Jeudi 25 Juillet, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Economie

Al Hassane Niang, consultant : « L’axe de coopération entre Dakar et Paris doit être dépouillé de ses tares »

Single Post
Al Hassane Niang, consultant : « L’axe de coopération entre Dakar et Paris doit être dépouillé de ses tares »
« L’axe de coopération entre Dakar et Paris doit être dépouillé de ses tares et questionné à l’aune de l’ensemble des configurations géopolitiques possibles ». Le point de vue est soutenu par Al Hassane Niang, consultant et spécialiste de la gouvernance publique et des réformes Institutionnelles qui travaille depuis une quinzaine d’années dans l’accompagnement des Etats ACP (Afrique, Caraïbes, Pacific), dans la mise en œuvre de réformes et politiques publiques.

Dans un entretien publié par Influences Magazine qui le classe parmi les 50 personnalités les plus influentes de l’Afrique de l’ouest, Al Hassan Niang tire quelques enseignements de la gestion de la pandémie de Covid-19 en Afrique.  

« Il est vrai que la pandémie liée à la Covid-19 n’a épargné aucun continent. Si elle a été moins létale en Afrique que dans le reste du monde, pour des raisons que la science pourra trouver un jour, la pandémie aura en revanche mis en évidence les faiblesses conjoncturelles et structurelles des économies africaines qui, dans certains cas, ont été durement voire sévèrement éprouvées », analyse, d’emblée, le spécialiste en réforme institutionnelle et gouvernance publique, Directeur général de B&S Europe et Directeur des programmes et projets de réforme institutionnel des pays ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique).

Al Hassan Niang note toutefois que « Certains pays auront cependant réussi à tirer un profit salvateur de la crise mettant en exergue les forces de résilience et les potentialités insoupçonnées des économies africaines. Sous ce rapport, la crise sanitaire constitue pour le continent une nouvelle source de lecture et d’enseignement de l’économie politique. L’application de cette dernière doit être envisagée en termes de nouveaux outils au plan financier, organisationnel, juridique et institutionnel tels que pensée par les africains et pour l’Afrique (…) », énumère-t-il.

« Les forces de résilience ont permis à l’Afrique de résister aux chocs »

Faisant l’historique des deux types de coopération que le Sénégal entretient avec l’Union européenne (UE) d’une part, la France d’autre part, Al Hassane Niang estime que « cette coopération doit être repensée en profondeur pour éviter le piège de l’institutionnalisation du sous-développement. La question doit être abordée et réglée dans les deux sens en mettant l’accent sur l’efficacité et l’effectivité du bénéfice de cette coopération. Pour cause, avec six décennies de pratique souveraine, le constat est que le Sénégal se trouve encore en situation de dépendance à l’aide au développement. Aussi j’ignore si l’Hexagone est un allié de taille pour le Sénégal sur le plan économique ; mais il est clair que l’axe de coopération entre Dakar et Paris doit être dépouillé de ses tares et questionné à l’aune de l’ensemble des configurations géopolitiques possibles ».

A la jeunesse africaine,  le spécialiste de la gouvernance publique et des réformes institutionnelles lance un message d'espoir. Il pense que « Malgré les obstacles, les forces de résilience ont permis à l’Afrique de résister aux chocs. Elles lui permettent de plus en plus d’aborder les enjeux qui se dressent face à son développement. La jeunesse africaine doit être consciente de son rôle. Elle doit relever les défis de maîtrise des technologies nouvelles, de l’innovation et de la créativité. En effet, si les sous-sols du continent africain regorgent de richesses multiples, elles ne réussiront à produire leurs effets que si elles participent à l’acquisition du savoir pour la jeunesse ».

Toujours dans les colonnes du magazine, le Directeur des programmes et projets de réforme institutionnelle des pays ACP invite les africains à un retour à la terre: « Les populations doivent investir de façon résolue le secteur agricole avec de nouvelles approches ainsi que des nouvelles techniques qui garantiront son développement. Le contexte actuel constitue une chance pour l’Afrique. Plus que jamais, le continent doit trouver sa voie, fonder son propre modèle et appréhender les enjeux de son développement avec courage et détermination. Ceci passera par des réformes en profondeur sur toutes les questions essentielles mais aussi par des politiques publiques qui mettent les populations au centre de leurs préoccupations. Enfin, la transformation des matières premières doit être érigée au rang de principe de gouvernance et de priorité en termes de politique publique au regard de ses multiples bénéfices pour le continent ».

Directeur Général de B&S Europe depuis 2018, Al Hassane Niang, fort de quatorze années d'expérience avec la Commission européenne, dirige et coordonne depuis Bruxelles les activités et intervient dans l’action des partenaires techniques et financiers (PTF) en soutien aux Etats ACP dans leurs efforts de développement.


6 Commentaires

  1. Auteur

    En Avril, 2021 (17:14 PM)
    Cet axe doit tout bonnement être brutalement coupé FRANCE DAFA DOY DAFA KHEWI... une puissance en déclin qui continue à bander ses semblant de muscles... Dans 20 ans quand les Africains Francophones oseront enfin porté leurs culottes la France retrouvera la place qu'elle mérite réellement dans ce monde... C'est-à-dire un pays très très moyen.
    Top Banner
  2. Auteur

    Soundiata

    En Avril, 2021 (17:21 PM)
    Les documents français de l'époque génocide au Rwanda récemment déclassifiés doivent suffire à tout pays africain de couper une fois pour toute le cordon de dépendance avec la France.
    {comment_ads}
    Auteur

    Prési Aw

    En Avril, 2021 (17:28 PM)
    Toutes mes félicitations cher ami. Fierté thiéssoise, sénégalaise et africaine. Bonne continuation
    {comment_ads}
    Auteur

    Tres Bon

    En Avril, 2021 (17:46 PM)
    J'ai travaillé avec lui au Sénégal et au Burkina. Il est très bon et très sérieux.

    Bonne continuation jeune homme.

    {comment_ads}
    Auteur

    Soundiata

    En Avril, 2021 (22:12 PM)
    Hahaha les médiocres, ils suppriment mes commentaires. Apprenez à vous informer au lieu de désinformer et d'insulter à tout va
    Top Banner
    Auteur

    Coulouthiès

    En Avril, 2021 (09:06 AM)
    Bravo Al Hassane! Nos gouvernants doivent faire confiance à la jeunesse, à ses jeunes leaders qui font leur preuve et honorent notre le pays sur le plan mondial.
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email