Mercredi 27 Janvier, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Chronique

Rapport de l'Ofnac : Et après ?

Single Post
Photo : Seneweb.com

Le Sénégal a une fâcheuse habitude. On crée des structures budgétivores qui produisent tous les ans des rapports (Armp, Cour des comptes, Ige, Ofnac...). Des documents qui finissent tous dans les tiroirs. On éclabousse des structures et des directeurs. Mais la clameur ne dure que le temps d’une rose. Ceux qui sont limogés après la levée de boucliers qui s’ensuit sont recasés dans des postes plus juteux.

Des personnes interdites d’exercer toute fonction publique après des fautes graves de gestion se voient propulsées à des postes de responsabilité plus élevés. Ceux qui se sont rendus coupables de surfacturation avec, par exemple, des cuillères achetées à des millions se voient récompensés pour avoir migré vers les vertes prairies marron. Et pourtant, on ose encore nous faire croire que la patrie prime sur le parti. Et qu’on s’est engagé sur le chemin de... l’émergence.

Être un pays émergent, ce n’est pas seulement aligner les chiffres. C’est aussi peut-être tenir compte de son environnement social et culturel. On ne peut pas être émergent en continuant à ne pas avoir une politique ambitieuse pour assainir nos modes de gestion.

En dépit de nos bons résultats en matière économique, répondant aux exigences des normes internationales, si nous continuons toujours à voler, détourner, corrompre jusqu’à mettre en danger les patients dans les hôpitaux pour quelques pauvres milles FCFA, l’émergence de notre pays ne servira qu’aux cols blancs qui profiteront de ces effets positifs pour s’enrichir davantage.

Si ceux qui sont censés veiller à l’orthodoxie continuent toujours à racketter les populations au lieu de les protéger, l’émergence tant souhaitée ne sera qu’une illusion.

Hier, l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac) a publié son premier rapport depuis sa mise en place. Des personnalités sont encore éclaboussées. Qu’est-ce que ça va changer si ceux qui doivent prendre des décisions croisent les bras ?

En tout cas, lors de l’installation des douze membres de l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac), le président de la République, Macky Sall, était clair : la lutte contre la corruption, disait-il, est « une nécessité sociale », mais surtout « une condition du développement ».

Devant un parterre de personnalités dont le président de l’Assemblée nationale, le Premier ministre, la présidente du Conseil économique, social et environnemental, des membres du gouvernement, des chefs de mission diplomatique, des partenaires techniques et financiers, le chef de l’État avait ajouté que la lutte contre la corruption est « une exigence éthique », avant d’être un « impératif démocratique ».

Il avait soutenu que « cette lutte contre la corruption traduit une volonté forte de rompre avec l’injustice, de promouvoir la compétence et l’intégrité, de récompenser le mérite et d’optimiser l’utilisation des ressources publiques au profit du citoyen ».

Parlant de l’Ofnac, il disait : « Je l’ai doté d’importants pouvoirs et lui ai conféré un statut juridique approprié, lui permettant d’exécuter efficacement ses missions. L’extension de son champ de compétence à la réception et au contrôle des déclarations de patrimoine des personnes assujetties, constitue une nouvelle manifestation de ma volonté de le renforcer et de mon engagement ferme à combattre la corruption ».

Nous vous prenons au mot, M. Le Président. Votre engagement est clairement exprimé. On attend de vous maintenant des actes concrets.

L’Ofnac a fini son travail, a éclaboussé des gens, surtout des fonctionnaires et des responsables de votre parti, l’Alliance pour la République (Apr) qui dirigent des sociétés nationales (La Poste, le Coud...). Si vous voulez lutter efficacement contre la corruption comme vous le prétendez, c’est l’occasion d’en administrer la preuve à l’opinion. Les actes, dit-on, sont plus éloquents que les paroles.

Nous ne demandons qu’une chose : que justice soit rendue au peuple. C’est « une nécessité sociale », « une condition du développement ».



20 Commentaires

  1. Auteur

    Kiss

    En Mai, 2016 (12:36 PM)
    venez voir ce qui passe à l'ambassade du Senegal au Brésil. Durant toute la gestion 2015 à nos jours les frais médicaux ne sont pas payés, sans aucunes explications. On court derrière notre indemnité de logement du mois mai 2016 qu'on devait recevoir depuis le début de ce mois rien.
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2016 (15:43 PM)
      anarque dans le foncier. le groupe scac afrique, société immobilière fictive au banc des accusés
      l’ofnac doit saisir les faussaires
      nous demandons aux honorables autorités de l'etat d'inspecter le groupe scac afrique présidé par un certain salomon mbutcho qui se déclare être sénégalais qui continue à vendre des terrains sans les acquérir.
      bientôt plus de 7 ans, cette soit disant société établie à dakar, thiès, kaolack, saint louis avec comme objectif d'aider dans l'acquisition de terrains ou de logement n'a jamais pu respecter ses engagements.
      d'ailleurs plusieurs plaintes auprès du procureur du tribunal de thiès sont sans suite malgré les enquêtes et les constats des faits par la brigade des recherches de la gendarmerie de thiès.
      de grâce, rembourser les pauvres contribuables (ce sont des millions et des millions encaissés)
      trop c'est trop, ça dure et personne ne renoncera à l'argent due à la sueur de son front. sinon, le soulèvement populaire serait fatal même pour le soit disant personnel du groupe scac afrique. aucune complexité ne sera tolérée.
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2016 (15:43 PM)
      anarque dans le foncier. le groupe scac afrique, société immobilière fictive au banc des accusés
      l’ofnac doit saisir les faussaires
      nous demandons aux honorables autorités de l'etat d'inspecter le groupe scac afrique présidé par un certain salomon mbutcho qui se déclare être sénégalais qui continue à vendre des terrains sans les acquérir.
      bientôt plus de 7 ans, cette soit disant société établie à dakar, thiès, kaolack, saint louis avec comme objectif d'aider dans l'acquisition de terrains ou de logement n'a jamais pu respecter ses engagements.
      d'ailleurs plusieurs plaintes auprès du procureur du tribunal de thiès sont sans suite malgré les enquêtes et les constats des faits par la brigade des recherches de la gendarmerie de thiès.
      de grâce, rembourser les pauvres contribuables (ce sont des millions et des millions encaissés)
      trop c'est trop, ça dure et personne ne renoncera à l'argent due à la sueur de son front. sinon, le soulèvement populaire serait fatal même pour le soit disant personnel du groupe scac afrique. aucune complexité ne sera tolérée.
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2016 (15:43 PM)
      anarque dans le foncier. le groupe scac afrique, société immobilière fictive au banc des accusés
      l’ofnac doit saisir les faussaires
      nous demandons aux honorables autorités de l'etat d'inspecter le groupe scac afrique présidé par un certain salomon mbutcho qui se déclare être sénégalais qui continue à vendre des terrains sans les acquérir.
      bientôt plus de 7 ans, cette soit disant société établie à dakar, thiès, kaolack, saint louis avec comme objectif d'aider dans l'acquisition de terrains ou de logement n'a jamais pu respecter ses engagements.
      d'ailleurs plusieurs plaintes auprès du procureur du tribunal de thiès sont sans suite malgré les enquêtes et les constats des faits par la brigade des recherches de la gendarmerie de thiès.
      de grâce, rembourser les pauvres contribuables (ce sont des millions et des millions encaissés)
      trop c'est trop, ça dure et personne ne renoncera à l'argent due à la sueur de son front. sinon, le soulèvement populaire serait fatal même pour le soit disant personnel du groupe scac afrique. aucune complexité ne sera tolérée.
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2016 (15:43 PM)
      anarque dans le foncier. le groupe scac afrique, société immobilière fictive au banc des accusés
      l’ofnac doit saisir les faussaires
      nous demandons aux honorables autorités de l'etat d'inspecter le groupe scac afrique présidé par un certain salomon mbutcho qui se déclare être sénégalais qui continue à vendre des terrains sans les acquérir.
      bientôt plus de 7 ans, cette soit disant société établie à dakar, thiès, kaolack, saint louis avec comme objectif d'aider dans l'acquisition de terrains ou de logement n'a jamais pu respecter ses engagements.
      d'ailleurs plusieurs plaintes auprès du procureur du tribunal de thiès sont sans suite malgré les enquêtes et les constats des faits par la brigade des recherches de la gendarmerie de thiès.
      de grâce, rembourser les pauvres contribuables (ce sont des millions et des millions encaissés)
      trop c'est trop, ça dure et personne ne renoncera à l'argent due à la sueur de son front. sinon, le soulèvement populaire serait fatal même pour le soit disant personnel du groupe scac afrique. aucune complexité ne sera tolérée.
  2. Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2016 (12:59 PM)
    parlez nous des choses recentes, le probleme de Dakar-Liberté est depacé depuis 3 ans .Allez voir du coté de Aliou Sall :taz-smile: 
    Auteur

    Drezel

    En Mai, 2016 (13:01 PM)
    Absolument rien ne se passera... Par qu'on est au Senegal = l'oasis de l'impunité.
    Auteur

    Ano

    En Mai, 2016 (13:07 PM)
    et aprés ? quelle question !



    mais rien comme d'habitude , ce truc d'ofnac ne sert à rien , une structure de plus comme plein d'autres pour caser des copains et copines
    • Auteur

      Patriot

      En Mai, 2016 (13:10 PM)
      c'est pas vrai. c'est la première fois que je vois un rapport publié avec autant de risques pris par la structure. la compétence et le courage de l'ofnac sont à saluer!!! nous sommes fiers!
    Auteur

    Medinois

    En Mai, 2016 (13:17 PM)
    Cette fois on attend le Pr au tournant.Que ceux qui sont épinglés soient sanctionnés.En ce qui concerne le coud,la sanction doit être exemplaire.
    Auteur

    Ngagne

    En Mai, 2016 (13:56 PM)
    Vous aussi, les journalistes, vous avez votre rôle à jouer . Si l'Ofnac ne fait rien ou tarde à faire avancer les choses, vous devez jouer votre rôle de rempart ! Mais encore faudrait il que les journalistes, certains( pas tous) soient aussi irréprochables. Certains journalistes, font pire que ceux qui sont épinglés par l'Ofnac. Il y'en a qui, au courant d'un scandale, vont voir les auteur pour leur dire " voilà, j'ai ça comme information, qu'en dites vous". Tout le monde le sait !! Il y'a aussi et surtout des journalistes qui, au fait de cas beaucoup plus scandaleux que celui de Lamine Diack, préfèrent, "sa laisser désirer" en demandant aux "victimes" les preuves, pour aller faire du chantage et ....se laisser corrompre!

    Que tout le monde fasse son introspection et pensant aux informations mises sous silence, parce que soit la victime n'a pas "la main large" ou que les coupables sont puissant ou riches......



    Soyons sérieux et évitons de cracher sur les gens, alors qu'on a plusieurs "cafards" dans les valises et des informations très clairs qui touchent de Hautes personnalités que l'on tait à jamais. Chaque jour on voit des infos qui sont publiées en "insinuations", histoire de se laisser désirer. Que ce soit dans la presse écrite, dans la presse en ligne ou dans les médias audiovisuels, certains d'entre vous, les journalistes ont des informations de la part de citoyens qui, ne connaissant pas leurs droits ou ayant été objet d'abus plus graves que certains "faits divers". Mais, justement, parce cela touche un ministre, un député, un juge ou un haut gradé de la police ou de l'armé, les "remparts" se refusent de jouer leur rôle.



     :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot: 
    Auteur

    Slogan

    En Mai, 2016 (14:00 PM)
    ET SI CE MACHIN DE LUTTE CONTRE LA CORRUPTION N’ÉTAIT QU'UN SLOGAN POUR PIÉGER LES PARTENAIRES FINANCIERS ET SURTOUT LE JURY DU PRIX MO IBRAHIM?? ?
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2016 (14:14 PM)
    C'est pas nouveau, Le Senegal a toujours ete un pays ou les dirigeants sont les plus grands voleurs. C'est pourquoi quand les gens disent que c'est a cause des toubab qu'on est pauvre, ca fait rire. Un pays ou mentir, voler, et paresser est la regle ne peut pas avancer et se fera toujours exploiter par les autres.
    Auteur

    Linconnu

    En Mai, 2016 (14:15 PM)
    L"anarchie est fini maintenant justice 100/100 traquez et punissez et la meilleur manière de punir c'est de priver   <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/cool.gif" alt=":cool:">  
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2016 (14:25 PM)
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2016 (14:43 PM)
    Auteur

    Analyste

    En Mai, 2016 (14:46 PM)
    D'accord avec toi sauf pour "En dépit de nos bons résultats en matière économique" qui est en contradiction avec l'actuel environnement des affaires, seuls des bandits s'en sortent les honnêtes citoyens restent tromper et abuser
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2016 (14:55 PM)
    Mais OFNAC, pourquoi vous n'avez pas aussi fouiné du côté du palais et de Servir le Sénégal? Du n'importe quoi s'y passe; vous y trouverez des rats pour ne pas dire cafards!
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2016 (15:04 PM)
    Auteur

    Moussa Gueye

    En Mai, 2016 (15:15 PM)
    de grace dites nous ce qui a ete conclu entre le senegal et la gambie pour la reouverture des frontieres ;on a droit a l information
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2016 (15:37 PM)
    Et les fonds POLITIQUES ?
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2016 (16:20 PM)
    Il faute les limoger Monsieur le Président. Il ne manque dans ce pays encore moins dans votre parti des cadres compétents, intègres et loyales capables de bien administrer ces entreprises publiques et de vous aider à mieux vulgariser votre politique et à défendre votre bilan. Désormais il ne faut plus nommer des gens qui ne sont là que pour leur propre intérêt au détriment des citoyens sénégalais.
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2016 (16:33 PM)
    POURQUOI PAS Guédiawaye- 253 maisons démolies à la cité Gadaye
    Auteur

    Foulbés,

    En Mai, 2016 (17:20 PM)
    Républicains-Patriotiques compliments-encouragements à Mme Ngom Keita (il n'y a rien de certain-certainement-certain dans ces deux NOMS) Cheffe de l'OFNAC, mais également à ses collègues pour leurs œuvres qui honorent la République plurielle-laïque-démocratique-sociale du Sénégal éternellement archi-pluriel en tout de tout en tout.

    NOUS espérons, toutefois,

    qu'ils bossent dur-bien, librement, blindés contre toute indigne tentative de manipulation-manœuvre-combines-complots-pactes diaboliques à la certains-es-certainement-certains-es et

    leurs sinistres frères de là-bas, sinistrement déguisés en religieux, bouffeurs insatiables de harams-ribas,

    mesquins adeptes de l'exploitation sordide de la Foi religieuse à des fins purement mercantilistes,

    mesquins complices-parrains de corrompus-prédateurs-trafiquants-magouilleurs-mafieux-traitres-criminels.

    Néanmoins, tant que les contrôleurs au nom de l'Etat républicain, ne CAPTURE pas les notoires hordes de criminels-mafieux-trafiquants-corrompus-prédateurs-magouilleurs-voleurs-violeurs-violents-manipulateurs-manoeuvriers-comploteurs-traitres-assassins,

    ayant leurs racines et leurs funestes bases là-bas, dans le funeste axe de tous les maux-affluents,

    les cruels banditismes-sauvageries-fascismes-cruautés qui souillent-déchirent-abîment le Sénégal depuis le 01.01.1963 deviendront encore plus naturellement naturels dans les cœurs-esprits en piteux état de certains-es-certainement-certains-es & leurs sinistres frères de là-bas.

    Encore une fois,

    pour déraciner les cruels maux qui asphyxient-souillent-déchirent-abîment le Sénégal depuis plus de 54 ans,

    pour égratigner la vulgaire mentalité en vogue dans le funeste axe de tous les maux-affluents,

    il urge de remonter à leurs sources vraies, connues-reconnues-admises d'ailleurs du monde entier: certains-es-certainement-certains-es-funeste axe de tous les maux-affluents.

    CETTE ABJECTE MENTALITE INTENSIFIE LA GRAVITE GRAVE DE LA SITUATION DE NOTRE TRES CHER SENEGAL ET L'EXPOSE EN PERMANENCE À DES CATASTROPHES CATASTROPHIQUES.

    Même un "ministre" arrive à s'offrir l'outrancière outrecuidance de refuser que ces activités au Non de la République soient passées au peigne fin par des CONTROLEURS au service de la République du Sénégal!

    Le CERTAINISME est un cruel HANDICAP!

    Certains-es-certainement-certains-es....?

    Pauvre & triste Sénégal!

    Foulbés.
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2016 (18:14 PM)
    SVP NAFI UN PEU DE DEONTOLOGIE VOUS N'AVEZ LE DROIT D'ÉTALER LES CHOSES AU PUBLIC COMME VOUS LE FAITES UN PEU DE SECRET IL Y A LA JUSTICE ENVOYEZ LES CES RAPPORT.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email