Dimanche 23 Février, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Economie

Abdoul Lahad Seck, maire de Keur Saloum Diane : « L’arachide vaut de l’or »

Single Post
Abdoul Lahad Seck, maire de Keur Saloum Diane : « L’arachide vaut de l’or »

A Ndiaye Ndiaye Santhie, le ministre de l’Agriculture et de l’Équipement rural, Papa Abdoulaye Seck, s’est rendu au périmètre agricole du producteur Momath Touré qui a emblavé 20 hectares d’arachide qui est au stade de gynophorisation ainsi que 5 hectares de maïs et autant pour le mil. Ce dernier a loué les efforts du gouvernement au profit du monde rural. C’est la première fois, dans l’histoire de notre village, dit-il, qu’on accueille un ministre de l’Agriculture. A l’image de ses collègues, M. Touré a également fait un plaidoyer pour l’augmentation des semences, des intrants et du matériel agricole, la construction d’un magasin de stockage et l’électrification du village.

Pour sa part, le maire de Keur Saloum Diané, Abdoul Lahad Seck, a rappelé que le principal métier des habitants de cette partie du pays demeure l’agriculture. Aujourd’hui, s’est-il félicité, « l’arachide vaut de l’or grâce aux efforts du gouvernement ». « Nous ne sommes plus à l’époque où l’on bazardait nos récoltes (« Mbapatte »). Les opérateurs économiques nous suppléent même de leur vendre nos récoltes », soutient-il. « Aujourd’hui, a résumé le porte-parole du chef de village Ndiaye Ndiaye Santhie, Malick Touré, nous pouvons fonder un foyer, construire nos maisons et se rendre à la Mecque grâce aux rendements issus des récoltes ». « Aujourd’hui, le monde rural vit bien », apprécie-t-il. « Dans notre commune, toute la superficie cultivable est emblavée car notre sol est fertile. Nous ne disposons pas de réserve. Notre souhait, c’est de s’adonner à la culture de contre saison », plaide le maire. Pour ce faire, suggère-t-il, il va falloir réaliser des forages agricoles, en attendant le lancement des travaux du domaine agricole communautaire (Dac) du Niombato, prévu à Keur Saloum Diané. A cet effet, 1.000 hectares ont été délibérés par le conseil municipal.

Le ministre de l’Agriculture, Papa Abdoulaye Seck, n’a pas pu cacher son sentiment de satisfaction d’avoir constaté que l’arachide a retrouvé sa place d’antan dans l’économie sénégalaise dans le bassin arachidier. Sur les supposés retards accusés dans la mise en place des semences et des intrants, il a balayé d’un revers de main ces accusations qui ne sont pas, selon lui, « fondées ». Avant d’insister : « les semences distribuées par l’État sont de qualité ». Le ministre s’est engagé à augmenter la quantité des semences, des intrants et du matériel agricole mis à la disposition des producteurs, conformément à la vision du chef de l’État pour l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire.


liiiiiiiaffaire_de_malade

1 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Août, 2017 (06:42 AM)
    je n'aime pas l'arachide, je n'aime pas l'or

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email