Dimanche 20 Octobre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Contribution

Merci pour ta permission, Bachir (Par Boubacar Boris Diop)

Single Post
Merci pour ta permission, Bachir (Par Boubacar Boris Diop)

La guerre des mots entre Souleymane Bachir Diagne et Boubacar Boris Diop au sujet du penseur Cheikh Anta Diop est en réalité loin d'être à sa fin. En effet, quelques jours après la réponse de Diagne, Diop a encore pris sa plume pour revenir à la charge.

"Mon texte qui s'est voulu courtois – mais sans concession sur le fond – t'a fait sortir de tes gonds, à la surprise générale. Je n'aurai donc réussi, en cherchant à te secouer un peu, qu'à te blesser. J'ai dû toucher quelque point sensible et tu m'en vois désolé. Les invectives sont nuisibles à la dignité de ce débat et il vaut mieux que nous les évitions. Encore faudrait-il que tu fasses l'effort de distinguer la critique de l'affront. Tu as quand même un peu fait rire à tes dépens avec cette étrange histoire de vouvoiement. Encore heureux que tu ne m'aies pas provoqué en duel sur je ne sais quel pré de Bretagne ou de Normandie. Serions-nous tous devenus fous au point de ne même plus pouvoir discuter – un peu rudement, certes – de nos affaires sans nous prendre les pieds dans le tapis des autres, pour paraphraser Ki-Zerbo ? Sans jamais avoir été des amis, nos relations sont plutôt restées cordiales au cours des ans. Mais tu sais bien que nous avons rarement l'occasion de nous voir. La dernière remonte à plus d'une décennie. Alors, Bachir, se dire "tu" ou "vous" une fois tous les quinze ans, ça rime à quoi, surtout à nos âges ?

Tu as été tellement aveuglé par ta colère que tu me reproches injustement à deux ou trois reprises d'avoir présenté "In the Den of the Alchemist" comme une interview. Voici ce que tu écris à ce sujet : "Le propos que l'auteur – moi-même en l'occurrence – présente comme une interview récente n'est pas une interview et n'est pas récent : c'est la reprise, des décennies plus tard, d'un article dont seul le titre a été changé." Dis-moi franchement : peux-tu relire ce passage de ton texte sans embarras ? N'importe quel lecteur peut bien voir que l'allégation est totalement fausse car j'analyse l'un après l'autre l'article de Chimurenga et des éléments de l'interview que tu as accordée à Elara Bertho et que SenePlus a reprise sous un titre assez délicatement "diagnien" : "Un universel comme horizon".

Pour ce qui est de mon aptitude à comprendre un texte dans la langue de Shakespeare, sache seulement que je t'écris ces lignes du campus de l'Université américaine du Nigeria (AUN) où depuis quatre ans j'enseigne, en anglais, en plus du creative writing, les auteurs anglophones et francophones, ces derniers en traduction anglaise. Tu ignores aussi, je suppose, qu'ici même au Nigeria mais encore plus aux Etats-Unis, je ne cesse de faire des présentations en anglais. Cela a été le cas récemment au National Press Club de Washington DC pour le 25ème anniversaire du génocide contre les Tutsi au Rwanda puis quelques jours plus tard à Dickinson University au moins sept ou huit fois en deux semaines mais avant tout cela à Mac Allaster, à Boston et à Stanford.

J'aurais préféré ne pas avoir à préciser tout cela. J'ai en effet toujours préféré rester en retrait de la vie publique en tant que personne tout en prenant systématiquement position sur les questions politiques ou sociales de l'heure.

Vois-tu, Bachir, personne n'a la science infuse. Tout s'apprend et ma langue maternelle aussi j'ai guerroyé avec elle en solitaire pendant des milliers d'heures pour en maîtriser l'écriture. Comme tu le sais, j'y ai aujourd'hui à mon actif deux romans et la traduction d'une pièce d'Aimé Césaire. Je n'évoquerai qu'au passage les œuvres littéraires que mes amis et moi-même publions à travers EJO, notre maison d'édition en langues nationales, le label de traduction "Céytu", le sous-titrage en wolof de KEMTIYU, le documentaire d'Ousmane William Mbaye sur Cheikh Anta Diop et, last but not least, le site d'information en ligne Lu defu waxu, tenu pour l'essentiel par certains de mes anciens étudiants de wolof de l'université Gaston Berger.

Tu as par ailleurs mis en avant l'âge de ton texte : plus de vingt ans, dis-tu. C'est beaucoup, oui. Sauf que Chimurenga ne mentionne nulle part que L'antre de l'Alchimiste est une reprise, sous un titre totalement différent, d'un très vieil article. J'ai moi-même contribué par un long article à ce numéro spécial d'avril 2018 sur Cheikh Anta Diop où tu l'as republié et une telle indication ne m'aurait sûrement pas échappé. À vrai dire, je comptais réagir très brièvement à ton observation sur l'ancienneté de ce texte mais des amis m'ont dit, horrifiés : "Déet, loolu ëpp naa def, exprime-toi clairement là-dessus car même ceux qui t'aiment bien sont en train de se demander pourquoi tu as présenté un article datant de deux décennies comme étant beaucoup plus récent !" Retiens donc ceci : si j'avais eu connaissance de la première date de parution de "In the Den of the Alchemist", je l'aurais signalée avant d'en proposer exactement la même analyse. Après tout, en le faisant reparaître tu nous as invités à le considérer comme actuel. Et tu as bien eu raison : un texte de vingt ans peut être bien plus "jeune" qu'un autre datant seulement de deux semaines. L'âge est moins fonction ici de la plate chronologie que du contenu. Or, "In the Den of the Alchemist" peut revendiquer à bon droit une certaine intemporalité. Sur cette question, ton indignation me semble plutôt feinte. Pourquoi aurais-je usé d'un tel artifice en sachant que tu pourrais t'en servir pour m'accuser de "mauvaise foi" ? Crois-moi, si j'avais été un "cynique" mû par de "sinistres" desseins, je n'aurais pas frappé avec un tel amateurisme.

Je dois ajouter ici une petite information assez intéressante dans le contexte de cette polémique : dès mai ou juin 2018, une amie, brillante universitaire américaine et donc parfaitement anglophone, rendue furieuse par "In the Den of the Alchemist" y a répliqué par un article intitulé Dans la tanière de l'Alchimiste : hommage ou dédain de Souleymane Bachir Diagne envers Cheikh Anta Diop ? Et tu sais quoi ? C'est ton humble serviteur qui l'a dissuadée de le publier. Pourquoi ai-je agi ainsi, alors que j'étais entièrement de son avis ? Parce qu'en bon Sénégalais, je ne goûte pas spécialement les affrontements verbaux. En réalité, sans ton entretien avec Elara Bertho, je m'en serais tenu à cette position. Il me semble essentiel de rappeler à l'intention de ceux qui s'interrogent, en toute bonne foi, sur mes motivations que c'est à cette interview très récente, faite en français, que j'ai prioritairement répondu.

Avant d'y revenir plus longuement, deux mots sur l'article de Chimurenga. Puisque beaucoup de personnes qui n'en soupçonnaient même pas l'existence l'ont lu pour se faire une opinion personnelle, il est devenu plus facile d'en parler.

Tu admets avoir attribué la paternité du Laboratoire de Carbone 14 à Théodore Monod et Vincent Monteil. La moindre des choses aurait été de nous dire dans ta réponse ce que leurs deux noms viennent faire dans cette histoire. Dans Figures du politique et de l'intellectuel au Sénégal (Harmattan, 2016) le Professeur Djibril Samb, par ailleurs ancien directeur de l'IFAN, raconte en détail la création du laboratoire. Voici ce qu'il écrit dans cet ouvrage dont on ne saurait trop recommander la lecture à tout un chacun : "Dès le début de sa carrière, Cheikh Anta Diop conçut le projet – qui pouvait paraître utopique à plus d'un – de monter, au sein de l'IFAN, un laboratoire de datation au radiocarbone." Diop obtient alors du Recteur de l'époque, Claude Franck, l'autorisation de se rendre en France pour étudier les installations du laboratoire de Saclay qui allait lui servir de modèle. "À son retour, écrit Djibril Samb, il se consacra tout entier à cette tâche gigantesque. Il dressa lui-même les plans du laboratoire dont l'exécution fut confiée au service des Travaux publics. Mais il faut mal connaître l'homme pour penser qu'il se fût contenté de dresser une liasse de plans et d'aller pêcher. Ce projet était d'abord le sien, et il s'y engagea tout entier comme dans tout ce qu'il faisait, déployant toutes les facettes, non seulement d'un immense savant mais d'un homme d'action, pragmatique, attentif aux moindres détails. Dans une lettre en date du 25 juin 1963 adressée au Directeur de l'IFAN, le grand et regretté Théodore Monod, il rappelle qu'il donnait lui-même des indications aux entreprises maîtres d'oeuvres, effectuait deux à quatre visites quotidiennes sur le chantier, précisait les plans d'installation du laboratoire, en fixait les pièces, déterminait leurs dispositions et leurs vocations, redressait les directives ou les applications erronées". Le récit de Djibril Samb se poursuit ainsi sur près de dix pages. Cheikh Anta Diop avait le plus grand respect pour Monod à qui il rend d'ailleurs hommage quelque part. Ce n'est donc pas un hasard si son nom apparaît dans Figures du politique et de l'intellectuel au Sénégal ; Monteil et lui peuvent être crédités d'avoir dans leur rôle administratif, permis à Diop d'aller au bout de son grand rêve. Lui-même a dès 1968 consacré un ouvrage à son laboratoire et je constate avec stupéfaction que tu ne l'as pas lu pour les besoins de ce que tu présentes comme un hommage. Il y fait état des résultats des premières datations à partir de trois échantillons fournis respectivement par Théodore Monod, le laboratoire de Saclay/Gif-sur-Yvette et une mission archéologique britannique en Gambie. Cela dit, s'il est un directeur de l'IFAN qui aurait mérité d'être nommé, c'est Amar Samb avec qui Cheikh Anta Diop avait des relations exceptionnelles, comme en témoigne l'ouvrage qu'il lui a dédié en des termes émouvants.

Tu n'as pas non plus démenti ce que j'ai écrit sur la soutenance de thèse de Diop. La mention qui l'avait sanctionnée était-elle juste ? Se contenter de la rappeler au passage n'est pas la meilleure façon de mettre Diop en valeur. La qualification de "l'Alchimiste" ne peut être un point de détail dans un texte comme le tien. Le face-à-face de Diop le 9 janvier 1960 avec un jury de la Sorbonne a été un moment copernicien dans l'histoire des idées en Afrique francophone. Et ce n'était là que le prélude à un autre affrontement direct, quatorze ans plus tard, au Caire.

D'autres passages de ton article – notamment ta description enjouée et pittoresque du cambriolage du labo – sont révélateurs d'une prise de distance parfois un peu déroutante. À qui s'adresse donc ta petite musique pleine de charme et d'ironie ? Désolé de te le dire mais tu sembles parler de si loin que le mot "exotisme" m'est venu à l'esprit. Un terme bien curieux, oui. Mais nous sommes si mal barrés, nous autres intellectuels africains – dois-je ajouter "francophones" ? - qu'il peut nous arriver de nous voir tout à fait du dehors. Ton exercice de style est, de ce point de vue, un modèle du genre. Cela dit, je suis prêt à parier qu'il t'est plus facile de parler ainsi de Cheikh Anta Diop que de Senghor. Ton texte n'est évidemment pas que cela : j'en ai évoqué les accès de tendresse à l'égard de Diop et le très beau passage que tu cites toi-même sur l'exil et le Royaume en est un. Tu avoueras malgré tout qu'un hommage pouvant passer si aisément aux yeux de beaucoup pour du dénigrement a, pour dire le moins, raté son but. Est-ce parce que, comme on dirait en wolof, dangay màtt di ëf ?

Venons-en à présent à ce qui, à mon humble avis, est le plus important : ton entretien du 2 juillet 2019 avec Elara Bertho. Bien que la plus grande partie de mon analyse ait porté sur ce que tu appelles tes "deux coups de griffe contre Cheikh Anta Diop", tu as préféré ne pas t'y attarder dans ta réplique hâtive et enflammée. Sans vouloir te faire un procès d'intention, je me demande encore si ce n'était pas à dessein, pour éviter une discussion un peu gênante sur la question de la langue.

Si tu me dis que tes propos sur la traduction de la théorie de la relativité en wolof par Diop ne visaient pas à le tourner en dérision, je ne peux que t'en donner acte. Uniquement sur la forme, bien entendu. Parce que dans le fond, je ne vois pas en quoi tu es qualifié pour juger de la difficulté ou non de l'entreprise. Tu as certes évoqué à l'occasion d'un de nos rares échanges par mail, ton ambitieux projet de traduction en wolof de concepts philosophiques. La nouvelle m'a fait plaisir et je t'ai dit qu'il est bien que ce soit une personne comme toi qui fasse ce travail. Je crois savoir que l'affaire évolue dans la bonne direction et je te renouvelle ici mes encouragements. J'espère simplement que tu as fait l'effort de t'alphabétiser. Je n'en ai pas eu l'impression la dernière fois que j'ai surpris des termes wolof dans certains de tes textes en français.

Tu reprends également à ton compte la vieille rengaine africaniste voyant en tout défenseur de Cheikh Anta Diop un fanatique, adepte d'on ne sait quelle nouvelle "religion". C'est lui faire un bien mauvais procès car peu de penseurs ont dû faire face autant que lui au feu roulant des critiques. Elles ne l'ont jamais dérangé, bien au contraire. Lorsqu'en 1974 Diop et Obenga se rendent au Caire pour une explication décisive avec les égyptologues occidentaux, une des choses qu'il dit à son ami et disciple congolais, c'est : "S'ils ont raison, sur la base de faits précis, nous n'aurons pas d'autre choix que de le reconnaître publiquement". Ils n'en eurent pas besoin, car comme chacun sait, leurs thèses sont sorties confortées de cette rencontre de haut niveau. Ce n'est pas moi qui le dis mais le rapport de l'UNESCO qui se conclut ainsi : « La très minutieuse préparation des communications des professeurs Cheikh Anta Diop et Obenga n'a pas eu, malgré les précisions contenues dans le document de travail préparatoire envoyé par l'UNESCO, une contrepartie toujours égale. Il s'en est suivi un réel déséquilibre dans les discussions."

De même, lorsque Diop lance aux jeunes Africains : "Armez-vous de science jusqu'aux dents, car à connaissance égale la vérité finit toujours par triompher !", il ne peut exclure que leurs recherches puissent invalider un jour ou l'autre ses propres thèses.

Sachant bien tout cela, je ne peux nullement te reprocher d'avoir cherché à remettre sa pensée en cause. Mais dis-moi, Souleymane Bachir Diagne, comment se fait-il qu'un esprit aussi vaste et brillant que le tien ne puisse nous proposer rien de personnel dans sa critique de Cheikh Anta Diop ? Tu es allé puiser à pleines mains chez Francois-Xavier Fauvelle-Aymar qui écrit dans "L'Afrique de Cheikh Anta Diop. Histoire et idéologie" (Karthala, 1996) : "Mais au demeurant, quoi qu'on en conclude, il reste que Diop use là d'un modèle de l'Etat-nation sous sa forme la plus jacobine explicitement emprunté à la France". Fauvelle s'exprime ainsi au terme d'un laborieux développement sur la supposée préférence de Diop pour une "langue unique". Et toi, vingt trois ans plus tard, tu déclares : "Deuxièmement il – Diop - est beaucoup plus jacobin et français qu'il ne le croit parce qu'il veut une langue unique. Cela n'a pas de sens d'avoir une langue d'unification : pourquoi le projet devrait-il être un projet qui imite l'Etat-Nation, c'est-à-dire être homogène avec une seule langue, de manière centralisée ?" Il ne me viendra jamais à l'esprit de mettre en doute tes capacités intellectuelles. Mais alors pourquoi ne t'en sers-tu pas pour penser par toi-même comme ne cessait d'ailleurs de nous le recommander Senghor ? Quel besoin as-tu d'aller "emprunter" des griffes à un intellectuel français qui s'est construit, comme le montre bien Obenga, dans une haine vigilante et quasi morbide de Cheikh Anta Diop ? En somme, dans cette interview, tu crânes avec des mots grandioses qui ne sont même pas les tiens mais ceux écrits par Fauvelle quand il n'avait que vingt huit ans. En d'autres circonstances Fauvelle t'aurait fait une petite querelle de derrière les fagots. Mais il s'en garde bien car, idéologiquement parlant, c'est tout bénef pour lui d'être relayé par une voix africaine. Il t'en sait donc gré et, dans une toute récente émission de France Culture, conclut sa charge furieuse contre Cheikh Anta Diop par les mots que voici : "D'ailleurs, ne croyez pas que tous les intellectuels africains sont d'accord avec Diop, lisez donc Souleymane Bachir Diagne !".

Cette affaire n'est pas bien jolie mais un tel faux-pas, cela peut arriver à tout un chacun, en particulier à ceux qui, comme toi, ont fini par ne plus s'attendre à être contredits. Il en a résulté une situation assez cocasse où en te réfutant sur la théorie de la langue unique, je me trompais en quelque sorte d'interlocuteur. Cela ne mérite-t-il pas réflexion ? le plus grave, toutefois, c'est le fait que tu reprennes à ton compte l'accusation de "jacobinisme" supposée être, pour un certain africanisme de combat, l'arme fatale contre Cheikh Anta Diop. On ne peut laisser personne la glisser dans une interview, ni vu ni connu, parmi d'autres "ismes", alors qu'elle a un potentiel si explosif. C'est ce mot-là, et au fond ce mot seul, qui m'a fait réagir. Nous faut-il une "relecture négro-africaine" de Cheikh Anta Diop ? Elle s'impose plus que jamais. Mais comment "relire" une œuvre que l'on n'a même pas pris le temps de lire ? Je n'ai pas été le seul à essayer de te montrer, textes à l'appui, à quelles extrémités peut mener le manque de caractère d'une intelligentsia africaine encore tellement fascinée par l'Occident.

Pour le reste, chacun de nous peut avoir la plus haute idée de lui-même mais je doute que nos petites personnes comptent vraiment. Beaucoup d'amis communs ont été gênés, voire choqués, par cette polémique soudaine et très inhabituelle au Sénégal. Je crois que c'est ta réaction qui a mis le feu aux poudres. Elle aura cependant été, pour le dire ainsi, un mal pour un bien. Les idées de Diop ont en effet rarement été aussi présentes dans l'espace public sénégalais, surtout depuis sa disparition. L'on a vite oublié ce que tu as pu écrire il y a vingt ans pour réfléchir à ce qui peut nous arriver dans vingt ans. Je trouve cela très bien. S'il en est ainsi, c'est que la discussion a été prise en mains, pour l'essentiel, par cette "jeunesse africaine en quête de sens" dont parle Aminata Dramane Traoré. Certains de ces jeunes ont, ainsi qu'en témoigne l'article de Khadim Ndiaye, une égale affection pour chacun de nous deux. Je les sais d'ailleurs déchirés en ce moment. Ils n'ont qu'une hâte : que les esprits se calment et qu'ils reprennent leur dialogue avec l'un et l'autre sans avoir à se sentir coupables de n'avoir pas choisi leur camp. Il ne devrait pas y avoir de camp, en fait. À mes yeux, cette affaire est toute simple. Ayant jugé pernicieux et de mauvais goût un de tes articles, je l'ai dit publiquement en me limitant à une analyse du texte. Ayant encore moins apprécié une de tes interviews, j'ai dit publiquement que j'y vois le symbole d'une allégeance intellectuelle à l'Occident à la fois déshonorante et dangereuse. C'est aussi simple que cela. Tu as peut-être été surpris, comme moi-même, par les réactions très vives d'une partie de l'opinion. C'est que, comme l'a si magnifiquement rappelé un des intervenants à ce débat, Cheikh Anta Diop est aujourd'hui encore pour beaucoup d'Africains non seulement un penseur mais aussi une conscience. Il est bon de s'en souvenir chaque fois que l'on est tenté de le traîner dans la boue."


Article_similaires

88 Commentaires

  1. Auteur

    En Septembre, 2019 (06:57 AM)
    Bon sinon on fait comment pour sortir le Sénégal de cette misère, pouvez-vous aider le lion qui dort à assurer le strict minimum et de terminer son dernier mandat sans heurt.
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2019 (08:34 AM)
      voilà le sénégal que nous rêvons. oui, nous aimons le choc des idées, les confrontations intellectuelles entre universitaires, experts et savants. universitaires, sortez de vos tanières
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2019 (09:09 AM)
      je ne savais que ce genre d'intellectuels wolofs existaient encore. avec l'arrivée de wade c'est la promotion des cancres wolofs...
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2019 (09:41 AM)
      pff, depuis 60 ans ces blabla nous ont servi à rien. nous voulons des intellectuels pragmatique comme sonko. pas d'universitaires qui n'ont jamais gagné un prix nobel.
      parlez nous de nos ressources naturelles car c'est la base de tout développement.
    • Auteur

      X

      En Septembre, 2019 (10:39 AM)
      je suis dessus par l'attitude des ces deux soi-disant intellectuels. ils feraient mieux de trouver des solutions aux problèmes de la pauvreté au lieu de faire le con en public. ils ne méritent pas leur statut d’intellectuel
    • Auteur

      Ousseynu

      En Septembre, 2019 (11:45 AM)
      vous êtes bêtes, vous parler comme si le 24 février passé vous avez élu boris et bachir et que maintenant ils gèrent les 4000 milliards de budget et négocient nos contrats pétroliers et doivent installer des paratonnerres dans différents zones du pays? niak diom quand on a rien a dire on se tait.
    • Auteur

      Barham221

      En Septembre, 2019 (22:39 PM)
      c’est la lutte contre la pauvreté et notre religion qui nous intéressent.
      allez apprendre le coran. il est mille fois plus philosophique et plus complet. ceux qui le connaissent bien vous regardent comme des enfants qui jouent !
      merci.
  2. Auteur

    En Septembre, 2019 (07:01 AM)




    mag day deff yeufou mag wayé universitaire you nek di tessenté rek







    mon pays va mal
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2019 (07:34 AM)
      c'est ça le rôle d'un universitaire. ce sont cs gens qui doivent être inviter dans nos plateau de télévision et non des "poubelle". si le sénégal va mal comme tu le dis c'est parce que l'espace publique est occupé par des gens comme akniaass, iran ndao, ameth aidara, sanekh, et les pétrogaz positifs (pouvoir) et négatifs (opposition), etc.
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2019 (15:33 PM)
      ce que fait bori diop est l'essence même de la résistance face au "système".
      cheikh a diop s'est toujours battu pour l'émancipation du peuple sénégalais et son ennemi d'alors, senghor, lui s'est offert aux colons oppresseurs et pilleurs encore actifs jusqu'à nos jours.
      j'ai toujours eu des soupçons de collabo envers bachir diagne qui n'intervient que dans le sens des poils de la classe maraboutique et de la "communauté internationale" ; ces interpellations magnifiques de boris diop m'on conforté dans mes soupçons.
    Auteur

    Sall

    En Septembre, 2019 (07:07 AM)
    Voilà des gens qui doivent ouvrir leurs bouches. Bravo à Mes Diagne-Diop. Une fierté pour la Nation.
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2019 (15:10 PM)
      j'ai lu les trois missives sans y comprendre que dalle. ceci m'a prouve une chose : nos preoccupations ne sont pas les memes. jules sou tonto sakh douma ko lire. sone na.
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2019 (15:55 PM)
      ceci ne prouvait qu'une chose: tu as dû quitter les bancs un peu trop tôt
    Auteur

    En Septembre, 2019 (07:12 AM)
    Ça commence vraiment à bien faire !
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2019 (10:25 AM)
      c'est surtout ce boris qui devrait la fermer, et pour longtemps. il n'est pas fichu de comprendre un texte en anglais, et ne s'attendait pas à une réponse! comme la plupart de ses compatriotes, il a un égo surdimensionné, c'est tout. la seule constante et sans aucun parti pris, c'est qu'il ne sera jamais du même niveau que le pr diagne!
    • Auteur

      Denzel

      En Septembre, 2019 (11:51 AM)
      lol, en voilà un qui n'a pas lu le texte de boris.
      tu le traites d'analphabete en anglais, lol au moins il enseigne en anglais dans les universités nigérianes, américaines. tayel baxoul. mais quand on a l'habitude de lire les statut ce texte parait un peu rebelle
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2019 (12:00 PM)
      quelle connerie boris est plus utile à ce continent que bachir . quelqu'un qui ne peut pas comprendre un texte en anglais donne t'il des cours d'université en anglais. ton bachir se dédie le texte qu'il a ecrit est une insulte à cheikh anta . qu'il arréte de vouloir contenter les blancs
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2019 (12:00 PM)
      quelle connerie boris est plus utile à ce continent que bachir . quelqu'un qui ne peut pas comprendre un texte en anglais donne t'il des cours d'université en anglais. ton bachir se dédie le texte qu'il a ecrit est une insulte à cheikh anta . qu'il arréte de vouloir contenter les blancs
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2019 (22:31 PM)
      j'ai remarque cette tendance chez bachir, diouf et deux grands historiens senegalais a omettre c. a. diop ou alors remettre en cause certaines de ces theories. la critique est bonne et la pensee africaine a besoin de ce dynanisme, mais faut eviter de caricaturer les msg du sphinx.
    Auteur

    Monsieur

    En Septembre, 2019 (07:13 AM)
    La PETITESSE de NOS grands intellectuels ETRANGERS dans toute sa splendeur
    Auteur

    Tidiane

    En Septembre, 2019 (07:18 AM)
    Contribution intéressante. La chose qui m'a marqué c'est quand vous citez CAD : "Armez-vous de science jusqu'aux dents, car à connaissance égale la vérité finit toujours par triompher !". Un message pour la jeunesse africaine.
    Auteur

    Senenmut

    En Septembre, 2019 (07:20 AM)
    Entre BORIS et BACHIR y a pas photo. La facilité de lecture et la richesse des idées est un régal. Les précisions de BORIS cadrent le débat sur des arguments de BACHIR qui on fait par moment perdre le fil. BORIS a réussi à ramener et débusquer un BACHIR non habitué à être contredit.

    CHEIKH ANTA DIOP est.bien une conscience. Personnellement il est mon principe de penser mais surtout d actions.

    Merci BORIS de ce rappel sur les actions de DIOP concernant le chantier du laboratoire relayé par l ami du savant. L action à partir des savoirs voilà à quoi je m attelé depuis des décennies. Les résultats arrivent. Et la avenir est plus que prometteur. BACHIR ressaisi toi.
    • Auteur

      L’extase

      En Septembre, 2019 (17:11 PM)
      non, c’est vrai que quand boris dit cheikh anta n’est pas qu’un penseur africain pour nous, pas un simple modèle, mais notre conscience , je suis extasié. boris ndanaane nga.!
    • Auteur

      M

      En Septembre, 2019 (12:00 PM)
      bachir diagne place le mysticisme partout, bien que grand intellectuel, il n'a pas l'habitude d'être contredit en effet. on sent dans son texte " l'or et la boe", beaucoup de mépris. ce texte qui s'inspire des écrits des mystiques musulmans en dit long sur l'égo démesuré du professeur diagne. je suis heureux de cette réponse de boris diop qui recadre le débat sans haine. heureux aussi de ces intellectuels sénégalais. quelqu'un parlait de ces intellectuels fascinés par l'occident, oui des gens comme diouf et diagne à l'égo démesuré en font partie. c.a diop est une conscience pour beaucoup d'africains. a l'or, ne laissons pas des bachir le trainer dans la boue.
    Auteur

    Saga

    En Septembre, 2019 (07:23 AM)
    Quand un idiot cherche a se faire un nom il attaque les grands hommes si je comprends bien Boris Diop cherche a se faire un nom mais ton âme et conscience Bachir Diagne ne box pas dans la même catégorie que toi toi Boris Diop tu es un poids léger devant Bachir Diagne Monsieur Diagne est un universitaire dans l'âme toi tu es un écrivain en général les écrivains sont des menteurs ils racontent des mensonges tu cherches a te faire connaitre au Sénégal peine perdue pour toi personne ne cherche a te connaitre au Sénégal par contre tout le monde connaît Bachire Diagne au Sénégal partout dans le monde si j'étais a la place de Monsieur Diagne je ne te répondrais pas ta place se trouve chez les idiots Monsieur Diagne n'a pas le temps de te faire faire cherche ailleurs pour te faire faire nullard.
    • Auteur

      Zas

      En Septembre, 2019 (09:20 AM)
      saway li dou lamb d , ngay wakh ay box ay catégorie ay out buzz , les gens qui connaissent bachir connaissent aussi boris. mais je comprends on n'a pas l'habitude de ce genre de débat ici. je te conseille d'aller t'armer d science jusqu'aux dents so beugue comprendre. j'ajouterais cette citation de cheikh anta que boris n'a pas voulu faire --- je crois que le mal que l’occupant nous a fait n’est pas encore guéri, voilà le fond du problème. l’aliénation culturelle finit par être partie intégrante de notre substance, de notre âme et quand on croit s’en être débarrassé on ne l’a pas encore fait complètement.---
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2019 (10:27 AM)
      @ saga

      des personnes avec une mentalité comme la tienne, appartiennent à la pré-histoire.

      un débat qui ne te concerne même pas et tu racontes des sottises.
    • Auteur

      Zapp

      En Septembre, 2019 (11:20 AM)
      toi le crétin là ici c'est pas ta place. va commenter le lambb au lieu de polluer le débat.
    Auteur

    En Septembre, 2019 (07:27 AM)
    Et nos scientifiques? Ils s’expriment qd?
    Auteur

    Clapclap

    En Septembre, 2019 (07:30 AM)
    Discutez, ecrivez vous, parlez ca change du climat morbide des idees du senegal mais s il vous plait respectez vous en tant qu intellectuels. On vous aime tous. Mr Diop dont j ai eu l honneur d assister au cours et Bachir que je suis actuellement sur youtube ses conferences en Allemagne et un peu partout mais surtout preservez l image de notre africnaiste C.A.Diop qui donne des sueures froides a bcp d occidentaux. Un Depute allemand vers les annees 2000, l avait designe comme un "Spinner", c est que j ai compris quíl fait mal et tres mal.
    Auteur

    En Septembre, 2019 (07:36 AM)
    Il est trop fort ce Boris. Je le lis souvent.
    • Auteur

      Mame Balla.

      En Septembre, 2019 (10:31 AM)
      ce que nous retenons de cheikh anta diop c'est d'avoir détruit le grand parti politique qu'il avait créé, le rnd en acceptant le ndigueul de sérigne abdou lahad mbackÉ de voter pour abdou diouf.

      cad avait renoncé à sa candidature au nom de son allégeance à son marabout.

      heureusement qu'il n'a pas persévéré dans la politique point devenir un jour président de la république du sénégal car il aurait vendu ce pays à sa confrérie.
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2019 (11:11 AM)
      @mame balla
      le ndiguel était pour les élections de 1988 et cheikh anta est décédé en 1986. cherchez l'erreur.
    Auteur

    En Septembre, 2019 (07:41 AM)
    Parce que dans le fond, je ne vois pas en quoi tu es qualifié pour juger de la difficulté ou non de l'entreprise.

    mdrrrr je suis morte . Mane ce bachir la meussou mako sentir daff ma ndirou un imbu de dsa personne, un senegalais ordinaire daal .... mais le debat est tres interessant. Bravo a ts les deux
    Auteur

    En Septembre, 2019 (07:51 AM)
    Merci beaucoup Monsieur BBDiop

    Akassa Xam Xam Jarlou lë Djiay Sénégal.
    Auteur

    Barro Ibrahima

    En Septembre, 2019 (07:53 AM)
    À la fois très fier et soulagé par cette réponse ! Nous ne sommes pas des inconditionnels de Cheikh Anta DIOP, mais nous sommes fiers de ce qu'il a fait pour l'Afrique ! Nul n'a le monopole du savoir, ni l'Africain ni l'Occidental!
    Auteur

    En Septembre, 2019 (07:56 AM)
    allez vous faire foutre, diop-diagne. Cheikh anta est un digne fils d'afrique qui a défendu bec et ongle l'afrique. Même si toute sa théorie sur sur l'expression linguitique wolof n'est que fantasme, il a grandement contribué à l'émergence d'une intelligentsia africaine consciente et dévouée à la cause africaine. Le débat là entre deux produits de la culture française ne nous interesse pas. Faites comme CAD, proposer nous un plan de développement endogène africain au lieu de tomber dans des débats aussi bas. Il est difficile d'égaler CAD vue la dimension et l'ampleur de sa contribution au réveil des dirigeants africains complexées et soumis aux désiratas de leurs maîtres occidentaux et arabes qui ont absorbé l'afrique dans tous les côtés
    Auteur

    En Septembre, 2019 (07:57 AM)
    continuer de nous régaler. nous vous suivons
    Auteur

    Samba

    En Septembre, 2019 (08:24 AM)
    Cette passe d’armes entre deux de nos plus grands intellectuels ne peut pas finir en queue de poisson. Le pays de Senghor et de Cheikh Anta a faim de débats de haut niveau. Pourquoi pas un débat parrainé par l'université avec ses deux personnalités pour prolonger les échanges.... Sous quelle forme ? Qui pour organiser, diriger et arbitrer les joutes ? Le débat et ouvert !

    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2019 (15:22 PM)
      est est qu il ya un journaliste au sénégal d aujour d hui qui est apte a animer ce débat. .a part sada kane je ne vois pas un autre journaliste
    Auteur

    Abdou147

    En Septembre, 2019 (08:34 AM)
    Merci à Boris/Bachir. Vous redonnez espoir à l'Afrique.
    • Auteur

      Professeur Ismaila Madior Fall

      En Septembre, 2019 (08:47 AM)
      comme dans tout duel nous avons besoin d'un arbitre et je propose pour ce rôle le professeur ismaila madior fall.en tranchant avec son esprit brillant et vaste,que les propos de diagne sont déconsolidants relativement à l'oeuvre de cheikh anta diop et les propos de boris sont consolidants.un point 2 tirets
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2019 (10:26 AM)
      la personne dont vous parlez ne merite pas d etre citee ici. elle peut continuer a se nourrir avec les fonds mal acquis. mais qu elle ne vienne pas souiller par sa presence ces debats.
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2019 (11:16 AM)
      ismaila madior fall n'est pas de ce niveau intellectuel....il y'a des posture qu'un intellectuel ne peut jamais avoir.l'essence de l'intellectualisme c'est d'etre du cote de la verite, del'objectivite.macky le politiicien a entraine ce naguere respectable professeur dans les caniveaux de lo'histoire.
    Auteur

    En Septembre, 2019 (08:47 AM)
    Finalement nous resterons toujours ENFANT..............
    Auteur

    Xel Xelli

    En Septembre, 2019 (08:54 AM)
    Voila qui nous sort du débat de caniveau auquel on nous a habitué avec la mise au devant de la scène de personnages sans foi, ni loi et pire sans savoir.

    Ce duel a plumes mouchetées, pour ne pas dire a fleurets est d'un exquis hors du commun. Tout en me gardant de prendre le parti de l'un ou l'autre, je me réjouis de pouvoir m'abreuver gratuitement a ces puits de savoir en buvant du petit lait au p'tit dej ce matin...
    Auteur

    Basa

    En Septembre, 2019 (09:02 AM)
    ils commencent à faire chier ces deux la
    Auteur

    Alioune Fall

    En Septembre, 2019 (09:03 AM)
    Finalement dans ce débat c'est CAD qui vous départage , en vous disant "Armez-vous de science jusqu'aux dents, car à connaissance égale la vérité finit toujours par triompher !",
    Auteur

    Gaby

    En Septembre, 2019 (09:17 AM)
    Ki mo mën ki, o wawi o, Boris plus fort Bachir.
    Auteur

    Guèye

    En Septembre, 2019 (09:27 AM)
    Merci . Merci. Merci Boris
    Auteur

    Cheikh Ahmed Tidiane Diouf

    En Septembre, 2019 (09:28 AM)


    Dans le fonds du texte, je ne vois pas de réponses scientifiques pouvant démentir Souleymane Bachir DIAGNE. Comme on a souvent l'habitude de le rappeler, Boubacar Boris DIOP est fort dans la conception du roman. Autrement dit, créer un mensonge qui pourrait être acceptable pour apaiser le cœur ; loin de Souleymane qui est formé à l'école de l'argumentation.

    Et cela se voit dans cet article de Boris qui semble vouloir mettre à nu un Bachir qui a clôt le débat en disant qu'il n'a jamais été question de vilipender Cheikh Anta DIOP.

    Malheureusement, Boris qui insiste, semble ne pas encore s'être relevé du KO reçu après la réponse de Souleymane Bachir DIAGNE ne fait qu'amuser la galerie avec un texte très prolixe qui verse, plus qu'on en croit, dans un cours de littérature africaine.

    Personnellement, ce que je déplore chez Boris c'est de vouloir nous forcer à gober tout ce que Cheikh Anta a avancé comme thèse, alors que les découvertes de ce dernier ne sont pas des versets tombés du ciel qu'il faut absolument croire et se taire.

    Les idées de Cheikh Anta doivent être battues en brèche comme il (Cheikh Anta) l'a fait contre l'Occident jusqu'à la preuve du contraire.
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2019 (10:41 AM)
      et toi..... tu apportes quoi pour battre en brèche les idées de cheikh anta ?
      et depuis la fameuse conférence du caire de 1974 oú il a démonté et défié tous les soi-disants égyptologues occidentaux racistes, personne n’a encore démenti ses résultats scientifiques. alors si quelqu’un veut remettre en cause les résultats de cheikh anta, alors qu’il vienne les exposer avec des preuves scientifiques.
      là on parle de science et non de “bla bla bla”. et s’agissant de sciences, tout se prouve et tout se voit et on ne triche pas. toutes autres polémiques est une perte de temps
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2019 (12:08 PM)
      ton bachir se dédie le texte qu'il a ecrit est une insulte à cheikh anta . qu'il arréte de vouloir contenter les blancs.
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2019 (12:08 PM)
      ton bachir se dédie le texte qu'il a ecrit est une insulte à cheikh anta . qu'il arréte de vouloir contenter les blancs.
    • Auteur

      Fan De Bachir

      En Septembre, 2019 (21:14 PM)
      bien dit cheikh ahmed tidiane diouf,

      boris et bachir ne vivent pas la même époque. le premier vit au passe tandis que le second vit au présent et se projette dans le futur.

      je crois que boris diop est un peu jaloux du succès international de bachir diagne. il est encore resté à l'époque coloniale, oubliant que la notion de « race » a évolué depuis lors. dire, aujourd’hui, que les noirs ne sont pas une race inférieure c’est défoncer des portes déjà ouvertes.

      personne ne s'intéresse à ses œuvre en dehors du monde académique. il reproche à bachir de ne pas trop parler de cheikh anta diop, ni de promouvoir la langue wolof. comme si le philosophe ne mériterait pas de choisir lui-même ses propres thèmes de réflexion.

      si boris veut parler de cheikh anta diop, avec son projet d’une langue unique (le wolof), il est libre et très légitime de le faire. mais il n’a pas besoin de faire des procès d’intention à bachir qui doit avoir d’autres chats a fouetter que de perdre son temps dans des échanges stériles.
    Auteur

    Gaby

    En Septembre, 2019 (09:29 AM)
    ...plus fort que...
    Auteur

    Sada Kane Journaliste

    En Septembre, 2019 (09:40 AM)
    Quelle pertinence !!!!!!je rêve d'un débat entre ces deux messieurs autour de Sada kane.
    Auteur

    As

    En Septembre, 2019 (09:42 AM)
    Je voudrais sauter sur le vouvoiement pour dire que je n'en trouve pas de trraduction dans nos langues et surtout elle m'apparaît plus comme une barrière , quelqu'un peut vous reprocher par exemple de l'avoir pas vouvoyé et que donc vous l'avez manqué de respect , je dis non on ne connaît pas le vouvoiement , dans nos langues vous obtenez le même respect sans vouvoyer ! maintenant je ne demande à personne d'aller tutoyer monsieur Bachir DIAGNE !
    Auteur

    Puos

    En Septembre, 2019 (09:47 AM)
    Cela nous change du kebetu quotdidien des politciens et des petits marabouts. Puissent ces debats changer le quotidien des senegalais et des Africains en general .



    Wa salam
    • Auteur

      Reply Puos

      En Septembre, 2019 (16:35 PM)
      c’est le meilleur commentaire, tu as tout dit. qu’ils viennent régler nos problèmes au lieu de jouer à «  je suis plus intello que toi » cad est une étoile constante, ces deux là sont éphémères.
    Auteur

    En Septembre, 2019 (09:56 AM)
    La réponse de Bachir l'or et la boue aurait suffit pour clore ce débat disproportionné.



    Bachir est l'or, je vous laisse deviner le reste



    Vouloir faire de cheikh Anta Diop est monument sacralisé adoré et idolâtré par des disciples fanatiques n'est pas une posture d'intellectuel dont Boris se réclame.



    Vous êtes peut-être un bon romancier, qui raconte des fictions mais la pensée n'est pas faites pour vous



    Cordialement
    Auteur

    Un Passant

    En Septembre, 2019 (10:07 AM)
    Heureux de suivre ces échanges entre deux intellectuels de haut niveau. Je me régale vraiment. Sur le fond comme la forme, les textes sont remarquables. En toute humilité, j'apprends de vos écrits qui me poussent à faire davantage de recherches pour mieux comprendre. J'invite les plus jeunes à en faire autant.
    Auteur

    En Septembre, 2019 (10:15 AM)
    chacun connait ses capacités, donc inutile de polimiquer. Le tgre ne se promène pas en chantant sa tigritude, il agit. Boubacar devrait se taire et agir pour apporter sa contribution dans la construction de l'édifice. C'est ça l'essentiel, tout le reste n'est que faiblesse.
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2019 (12:10 PM)
      boris apporte pleinement sa contribution à l'edifice, plus que tout autre intellectuel africain vivant. c'est la réalité
      il n'essaie en rien de contenter l'occident comme votre maitre bachir.
    Auteur

    En Septembre, 2019 (10:18 AM)
    Vraiment Bravo machallah nos yeux brillent , tellement le niveau du débat nous honore.

    Ou sont nos physiciens, mathématiciens, géographe et autre pour réfléchir sur des solutions stratégique pour le développement du Sénégal?
    Auteur

    En Septembre, 2019 (10:21 AM)
    Ils vont nous emmerder longtemps ces 2 intellos avec leur querelle d'égo.....ils feraient mieux de s'engager dans les luttes sociales pour faire avancer ce pays : université délabrées , hopitaux en ruine , pouvoir religieux omniprésent et véritable cancer du Senegal , mauvaise gouvernance , dilapidation de l'argent .....ça me semble plus interessant que de blablater sur CAD !
    Auteur

    Julio_75

    En Septembre, 2019 (10:28 AM)
    Et que disent ou que pensent nos 2 « philosophes penseurs » sur les inondations et autres malheurs (accidents, insécurités, famine, chômage etc) qui hantent la vie des sénégalais en ces périodes dures de l’hivernage ?

    On aimerait avoir leurs avis sur la dure vie et les difficultés des sénégalais que plutôt de polémiquer sur des futilités sans intérêt et sans impacts sur la vie des sénégalais.

    Le peuple sénégalais est asphyxié, exploité et pillé par « des polichiens » qui ont bradé et volé toutes nos maigres richesses, alors c’est un devoir pour les intellectuels de la trempe de Bachir et de Boris de prendre leurs plumes pour dénoncer cette mal gouvernance et ce pillage organisé de nos ressources par ces « politichiens » traîtres et prédateurs. Personne n’a plus le droit de se taire en ces moments très durs et très difficile que vivent les sénégalais.

    Et s'agissant de feu Cheikh Anta Diop et de ses œuvres, c’est toute la jeunesse africaine, « caraïbéenne », et toute la Diaspora noire mondiale qui s’en est accaparés et qui en a fait siennes. Les travaux et résultats du « Cheikh » basés sur les sciences sont irréfutables et peuvent se défendre « eux mêmes ». Le « Cheikh » s’était aussi engagé en politique pour défendre ses concitoyens et améliorer leurs conditions de vie, il serait donc très fiers de vous si vous aviez utilisé vos plumes et votre notoriété pour vous prononcer sur la gestion de notre pays et sur les difficultés que vivent nos compatriotes.

    Alors cessez vos polémiques et utilisez vos plumes pour vous prononcer sur la gestion catastrophique du pays.

    On reviendra sur la littérature plus tard car un peuple affamé n’a pas le temps de lire vos longs textes et polémiques.

    « Wakh léne si Macky car peuple bi sonana » !!!!!





    Auteur

    Khalil

    En Septembre, 2019 (10:38 AM)
    Je ne l'écoutais pas, mais plus je l'écoute plus je me rends compte que Bachir est un intellectuel surcoté. La base pour un intellectuel c'est d'avoir une autonomie intellectuelle . Mais lui, il se plie totalement dans tous les standards. Sur l'universalisme on dirait qu'il n'a pas d'opinion; il reprend honteusement merlo ponty. Sur l'eurocentrisme, il n'est pas le premier à le critiquer. Beaucoup d'européens ont déjà fait le travail! Et d'ailleurs c'est subtil dans son cas, car dénoncer l'eurocentrisme c'est (pour lui) éviter d’être cataloguer d’afro-centriste. En fait cela suppose pour lui le rejet a priori de tous les "centrismes". Sur le soufisme il va jusqu'au Pakistan en laissant des auteurs et poètes soufis africains beaucoup plus prolifiques qu'Iqbal. Mais on comprend ce choix puisque y a les éloges de Senghor sur d'Iqbal. Déterminisme sentimental, je dirai. Enfin, la présentatrice de l'émission 28minutes traite l'islam de religion de "l'islam pétrifiée qui n'admet pas la raison" , Bachir s'est complètement aplati pour jouer au réformateur. Ne devait-il pas avoir le réflexe de lui rappeler ce verset Coranique parmi de nombreux autres: ''Nous exposons Nos versets pour des gens qui raisonnent". Sourate 30 verset 28
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2019 (16:01 PM)
      merveilleux commentaire, tu as brillamment exprimé mes pensées. merci khalil.
    Auteur

    Annaww

    En Septembre, 2019 (10:40 AM)
    Je ne suis pas sûr qu'on ne soit pas sûr entrain d'installer une POLEMIQUE d'egos, à la place d'un débat intellectuel honnête et objectif !!!!!

    Je souhaite pour mon pays le Sénégal me tromper!!
    Auteur

    Khadim

    En Septembre, 2019 (10:42 AM)
    Merci Boubacar Boris Diop pour cette réponse limpide, sans concession et fortement argumentée.

    Cheikh Anta Diop n'est qu'un humain que personne ne peut et ne doit sacraliser. Ceci dit, sa contribution à la conscience africaine est sans commune mesure. A ce titre il mérite respect et considération même dans la critique. C'est ce qu'on appelle avoir du "tèguine". A jouer avec le feu on finit par se bruler. Souleymane Bachir Diagne a été définitivement démasqué et par son arrogance, il s'est auto-avili. C'est dommage pour ces intellectuels qui n'ont ce nom que par leur diplôme. Malgré leurs parchemins, ils restent asservis intellectuellement à de petits intellectuels occidentaux beaucoup moins qualifiés et beaucoup moins diplômés qu'eux. Y a problème ...
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2019 (10:49 AM)
      et ce que souleymane bachir diagne ignore, c'est qu'il sera cité par tout ce qui detestent cheikh anta diop et tous les autres afrophobes...et ils diront ce n'est eux, mais un grand intelectuel africain comme souleymane bachir diagne qui le dit.
      souleymane bachir diagne ignore l'enorme reponsabilité qu'il a en tant que grand intelectuel senegalais.
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2019 (11:27 AM)
      l'ecole republicaine francaise n'apprend pas a reflechir de soi-meme.elle est destinee a formater pour la servitude volontaire.
    Auteur

    En Septembre, 2019 (10:52 AM)
    Bachir est un complexé! lorsque j ai lu ses propos sur la lutte sénégalaise j ai compris k ce gars est devenu "nassaran" dans l'esprit. les nguémb, seghor, lapataké et autres safara le derange peut être mais qu il s ache que nousferons vivre et exhiberons nos traditions guerrières jusk chez lui au states.
    Auteur

    En Septembre, 2019 (11:02 AM)
    Que Dieu nous garde de l'intellectualisme creux et vide de sens. Plutôt de vous invectivez ,parlez nous du senegal et des difficultés que vivent vos frères et sœurs restes au pays .
    Auteur

    Bill

    En Septembre, 2019 (11:06 AM)
    BORIS FAIT DE LA FUMISTERIE.IL VEUT COÛTE QUE COÛTE QUE DIAGNE SOIT CONTRE CHEIKH ANTA .IL YA TROP DE PROTUBÉRANCES SUR CHEIKH ANTA.J'AI VU DES GENS QUI DISENT QUE C'EST LUI QUI A INVENTE LE CARBONE 14
    Auteur

    Manga Ndour

    En Septembre, 2019 (11:07 AM)
    Ku wax feegn Bachir !
    Auteur

    En Septembre, 2019 (11:22 AM)
    bachir ne reponra pas cette fois.. Il na plus d'arguments. Bachir toubab leu... ou toubab la beug nekk
    Auteur

    Coura Mbissane

    En Septembre, 2019 (11:35 AM)
    Vraiment khouloo philosophes meunouta yombe, man mii beug lecture sakh jai abandonné!! vieux pères, wakhtaan leen te dioubo bagn fii nekk di vilipender wanté si net bi
    Auteur

    Saga

    En Septembre, 2019 (11:36 AM)
    Cheikh Anta Diop était un grand Monsieur a travers son oeuvre c'est bien mais au-delà de tout çà il est un complexé en se mariant avec une blanche pour moi le vrai panafricaniste se mari avec une vraie africaine teint noire .
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2019 (13:07 PM)
      lisez “nations négres et cultures” un des brillants ouvrages que nous a laissé cheikh anta diop.
      et vous pouvez trouver toute la bibliographie de cheikh anta diop sur internet et dans toutes les librairies dignes de ce nom.
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2019 (13:14 PM)
      l’amour n’a pas de frontières. et s’attaquer à la vie privée des gens s’appelle la lâcheté !!!!!
    • Auteur

      @saga

      En Septembre, 2019 (19:46 PM)
      pour comprendre des faits, il faut essayer de les situer dans leur contexte. a l'époque de cheikh anta, combien de femmes africaines étaient instruites ? cheikh anta a-t-il connu sa femme en afrique ou en europe ?
      si la plupart des intellectuels africains de cette génération (senghor, cad, wade) ont épousé des femmes occidentales, c'est qu'à cette époque-là, rares étaient les femmes africaines qui faisaient des études supérieures.
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2019 (11:37 AM)
    Pourriez vous me recommander des œuvres de cheikh anta diop pour lire.

    Merci
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2019 (13:04 PM)
      lisez “nations négres et cultures” un des brillants ouvrages que nous a laissé cheikh anta diop.
      et vous pouvez trouver toute la bibliographie de cheikh anta diop sur internet et dans toutes les librairies dignes de ce nom.
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2019 (13:04 PM)
      lisez “nations négres et cultures” un des brillants ouvrages que nous a laissé cheikh anta diop.
      et vous pouvez trouver toute la bibliographie de cheikh anta diop sur internet et dans toutes les librairies dignes de ce nom.
    Auteur

    Sarr Ibrahima Sgn Du Pprp

    En Septembre, 2019 (11:48 AM)
    La plateforme intellectuelle du Sénégal est occupée, depuis quelques temps, par les positions tranchées entre Souleymane Bachir DIAGNE et Boubacar Boris DIOP au sujet du penseur Cheikh Anta Diop.

    Jeune élève ensuite étudiant des années 80, j'ai suivi avec beaucoup d'intérêt les combats politiques et intellectuels de Cheikh Anta DIOP. La grande question qui a un sens aujourd’hui c'est comment utiliser les enseignements, le courage, l'engagement, l’abnégation et le don de soi que Cheikh Anta DIOP nous a laissés pour accompagner le combat pour le développement de nos pays africains.

    Bachir, que cherchez vous à démontrer ?

    - Que Cheikh Anta DIOP n'est pas le personnage héroïque et l’intellectuel émérite peints dans la conscience collective des intellectuels et décideurs africains ?

    - Que nation nègre et culture n’est pas une bonne source d’inspiration pour l’élaboration d’une stratégie de développement pour l’Afrique ?

    - Que l’utilisation de nos langues nationales dans notre système éducatif n’est pas un programme de décolonisation intellectuelle ?

    - Que l’engagement, l’abnégation, le don de soi ne sont pas des valeurs à ressusciter dans notre Afrique du 21ème cycle où l’unanimité est faite autour de la prévarication de nos ressources, et la nécessité de la bonne gouvernance ?

    - Que le combat pour la reconnaissance de la dignité des noirs dans un monde basé sur l’universalisme de civilisations fondées sur une évolution de la colonisation au droit d’ingérence n’est pas un combat d’actualité ?

    Le débat philosophique a certainement beaucoup d’intérêt pour les intellectuels mais le peuple, qui a toujours été la préoccupation de Cheikh Anta DIOP, s’attend à un débat factuel. C’est en cela que les thèses de Cheikh Anta DIOP sont plus que d’actualité aujourd’hui.

    La réplique de Boubacar Boris DIOP n’est que de bonne guerre. Cela ne surprend d’ailleurs pas ceux qui connaissent le compagnonnage de cet homme, intellectuel émérite, constant dans ses convictions, avec Cheikh Anta DIOP.

    Merci Boris continuez d’être le gardien du temple.

    Auteur

    Ndiayed

    En Septembre, 2019 (11:49 AM)
    Excellent article.

    Un remake de Senghor vs Cheikh Anta?

    Bachir est brillantissime mais complexé comme son maître Senghor!

    Boris est brillantissime et courageux comme son maître Cheikh Anta!

    Je les aime tous les deux mais je préfère Boris! Il défend plus fermement le continent et le peuple!

    Digne comme son maître Senghor sert l'occident et mourra en occident et personne ne le pleura. Cela dit il peut encore se ressaisir.
    Auteur

    En Septembre, 2019 (11:51 AM)
    IL YA QUELQUE CHOSE DE FORCENÉ DANS LE COMPORTEMENT DE BORIS DIOP.

    ON Y SENT L'ATTAQUE PRÉMÉDITÉE ET À LA LIMITE MALVEILLANTE.

    LES BORIS, AMINATA TRAORÉ DU MALI ET AUTRES ACHILLE MBEMBE ONT LA PRÉTENTION DE PENSER POUR AFRIQUE ET D'AVOIR LE MONOPOLE DE CETTE PENSÉE ALORS QU'ILS FORMENT UN PETIT CLUB DE COPAINS.





    Auteur

    Papis

    En Septembre, 2019 (11:52 AM)
    Evitons l alalgame: on peut-être universitaire sans être intellectuel ou intellectuel sans être universitaire.

    Ce débat est fort utile et instructif car révélateur de notre capacité d abstraction pour percevoir et analyser les enjeux idéologiques et culturels qui se cachent derrière d anodines questions "conceptuelles" et "linguistiques"

    Si l Occident a pu imposer au reste du monde c est à travers ses modes civilisationnels et culturels.

    L acquisition de cette approche critique dans tous les domaines, au plan scientifique, social, économique, juridique, technique, culturel... constituerait à coup sûr un raccourci pour nous approprier ou mieux encore pour concevoir, notre voie de développement au mieux des intérêts des populations africaines. Et ce, à l image de la Chine populaire qui eu l inteligence de s appuyer sur ses ressorts millénaires afun de saisir les avancées scientifiques et techniques des occidentaux, sans pour autant tomber dans l asservissement et ainsi pouvoir les rattraper et les dépasser au plan économique.

    S en inspirer et non "copier" car le monde est en perpétuel mouvement ...

    Cheikh n est qu un humain, mais avec une inestimable contribution scientifique et idéologique, qu il faut prendre en tant que telle, c est a dire point de départ de recherches, d analyses et non pas un dogme a défendre religieusement ou à critiquer a la légère sans démarche rigoureusement scientifique.

    Ce débat est opportun et salutaire pour réveiller nos méninges embourbées dans des évidences terre à terre et enclines à rechercher souvent en vain des sujets de haute réflexion... merci à nos deux grands intellectuels qui sont entrain de reconstruire le "bridge" écroulé entre générations actuelles et d alors.

    Auteur

    Ly

    En Septembre, 2019 (11:53 AM)
    Boris Diagne contre Souleymane Diop.J'ai été étudiant de Mr Diagne qui sentait trés fort l'occident.Mr Diop a ses romans comme Mr Diagne ses scienses.Curieux débat.Sans arbitre.Le lecteur probablement...Le mérite de Diop est dans la suffisance amirale de Diagne...Cheikh Anta Diop , c'est vrai, est une conscience , une vérité contre un mensonge colonial...

    Comment alors expliquer les attaques de Souleymane....Je suis Cheikh Anta....
    Auteur

    Boris

    En Septembre, 2019 (12:07 PM)
    Boris ou l'incarnation de l'Esprit de feu Cheikh Anta de par son style limpide et clairvoyant je vois le professeur Cheikh Anta soutenir sa Thèse devant ses détracteurs colons .
    Auteur

    Milk

    En Septembre, 2019 (12:13 PM)
    MERCI A VOUS DEUX D'OCCUPER DE LA SORTE L'ESPACE PUBLIC PAR LE CHOC DE VOS IDÉES ET POUR AVOIR RELÉGUER AU SECOND PLAN LES CANIVEAUX DU DÉBAT POLITIQUE..



    MILLE MERCIS!



    VOS TEXTES DOIVENT ÊTRE PRÉSENTÉS DANS LES LYCÉES ET COLLÈGES ET A L’UNIVERSITÉ.



    A MES PETITS ENFANTS JE DIRAIS JETAIS LA QUE BACHIR ET BORIS CONFRONTAIENT LEURS IDÉES SUR CAD.encore merci
    Auteur

    En Septembre, 2019 (12:15 PM)
    IL y'a une difference fondamentale entre Bachir Diagne et Boris Diop.Je connais tous les deux leur itineraire.Boris est attaché a la poesie des mots,a leur musicalité avec le souci de chercher a etre brillant et demonstratif,alors que Bachir s'impose par la puissance de l'argumentation et la rigueur du raisonnement.Tous deux sont philosophes de formation.Bachir a ete agrégé de philosophie a 20 ans ,normalien de la prestigieuse Rue D'ulm en france.Boris est titulaire de la licence de philosophie a l'age de 30 ans.Il importe de preciser que les deux ne sont pas de la meme classe d'age.Boris est bcp plus agé de 12 ans au moins que Bachir.Tels sont les faits dans leur verité historique.Libre d'en tirer les conclusions qu'on veut.
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2019 (14:16 PM)
      bachir diagne est mathematicien et phylosophe,boris est juste un litteraire.bachir est a la dimension du monde universel,et peut disserter avec les plus grands de ce monde.boris est de la dimension locale et dans l'africanisme strictu-sensu.
    Auteur

    Madia

    En Septembre, 2019 (12:38 PM)
    Je crois que ds ce dbat il a qlq qui y tire profit ce texte ressemble à une présentation, une autobiographie plutôt qu'à une réponse. Pourquoi toute cette présentation ? Pour montrer aux autres qu'on boxe dans la même catégorie. Je vois un peu l'égo de l'auteur. En plus le vouvoiement c du respect. Il faut respecter son interlocuteur. En essayant de le rabaisser tu te rabaisses toi même
    Auteur

    Bigdeg

    En Septembre, 2019 (12:43 PM)
    Qu'est ce qu' un tel débat,même honnête et objectif,peut il nous apporter d'enrichissant?
    Auteur

    En Septembre, 2019 (12:45 PM)
    Malheureusement nous assistons ici a une simple querelle de personnes d un debats d idées comme certains veulent nous le faire croire.

    En toute honneté, je n ai rien appris de la contribution de Mr. Diagne. En réalité, c est comme si deux coqs "méchants" s affrontaient. Aucune abstraction dans le déroulement de leurs idées. Ce qu ils radottent, tout bon éléve de premiere peut le faire.
    Auteur

    En Septembre, 2019 (12:51 PM)
    "qu'il arréte de vouloir contenter les blancs"...................DUKON...................relis l'origine du labo, et observe le taux de mélanine de ceux qui ont appuyé C.A.Diop...................... étron !!
    Auteur

    Bathion

    En Septembre, 2019 (13:22 PM)
    " Il y a deux genres de différend, l'un polémique, l'autre amical. Nous entretenons le premier lorsque nous tenons pour condamnables l'objectif et le dessein, le second lorsque nous cherchons les moyens d'atteindre ensemble les objectifs louables", Savigny, De la vocation de notre temps pour la législation et la science du droit..., PUF Léviathan, 2006, p. 50.
    Auteur

    Serigne Fall

    En Septembre, 2019 (13:32 PM)
    apres avoir lu Boris, je me rends compte å quel point Bachir avait raison de denoncer la mauvaise foi de ce romancier. Oui, vouloir presenter Bachir comme un compléxé devant l'europe est vraiment le comble de la mauvaise foi. Bachir est resté sénégalais et africain authentique jusque dans sa maniére de s'habiller. Allez revisiter ses conférences ( disponibles sur youtube], il a passé sa vie å defendre l'Afrique et encourager les jeunes africians a croire en leur continent. Boris esssaie de se presenter comme le defenseur de CAD contre Souleymane, quelle malhonneteté !!!!!!!1
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2019 (16:24 PM)
      il a refusé la nationalité française proposée par le directeur de l'enseignement de la rue d'ulm avant son agrégation tout comme il a refusé de prendre la nationalité américaine. pas mal pour un complexé.
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2019 (23:22 PM)
      intelligent de sa part. une autre nationalité pourquoi faire? il n'en a pas besoin. ya beaucoup de modou modou qui n'en veulent pas. donc petit argument
    Auteur

    Serigne Fall

    En Septembre, 2019 (13:44 PM)
    vouloir presenter Bachir comme pro-occidental et anti-CAD est vraiment le comble de la malhonneteté de la part de Boris.
    Auteur

    Ce Que Je Sais

    En Septembre, 2019 (13:55 PM)
    Je ne suis pas impressionné par ce débat. waxi kesse fessaloul biir. Si nous sommes aujourd’hui en retard c'est a cause de ces pseudos intellectuels. Un pays ne se développe pas par le bavardage, la littérature ou la polémique intellectuelle/guerre des mots.

    Nous avons soif de la science et de la technique. Nous sommes pas capables de fabriquer une aiguille. Vous nous fatigue avec vos échanges infructueux.

    Je suis fasciné par l’agriculteur, le chef d’entreprise, l’éleveur, le mécanicien, menuiser.... eux ou moins ils sont utiles a la société.



    wax rek amoul ndiarign, nognou wagni waxdji tay djef
    • Auteur

      Bango

      En Septembre, 2019 (14:48 PM)
      malheureusement pour toi il y a des gens qui sont habilités pour les travaux manuels que d'autres sont chargés de concevoir de rationnaliser!
    • Auteur

      Bango

      En Septembre, 2019 (14:48 PM)
      malheureusement pour toi il y a des gens qui sont habilités pour les travaux manuels que d'autres sont chargés de concevoir de rationnaliser!
    • Auteur

      Bango

      En Septembre, 2019 (14:48 PM)
      malheureusement pour toi il y a des gens qui sont habilités pour les travaux manuels que d'autres sont chargés de concevoir de rationnaliser!
    • Auteur

      Bango

      En Septembre, 2019 (14:48 PM)
      malheureusement pour toi il y a des gens qui sont habilités pour les travaux manuels que d'autres sont chargés de concevoir de rationnaliser!
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2019 (19:18 PM)
      qui t empeche à créer.
      eux, ils produisent des textes.
      a toi de produiredes choses: ainsi va la vie et les troupeaux seront bien gardés.
      en attendant, comme tu en es incapables, laisse -nous en paix
    Auteur

    En Septembre, 2019 (14:07 PM)
    Cheikh Anta Diop est coutumier de ce genre d'attaques des occidentaux et de leurs alliés africains.

    ce qu'on peut reprocher à Bachir c'est son manque de courage à critiquer ouvertement l’œuvre de CAD. En même temps ce n'est pas chose facile car il faut être intellectuellement solide pour affronter les disciples de CAD qui, comme leur "maître", se sont armés de science et de savoir. On comprends dès lors l'attitude peu courageuses de certaines critiques de Diop à l'image de Bachir.

    Si ce dernier trouve que l’œuvre de Diop est insignifiante, qu'il n'en parle pas au lieu de le dénigrer insidieusement. Sinon qu'il produise une critique scientifique qui sera livrée au débat. C'est aussi simple que ça. Ne perdons pas de vue les enjeux cachés du positionnement des uns et des autres ...
    Auteur

    Ngala

    En Septembre, 2019 (14:17 PM)
    N ‘ est-il pas temps de relever un peu le niveau de la conversation? De la rendre moins personnelle? Nous respectons les deux intellectuels, nous comprenons les choix et les engagements mais la personnalisation du débat ne nous intéresse pas. Nous, votre public, sommes aussi 1/des intellectuels 2/ vos élèves 3/vos cadets, en droit d’exiger une dispute sereine sans attaques injustes et faciles.
    Auteur

    Ngom

    En Septembre, 2019 (14:42 PM)
    Oulalala Boris n'y est pas allé avec des gants! Oser traiter Bachir de léger complexé plagiaire et fat, faut le faire. En tout cas cette réponse en seconde réplique comme disent les avocats a le mérite de griffer (pour reprendre Bachir) un intellectuel que j'ai toujours trouvé trop détaché pour un tel esprit brillant des réalités sociopolitiques de ce pays.

    PS mdr ceux qui la ramènent et qui vont après se délecter de la conférence de presse d Ouzin Keita ou Me El Hadj Diouf
    Auteur

    Mam Yaxi Lalo

    En Septembre, 2019 (14:47 PM)
    Je crois que le débat que moi personnellement, j'ai apprecié en terme de qualité et de la richesse des informations utiles est à archiver. La chose la plus fondamentale est que Prof Diagne n'a pas répondu au fait que CAD n'a jamais proné une homogeneité de la langueen Afrique, c'est faire un mauvais procés à celui qui a toujours passé tout son temps a déchiffrer et demontrer lles evidence entre les hiéroglyphes et les langues negro-africaines.



    J'ai juste dit wawwwwww!!!! pour le texte de Boris et je l'ai lu comme si je sirotais un verre de jus.
    Auteur

    Saga

    En Septembre, 2019 (14:52 PM)
    Tu parles un griot de tama ne pas se mesurer a griot de sabar Boris est un batteur de tama Bachir est un batteur de sabar ils ne sont pas dans la même catégorie Bachir Diagne est plus fort que lui
    • Auteur

      Bango

      En Septembre, 2019 (15:29 PM)
      khana c'est toi qui va te déhancher au rythme endiablé des tamas et sabars puisque tu n'a rien d'autre à dire que ces conneries
    Auteur

    En Septembre, 2019 (15:07 PM)
    Là mome il faut dégeu toubab, djangeu école. Pseudos intellos s'abstenir SVP???????????????????????????????????

    Auteur

    En Septembre, 2019 (16:18 PM)
    Merci d avoir posé ce debat. Je parcours YOUTUBE depuis ce matin pour ecouter tous les sujets sur Cheikh Anta Diop.

    J'ai aussi un de ses ouvrages , jamais li, je vais m'y atteler.

    Il n'est jamais trop tard.

    Merci pour ce debat, il n'est pas facile mais qui sait ce qu il pourrait nous apporter nous jeunes africains. Merci
    Auteur

    Lux Méa Lex

    En Septembre, 2019 (16:37 PM)
    Merci a vous Mr Diop . Quand a toi bachir diagne arrete d'etre Complexé (toi très bon nègre).

    Auteur

    Serigne Fall

    En Septembre, 2019 (16:47 PM)
    Lux mea Lex, sur quoi te base tu pour traiter Bachir de compléxé ??? Mais arretez, diantre.

    Decidemment, Boris est entrain de reussir son sinistre dessein de caricaturer Daigne, å defaut de pouvoir soutenir le niveau de reflexion auquel ce dernier l'invite.

    S'il y a un compléxé dans cette histoire, c'est bien Diop
    Auteur

    L’extase

    En Septembre, 2019 (17:24 PM)
    c’est vrai que quand boris dit cheikh anta n’est pas qu’un penseur africain pour nous, pas un simple modèle, mais notre conscience , je suis extasié. Quelle vérité ! Cheikh Anta , c’est notre conscience. Senghor le caméléon Toubab de génie n’a pas réussi à noyer le Pharaon Noir et Bachir le sait. Donc il n’attaquera jamais frontalement la momie de Cheikh Anta. C’est ça la réalité que Boris a exposé au grand jour.Merci boris, le rest n’est que bla-bla. Boris yaay ndanaane
    Auteur

    Diammmm

    En Septembre, 2019 (18:20 PM)
    Cherchons la paix des cœur !!!
    Auteur

    Le Terrien

    En Septembre, 2019 (20:42 PM)
    Continuez à débattre pendant que chinois, américains et européens sont dans le concret, la science ...



    Pauvres 'parleurs'
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2019 (23:25 PM)
      con que tu es. cela montre que tu ne bouges pas beaucoup.
      dans pays aussi on discute beaucoup. la discussion - la théorie- précède la pratique.
      après avoir discuté échangé sur un ou des points, on pratique.
      chacun fait ce qu'il peut dans son domaine.
      si tu peux créer sans discuter, vas-y.
    Auteur

    Patriote

    En Septembre, 2019 (21:35 PM)
    Borris doit etre invite souvent dans nos medias.
    Auteur

    Amaye

    En Septembre, 2019 (22:44 PM)
    Crepage de chignons! Oops pardon, c'est des hommes!

    Ils se grattent la quéquette !
    Auteur

    Ben Idriss

    En Septembre, 2019 (23:20 PM)
    Mr Diop , on dit “ last but not the least “

    Tu t’es exprime “ last but not least ‘ le “the “ ici est tres important ici dans la langue Shakespeare.

    Tout juste un eclaircissement.

    Auteur

    En Septembre, 2019 (00:35 AM)
    L' Africain ne se reveille guere. Aux USA, les dirigeants de la compagnie ou je bosse n'ont tous que l'equivalent d'une licence. Mark Zuckerburger, Bill Gates n'ont meme pas la licence. Aux USA, tu dis a un etudiant americain que tu veux faire un Masters ou un doctorat, tu lui fais rire car ils dit que celui la va perdre du temps sans le savoir. En Afrique les supposes intellectuels avec des masters et doctorats sont les plus riches et nantis lol. Les professeurs d'Universite aux USA n'ont pas les meilleurs saalires juste tres moins. En Afrique, ils sont la creme. Donald Trump president des US n'a que la licence. Les seuls doctorants des universites americaines sont originaires des pays asiatiques et quelques Nigerians. On comprend toujours pas pourquoi les USA dominent l'economie mondiale. Un conseil a tous ces jeunes senegalais, apprenez un metier tot dans votre vie et soyez des entrepreneurs si vous voulez reussir a avoir de l'argent et etre utile a votre economie. Pour acquerir du savoir, il faut juste etre curieux et lire beaucoup de livres, voyager et frequenter des gens qui ont du savoir. Mais ame doctorat nekk fi di mbele mbele rek...Reew macroeconomie moko yoor, jappalee lene small business yi ndakh ndaw yi ame ci lounou yengou rewmi developer. Jegalou ci texte bou goudou bi!
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2019 (03:52 AM)
      hors sujet et contre verites. jeunes freres new vous y trompez pas. vous etes en competition avec less meilleurs. bossez et allez le plus loin possible, au dela de vos limites et reves
    Auteur

    Ndiaye Djibril

    En Septembre, 2019 (00:52 AM)
    Le pragmatisme de Cheikh Anta est réellement ce qui m’intéresse et nous m’inspire ici dans ce texte. En 1960 Cheikh Anta avait déjà l’initiative et la détermination de créer un laboratoire de 14C. Il devait justifier scientifiquement que la culture noire africaine est la mère de toutes les cultures par conséquence l’homme noir ne doit avoir le complexe d’aucun être humain. La mission de Cheikh était de libérer la conscience africaine. Et nous intellectuels africains quel est notre rôle et responsabilité dans tout ça?

    Auteur

    En Septembre, 2019 (01:18 AM)
    Une situation qui fait dire à Gallo Fall que le basketball sénégalais doit tendre vers plus de professionnalisme. « Que ça soit une équipe nationale ou toute autre forme de compétition, cela doit être géré par des professionnels qui s’y connaissent en basket. Des gens qui ont de la vision. Nos équipes perdent les matches avant même de les avoir joués. Il y a beaucoup à dire », a déploré Mr Fall en marge de la visite, au Sénégal, des membres de l’Agence française de développement (AFD) sous la présidence de Remy Rioux.

    Sur le mondial raté des troupes de Tapha Gaye, Gallo Fall de faire le comparatif avec celui de 2014, qui laissait présager d’un avenir radieux pour le basket sénégalais au niveau mondial « La coupe du monde de 2014 nous avait valu une grande satisfaction avec une qualification au second tour et des prestations de niveau mondial. Là, je constate qu’on a fait un grand bond en arrière. Il y a une réflexion de fond qu’il faudra faire » argue le boss de la NBA Afrique, tout en proposant la mise en place d’un cadre d’échanges et de concertations pour trouver et déployer des solutions efficaces et pérennes.

    Auteur

    Laye

    En Septembre, 2019 (02:43 AM)
    Merci Boubacar ! D'abord d'aimer Cheikh Anta. Nous tous, hommes noirs, lui devons cet attachement que j'appelle aimer. Si je n'ai plus, et n'aurais plus jamais de tête à baisser, je le lui dois pour un bon bout. Merci ensuite d'avoir éveillé en moi un tempo d'un autre âge. Oui, ce fût beau quand, à foison, nous réfléchissions et clamions par attachement à notre condition humaine. Quelle honte de se rendre compte que maintenant qu'il ne s'agit plus que de consommer pour consommer, l'animal, en moi, a pris le trône. Tu vois ! Ce n'est plus comme çà que je parle d'ordinaire. Je m'entends, le plus souvent, beugler.
    Auteur

    [email protected]"ce Qeu Je Sais"

    En Septembre, 2019 (04:15 AM)
    @"ce qeu je sais",



    Je te cite: ..."Nous avons soif de la science et de la technique. Nous sommes pas capables de fabriquer une aiguille. Vous nous fatigue avec vos échanges infructueux."



    N'as tu entendu l'expression: "science sans conscience n'est que ruine de l'ame"?!....ton cas est sans espoir!



    Sais-tu pourquoi CAD se battait pour une conscience africaine comme l'auteur du texte a le grand merite de nous le rappeller?....Alors medite-toi bien le pourquoi...., les etrangers, les autres nous prennent toutes les richesses, nos femmes detestent leur corps,nos dirigeants sont desarmes facent a ceux ki manient bien les langues des colons arabes comme francais, englais, etc....nos cadres ne pas tres productifs alors que nous sortons avec les memes diplomes k eux!? Pourquoi de grands hommes comme l'auteur de ce brillant texte , Boris, S. Bachir Diagne et Al....sont exiles et largues loin des affaires du pays par des vas-nu pieds de politichiens ki ont peur d'eux parce ce ces gens ne sont pas facilement corruptibles comme certains sournalistes...

    ...aussi reflechis bien sur le pouquoi des esprits aussi brillants comme Bachir Diagne sont la toujours a philosopher sur des concepts de religions datant de BC.... loin des causes profondes profondes du sous developpement chroniques du pays!

    Medte-toi encore.mediter, meditez encore..... cher "ce que je sais"!
    Auteur

    En Septembre, 2019 (09:12 AM)
    J'ai pas suivi leepuis le début. Mais ça fait plaisir de les lire. Pour les intrus qui ne comprennent pas que la vie est un ensemble, kounè bay sa war allez voire ailleurs.

    Si nous avions souvent ce genres de debats alors les gens penseraient plus utile que des lambes et way.
    Auteur

    Gaby

    En Septembre, 2019 (10:25 AM)
    Boris, né en 1946, nous a enseignés au lycée de Gaulle en 1974, soit à ses 28 ans, dans les plus hautes classes. Il ne peut donc avoir obtenu sa 1ère licence ... à 30 ans, contrairement aux allégations d'un anonyme situé plus haut. N'en rajoutons pas dans le déni, à l'image du post du ndigël prédaté ou encore de celui s'érigeant en professeur d'anglais avec ses last et least ponctués de "the".
    Auteur

    Gaby

    En Septembre, 2019 (10:37 AM)
    ...Soit au cours de l'année scolaire 73/74, en fait à ses 27 ans.
    Auteur

    Soid

    En Septembre, 2019 (17:47 PM)
    PLEASE BACHIR DON’T REPLY LET HIM TALK TALK AND TALK YOU DON’T HAVE THAT TIME.
    Auteur

    Nekhna

    En Septembre, 2019 (02:46 AM)
    fi todji na way, sénégalais rek ak commentaire non j'ai rigolé
    Auteur

    Zeund

    En Septembre, 2019 (12:16 PM)
    J’avais applaudi a la première sortie de Boris. Sa critique était sous -tendue par ce qui pouvait être vue légitimement comme à tout le moins une ambivalence de langage dans les propos de Bachir...Cette nouvelle réplique m’a hélas refroidi. L’objet semble être une volée d’ attaques personnelles sur un fond de fausse modestie aux relents autistiques...!Posture plutôt surprenante et loin du débat d’idées . Boris est sans doute un prolifique et distingué auteur mais pas sur qu’il ait le pédigrée pour donner des leçons d’entendement à Bachir...Au final l’explication de texte est plutôt approximative...et la charge inutilement violente. Discute t-on de science ou de conscience? Les deux niveaux n’ont pas les mêmes exigences théoriques. L’un Boris est dans l’hagiographie de C Anta et l’autre Bachir est dans l’exégèse épistémologique de ses théories. Voilà la différence de registres et de points de vue. Une sortie de trop !

    Cela dit ramenons ce débat à sa juste mesure de vanité. Car pendant ce temps le bon peuple des banlieues n’en finit plus d’être immergé dans un Sunugal ki n’en finit pas d’émerger...! Et si nos grands esprits pouvaient aussi donner du sens à ce présent.
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2019 (13:07 PM)
      je n'aime pas la condescendance ni le mépris de boris diop à l'égard de souleymane b. diagne !
      tout repose sur la compréhension qu'on peut se faire de la lecture d'un ouvrage ! diop perçoit dans la contribution de diagne comme une façon de rabaisser cheikh anta diop alors que lui-même le conçoit comme un hommage ! pourquoi veut-il, à tout prix, ramener cela à un dénigrement de c.a. diop ? dans cet échange, il serait bon de cultiver un certain respect entre intellectuels de cette envergure !
      pour ma part, je vous renvoie aux cursus des deux antagonistes sur wikipedia ! là !
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2019 (16:20 PM)
      je suis d'accord avec toi, si on se focalise sur leur cursus- pour cela pas besoin de wikipedia ou google pour nous qui les connaissons bien- cela saute aux yeux de voir lequel des 2 ''pense africain'' et s'investit sans relâche et sans compromis pour l'afrique et les africains.
      dëg neexul

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR