Samedi 13 Juillet, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Chronique

Les exorcistes

Single Post
Les exorcistes


« Il n’y a d’opposition qu’inconditionnelle,
dès lors qu’il s’agit de substituer un système
de gouvernement à un autre.
Retoucher, aménager le pouvoir absolu,
c’est déjà composer avec lui »
François MITTERRAND


Les périodes d’incertitude profitent toujours aux esprits troubles et aux opportunistes. Les premiers agissent au nom des seconds et prennent pour cible « la vieille opposition ». Ils ne s’en prennent pas au « vieux président », sujet trop complexe à leurs yeux. Ces nouveaux prédicateurs comptent des fidèles parmi ceux qui ont perdu la foi en l’opposition. Ils ne se contentent pas de dire qu’ils sont les Bons, ils ajoutent que les autres sont les Mauvais. Faudrait-il douter ? Sans doute. Les discussions, entamées il y a quatre ans, semblent s’éterniser. La date de la présidentielle approche et l’espoir recule à grands pas. De nombreux observateurs se font l’écho du désespoir qui gagne l’opinion sur ce point, et ils ont raison. Il nous tarde de voir les responsables de Benno s’entendre autour d’une candidature et d’un programme de transition.
Pour autant, ils ne doivent jamais cesser de croire. Je comprends leur inquiétude, mais je ne partage pas leur pessimisme. Il ne se passe encore rien que les observateurs lucides ne pouvaient prévoir. La question de la candidature unique est rendue difficile par la présence au sein de Benno, de deux hommes qui avaient un passif à solder. Les conditions dans lesquelles l’Afp est née des flancs du Ps ont sans doute retardé les discussions sur la candidature unique au sein de Benno. Mais les choses ne se présentaient pas mieux en 2000. Moustapha Niasse n’a publié sa fameuse profession de foi qu’au mois de juin 1999, tout en laissant planer le doute sur sa participation à la présidentielle. Malgré la pression de l’opinion et de ses amis, il avait hésité à s’engager. Sa décision n’a été prise qu’à la rentrée, en septembre. L’homme qui est devenu le vainqueur de cette présidentielle, on le disait hors course. Abdourahim Agne nous assurait, après chaque réunion du Bureau politique du Ps, que « monsieur Vade ne sera pas candidat, il ne reviendra pas ». Abdoulaye Wade n’est revenu au Sénégal que le 23 octobre 1999, après plusieurs mois d’hésitations et de tergiversations. Sa famille biologique pensait qu’il était trop endetté pour engager de nouvelles dépenses. Il ne sera investi par la Coalition alternance 2000 qu’à un mois de la présidentielle. La première tentative lancée au sein de l’Afca avait échoué. Iba Der Thiam a fait éclater la coalition, en jugeant la candidature de Wade moralement indéfendable, au cours d’une violente dispute avec Idrissa Seck. C’est dire que nous étions loin des débats civilisés et de la franche camaraderie qui règne en ce moment au sein de Benno.  Le programme de la Ca 2000 n’a été signé qu’au début de l’année 2000, avant un autre programme dit de transition, signé à la veille du second tour par des représentants d’Abdoulaye Wade et ceux de Moustapha Niasse.
Le retour de Wade à Dakar et sa participation à l’élection ont créé la surprise chez les socialistes. C’est pourquoi, Moustapha Niasse et Ousmane Tanor Dieng rendraient un service inestimable au peuple sénégalais et porteraient un coup psychologique fatal au candidat du Pds, s’ils réussissaient à s’entendre. Il y aura, au sein de leurs partis respectifs, des radicaux qui se feront les apôtres du tout ou rien. Mais il faut parfois, au nom d’un idéal, ici l’intérêt national, être traitre à son propre camp. Il ne faut pas laisser le découragement gagner l’opinion. Depuis plusieurs semaines maintenant, une bande de jeunes politiciens désœuvrés à la solde d’opportunistes embusqués se livrent à des attaques navrantes contre l’opposition traditionnelle. Ils ne stimulent pas le débat en étant méthodiques, ils le paralysent en étant radicaux dans leur critique.
J’ai toujours été pour l’alternance générationnelle, quand elle est précédée d’une période de transition démocratique menée par des hommes expérimentés. Il faut être descendu de Mars pour penser que la longue pratique et l’expérience sont des handicaps en politique. Je n’ai jamais pensé qu’il faut livrer le pays à des jeunes chômeurs transformés en mercenaires politiques. Au sein du pouvoir comme dans l’opposition, les médiocres prennent en grippe tous ceux dont la personnalité rend plus terne encore leur insignifiance.
Je ne crois pas non plus aux « messies » revenus des abris politiques internationaux qui prétendent à la consécration, alors qu’ils n’ont jamais fait la moindre déclaration sur l’état de leur pays ou participé à la moindre marche de protestation. Ont-ils une fois dénoncé la mal-gouvernance, les détournements ? Ont-ils une fois marché contre la cherté de la vie ou les coupures d’électricité ? De quelle légitimité se prévalent-ils pour se montrer si prétentieux ? Je trouve surtout triste que quelques jeunes leaders politiques pour qui j’avais la plus grande estime se laissent séduire. S’il faut s’attaquer à « la vieille classe politique », c’est à Abdoulaye Wade qu’il faut s’en prendre en premier. Le 29 mai prochain, l’homme qui nous dirige depuis 2000 aura 85 ans selon son âge civil, 87 selon ses propres aveux.
Si je ne veux pas céder au pessimisme ambiant, c’est que j’en mesure l’impact au sein de l’électorat. Abdoulaye Wade aurait donc changé les Sénégalais, devenus des hommes cupides dont l’opposition serait l’incarnation caricaturale. Un tel exorcisme ne repose sur absolument rien. Karim Wade est arrivé avec son argent, ses Jets-privés, il a été battu à plate couture. Le pays résiste encore aux tentatives monarchiques de son père. Jamais, dans l’histoire, les Sénégalais ne se sont montré aussi déterminés pour se battre contre un pouvoir. En 2000, l’implication de la Diaspora se limitait à quelques dizaines d’intellectuels conduits par Cheikh Tidiane Gadio. Ils sont maintenant dizaines de milliers, cadres, ouvriers et étudiants, dans les grandes multinationales comme dans les foyers, à s’engager pour le devenir de leur pays. Personne ne pouvait imaginer que les magistrats de ce pays se mettraient à l’avant du combat pour la Justice et la transparence. Jusqu’au sein du Pds, dans l’entourage d’Abdoulaye Wade, des hommes acceptent d’être des traîtres de leur parti pour défendre la cause nationale.
J’ai bien tenu de parler du « candidat du Pds », pour des raisons  que j’allais oublier de vous mentionner : L’avenir ne se montre jamais avare de surprises, surtout en politique. Mais Abdoulaye Wade n’est plus en état de diriger ce pays. La Constitution ne l’y autorise pas, mais son état mental l’en empêche déjà. J’avais évoqué ici-même les conditions dans lesquelles Bourguiba a fini son règne. Il s’en prenait en Conseil des ministres à des membres de son gouvernement qu’il venait de nommer, en leur assénant des coups de poing. Abdoulaye Wade manifeste les mêmes symptômes. Il humilie ses ministres, les renvoie de la salle du Conseil, interdit l’entrée à d’autres. Il refusait déjà de saluer ceux qui portaient des bagues « magiques », de peur de se faire envoûter. Il en porte maintenant une, pour se protéger du « maraboutage », assure son entourage. Un tel homme n’est plus en état d’exercer la fonction pour laquelle il a été élu.
C’est pourquoi, dans son propre camp, se défend maintenant l’idée d’une candidature de rechange. Ses propres défenseurs le savent si affaibli et sont si peu sûrs d’obtenir le vote de plus de la moitié des électeurs, qu’ils veulent écourter la campagne et réduire l’élection à un seul tour. De la joyeuse cohue qui avait célébré sa victoire en 2000, il ne reste que quelques opportunistes attachés à leurs privilèges. Il reste encore le départ de ceux dont le caractère est incompatible avec les exigences de cour. Arrivera la chute.
SJD



12 Commentaires

  1. Auteur

    Kingpi

    En Mai, 2011 (08:05 AM)
    Nº1 Big Up nationalchrronikman

     :sn: 
  2. Auteur

    Undefined

    En Mai, 2011 (08:34 AM)
    bravo jules, bonne continuation
    {comment_ads}
    Auteur

    Diké Mbodj

    En Mai, 2011 (10:08 AM)
    bravo jules !!que Dieu te garde !!merci pour ton engagement et ton combat !!!!
    {comment_ads}
    Auteur

    Fier D'etre Senagalé

    En Mai, 2011 (10:33 AM)
    vive le senegal des vrais patriotes!
    {comment_ads}
    Auteur

    Undefined

    En Mai, 2011 (16:22 PM)
    quelque que soit la personne qui représentera benno qu'on le choisisse maintenant ou à la veille des élections il remportera la victoire au premier tour
    Auteur

    Maodou Malick

    En Mai, 2011 (22:12 PM)
    sjd domou aramla LEMOUY WAKH LEP DFAY FEN
    {comment_ads}
    Auteur

    Cheik

    En Mai, 2011 (23:59 PM)
    belle chronique !

    avec tout mon soutien grand jules
    {comment_ads}
    Auteur

    Lui Et Moi

    En Mai, 2011 (01:05 AM)
    né des entrailles
    {comment_ads}
    Auteur

    L?

    En Mai, 2011 (17:52 PM)
    bravo seneweb !! mon echange avec siga a disparu du thread !! grande leçon de democratie !!

    en même temps j'ai aussi remarqué que l'article de sjd sur nafissatou diallo a vite fait d'être enlevé !!!



    que se passe t il les gars ?
    Auteur

    Ki

    En Mai, 2011 (15:46 PM)
    Où suivre cette fameuse émission?
    {comment_ads}
    Auteur

    Yama

    En Mai, 2011 (20:25 PM)
    BRAVO AIDE NOUS A CE QUE LES ENTREPRISES SENEGALAISES DU FESSMAN SOIENT PAYER PARCEQUE LA CERTAIN VONT FERMER ALORS QUE TOUTES LES ENTREPRISES EUROPEENNE AMERICAINE SONT PAYER BIEN AVANT LA FIN DU FESSMAN CAR POUR NOUS WADE ET SON EQUIPE VONT NOUS QUITTER DANS QUELQUE MOIS ON NE VOUDRAIS PAS ETRE ENTERRER PAR EUX FAITES DU BRUIT MERCI ON SOUFFRE
    {comment_ads}
    Auteur

    Mafalie

    En Mai, 2011 (20:40 PM)
    A mon camarade de promo Souleymane Ndéné NDIAYE PM,cessez d'utiliser le slogan prononcé à RUFISQUE",il n'y a rien en face",il a été fatale en COTE D'IVOIRE car le partisans de GBAGBO en ont fait leur choux gras durant la présidentielle,la suite,on connait
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email