Lundi 20 Janvier, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Afrique

Mali: manifestations à Kidal contre les forces étrangères

Single Post
Mali: manifestations à Kidal contre les forces étrangères

La force onusienne de la Minusma lors d'une visite à Kidal, dans le nord du Mali, en septembre 2015.

Des manifestations ont dégénéré, ce lundi 18 avril, à Kidal, dans le nord-est du Mali. Des femmes et des jeunes ont manifesté contre les forces étrangères présentes sur le terrain qu’ils accusent d'avoir arrêté « arbitrairement » des civils et des combattants touareg. Deux civils ont été tués.

Dans la matinée de ce lundi, à Kidal, des femmes en colère rejointes par des jeunes, ont pris d’assaut la piste de l’aéroport de la ville pour dénoncer des arrestations « arbitraires » de civils et de combattants par les forces étrangères présentes sur le terrain, à savoir les militaires français de l’opération Barkhane.

Très rapidement, les manifestants ont mis le feu aux installations sécuritaires de la mission de l’ONU sur place. Ensuite, des jeunes ont violemment apostrophé des casques bleus et des coups de feu ont été entendus.

Selon des informations recueillies par RFI, il y a eu au moins un mort. Almou Ag Mohamed, l’un des porte-parole de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) précise qu’il y a eu deux morts et accuse les casques bleus d’avoir « ouvert le feu ».

Cependant, dans un autre communiqué, un autre porte-parole de la CMA confirme, certes, les deux morts et évoque les blessés, mais demande plutôt une enquête pour identifier les auteurs de ces tirs mortels, avant de condamner la destruction d’importantes infrastructures aéroportuaires de la Minusma.

Du côté de la Mission de l’ONU au Mali, on appelle au calme. Dans un communiqué, la Minusma confirme les incidents graves de Kidal et précise que sur les cas de décès, les enquêtes sont en cours pour situer les responsabilités.

Une réunion d'urgence entre la Minusma et la CMA, la Coordination des mouvements de l'Azawad, était prévue, ce lundi après-midi, pour faire le point sur ce qui s'est passé à l'aéroport de Kidal.


Article_similaires

2 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2016 (08:04 AM)
    Même sous la bannière de l'Onu les troupes Ouest Africaines présentent au Mali ne sont pas étrangères.



    Aussi longtemps que figurera la mention CEDEAO sur nos passeports, que nous pourrons aller et venir partout en Afrique de l'Ouest avec nos cartes d'identités, aucun Ouest Africain

    ne sera un étranger au Mali.



    Les Touaregs feraient bien d'arrêter de tourner en rond !
  2. Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2016 (09:32 AM)
    Je salue le courage et la capacité des contingents 1 et 2 du senegal qui ont, plus d'une fois, évité cette escalade alors qu'il ont vécu pire que ces autres casques bleus..a plusieurs reprises, ils ont fait preuves de retenue au moment ou les femmes et adolescents, encadrés par les touaregs en armes, ont caillassés leurs véhicules et blessé certains d'entre eux....allant meme jusqu'à ouvrir le feu sur eux.

    Combiens de véhicules, de groupes électrogenes ou de projecteurs ont été saccagés par ces téméraires....

    BRAVO à vous qui avez souffert dans l'enfer de KIDAL pendant 13 à 18 mois pour certains sans frocer..ni commettre des bavures qui auraient pu vs rendre la vie salée la-bas, dans les HIFOGHAS....entre Anéfis et Aguelhock, Tabankor et Diounhane ... :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: 

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email