Lundi 24 Janvier, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Economie

Appui de la Bid au Sénégal : 47 milliards de FCfa pour lancer 30.000 entrepreneurs ruraux

Single Post
Appui de la Bid au Sénégal : 47 milliards de FCfa pour lancer 30.000 entrepreneurs ruraux

Pour soutenir le gouvernement dans ses efforts de promouvoir l’emploi en milieu rural à travers l’agriculture, la Banque islamique de développement (Bid) a dégagé une enveloppe d’environ 47 milliards de FCfa dans le cadre d’un projet. Le lancement a eu lieu hier en présence des ministres de la Jeunesse, de l’Industrie et du Commerce.

Le projet de développement de l’entreprenariat agricole, mis en œuvre par le Programme des domaines agricoles communautaires (Prodac), a été officiellement lancé hier par le ministre de la Jeunesse, Mame Mbaye Niang. Financé par la Banque islamique de développement (Bid) à hauteur de 47 milliards de FCfa, ce projet vise à promouvoir l’emploi rural à travers le développement de moyens de production et le renforcement des compétences entrepreneuriales des jeunes des régions de Kaffrine (Boulel), Fatick (Niombato), Louga (Dodj) et Kolda (Fafacourou). Ces zones d’interventions couvrent une superficie de 38.789 kilomètres carrés.

Elles ont été choisies sur la base de plusieurs facteurs liés à la vulnérabilité au chômage et au sous-emploi, à la taille de la population, à l’existence de ressources naturelles pouvant permettre de développer la chaîne de valeur agricole. « Ce projet contribuera à consolider les efforts du gouvernement à l’insertion des jeunes par la création de plus de 300.000 emplois, la mise en place de 348.000 groupements d’entrepreneurs, la formation de plus de 30.000 entrepreneurs dans le domaine de la production et de l’entreprenariat, la réalisation d’un programme d’incubation au profit de plus de 90.000 jeunes ruraux, etc. », a soutenu Mame Mbaye Niang. Instrument majeur de la stratégie de l’Etat pour promouvoir l’emploi, selon le ministre de la Jeunesse, le Prodac constitue un véritable incubateur d’entrepreneurs agricoles. Ceci, à travers les Domaines agricoles communautaires (Dac) qui sont des pôles de compétitivité économique, lieux d’insertion de jeunes ruraux, de diplômés d’écoles de formation, mais également de promoteurs privés désireux d’investir le secteur aussi bien dans ses activités de production que dans celles de transformation et de services. Ce programme traduit l’orientation fortement agricole que le gouvernement du Sénégal a bien voulu imprimer à l’insertion économique des jeunes.

Insertion des jeunes


Cette orientation, faut-il le rappeler, est fondée sur la vision qu’aucun pays au Sud du Sahara ne saurait prétendre relever le pari du développement en faisant fi de l’agriculture, de l’engagement et de la disponibilité de la jeunesse. « C’est la raison pour laquelle un des objectifs majeurs assignés au Pse (Plan Sénégal émergent) est de favoriser une croissance inclusive et durable pour assurer l’émergence de notre pays et prendre en charge les aspirations des populations, notamment celles relatives à l’emploi des jeunes », a dit le ministre Mame Mbaye Niang. A l’en croire, la jeunesse constitue une donnée structurante majeure du point de vue de son poids démographique, de sa prégnance et de son dynamisme.

Pour sa part, le directeur du Département agriculture et développement rural à la Bid, Ahmadou Thierno Diallo, a relevé que ce projet, qui est l’un des trois en cours financés par son institution bancaire au Sénégal, est une contribution aux efforts du gouvernement visant à améliorer les conditions de vie des populations rurales à travers la création d’emplois dans l’agriculture, en offrant à celles-ci un cadre favorable au développement d’entreprises agricoles en mettant en place des infrastructures et des installations requises.

« Ce programme a des liens intrinsèques avec le Programme de développement du pastoralisme au Sénégal et le Programme de développement de la microfinance islamique. La stimulation d’un développement durable et structurelle passe par le renforcement et l’intégration de nos interventions », a-t-il estimé.

 


affaire_de_malade

12 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (12:02 PM)
    ne vous en faites, la plupart des jeunes font des formations littéraires et ne se voient qu'assis dans des bureaux climatisés. Sinon ils iront grossir les rangs des partis d'opposition,des syndicats,des associations de la société civile ou venir insulter sur SENEWEB
  2. Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (12:23 PM)
     :sunugaal:   <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">   :sunugaal:  :fbhear:  :thumbsup: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (12:57 PM)
    Khaliss bougnou degg rek té kenn douko guiss !



    Doyna warr...wala sakh meutt nab toll !  :jaaxle:  :jaaxle:  :jaaxle: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (13:29 PM)
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (13:33 PM)
    Cet article est du Soleil. L'honneteté voudrait que la vraie source soit citée chers amis de seneweb. Mangui diégalou nak
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (13:52 PM)
    Ne sous estimons pas ce programme. Oui il faut développer l'agriculture pour l'emploi en zone rurale, il y a beaucoup de terres au Sénégal et il faut aller vers l'autosuffisance dans le maximum de productions, riz, mil, oignons, pommes de terre, légumes, fruits et élevage. Il y a du travail très rentable et beaucoup de jeunes prêts à se lever de bonne heure. Go, go Sénégal!
    {comment_ads}
    Auteur

    Coono Addina

    En Avril, 2017 (14:08 PM)
    Lui-là, à chaque fois k' il ouvre la bouche, c pour annoncer à grands coups de décibels que des milliards vont être lancés pour l' emploi ou pour ce ki touche l' emploi!

    Help! -Please, que c'lui qui en a vu la moindre concrétisation ou que c'lui qui en a profité m' édifie...  :jaaxle: 

    Merci d' avance
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (08:04 AM)
    30000 entrepreneurs de benno bok yaakar et no pour les senegalais
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (08:04 AM)
    30000 entrepreneurs de benno bok yaakar et no pour les senegalais
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (08:04 AM)
    30000 entrepreneurs de benno bok yaakar et no pour les senegalais
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (08:04 AM)
    30000 entrepreneurs de benno bok yaakar et no pour les senegalais
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (11:46 AM)
    cet financement est bien disponible, l'accord a été officiellement signé; ce qui risque de manquer c'est des jeunes prets a travailler la terre.Le sénégalais ayant l'ADN de fonctionnaire attendant un salaire à la fin du mois.
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email