Dimanche 12 Juillet, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Afrique

Mali: attaque meurtrière contre les forces armées à Tarkint

Single Post
Mali: attaque meurtrière contre les forces armées à Tarkint
C'est l'une des attaques les plus meurtrières contre l'armée malienne ces derniers mois dans le nord du Mali. De présumés jihadistes ont attaqué ce jeudi les positions de l'armée malienne dans la localité de Tarkint, dans la région de Gao. Une trentaine de militaires maliens ont été tués dans cette localité, notamment connue pour être le lieu de passage de nombreux trafics. 



Les assaillants, quelques dizaines, qualifiés officiellement de terroristes, sont arrivés dans la localité de Tarkint, au nord de Gao, principale ville du nord du Mali, à moto et à bord de plusieurs véhicules. Ils ont rapidement, et sur trois fronts, pris pour cibles les positions de l’armée régulière. Des tirs nourris ont été entendus, selon les témoins. « Ce ne sont pas des attaques asymétriques, mais de véritables opérations militaires », explique un expert.

Le bilan des victimes est lourd dans les rangs des forces armées maliennes. Le bilan du côté des assaillants n’a pas été précisé. Généralement, les jihadistes repartent avec leurs morts et blessés.

Après l’attaque, les populations ont manifesté un élan de solidarité vis-à-vis de l’armée. Elles ont, d’après nos informations, participé à l’inhumation des corps, transportés à Bourem, au sud de Tarkint.

Tarkint est une localité stratégique pour les trafiquants de tout acabit, dérangés par la présence de l’armée malienne sur place.

Cette attaque est la plus meurtrière essuyée par l'armée malienne depuis quatre mois. Dans un contexte de grave détérioration sécuritaire à travers le Sahel, les opérations imputées aux jihadistes ont fait des dizaines de morts dans les rangs des forces de sécurité maliennes.  

liiiiiiiaffaire_de_malade

3 Commentaires

  1. Auteur

    En Mars, 2020 (14:40 PM)
    Le Niger annonce avoir tué Ibrahim Fakoura, une « figure de proue » de Boko Haram





    Franceinfo, publié le 20 mars à 13h44.

    Ce chef jihadiste était impliqué dans plusieurs attaques contre des civils et des militaires, selon Niamey.

    L’armée nigériane a tué une « figure de proue » du groupe jihadiste Boko Haram, Ibrahim Fakoura, lors d’une opération dans les îles du lac Tchad (sud-est), repaire d’islamistes nigérians, a annoncé le ministère de la Défense à Niamey le 19 mars dans la soirée. « Les éléments des forces armées nigériennes déployés dans la région de Diffa ont mené une opération sur les îles nigériennes du lac Tchad du 10 au 16 mars. (L’opération) a permis d’éliminer Ibrahim Fakoura, un des chefs de faction de Boko Haram et plusieurs de ses compagnons », a précisé un communiqué du ministère lu à la télévision publique.

    Ibrahim Fakoura est une « figure de proue de l’Etat islamique en Afrique de l’Ouest » (Boko Haram a prêté allégeance à l’Etat islamique en 2015). Il est « impliqué dans plusieurs attaques horribles contre les civils et les forces de défense et de sécurité », ajoute le ministère. Celui-ci l’accuse aussi d’avoir participé aux « enlèvements contre paiement de rançons », fréquents dans cette région. En dehors de ces éléments, il est difficile de trouver des informations sur ce chef jihadiste.

    L’opération, qui « s’inscrit dans le cadre des opérations de la Force multinationale mixte (Niger-Nigeria-Tchad-Cameroun) », a été « conçue et planifiée par des éléments des armées nigérienne et nigériane et appuyée par les forces Françaises de BARKHANE.

  2. Auteur

    En Mars, 2020 (21:10 PM)
    le massacre continue
    Auteur

    En Mars, 2020 (10:44 AM)


    quelle impuissance

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email