Dimanche 25 Février, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Contribution

Mame Maodo : La grande école (Par Abdoul Aziz Mbaye)

Single Post
Mame Maodo : La grande école (Par Abdoul Aziz Mbaye)
Le monde musulman fête ce mois ci la naissance de la meilleure des créatures. Cependant tous les historiens et intellectuels honnêtes s'accordent au moins sur un fait : C'est grace à Maodo Malick que le Sénégal, l'Afrique et le monde entier célèbrent l'anniversaire de la naissance du prophète Mohamet (PSL).

El hadj Malick sy, depuis la ville sainte de Tivaouane initia cet événement avant de le propager à travers les contrées les plus lointaines du Sénégal et même en Afrique. Aujourd'hui, même les pays arabes jadis récalcitrants pour tout ce qui peut ressembler aux pratiques innovatrices post prophétiques c'est à dire "Bida" ont inséré cet événement dans le calendrier des fêtes musulmanes.

En Europe les fidèles musulmans, particulièrement les tidjanes donnent un cachet particulier en faisant retentir les louanges dédiés au prophète le temps d'une nuit en ces lieux de plus en plus hostiles à l'Islam. Tout ceci pour expliquer la dimension universelle de la mission et du message du Mame Maodo. Avant tout, force est de reconnaître que cet œuvre immense ne peut être le fruit du hasard ou de la fatalité. El Hadj Malick Sy a pensé et élaboré sa stratégie.

Il a mis en place un système de management décentralisé qui allait lui permettre d'envoyer partout ses lieutenants, qui à leur tour vont créer des Daras pour propager la religion à travers la transmission du message prophétique dans son authenticité, ne serait-ce que pour cela il est lui-même une école.

L'ÉCOLE DE MAME MAME MAODO

D'abord pour parler d'école il faut absolument trois éléments un professeur, dès élèves et un enseignement. Dans ce cas précis le maître c'est Maodo lui même, les élèves ce sont les moukhadams et l' enseignement c'est la charria et la Sunna.

Cependant pour comprendre l'œuvre de Maodo, il faut d'abord étudier le contexte de l'époque. La domination coloniale combinée aux croyances païennes allait rendre encore plus difficile la volonté de Maodo de faire des sénégalais des musulmans purs pratiquants, et pourtant c'est à travers une méthode bien réfléchie que le sage de tivaouane déroula son programme de conquête du pouvoir spirituel qui allait avoir raison sur le temporel incarné par l'autorité coloniale. Alors que la résistance armée était écrasée partout en Afrique, Mame Maodo avait très tôt compris qu'il fallait adopter une nouvelle méthode basée fondamentalement sur la connaissance et l'éducation.

En ce sens Mame Maodo va élaborer un plan efficace de resistance passive contre le processus d'assimilation, il s'est lancé à la conquête des idées. L'implantation des universités populaires á Ndiarnè, à Diacksaw et Tivaouane où il enseignait toutes les matières et sciences islamiques lui donne l'occasion de former des milliers de disciples. Il s'opposa à l'éducation coloniale par la généralisation de l'education religieuse. Partout au senegal et en Afrique, les Moukhadams formés à la meilleure des écoles intensifièrent l'œuvre du maitre des maitres en ouvrant chacun dans sa localité un foyer religieux de propagation de la civilisation islamique.

Si le Sénégal arbore fièrement la réputation du pays de la Teranga, Il le doit à Cheikhe Seydi Hadj Malick et à son école qui a su inculquer des valeurs de paix de fraternité de solidarité et de tolérance à ses adeptes. L’école de Maodo a également produit des citoyens nobles et dignes cultivés et ouverts, débarrassés de toutes les formes de fanatisme ou d'extrémisme, ne nourrissant aucun complexe de l'homme blanc.

Les valeurs d'humanisme qui caractérisent les fidèles de la hadara Malikite sont exaltées partout en se sens qu'ils constituent une exception en Afrique. Apres avoir étudié le phénomène religieux au Sénégal, Paul Marty administrateur colonial produit un rapport où il disait à peu près ceci :

"La caractéristique de la Zawiya de Tivaouane, c'est que c'est une véritable université populaire. Elle a réussi a former un nombre considérable de maîtres coraniques qui à leur tour se sont répandus à travers le Senegal et ont formé à leur tour une nouvelle pleiade de maitres qui ont contribué a répandre largement l'enseignement musulman dans tout le Senegal. L'enseignement de El Hadj Malick fut d'abord ambulant, puis fixe à Tivaouane. Maodo est le facteur principal de la diffusion de la science islamique et partant,le plus grand agent de l'islamisation intense du Sénégal Cet orphelin de père faisait partie des saints qui vivaient pour servir la religion et non pour se servir de la religion."

Ce témoignage assez illustrant et objectif par ce que venant d'un auteur à équidistance des clivages sociaux de l'époque devrait certainement aider à clore le débat sur l'existence ou non de l'école de Mame El hadj Malick. Plus qu'une école, une pensée où une philosophie Mame Maodo a crée une civilisation qui a fait de tivaouane la capitale de l'Islam au Senegal et le foyer explosif de la charria et de la Sunna.

La projet idéologique de Mame Maodo est exclusivement basé sur l'amour du prophète Mohamed(PSL). En fait, son plus précieux héritage c'est de nous avoir donné le khilazoul zahab car l'objectif principal est de s'oublier pour montrer le modèle parfait qu'est le prophète par ce que pour lui celui qui connait le prophète l'aimera et celui qui aime le prophète en fera son modèle et celui qui en fera son modèle sera une âme sauvée par la grâce du tout puissant,Allah soubhana wa taAllah.

Dieuredieuf Ndiol FAMA de nous avoir abreuvé à la source intarissable qu'est Ndiol MACCA Yalnagnou YaAllah fayale Mame Maodo.

ABDOUL AZIZ MBAYE

ANALYSTE CONSULTANT



7 Commentaires

  1. Auteur

    En Novembre, 2019 (14:41 PM)
    Maodo est une valeur sure de l'islam.
  2. Auteur

    Xxx

    En Novembre, 2019 (17:18 PM)
    Très bel article mon grand tant dans la simplicité et la fluidité du récit...Merçi Abdul Aziz. Nous attendons le prochain dédié à notre bien aimé DABAKH MALICK.
    {comment_ads}
    Auteur

    Ma'rifa

    En Novembre, 2019 (17:38 PM)
    IL y a un constat à faire sur le disciple typique de Tivaouane. IL va te parler de zawiya, de Maodo, de Serigne Babacar, de mosquées etc mais jamais de ma'arifa, la connaissance en Allah qui est l'un des objectifs de la tariqa tidjane.

    Je n'ai jamais rencontré un disciple de Tivaouane qui a vécu l'expérience du Fana, ou fathou.

    Il n'a aucune idée des présences, Hahout, Lahout etc. Et pourtant toute cette science est dans les livres de la tariqa comme Jawahiroul Ma'ani ou en encore Jami'.

    Dans ces livres, l'on se rend compte que le Cheikh Tidjani cherchait à faire accéder ses disciples à ces connaissances.

    L'absence de cette connaissance en Allah entraîne les disciples de Tivaouane à des querelles de borne fontaine comme l'école de Maodo ou de khalif général.

    Moi j'aimerai bien entendre une discussion de ma'rifa de la part du khalif de cette "école" ou un écrit et là on saura si réellement vous êtes des khalif de Cheikh Tidjane parrce qu'à voir la carence des disciples de cette école en terme de soufisme, j'ai des doutes.

    A quoi sert de pratiquer le wird tidjane si ce n'est pour atteindre l'Ouverture et par la suite essayer d'accéder à la Connaissance en Allah.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Novembre, 2019 (19:13 PM)
    Comme toi tu connais ces enseignements specifiques qui sont les veritables sciences de Cheikh Ahmet Tijan donc essais de les enseigner aux Tijans de Tivaouane. Mieux, fais comme El Cheikh en faisant un nouveau courant. Tivouane vous derangera tjrs.
    {comment_ads}
    Auteur

    Rien Que ça

    En Novembre, 2019 (23:14 PM)
    «C'est grace à Maodo Malick que le Sénégal, l'Afrique et le monde entier célèbrent l'anniversaire de la naissance du prophète Mohamet (PSL).

    El hadj Malick sy, depuis la ville sainte de Tivaouane initia cet événement avant de le propager à travers les contrées les plus lointaines du Sénégal et même en Afrique»

    Rien que ça!

    Yéna khoromou deug
    Auteur

    Tes

    En Novembre, 2019 (07:26 AM)
    Texte trop leger et ça se dit consultant analyste. Médiocrité comme c'est devenu de coutume dans ce pays.
    {comment_ads}
    Auteur

    Sop Naby

    En Novembre, 2019 (20:24 PM)
    C'est seulement la modestie de maodo si il disait qui est maodo vous allez courrir vers maodo bayilene sokhor vous les mécréants.maodo is the best pour tjr
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email