Mercredi 23 Octobre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Contribution

Mon avis sur le projet de suppression de la fonction de Premier Ministre (Par Ibrahima Sene)

Single Post
Mon avis sur le projet de suppression de la fonction de Premier Ministre (Par Ibrahima Sene)

Ce projet de retour au régime présidentiel, qui est l'option institutionnelle, du Président Macky Sall, qu'il n'a jamais cachée depuis son entrée dans BSS, donc bien avant la seconde Alternance de 2000, constitue un tournant capital dans le processus de démocratisation des Institutions de la République dans notre Pays.

Ce projet de réforme, tel que présenté, supprime le droit à la "Motion de Censure" de l'Assemblée nationale, donc qui ne peut plus renverser le gouvernement, mais supprime aussi le droit du Président de la République de "dissoudre l'Assemblée nationale", à sa guise,  durant les trois dernières années de la législature de cinq ans, même en l'absence de "Motion de Censure",  que l'actuelle Constitution héritée de Wade lui permet.

Cependant, disposant d'une majorité confortable à l'Assemblée nationale durant les trois premières années de son mandat actuel  de cinq ans,   jusqu'en 2022, le Président Macky Sall  a préféré mettre fin à ce type de régime dénommé "régime Présidentiel déconcentré", qui est caractérisé par la nomination d'un Premier Ministre qui ne définit pas la Politique de la Nation, responsable devant lui, mais qui est aussi, paradoxalement,  responsable de sa mise en œuvre devant l'Assemblée nationale qui peut le reverser par un vote de Motion de Censure ou de Défiance.

Le Président Macky Sall a préféré  remplacer ce type de régime hérité de Wade, par  le régime Présidentiel, qui est un régime de séparation et d'équilibre total des Institutions, qui pourtant,  lui enlève ses pouvoirs  institutionnels essentiels sur l'Assemblée nationale.

Dans ce cadre,  sa destitution par la Haute Cours de Justice, qui est constituée de Députés et présidée par un Magistrat, que    l'Assemblée nationale, seule, a le pouvoir exclusif d'y traduire  le Président de la République, pour haute trahison, renforce davantage le pouvoir Législatif et  le pouvoir Judiciaire, sur  lesquels  le Président de la République  n'a  plus de  pouvoir de dissolution.

C'était pour se mettre à l'abri d'une telle perspective,  que Senghor,  en instaurant un "régime Présidentiel déconcentré" avait prévu de se doter, durant les deux dernières années de la Législature qui en compte cinq,  d'un  pouvoir de dissolution à tout instant de cette Assemblée nationale, avec ou sans Motion de censure ou de défiance.

Et c'est ce pouvoir  de dissolution exorbitant sur l'Assemblée nationale, que Wade a porté à trois ans,  qui est resté en vigueur durant les cinq ans du  septennat du Président Macky Sall,   et qui est reconduit sur les trois dernières années  l'actuelle Législature durant  son second mandat de cinq ans.

C'est ce pouvoir exorbitant du Président de la République qu'aucun candidat à la Présidence de la République, encore moins le PDS, et les agitateurs de la Société civile, n'a remis en cause durant la campagne électorale pour la Présidentielle du 24 Février 2019.

Donc, le projet de suppression de la fonction de Premier Ministre pour mettre en place un "régime  Présidentiel",  met fin à ces pouvoirs exorbitants du Président de la République et le rend plus justiciable de ses faits dans l'exercice de ses fonctions.

Dans ce cadre, l'Assemblée nationale devient le centre du pouvoir, dont le contrôle devient un objectif politique stratégique pour tout Président de la République, non seulement pour mettre en œuvre sa politique, mais aussi pour se mettre à l'abri de son instrumentalisation judiciaire pour le destituer, alors qu'avant, c'est son pouvoir exorbitant de dissolution qui le protégeait.

En cela, ce projet de réforme est une avancée cruciale dans l'approfondissement de la démocratisation des Institutions de la République par leur séparation plus nette et leur restauration  équilibre mieux assuré.

 

                                             Ibrahima SENE PIT/SENEGAL

 

                                                               Dakar le 21Avril 2019


Article_similaires

12 Commentaires

  1. Auteur

    Mamadou

    En Avril, 2019 (12:39 PM)
    A croire que ce Monsieur s'est battu pour un régime parlementaire durant toute sa carriere politique. Maís bref, comme on le dit si bien en Wolof, "La vie a de longues jambes ".Pathetique, Mr Sene!

    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2019 (00:48 AM)
      oui charabia pathétique en malhonnêteté intellectuelle. pourquoi toujours se faire l'avocat de l'indefendable. même les avocats peuvent plaider coupables pour leurs clients. a un certain âge de plus plus avancé, il ya lieu de devenir sage. surtout avec ex cv de combattant de gauche enterré devenir bourgeois peut être dramatique pour certains.
  2. Auteur

    Marxiste

    En Avril, 2019 (12:46 PM)
    Ho la la Ibrahima !

    De la réserve !

    Ce n'est pas la ligne du PIT, la suppression du PM.

    Alors, fais comme tout le monde. Attends de voir ce que ça va donner !

    Tes arguments ne sont pas ceux du frérot du PR. Chacun a son avis dessus.

    Sinon, fusionnez le PIT avec l'APR. Et faites du suivisme.

    Mais sachez que l'espace que la Gauche laisse vide sera très vite occupé par qui vous savez.

    À bon entendeur, salut !
    Auteur

    En Avril, 2019 (16:15 PM)
    Bof, si le président Macky Sall revenait dans sa décision pour laisser les choses telles quelles , Ibrahima Sène ne manquerait pas d'aller dans le sens du président, pour défendre ses chances de garder son fromage de PCA
    Auteur

    En Avril, 2019 (17:53 PM)
    Il doit être tombé sur la tête ce pauvre sire, je ne vois que ça comme explication. On ne peut pas être aussi malhonnête !!!

    Auteur

    Dame Fall

    En Avril, 2019 (18:48 PM)
    Le motif que Macky Sall a énoncé clairement c'est qu'il veut contourner les procédures administratives lourdes. En d'autres termes,il veut contourner les lois sur la transparence et la justice pour faire son business plus rapidement avec les Compagnies étrangères et en toute impunité.

    Monsieur Sene a essaye de lui trouver un bon alibi,et nous ne sommes pas dupes.

    Si cela la logique de Macky pourquoi ne l'a t-il pas dit clairement lors de la campagne? Pourquoi ces reformes n'ont pas été incluses dans le texte du dernier référendum?



    Un régime présidentiel en soi n'est pas mauvais si le parlement a l'Initiative des lois et un contrôle sur l’élaboration du budget et de son exécution.Et. ce n'est pas ce que Macky Veut.
    Auteur

    Citoyen Et Anonyme

    En Avril, 2019 (23:32 PM)
    PROPOS TROP PARTISANS ET IRRESPONSABLES. TOUT LE MONDE SAIT QUE LA CONSTITUTION EN COURS EST DEmACKY SALL ET SON REGIME

    ET QUE CE N'EST PAS ABDOULAYE WADE QUI A INSTAURE LE POSTE DE PM. MR SENE TU FAIS VRAIMENT PITIE.
    Auteur

    Mooo

    En Avril, 2019 (06:40 AM)
    Mon pays est devenu triste.Macky a corrompu tout le monde et les Sénégalais sont très divisés maintenant.Mais le plus inquiétant c'est la haine ethnique qui est entrain de naître petit à petit. Est ce Macky est une malédiction pour notre pays ? l'histoire nous le dira.



    Ce vieux monsieur Sène,de toutes façons même sa fille n'est pas sénégalaise,donc il se fiche du devenir de notre pays à mon avis.Ainsi va le Sénégal,les nègres éternellement en retard sur les autres continents à cause d'hommes malveillants.
    Auteur

    En Avril, 2019 (07:30 AM)
    Toujours dans la servilité la plus abjecte une ordure prête à défendre l indéfendable
    Auteur

    En Avril, 2019 (08:42 AM)
    Debats d'INTELLO INUTILE

    IL FAUT SE METTRE AU BOULOT MAINTENANT
    Auteur

    Karl M !

    En Avril, 2019 (11:05 AM)
    Le P I T, dans le libéralisme, ou avec!...On peut tout dire. Mais que leur reste-t-il ces vides? Ça!...

    C'est fini pour eux. Alors, on peut s'accrocher en opportunistes, en parasites, en avocats du diable. Laissez les autres candidats et parlez de vous. Les autres, sont du côté du peuple, et vous, du côté du gâteau...Retenez simplement que demain fera jour et chacun rendra compte. L'histoire !...

    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2019 (12:04 PM)
    rip Mr sene
    Auteur

    Triste Fin D'un Parti Et D'un

    En Avril, 2019 (14:01 PM)
    Triste fin de parcours pour ce vieux communiste défroqué. On peut aimer ou ne pas aimer le PIT. Mais du temps de Amath Dansokho (avant qu'il ne tombe gravement malade et soit hors course) et Sémou Pathé Guèye, c'était un parti craint par les pouvoirs en place, un parti qui avait de la gueule car capable de dessiner des stratégies politiques majeures... Triste ce qui arrive au Pit.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR