (votre crédibilité vous armées) et l'histoire retiendra



    • Auteur

      Jean Miché Kankan

      En Mars, 2013 (02:39 AM)
      famiyooh! famille! de la part de pougala 08/02/2013 fiancailles france/mali : qui paye la note ? croire que des petits drapeaux français brandis ça et là au passage des caméras de télévisions françaises vont suffir pour payer la facture de l'intervention française au mali est le record de tous les temps de la naïveté africaine. aujourd'hui, la france a présenté au mali la facture de son intervention : 2,7 millions d'euros par jour, c'est-à-dire 1,8 milliards de francs cfa par jour. comment le mali qui a fait appel à la france compte-t-il payer cette facture qui continue d'enfler ?? la france avait-t-elle fait un devis aux autorités du mali avant l'intervention? pire, qui décidera de quand la facture doit arrêter de gonfler ? le fournisseur (la france). quelle aubaine pour le créditeur !!! seulement aujourd'hui on comprend pourquoi le président de la cedeao, le putschiste ouattara a tout fait pour empêcher l'union africaine de se saisir du dossier malien, repoussant une hypothétique intervention pour 1 an après, en septembre 2013. on savait la cote d'ivoire en mal de payer la facture de l'intervention de sarkozy pour installer le nouveau pouvoir à abidjan. aujourd'hui on comprend que le mali s'est porté garant. a-t-on besoin d'être magicien pour deviner la suite pour la perte de la souveraineté malienne ? l’Éthiopie est intervenue seule depuis des années pour combattre les islamistes et djihadistes en somalie et n'a jamais présenté la moindre facture à ce pays africain, solidarité africaine oblige. la cedeao qui tire l'essentiel de ses ressource de l'union européenne de doit-elle pas tout simplement être dissoute ? jpp08/02/2013
    Auteur

    Auteur

    En Mars, 2013 (04:23 AM)
    L'auteur de l'article a parlé des thèses que les néo-conservateurs américains avaient développées après les attentats du 11 septembre 2001. Peut-il nous dire quelles sont ces thèses?
    Auteur

    Djomina Bok

    En Mars, 2013 (07:09 AM)
    d apres tout ces theoriciens que nous avont le SENEGAL rest souuuuu develope . le sergent chef diedjou contan si sa commentaire bi. rakh si doli population bou iraq ak bou mali dou gnou bene au mali la population support les francais et en iraq kham nguen diguante nar ak toubab safara ak tiasse. du courage a no DJAMBARS yala na len yalla takhawou from the bronx :sn: 
    Auteur

    Non Informé

    En Mars, 2013 (10:15 AM)
    Qui peut m'indiquer une radio internationale neutre et qui donne des infos fiables. Présentement je suis sous informé ou si vous voulez mal informé car la radio france internationale RFI où j'étais branchés est maintenant une radio bidon, nulle, médiocre, une radio militaire et plus grave c'est une radio qui affiche sa haine à l'Islam
    Auteur

    Thiory

    En Mars, 2013 (12:36 PM)
    Mon problème c'est comment régler le problème de la Casamance? Si on mettait 500 agents de renseignement à la recherche des responsables de cette guerre . Je pense qu'on pourrait en éliminer le maximum. 30 ans de guerre c'en est trop. Voyez la misère que cela a crée. Ziguinchor vu d'en haut ressemble à une ville de l'antiquité. Tout est vieux. Tout est délabré.................
    • Auteur

      Caporal Chef Diedhiou

      En Mars, 2013 (14:21 PM)
      tu as vu une guerre en casamance? meme quand le
      chasseur tire sur l'antilope,vous dites que c'est la guerre.
      quand le brigands armes coupent les routes et volent les
      biens des civiles,vous dites que c'est la guerre.quand ils
      defoncent les portes des boutiques et volent la marchan
      dise,vous dites que c'est la guerre.quand ils assassinent
      des jeunes adolescents sans armes,vous dites que c'est la
      guerre.ils volent les betails des paysans sans arme,c'est
      encore la guerre.mais d'apres vous c'est quoi la guerre?
      desqu'une arme a feu est impliquee,c'est la guerre.thieye!!
    Auteur

    Xamle

    En Mars, 2013 (14:18 PM)
    la guerre est bien fini au mali. armee malienne next time ken fexe beu li bague len dalati. wassalam.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email