Mardi 25 Janvier, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Afrique

Transport aérien au Mali : La tutelle met en garde les Compagnies aériennes et donne un ultimatum

Single Post
Transport aérien au Mali : La tutelle met en garde les Compagnies aériennes et donne un ultimatum
Après les sanctions de la CEDEAO, le Mali se tient encore droit dans ses bottes et compte faire face. 

C'est dans ce sens que le ministre des Transports et infrastructures malien a invité toutes les compagnies aériennes qui desservent le Mali de confirmer à l'agence nationale de l'aviation civile de la continuité de leurs trafics dans les 72 h à compter du samedi 15 janvier 2022.

"Passé ce délai, leurs créneaux seront attribués à d'autres compagnies aériennes, en vue de la continuation des services", prévient le ministre Madina Cissokho Dembele.

Aussi, le ministre informe l'opinion publique que toutes dispositions seront prises pour assurer la desserte de leur pays.


25 Commentaires

  1. Auteur

    il y a 1 semaine (10:44 AM)
    Si ca se confirme, Air MAuritanie sera le grand gagnant dans cette affaire, elle qui souffrait de la concurrence de Air Senettal, Air Cote d'Ivoire et Asky.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 1 semaine (12:14 PM)
      Li ma ci méti moy Sénégal da gnouy diaye guinar ba mou nane dafay mbeuké....
      en réalité tous ces communiqués est destinés à galvaniser les  masses et montrer que la junte contrôle la situation alors qu'en réalité il en est rien.
      Comment quelqu'un qui n'a pas la maîtrise de son espace terrestre peut-il prétendre maîtriser son ciel...
      Continuer cette populisme et vous verrez cette junte va enfoncer le Mali dans les abîmes pour encore des années. Après avoir fait mordre la poussière au peuple malien Ne revenez surtout pas demander de l'aide à la communauté internationale .... restez dans votre nationalisme et orgueil mal placé 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 1 semaine (12:18 PM)
      Les présidents de la CDEDEAO sacrifient les économies de leurs pays sous la pression du jeune Macron. Vraiment MONEY IS POWER.
    • Auteur

      Starégie

      il y a 1 semaine (14:50 PM)
      Les français et leurs valets ouest africains veulent d'élection à la va vite afin de constater de fait la partition du Mali. C'est pour cela qu'ils ont quitté les bases de Tombouctou, car ils ont pensé que leur politique de la Terre brulée allait être bénéfique à leurs autres alliés Touaregs et Djihadistes.
      Ca a échoué.
      Les Toubabs ont toujours en tête leur projet de balkanisation de l'Afrique. 
      Quand les autorités de la transition du Mali ont voulu négocier avec les djihadistes, la France a dit niet.
      Maintennat qu'ils cherchent des armes auprès des russes, elle dit encore niet. Mais que veut elle ? La France ?
      L'UE a le toupet de dire que cet argent qui est utilisé pour acheter des armes aux russes aurait pu servir à nourir le peuple... Un peuple asservi aux intérêts de l'europe.
      L'europe ne sera jamais l'alliée de la l'Afrique. Elle l'a toujours canibalisée. Si l'Afrique s'allie à l'Asie le monde bascule en notre faveur.
      Les européens sont des colonisateurs, la preuve FRONTEX. FRONTEX veut dire frontières extérieueres. C'est quoi des frontières extérieures ? Lisez bien frontière extérieures....
      Avec le concept de frontex, désormais la frontière de l'europe se trouve au large des cotes sénégalaises, avec la complicité et la bénédictions des gouvernants sénégalais.
      Avec le même FRONTEX, les mêmes européens veulent établir la frontière au niveau du Sahara. Les français ont tout fait pour garder le Sahara pour eux. Rappelez vous les accords d'évian avec les nouvelles autorités algériennes. Ils ont continué à y faire leurs tests nucléaires avant d'aller détruire l'atoll du muroroa. Ajoutez à cela le dimension énergétique !!!!! Les européens veulent mettre la main sur le Sahara afin d'assurer leur avenir énergétiques qu'ils voient avec le solaire. Aujourd 'hui ce sont des gazoducs qui quittent l'afrique pour l'europe, demain ce seront des cables électriques très haute tensions qui à partir des immense champs solaires du Sahara vont alimenter l'europe en courant. Sans compter la production d'hydrogène vert avec le soleil ! C'est la raison pour laquelle en europe, il y en a qui sont contre le gazoduc nord stream. Si l'europe se passe du gaz russe, elle va necessaire tenter d'augmenter sa préssion prédatrice sur l'Afrique.
      Il ne faut pas l'accepter !!!!!!!!!!!!! Il faut voir loin, très loin ! ET puis avec le réchauffement climatique, dans moins de 500 ans le Sahara redeviendra une belle savane ! Et peut être des pays comme le Sénégal seront sous les eaux, à l'exeption des îles de Thès et de Kédougou !!!!!!! Nos pays et L'UA doivent se réveiller et revoir leur stratégie. mais en ont ils vraiment
      En attendant, nous soutenons le Mali dans sa lutte contre le colon et ses valets.
      Je leur suggère :
      1- d'organiser très vite un référendum sur les TDR de la transition et sa durée
      2- d'embaucher des juristes de classe mondiale pour attaquer la décision de l'UEMOA et de la CEDEAO
      3- de ne pas répondre à la provocation des hypocrytes français qui vous vouloir réditer le coup de Boaké du temps de Gbagbo
      Que Dieu aide le pays de Soudjata Keita.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 1 semaine (19:54 PM)
      Chantage inacceptable ! Assimi est devenu un danger internationale. Un Wagneriste au cœur du Sahel. 
    {comment_ads}
  2. Auteur

    Xxx

    il y a 1 semaine (10:50 AM)
    Tant mieux
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 1 semaine (16:07 PM)
      jai vu que la turquie occupe le terrain avec plein de vols.
      est ce peut etre les francenabés qui passent par la turquie pour rejoindre le mali
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 1 semaine (10:53 AM)
    Bravo au Mali !!!!!

    Attribuez tous les créneaux aux compagnies aériennes qui frappent à vos portes. Et quand aux citoyens africains que nous sommes, personne y compris la CEDEAO ne peut nous empêcher de nous déplacer. Si j'ai envie d'aller ou de sortir du Mali , je sais comment faire.
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 1 semaine (10:54 AM)
    Les camionneurs n'ont qu'à passer par la Mauritanie ou par la guinée pour maintenir le transport entre le sénégal et le Mali. 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 1 semaine (11:43 AM)
      Pauvre idiot. Toi tu ne connais rien de la Guinée. En Guinée il nya même pas de route praticable entre Conakry et les régions de kankan et nzerekore. Tu nous parles de camionneurs qui passent par la Guinée. Ces 2 régions sont ravitaillées par le Liberia et la Côte d'Ivoire. 
    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    Diop Diop

    il y a 1 semaine (10:56 AM)
    Air Mauritanie n'a pas les capacités de contenir tout ça . Au dirigeants maliens , tous les peuples d'Afrique sont avec vous donc essayez de faire le maximum d'effort pour préserver les intérêts de ces peuples . Laissez ouvert vos frontières pour les peuples , n'essayez pas la réciprocité , ce sont des particuliers qui sont contre Ce syndicat de chefs d'états 
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 1 semaine (12:04 PM)
      Attention ya des mercenaires français parmis nous qui utilisent des pseudo sénégalais pour mieux tromper. La masse
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_authorgtjkkkjhgg

      il y a 1 semaine (12:21 PM)
      Bayil films gni nguay sétane 
      Vrais con ngua vrais mbam réfléchis way 
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 1 semaine (10:56 AM)
    J'ai une femme au Mali,  si je veux partir la voir,  je vais prendre un vol Dakar-nouakchott et puis un deuxième vol Nouakchott-Bamako.

     
    {comment_ads} {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    Ddr

    il y a 1 semaine (11:00 AM)
    Ce que vous ne savez pas, il n'y a pas de vol direct entre Nouakchott et Bamako. 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 1 semaine (11:17 AM)
      Même si je dois aller jusqu'à Casablanca pour après rallier Bamako je le ferai.  Hier ma femme malienne Zeinab a pleuré au téléphone que " bb ton gros bangala va me manquer " .
       
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 1 semaine (17:58 PM)
      Gros menteur ! Tais toi. Faire un direct...quoi de plus facile pour une compagnie d'une flotte de 4 avions toutes neuves : 1 Boeing 737 MAX-8 de 3 ans d'age, 1 Boeing 737-800  NG de 4 ans d'age, 2 Embraer E 175 de 2 ans seulement. Une distance d'environ 1h20mn de vol ! Si nos compagnies CEDEAO refusent d'y aller, c'est les autres (Ethiopian, RAM, Kenya Airways, Air Algérie, Tunis Air, etc.) qui vont le faire sans état d'âme. Les maliens ne perdront que les escales de compagnies qui continuaient sur Dakar, Abidjan ou Conakry, et 5 compagnies (Air France du pays commanditaire de cette mascarade), Asky du Togo, Air Côte d'Ivoire, Air Senegal et Air Burkina qui ne vole plus d'ailleurs vers Bamako. Il y aura certainement une recomposition des vols et cela risque d'être définitif.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 1 semaine (23:43 PM)
      Tu sais pas qu'avec flight radar on peut suivre pleins de vols en direct. Il y a  effectivement un vol direct nouakchott bamako paq plus tard que tout à l'heure vers 20h. 
    Auteur

    il y a 1 semaine (11:01 AM)
    la CDEAO a montree ses enfantillages ou ses cynismes.

    tout le monde sait que ces coups d'etats ont leur particularite et decoule d'une demande populaire.

    mais comme la France veut continuer a mener tous ces pays a sa convenance ,elle est restee sourde comme la CDEAO aux appels des populations.

    la situation est delicate 

    il faut faut pas hesiter a negocier pour trouver une solution fraternelle.

    la France prefere encore une CDEAO divisee.
    {comment_ads} {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 1 semaine (12:13 PM)
      Ton raisonnement tient également pour le troisième mandat qui lui au moins à l'avantage de passer par les urnes . Comme vous etes pour les coup d'Etat et des transitions interminables , autant decreter des pouvoirs à vie en Afique .En effet, les Paul Kagame, Musseveni , Sassou, Biya et consort ne sont ils pas au pouvoir depuis des décennies et pourtant personne n'en parle .
    {comment_ads}
    Auteur

    Siley

    il y a 1 semaine (11:09 AM)
    Bro Macky lui il s'en moque hein! dans 2 ans grand max, il va aller couler des jours heureux à Fat.. non Fout... non Paris Toronto Geneve Washington.... 😂😂😂

    Avec une retraite dorée nak! 🤣
    Auteur

    il y a 1 semaine (11:33 AM)
    une vraie anerie cet embargo. le régime d'ibk était devenu impopulaire et contesté par les maliens. les manifestations ont fait plus de victimes que le coup d'état. mieux les maliens ont adhéré majoritairement au putch et veulent que la junte continue à les diriger. des étrangers venus d'ailleurs leur disent non faites comme nous nous voulons que votre pays marche c'est quand méme effarant. le retour des civils sans réel changement en profondeurs des institutions des hommes des moeurs politiques ne ménera à rien. il y a eu suffisamment de rebellions de coups d'état dans ce pays. il faut leur laisser via ce gouvernement militaire sans coloration politique faire un "reset" pour un nouveau départ. 

    la démocratie que prone les macky sall alassane d ouattara faure éyadéma rock kaboré n'est pas bonne. elle a plusieurs démontré qu'elle est mal adaptée à nos réalités et profite à ceux qui sont chargées de l'exercice du pouvoir. 

    sans populisme naif, il faut se défaire de l'emprise française et avoir le courage de quitter la maison du maitre. la france n'a qu'à arréter sa coopération et retirer ses militaires. le mali sur le long terme ne s'en portera que mieux. les pays sous embargo si un élan national et nationaliste se met en branle en quelques années ils peuvent se développer de manière significative dans des domaines spécifiques. cuba l'iran la corée du nord sont des exemples typiques. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Nando

    il y a 1 semaine (11:56 AM)
    Pour aller au Mali par avion, je passe par la Mauritanie avec escale agrémentée de Tajine, thé, méchoui etc. Et nous voilà au Mali! La vie est belle. Alhamdoulilah!
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 1 semaine (11:58 AM)
    les chefs d'état de la cedeao surtout les francophones sont tous sous pression. ils voient la popularité des militaires qui ont reversé leurs comparses malien et guinéen alors qu'ils se savent presque tous impopulaires et très fragiles. un coup d'état ou un soulévement populaire peut avoir raison d'eux rapidement. ils ne reculeront devant rien. ils sont allés jusqu'à demander à la france de tout faire pour que l'ue se joigne aux sanctions puisque la russie et la chine les ont bloqué à l'onu. ils feront tout pour les soumettre et les obliger à rendre le pouvoir. ces sanctions c'est quelque part une manifestation d'une peur panique dans leur rang.
    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    Lass

    il y a 1 semaine (12:03 PM)
    C'est triste de voir les dirigeants maliens agiter le chiffon rouge pour espérer impressionner la cdeao. 

    Quelles seront les compagnies qui vont desservir le Mali via la Mauritanie, la Guinée ou même l'Algérie? On parle de business là, mais de révélation d'opérette. Le trafic aérien vers le Mali ou à partir du Mali, en dehors du direct air France Bamako-Paris, n'est viable que s'il y a des escales sur Abidjan ou Dakar. Ces droits de trafic risquent de ne trouver preneurs.

    Pareil pour le transport des marchandises via conakry. Il n'y a tout simplement pas de route praticable sur cet axe. Impossible que la noria de camions maliens passent par les montagnes de la moyenne Guinée, une hécatombe en perspective. Sans compter que c'est pas demain que le port de conakry aura la capacité de gérer ce nouveau flux.

    Quant à la Mauritanie, on va traverser le désert, avec des bandes dihadjistes tout autour?

    Les Maliens doivent cesser de se bomber le torse et de revenir au principe de réalité. Avec des voies d'approvisionnement réduites, un embargo financier, ce pays ne tiendra pas. 

    Et tout ça pour quoi? Pour qu'une bande de soldat se prélasse au pouvoir pendant 5 ans?

    Et qu'on ne me.parle pas de la France. Si c'est vrai que les dirigeants etvle peuple malien veulent le départ de la France, ils n'ont qu'à lui demander officiellement de partir, tout comme ils l'avaient supplié de venir les sauver. C'est simple.

    Ce jeu de dupe doit cesser. Le grand perdant de cette crise n'est autre que le pauvre peuple malien, manipulé par des officiers et politiques avides de pouvoir, les officines russes, la France et ses inavouables.

    Revenir à la raison et proposer un chronogramme de transition responsable est la seule voie.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 1 semaine (12:27 PM)
      ton point de vue est celui de l'asservi pessimiste. les embargos ne sont pas efficaces. la preuve cuba est sous embargo américain depuis des décennies ça ne l'a pas empéché devenir un grand pays dans le domaine médical. ses médecins ont intervenu en italie durant la vague meurtrière du covid en 2020. l'iran demeure une puissance qui ne se laisse pas marcher sur les pieds par le premier venu, la corée intimide le monde avec ses missiles. tu fermes une porte les gens vont se retourner pour en percer une autre. 
       dans le cas malien la junte au contraire peut se consolider puisque les populations sont entrain de lui préter allégence. dans cet élan national les maliens peuvent développer une résilience qui fera qu'ils tiendront face aux difficultés qu'ils vont rencontrer.
      in fine, les nouveaux partenaires stratégiques comme la russie la chine l'inde les émirats arabes unis l'algérie vont venir prendre la place des français et européens. les vrais perdants risquent d'étre nous autres ouest africains surtout sénégalais. car si des voies de contournement sont ouvertes avec la guinée et la mauritanie (contrairement à ce que tu penses) nous risquons de voir une portion importante de nos recettes douanières nous échapper définitivement. 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 1 semaine (12:33 PM)
      LASS, les routes mauritaniennes sont toutes défoncées par les camions maliens avant meme cet embargo, en plus le port de Nouakchott n'est pas en mesure de suppléer celui de Dakar . Ajouté à cela la distance entre Nouakchott et Bamako . 
      En réalité , ceux qui soutiennent les putschistes ne sont pas démocrates .Il est évident que ce quarteron de colonels couards, après avoir profité du climat delètere sous IBK et des incohérences de l'opposition malienne , ne cherchent qu'à s'éterniser au pouvoir et piller le pays comme l'on fait les Idi Amin, Bokassa, Mobutu, Moussa Traoré , ATT, Mohamed Ould Aziz, .... S'ils étaient cohérents , 18 mois auraient suffi pour organiser des élections justes, inclusives et crédibles pour permettre au peuple malien de choisir librement ses dirigeants qui auront la tache de redresser le pays . Quant à eux, ayant choisi le métier des armes, leur role primordial serait de défendre les frontières du pays et la sécurité des citoyens .
      Pour finir, tout le monde se rappelle des images du Mali en 2013 où l'on chantait les louanges de Hollande pour avoir libéré Tomboctou, Gao, Menaka ... et stopé la descente des djihadistes sur Bamako . A lépoque la France a intervenu à la demande du Mali et si aujourd'hui le Mali ne veut pas de la présence des troupes Francçaises qu'il demande publiquement leur départ , ce n'est pas si compliqué que cela ! De toutes les façaons des millions d'africains panafricains sont prets à prendre la place des méchants français .
      Enfin , je voudrais que l'on quitte l'on se départisse un peu de notre propension d'etre émotif et de lire quelques extraits d'un article publié par maliweb.net le 14-01-2022 portant sur une analyse du terrorisme au Sahel et cela devrait faire réfléchir en ce moment où les passions dominent sur la raison le loup est déjà dans la bergerie .
      Les observateurs qui suivent le développement des activités des groupes terroristes en Afrique constatent que ces groupes ont débuté en Algérie, au cours de la décennie des années 90, mais qu’après après avoir perdu leur bataille face à l’armée algérienne à la fin du siècle dernier, ces groupes ont tenté de s’implanter en Mauritanie et après un deuxième échec, ils ont recouru au Nord du Mali.
      Ces groupes armés ont exploité la faiblesse des armées des Etats de la région du Sahel africain ainsi que les conflits ethniques et tribaux qui ont éclaté dans le nord du Mali, en 2012, pour s’allier au début avec les Touaregs et les Azawad, avant de tourner casaque.
      Malgré leur incapacité à maintenir leur domination sur les grandes villes dans le nord du Mali, en raison, entre autres, de l’intervention des forces françaises (Opération Serval) en 2013, il n’en demeure pas moins que les groupes terroristes relevant d’Al-Qaïda sont parvenus à s’étendre au-delà du Fleuve du Niger après leur alliance avec le Front de Libération du Macina (FLM).
      L’alliance de quatre groupes armés au Sahel a abouti à leur extension au Niger, puis vers le Burkina Faso et leurs activités couvre désormais, selon des sources officielles, près de 80% de la superficie du Mali.
      L’émergence du groupe Boko Haram dans le nord du Nigeria, en 2009, et son adhésion par la suite à Daech, en 2015, a abouti à l’élargissement de ses activités jusqu’au Lac Tchad, dont les rives sont partagées entre quatre pays, en l’occurrence, le Nigeria, le Niger, le Tchad et le Cameroun.
      Par la suite, la chute de l’émirat de Daech dans la ville libyenne de Syrte, à la fin de l’année 2016, a généré un renforcement de la présence de cette organisation dans les régions du Sahel et du Lac Tchad, après que les éléments qui étaient déployés en Libye s’étaient déplacés à travers les pays du Sahel et le Lac Tchad.
      Plusieurs personnalités politiques et sécuritaires de premier plan avaient mis en garde que les pays du Golfe de Guinée sont désormais dans le viseur des groupes terroristes pour s’étendre et assurer leur expansion.
      Parmi ces personnalités figure Bernard Emié, patron de la Direction générale de la Sécurité extérieure (DGSE) française, qui avait déclaré, le 1er février 2021, au cours d’une rare apparition publique, que « l’Organisation d’Al-Qaïda dans la Région du Sahel examine actuellement un projet d’expansion vers le Golfe de Guinée, en particulier vers la Côte d’Ivoire et le Bénin ».
      Cela explique, partiellement, la création par la France de l’Académie internationale de Lutte contre le terrorisme en Côte d’Ivoire, au mois de juin dernier, ce qui sera de nature à renforcer son influence parmi les pays du Golfe de Guinée, compte tenu de la rude concurrence avec des forces régionales et mondiales dans cette région.
      Le journaliste français Nicolas Beau a écrit dans un article mis en ligne sur le site « Mondafrique » que les groupes terroristes ont affirmé, au cours de l’année écoulée, qu’ils « n’ont pas renoncé à leur plan qui prévoit le transfert de leurs activités du Sahel vers le Golfe de Guinée (Bénin, Côte d’Ivoire, Ghana, Guinée, Togo) ».
      ** Le Bénin et le Togo…Les maillons faibles
      Parmi les principaux pays du Golfe de Guinée, le Bénin et le Togo représentent les maillons faibles.
      En effet, ces deux pays ne disposent pas d’une armée comme celle du Ghana (17éme africaine) ou la Côte d’Ivoire (24ème africaine). Les armées du Bénin et du Togo ne sont même pas classées dans la liste des 140 armées au monde, qui compte 34 armées africaines, ce qui dénote leur faiblesse.
      A titre d’exemple, l’armée du Bénin compte 11 mille 100 soldats et officiers et dispose seulement de 10 chars chinois et de 47 blindés français, américains et chinois de fabrication ancienne, ainsi qu’un nombre réduit d’avions de transport de prospection, dont deux seulement parmi ces appareils sont opérationnels selon des médias français.
      De même, l’armée togolaise compte des effectifs de l’ordre de 11 mille éléments et possède 11 anciens chars soviétiques, dont la majorité sont hors service dans d’autres armés, tels que les T-34, ainsi que 15 engins blindés.
      Par ailleurs, aucun détail n’existe pour savoir si l’armée togolaise dispose d’avions de combat ou pas et quand bien même elle en disposerait, ces appareils sont plutôt destinés au transport et à la prospection et non pas au combat et à l’interception.
      Ainsi, il est possible de décrire les armées béninoise et togolaise comme étant les plus faibles parmi celles des Etats du Golfe de Guinée, ce qui fait d’elles l’un des objectifs faciles à atteindre et éventuellement une cible pour les groupes terroristes.
      ** Boko Haram…une éventuelle menace
      Si l’organisation d’Al-Qaïda se focalise, dans son projet d’expansion vers le Golfe de Guinée, sur ses bastions au Burkina Faso pour s’infiltrer vers le Bénin à travers ses frontières nord, l’organisation de Boko Haram s’emploierait à attaquer le Bénin à travers ses frontières est que ce pays partage avec le Nigeria.
      En effet, après avoir perdu la majorité de ses fiefs dans la forêt de Sambisa et au Lac Tchad dans le nord-est du Nigeria, dans de sanglants affrontements avec l’organisation de Daech-ouest de l’Afrique, le groupe de Boko Haram a déplacé ses activités vers des régions éparpillées, en particulier, dans le centre-nord du Nigeria juxtaposant les frontières avec le Bénin.
      Le Bénin a participé à la Coalition régionale mise sur pied pour combattre Boko Haram dans la région du Lac Tchad, aux côtés du Nigéria, du Tchad, du Niger et du Cameroun et représente le seul pays qui n’est pas riverain du Lac.
      La participation du Bénin à cette Coalition, composée de cinq pays, reflète son inquiétude quant à l’extension des activités des groupes terroristes vers son territoire, d’autant plus que cette menace pèse désormais directement sur le pays.
      De plus, des groupes armés évoluent dans le nord-ouest du Nigeria, près des frontières orientales du Bénin, à l’instar du groupe « Ansaru » proche d’Al-Qaïda et qui s’est allié à des bandes organisées locales dans la région. Ce groupe constitue, à son tour, une menace contre ce petit pays du Golfe de Guinée.
      Quant à l’organisation de Daech, elle se déploie davantage dans la région des trois frontières (Mali, Niger, Burkina Faso), mais l’épicentre de son activité s’oriente davantage vers l’est en direction du Lac Tchad et ne semble pas intéressée, particulièrement, par une expansion vers l’ouest du Nigéria, en direction du Golfe de Guinée.
      La situation dans le Golfe de Guinée laisse entrevoir de multiples dangers, d’autant plus que Al-Qaïda, Daech et Boko Haram ciblent les petites armées et les régions pauvres, tout en maîtrisant le jeu des alliances avec les bandes organisées opérant dans les domaines du trafic en tout genre, du kidnapping et du pillage, voire avec les groupes tribaux marginalisés.
      Cette situation contraint les pays du Golfe de Guinée à se préparer à la prochaine phase, aux niveaux sécuritaire, social et politique et à prendre en considération les expériences des autres pays dans la lutte contre le terrorisme, à l’instar de l’Algérie et de la Mauritanie, pour en tirer les leçons requises, tout en suivant de près les évolutions et autres développements dans les Etats du Sahel et de la Coalition du lac Tchad.
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 1 semaine (13:23 PM)
      Degagez. Vous etes demasques. Agents de propagande de la politique francaise dans les reseaux sociaux africains. 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 1 semaine (16:00 PM)
      Quel hypocrite menteur! Le Mali n'a absolument rien à négocier avec qui que ce soit sur les questions relevant de sa souveraineté nationale. Je conseille à la junte militaire de prendre en main les rennes de ce pays pendant au moins 10 ans de le gérer d'une main de fer durant ce laps de temps afin de pouvoir le libérer définitivement de l'asservissement par la France et des terroristes qui sont ses complices. 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Titero

      il y a 1 semaine (21:43 PM)
      Continues à dormir nous on avance et les pays en isolés en pleine mer (iles) !!!
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 1 semaine (12:13 PM)
    Meme si tout les pays du monde avaient fermés leur frontières aux maliens, le Sénégal ne devrait jamais jamais faire ca aux frere maliens. Mais avec ce gros boule de graisse de mongol  tout le monde voit maintenant le Sénégalais comme un Traître comme ils voient un nigériens comme escro

    Vraiment khana amoul ay conseillés?‽?? Li gniaw na torop. Tout les sénégalais ont honte

    Juste pour plaire a ce jeune boy de macron???

    Nonn.....
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 1 semaine (12:48 PM)
    Macky a encore tiré un coup fatal sur le pays. Même la pression  de l'ONU il n'a jamais du accepter cet injustice envers le Mali et le Sénégal. 

     

     
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 1 semaine (14:00 PM)
    Attention,  macky sall travaille contre le Sénégal 
    {comment_ads}
    Auteur

    Beuleupp

    il y a 1 semaine (14:05 PM)
    Conduire son peuple au suicide afin de se faire un nom est une curieuse manière d'entrer dans l'histoire. Nos amis maliens doivent savoir qu'on est plus aux années 60. Ce semblant de fierté anachronique ne cache en réalité qu'un profond complexe d'infériorité longtemps refoulé
    Auteur

    Mohamed Ghaly Kane

    il y a 1 semaine (15:24 PM)
    Tout comme Air Mauritanie, le port de Nouakchott ne pourra pas combler les ports d'Abidjan et de Dakar. Même avec l'aide d'Algérie.

    Ces pays seront rappelés par la Communauté Internationale 

     
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 1 semaine (15:41 PM)
    Président Sall nous sénégalais sommes de tout coeur avec vous. Les coups d'Etat militaire sont révolus et la junte malienne n'a qu'à organiser des élections et quitter le pouvoir. Les Sonkolait sont incohérents avec eux mêmes, ils exigent que le président Sall déclare qu'il ne se présentera pas à l'élection présidentielle, et dans le même temps ils soutiennent les putschistes de Bamako qui veulent confisquer le pouvoir. Tchim.
    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    il y a 1 semaine (16:09 PM)
    mali guinée font pitié
    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    il y a 1 semaine (17:10 PM)
    Le régime stalinien a bien commencé apprendre les leçons dispensées par le dictateur poutine .La junte de Kati voulais faire un prêt 30 milliards auprès des institutions financières de l uemoa  mais la CEDEAO a dit niet ou a refusé maintenant qui va donner cet argent au militaires ??  Peut être la Russie seulement les russes sont pingre a donner de l argent  car n en ont même pas 
    Auteur

    Anonyme

    il y a 1 semaine (17:25 PM)
    Air France  a repris ses rotations sur bamako, et par Nouackchott au retour...ahahahah.

    Les mini compagnies regionales vont souffrir ... Uemoa tous des tyrans qui martyrisent leurs peuples, volent les deniers publics, changent de constitution comme de culotte et veulent jouer avec les peuples...
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 1 semaine (19:22 PM)
      Ils ont fait la demande mais n'opère pas de vols actuellement sur Bamako via NKC
    {comment_ads}
    Auteur

    Cheikh Wqde

    il y a 1 semaine (22:44 PM)
    je suis un senegalais il  ya une personne on dirais qu il deste la Mauritanie il dit que le pays n'a pas de vol direct entre Nouakchott et Bamako  il ment je travaille a L'aeroport plus de 25 ans pour ton information Mauritanienne airways desert Bamako 4 fois par semaine Nouakchott Bamako Nouakchott Conakry Nouakchott Abidjan COTONOU Brazzavile Pointe noire Libreviile aller retour Nouakchott Tunis Nouakchott Casa Nouakchott Paris Nouakcott Las palmas et Nouakcott Alger Noualkchott Dakar tu as une haine contre ce pays mais tu mourras avec je  te signale que le Mali a un port sec a Nouakchott depuis plus de 27 ans  tu n'es pas un senegalais cent pour cent wasalam qu'ALLAH guide ton coeur sur la verite Amine
    {comment_ads}
    Auteur

    Paco

    il y a 1 semaine (00:24 AM)
    Les compagnies qui feront escale à Bamako ne seront plus acceptées dans les pays de la CEDEAO
    {comment_ads}
    Auteur

    Paco

    il y a 1 semaine (18:03 PM)
    Les vols en partance ou en provenance de Bamako ne pourront plus atterrir dans un pays de la Cedeao

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email