Samedi 16 Octobre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Afrique

Video. AQMI menace les intérêts de la France dans le monde

Single Post
Video. AQMI menace les intérêts de la France dans le monde
La France "prend au sérieux" les menaces d'Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI), a déclaré mardi 7 mai le président François Hollande, soulignant que malgré les pertes "considérables" infligées à cette organisation au Mali, "la menace terroriste n'a pas disparu". Dans une vidéo datée du 25 avril et mise en ligne mardi, Abou Obeida Youssef Al-Annabi, chef du conseil des notables d'AQMI, exhorte "les musulmans dans le monde entier" à "attaquer les intérêts français partout, car ce sont des cibles légitimes".

"La question de la menace qui est rappelée par AQMI, nous la prenons au sérieux", a réagi le président français, interrogé à la mi-journée lors d'une conférence de presse à l'Elysée. "Nous avons infligé des pertes considérables à AQMI par l'intervention au Mali, mais les réseaux d'AQMI existent en dehors du Mali", a-t-il ajouté, "nous considérons donc qu'il nous faut poursuivre l'intervention au Mali le temps nécessaire – même s'il y a une réduction de notre présence – et maintenir une vigilance autour du Mali pour continuer à lutter contre le terrorisme".

Lire notre analyse (en édition abonnés) : Au Mali, AQMI garde sa force de nuisance malgré ses revers

"LA MENACE TERRORISTE N'A PAS DISPARU"

"Je rappelle, sans avoir d'ailleurs de lien à établir, qu'il y a eu attentat contre nos intérêts à Tripoli, donc la menace terroriste n'a pas disparu", a encore affirmé François Hollande – le 23 avril, l'ambassade de France en Libye avait été visée par un attentat, dans lequel deux gendarmes français avaient été blessés. "Et c'est pourquoi nous voulons qu'elle puisse être conjurée par l'ensemble des Européens". Le président a aussi rappelé que se tiendra le 15 mai à Bruxelles une conférence des donateurs pour le Mali et que, d'autre part, un Conseil européen sera dédié aux questions de défense à la fin de l'année.
Patrouille de soldats français dans la région de Mettatai au Mali. L'intervention française vise à affaiblir les bastions d'AQMI dans le nord du pays.
La France a commencé le retrait de ses 4 500 soldats engagés au Mali et le passage de relais aux contingents de la Misma (Mission internationale de soutien au Mali), composée de 6 300 hommes. Elle a toutefois annoncé qu'un millier de ses soldats resteraient au Mali au-delà de 2013, pour soutenir en cas de besoin les forces de l'ONU appelées à remplacer la Misma.

L'opération a permis la reprise des principales villes du nord du Mali, occupées depuis l'an dernier par des groupes islamistes liés à Al-Qaida. Mardi, la Tunisie a affirmé que deux groupes djihadistes liés à Al-Qaida étaient traqués à la frontière algérienne.


Hollande : la France prend "au sérieux" les... par lemondefr

 



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email