Lundi 15 Avril, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Contribution

“Le « Projet » pastefien en question” (Par Tamsir Faye)

Single Post
“Le « Projet » pastefien en question” (Par Tamsir Faye)
La vidéo est devenue virale et se partage en boucle sur le Net. Me Ngagne Demba Touré, membre du mouvement national des cadres patriotes de PASTEF, explique, en regardant les sénégalais droit dans les yeux, le « Projet » pastefien en ces termes : « la conduite de PASTEF a pour finalité d’éveiller les êtres humains pour qu’ils cessent de vénérer les humains comme eux au profit exclusif du Créateur (Dieu) ». Du point de vue sémantique, le message adressé aux destinataires clairement identifiés est sans ambages. Le déséquilibre dans la répétition, fait à dessein, dénote la place peu significative qu’occupent nos guides religieux dans le projet de PASTEF. 

Mamadou Diop Decroix, Me Djibril War ainsi que certains foyers religieux, en observateurs avertis, ont bien raison de tirer sur la sonnette d’alarme.  Ce n’est pas, en effet, la première fois que le Secrétaire général de PASTEF Grand Yoff fait une telle sortie. Le 23 février dernier, celui qui désormais se considère, de par ses diatribes récurrentes contre le régime du Président Macky Sall, comme l’un de ses plus grands pourfendeurs, a maintes fois martelé cette idéologie inscrite dans l’article 5 des statuts de PASTEF, afin que nul n’en ignore.

La « Da’wa » de PASTEF est simple et claire. La technique jadis utilisée en direction des non musulmans pour élargir le cercle de fidèles est, ici, manifestement dirigée, à des fins fractionnistes cette fois, contre les foyers religieux de notre pays, notamment les villes saintes de TOUBA, TIVAOUANE, MEDINA BAYE, NDIASSANE, THIENABA, YOFF, POPENGUINE... Elle a pour cibles les fidèles talibés mourides, tidianes, layènes, khadres ...ainsi que leurs vénérés guides religieux que sont Seydi El hadji Malick Sy, Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké, Cheikhal Islam Ibrahima Niasse, Boucounta Ndiassane, Seydina Limamou Laye Al Mahdi, pour ne citer que ceux-là. Elle n’épargne point, non plus la très respectable communauté chrétienne regroupée autour de son chef Mgr Benjamin Ndiaye. Cette idéologie montre clairement, pour ceux qui en doutaient encore, que PASTEF, concomitamment à sa volonté de briguer le suffrage des sénégalais, œuvre manifestement pour la disparition totale et complète des foyers religieux dans notre pays.

C’est une idéologie, à la fois sectaire et dangereuse, qui reproduit in extenso le manifeste des extrémistes d’Ansar Dine et de Boko Haram, succursales de DAESH (l’Etat islamique) au Sahel. Pour ces organisations comme pour PASTEF, il ne doit avoir, en réalité, aucun intermédiaire entre les fidèles et Dieu. Cette vision totalitaire est à la base des actions terroristes de ces organisations et dont les membres, se réclamant pourtant de l’Islam, n’hésitent pas à tuer, violer les femmes, organiser des rapts de jeunes filles, en définitive transformées en objet sexuel, exercer une violence inouïe, lâche et gratuite en direction de populations vulnérables, partout et quand bon leur semble. Cette perception d’un Islam radical et rigoriste, rétive à tout ce qui provient de l’Occident, est également à la base des destructions massives, en 2012, de 14 des 16 mausolées de Tombouctou au Mali, la ville des 333 saints, Patrimoine mondial de l’UNESCO mettant en relief l’extrême richesse de la civilisation Songhaï. Ces organisations terroristes ont, en outre, mis à profit le chaos issu du conflit armé à l’époque, pour saccager le monument AL Farouk, détruire ou voler plus de 4000 manuscrits entreposés à l’Institut des hautes études et de recherches islamiques Ahmed-Baba (IHERI ABT). 

Aujourd’hui, au regard de l’évolution des groupes armés salafi-djihadiste (AQMI, MUJAO, ANSAR DINE...) sur le Contient, il est clair qu’il existe bel et bien un projet djihadiste au Sahel, lequel n’a pas fini de s’installer complètement. Leur projet en bandoulière, ces dits groupes forment aujourd’hui un cercle de feu autour des pays limitrophes du Sénégal et n’hésiteraient, sans doute pas, à infiltrer notre pays à la moindre occasion. La similitude parfaite du projet ANSAR DINE et celui de PASTEF telle que déclinée, en bonne et due forme, dans les statuts de ce parti est frappante. Il y a lieu, dès lors, de s’inquiéter à raison. Car si, par concours de circonstances, ce parti arrivait au pouvoir, tous les mausolées de Touba, de Tivaouane, de Yoff, de Ndiassane…, seront détruits. Les écrits ô combien riches et profonds de nos vénérés guides Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké, Seydi Hadji Malick, Khaly Ma Diakhaté Kala etc., ne seront donc plus d’aucune utilité et subiront, en voie de conséquence, le même sort que les 4000 manuscrits de l’IHERI ABT. La pierre tombale étant considérée comme de l’idolâtrie chez les souteneurs de cette doctrine, nos cimetières, qu’ils soient catholiques ou musulmans, tels qu’ils sont constitués aujourd’hui, n’existeront plus. 

Lorsqu’on écoute Me Ngagne Demba Touré dérouler le Projet de son parti, il y a de quoi avoir des sueurs froides. Car, logique pour logique, lorsque PASTEF arrivera au pouvoir, le Magal de Touba, le Maouloud ou Gamou de Tivaouane, celui de Leona niassène ou de Ndiassane, l’Appel de Yoff... seront carrément interdits. Les khadras Tidianes, faits à la gloire du prophète SAW et de Cheikh Ahmad Tidiane Cherif RTA ainsi les « Thiant » mourides en l’honneur du vénéré Cheikh, n’en parlons même pas. Le pèlerinage marial de Popenguine où près de 30 000 fidèles chrétiens se réunissent chaque année pour célébrer la Vierge Marie, disparaitra également. Car tout cela c’est du « bida », c’est « haram ». 

Pour ceux qui comprennent la portée et le sens profond de ces prières qui contribuent quotidiennement à la stabilité de notre pays, le Projet de PASTEF est une aberration, une hérésie. Au regard de ses conséquences lourdes sur nos valeurs, nos civilisations, notre commune volonté de vivre en commun, il constitue une véritable bombe à fragmentation. L’on est en droit, dès lors, de se demander, comme bon nombre de sénégalais, comment ce parti est né sur la base d’un projet aussi funeste et décrié ? Ainsi, tous les patriotes de notre pays, les vrais patriotes dis-je, qui aspirent à la paix et la tranquillité du Sénégal, devraient le déchirer et le jeter à la poubelle avant qu’il ne soit trop tard. Mieux, ils devraient barrer la route à son leader dont l’inculture politique ahurissant, devient de plus en plus encombrant pour tous. Parvenu en politique, par un simple concours de circonstances, cet homme dont la violence verbale et physique contre les institutions de la République, ses symboles et les hommes et femmes qui l’incarnent, rappelle curieusement un certain Charles Blé Goudé, du temps de sa toute-puissance. Théoricien de « l’ivoirité », lui aussi s’égosillait en toute impunité devant les masses, constituées pour la plupart de jeunes innocents, taillables et manipulables à souhait qui le suivaient aveuglément. Tout comme Ousmane Sonko aujourd’hui, il n’hésitait pas à descendre dans la rue pour inciter les masses à la violence et la haine, contribuant à faire basculer la Cote d’Ivoire dans l’une de ses plus graves crises politico-militaire de son histoire en 2004. Patriote en chef, tout comme Ousmane Sonko, on sait où son arrogance et son impertinence l’ont finalement mené. A la suite de son incarcération, il s’est assagi et continue, à présent, de demander, pardon au peuple ivoirien. Mais à quel prix ?

Depuis que la jeune Adji Sarr l’a attrait en justice pour fait de viol et de violence répétée contre sa personne, Ousmane Sonko panique, tient à tout va un discours va-t’en guerre, en tirant sur tout ce qui bouge. Sa boulimie du buzz, sa quête permanente du m’as-tu vu(?), ses rhétoriques incendiaires, ses appels permanents à l’insurrection pour fuir le procès en question et se faire arrêter plutôt sous le coup des articles 80 du Code pénal et crier encore au complot, n’épargnent aucun secteur de la société, aucune institution de la République.  Certains de ses partisans, la plupart adeptes de la pensée unique, se cachent de manière lâche et éhontée derrière un clavier, pour insulter quotidiennement nos chefs religieux et s’insurger contre tous ceux qui s’autorisent à ramer à contre-courant de leur modèle. Des agissements au ras des pâquerettes que le leader de PASTEF n’a jamais du reste condamné de manière ferme. Ses affidés, y compris les recyclés de la vieille garde en quête de virginité politique, ayant accepté de se ranger docilement derrière Sonko, simplement par calculs politiques ou réflexe de prébendiers, tels des illuminés face à un gourou, ont une très grande responsabilité devant l’histoire. S’ils aiment le Sénégal, comme ils le proclament à satiété, il est temps pour eux de faire amende honorable, taire un tant soit peu leurs petites rancœurs sans objet envers l’Etat et son Chef, au nom du Sénégal, pour que triomphent les valeurs et principes de la République.

Fort heureusement, le Sénégal n’est pas la Côte d’Ivoire ! Encore moins le Mali ou le Burkina Faso ! Dans ce pays, les derniers remparts contre toute idéologie fractionniste ou sectaire de nature à saper les fondements socio-culturels de notre pays, resteront toujours debout, pour faire face aux oiseaux de mauvais augure qui, chaque jour, tentent le diable pour le faire retourner trente ans en arrière. Au prix de leur vie ! 

La condamnation unanime des chefs religieux des événements de Mbacké et de Touba du 10 février dernier pour sonner la fin de la récréation contre les dérives de Ousmane Sonko, en est une parfaite illustration.

En définitive, le projet pastefien tel que décliné dans les statuts de ce parti, est un projet mort-né. Il est inopérant, improbable dans un pays comme le Sénégal. Toutefois, avec des aventuriers de la trempe de Ousmane Sonko et de ses affidés, il ne faut jurer de rien. On a vu, avec ce qui s’est passé en Côte d’ivoire, que les projets les plus improbables portent souvent les germes d’un chaos ambiant et peuvent provoquer, dans un pays prospère et stable, plus d’une quinzaine d’années de retard et d’hibernation.  

Tamsir FAYE
DG ANPEJ


10 Commentaires

  1. Auteur

    Légal

    En Mars, 2023 (18:27 PM)
    Si c'est ça votre soit disant projet pourquoi vous vénérez Ousmane Sonko
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2023 (22:59 PM)
      j vs jure tamsir bindouko. No grand bi il parle pas français à ce point. Bref, j'attendais qu'il nous parle de ce dont il fait de l'anpej, des projets, des jeunes. Ce sonko que vous diabolisez, plus vous l'attaquez, plus vous vous ridiculisez.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2023 (02:34 AM)
      Un partisan haineux qii parle. Un article motivé par la haine de l'autre et le désir de mettre à mal les membres de PASTEF avec les sénégalais. 
       
      Il suffit de regarder la composition de la direction de PASTEF pour voir comment cette sale et mediocre article propagande est ridicule.
       
      La direction compte chrétiens, musulmans et autres. Chacun ases convictions et respecte celle des autres dans pastef. 
       
       
      L'histoire même du Pastef, ses textes déposés chaque année au ministère de l'intérieur prouvent suffisamment que Sonko et amis sont des republicains sérieux. 
       
      S'il y a une conviction qu'ils ont en commun ce n'est ni plus ni moins que la politique sénégalaise doit etre débarrassée de ces bassesses venant des surtout de gens payés par ceux qu'ils calomnient et diffament. 
       
      Cette démarche n'honore pas et est dangereuse en soi, car pouvant légitimer la violence d'Etat sur des citoyens modèles. 
    {comment_ads}
  2. Auteur

    Sidy

    En Mars, 2023 (18:57 PM)
    Merci beaucoup, cher Monsieur! On a commencé à tirer sue SONKO, au début, avec des balles marquées IBADOU. Quand çà n'a eu l'air d'intéresser personne, on est passé au SEXE, au prix d'une telle énormité ... Quand  cela a fait carrément flop, et qu'entre temps on a pu voir un aspect de ses rapports avec l'Islam, voilà qu'on revient piteusement  à cette Religion, par l'accusation de SALAFISME ,WAHABISME, que sais-je encore. Et apparaissent de partout des spécialistes dans l'art de débusquer la pénêtration de l'Islam par le salafisme, affirmant sans crainte que c'est déjà fait pour PASTEEF. Quand on discute avec certains d'entre eux, on se rend compte que même leurs ablutions avant la prière ssont douteuses... N'ayez crainte, et calmez-vous. Nous saurons faire face au danger que vous nous annoncez. En tout cas on n'aura pas besoin de vous.:, ni à TOUBA, TIVAOUANE ou ailleurs. Chaque fois que quelqu'un se révèle dans PASTEEF, vous organisez  la chasse. C'est le cas de N'Gagne  Demba.
    {comment_ads}
    Auteur

    Zookeeper

    En Mars, 2023 (19:42 PM)
    Très belle plume mais vide de sens. Par contre bravo pour avoir osé laisser les commentaires ouverts. C'est presque un mérite quand on se rappelle les Doudou Ka, Souleymane Ndiaye, Bouna Kanté, Zahra Iyane Thiam et j'en oublie certainement d'autres...

    M. le DG, je ne sais quelle mouche vous a piqué pour débiter ce genre d'inepties qui ont fini de prouver leur inutilité. Je vous rappelle que Sonko a déjà été traité de rebelle, jihadiste, salafiste et j'en passe lorsque qu'il a commencé à faire peur au pouvoir. Donc revenir aujourd'hui sur les mêmes arguments nous met en droit de poser la question de savoir si vous étiez en hibernation. De plus sur cette bataille Sonko vous a déjà damé le pion avec ses visites régulières à Touba et la grosse vague de soutien des serignes daara qui incarnent même cet Islam confrérique qui vous tient tant à cœur. Honnêtement, je me demande si vous n'avez pas écrit ce texte y a 4 ans sans n'avoir jamais eu l'occasion de le publier mais comme vous y avez passé beaucoup de temps vous avez voulu faire découvrir aux sénégalais votre plume?? Parce que là c'est vraiment lunaire.

    Par contre je suis tout à fait d'accord que l'homopastefensis comme dirait l'autre est adepte de la pensée unique. Et si on n'y prend gare, cela présage un avenir sombre pour le Sénégal. 

     
    {comment_ads}
    Auteur

    L’activiste

    En Mars, 2023 (19:53 PM)
    Pastef et ousman sonko matin midi soir 
    {comment_ads}
    Auteur

    Univers Céleste

    En Mars, 2023 (20:14 PM)
    mais monsieur aparement vous n 'avez rien compris mais nous  ne venerons pas nos guides religieux nous suivons leurs enseignements qui nous menent tout droit vers l'amour de Dieu.

    A force de vouloir entacher la vrite qui se cache deriere cette ideologie des pastefiens et les mettre en mal avec nos illustres marabouts homme de Dieu vous avez dit des choses extremement graves.  Venerer un homme tout les chef religieux doivent porter plainte     
    Top Banner
    Auteur

    Macky Korr Marieme Faye

    En Mars, 2023 (20:23 PM)
    Si tél est leur projet, comment Pastef a pu obtenir son récépissé M. Faye?
    {comment_ads}
    Auteur

    Ok

    En Mars, 2023 (22:51 PM)
    Merci au prëte plume!
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2023 (15:03 PM)
      Je le connais très bien, il incapable d'écrire un tel texte.
      ohhhhh c triste😂
    {comment_ads}
    • Auteur

      Incapable De Produire Un Tel T

      En Mars, 2023 (15:04 PM)
      Je le connais très bien, il incapable d'écrire un tel texte.
      ohhhhh c triste😂
    {comment_ads}
    • Auteur

      Incapable

      En Mars, 2023 (15:04 PM)
      Je le connais très bien, il incapable d'écrire un tel texte.
      ohhhhh c triste😂
    Top Banner
    • Auteur

      Il Ne L'a Pas écrit

      En Mars, 2023 (15:04 PM)
      Je le connais très bien, il incapable d'écrire un tel texte.
      ohhhhh c triste😂
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mars, 2023 (10:05 AM)
    l´homme de marseille
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2023 (16:39 PM)
      Il oublie déjà ses connerie à Marseille. Il a fait à tous les sénégalais 
    {comment_ads}
    Auteur

    Snoopy125

    En Mars, 2023 (17:34 PM)
    On veut eradiquer ce genre de personne qui venere leur president. A cause de Macky sall un directeur d'agence publique aulieu de se s'occuper des problemes des populations est la a prendre tout son temps pour idolatrer le Dieu Macky sall. c'est de cela qu'on parle.
    Top Banner
    Auteur

    Saga Afrique

    En Mars, 2023 (08:12 AM)
    Parfois j'ai du mal a comprendre nos chefs religieux ousmane sonko est entrains de vouloir déstabiliser leurs  tarihas ses mêmes  chefs religieux  reçoivent ousmane sonko  chez eux pastef est prêt à vous déstabiliser si vous laissez des gens qui ne peuvent même  pas laver proprement  leurs anus là je ne comprends  plus rien vous êtes avertit  à  travers son imbécile de ngagne demba toure  ceux qu'ils veulent faire une fois au pouvoir  ne leurs donnez pas cette occasion. 
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email