Dimanche 24 Mai, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Economie

Au Sénégal, les perspectives d'exploitations pétrolières s'éloignent une fois de plus

Single Post
Au Sénégal, les perspectives d’exploitations pétrolières s’éloignent une fois de plus
Le pays doit revoir ses plans du fait de la pandémie de Covid-19 qui a bouleversé le secteur mondial des hydrocarbures.

Le rêve pétrolier et gazier s'éloigne encore un peu plus pour les Sénégalais. Initialement prévue en 2020, l'exploitation des deux principaux projets d'hydrocarbures, le champ pétrolier offshore Sangomar et le gisement gazier Grand Tortue Ahmeyim (GTA) partagé avec la Mauritanie – tous deux découverts en 2014 – avait déjà été retardée à trois reprises.

La pandémie due au Covid-19 vient à nouveau de repousser d'un an, à la fin de 2023, le lancement de la production commerciale. Un coup dur pour le pays qui compte sur ces ressources pour dynamiser son économie, créer des emplois et développer les infrastructures.

"L'effondrement des prix du pétrole brut ainsi que le ralentissement des activités du secteur (…) ont amené certains de nos partenaires à évoquer le cas de force majeure qui pourrait impacter les délais de livraison", indique un communiqué de Petrosen datant du 10 avril. La compagnie nationale sénégalaise reste tributaire des majors du pétrole et de leurs sous-traitants pour exploiter les 500 millions de barils de pétrole en réserve.

Ainsi, c'est un consortium de compagnies australiennes et britanniques qui détient près de 90 % des parts du projet Sangomar. Fin avril, l'australien Far, dont la participation s'élève à 15 %, a fini par se retirer du financement.

"Cas de force majeure"

Quant au gisement gazier GTA, le géant pétrolier britannique BP, qui en détient 60 %, a lui aussi brandi un "cas de force majeure" pour retarder d'un an l'installation de sa plate-forme offshore aux larges des côtes sénégalo-mauritaniennes.

Ce énième report inquiète Ndèye Fatou Ndiaye Diop, co-coordonnatrice de la plate-forme citoyenne Aar Linu Bokk ("Préserver nos biens communs", en wolof), mobilisée pour une gestion plus transparente des ressources pétrolières. "Malgré les incertitudes liées à ce projet, le Sénégal avait tout misé sur le pétrole. Il a perdu", estime la militante.

De fait, les conséquences économiques de ces nouveaux délais pourraient être lourdes. "Cette crise est un avertissement pour le Sénégal qui a emprunté une trajectoire d'endettement en se basant sur l'exploitation à venir des hydrocarbures", explique Luc Désiré Omgba, chercheur associé au laboratoire BETA-CNRS et spécialiste en économie de l'énergie. Le pays a d'ailleurs été parmi les premiers, au début de la pandémie, à faire campagne pour réclamer un allègement de la dette du continent africain.

Depuis 2012 et l'arrivée au pouvoir du président Macky Sall, la dette publique du Sénégal est passée de 42,9 % à 67 % du PIB en 2020, selon le Fonds monétaire international (FMI). Cet accroissement s'explique d'abord par les investissements massifs dans des projets d'infrastructures et de développement réalisés dans le cadre du Plan Sénégal émergent (PSE), mais pas seulement. "Le pays a augmenté les salaires des fonctionnaires dès 2018. Il a aussi mis en place des subventions en faveur du secteur énergétique, malgré une hausse des cours", précise M. Omgba.

Subir les contrecoups de la récession

Des dépenses engagées immédiatement alors que les retombées du pétrole sur l'économie ne sont pas prévues avant plusieurs années. "Il était illusoire de penser que le Sénégal gagne grand-chose du pétrole avant 2030. Et cela va encore être retardé", insiste Ousmane Sonko, président du parti d'opposition le Pastef.

Les secteurs pétrolier et gazier devaient rapporter au Sénégal l'équivalent de 6 à 7 % de points de PIB sur vingt ans, selon le FMI. Mais en lieu et place de cette manne, le pays va devoir subir les contrecoups de la récession qui touche le continent dans le sillage de la crise sanitaire. Néanmoins, avec une croissance attendue autour de 3 % en 2020, il devrait s'en sortir mieux que ses voisins.

Pour certains, le report de l'exploitation peut avoir des effets positifs. "Ce retard n'est pas une bonne nouvelle pour l'équilibre financier du pays, mais ce n'est pas forcément dramatique à court terme. Cela va permettre au Sénégal de gagner du temps pour penser l'intégration des recettes du pétrole et du gaz à son économie", analyse ainsi Francis Perrin, directeur de recherche à l'Institut des recherches internationales et stratégiques (IRIS) et spécialiste du secteur pétrolier.

Un gain de temps sur lequel mise aussi Fadel Barro, membre du collectif citoyen Y'en a marre. "Nous devrions revoir les contrats qui ont été alloués de manière inéquitable", soutient l'activiste. Dès la découverte des gisements, de nombreux Sénégalais se sont mobilisés contre le manque de transparence dans les négociations des contrats signés avec les multinationales pétrolières.

Le mal est déjà fait

En juin 2019, une affaire de corruption sur ces contrats impliquant le frère du président sénégalais, Aliou Sall, avait indigné la population. En réponse, le gouvernement de Macky Sall a promulgué un nouveau code pétrolier promettant de respecter les intérêts du pays.

Mais le mal est déjà fait, assène Thierno Alassane Sall, ancien ministre sénégalais de l'énergie. En désaccord avec le gouvernement au sujet de contrats pétroliers signés avec le groupe français Total, il avait démissionné de sa fonction en 2017. L'homme politique remet en question la légitimité de ces reports.

"Les compagnies pétrolières abusent de leur pouvoir, car le Sénégal n'a pas les compétences juridiques ni l'expertise technique pour challenger leurs propositions. Nous sommes dans une position asymétrique, où les intérêts des acteurs pétroliers ne sont pas toujours les nôtres", constate-t-il.

Au-delà des conséquences économiques, un nouveau retard dans l'exploitation pétrolière pourrait coûter politiquement à Macky Sall et son clan. Fary Ndao, géologue et auteur de l'essai L'Or noir au Sénégal (2018) prévient : "Les questions de transparence demeurent un cheval de bataille pour l'opposition politique et la société civile. Pour l'instant, la controverse autour du pétrole s'est calmée, mais elle pourrait reprendre si on part sur des reports de plusieurs années."

liiiiiiiaffaire_de_malade

28 Commentaires

  1. Auteur

    il y a 2 jours (16:03 PM)
    SINCEREMENT QUE DIEU NOUS PRESERVE DE CE PETROTLE ANNONCE QUI N'EST MEME PAS ENCORE LA ET QUI A DEJA ETE AU CENTRE DE TELLEMENT DE SCANDALES.

    ALLAH EN CE VENDREDI BENI DE RAMADAN JE TE PRIE DE NE PAS NOUS DONNER CE PETROLE S'IL DOIT CREER LA DIVISION ET LA DESTRUCTION DANS CE PAYS.

    A CAUSE DE CE PETROLE CERTAINS VUELENT QUE MACKY SALL SE REPRESENTE EN 2024 POUR POUVOIR PROFITER DES MILLIARDS DE L'OR NOIR ET SI C'EST BIEN LE CAS STP NE NOUS DONNES PAS DE PETROLE SI ON DOIT COMME POUR L'OR DE SABODOLA NOUS DIRE QU'IL EST VENDU AILLEURS SANS AUCUNE RETOMBEE POUR LE PEUPLE SENEGALAIS.

    SI LE PEUPLE NE DOIT PAS EN BENEFICIER AVEC DES HOPITAUX DES ECOLES, SI L'ETAT N'A PAS L'INTENTION DE REMPLACER LES 6000 ABRIS PROVISOIRES DES ECOLIERS PAR DES SALLES DE CLASSES ALORS ALLAH NE NOUS DONNES PAS CE PETROLE MAUDIT QUI N'A PAS FAIT AVANCER ET APAUVRI LES PAYS SUIVANTS AVEC SA MALEDICTION: VENEZUELA, IRAN, IRAK, LIBYE, NIGERIA, ANGOLE, GUINEE EQUATORIALE, GABON, ANGOLA, CONGO
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 2 jours (18:22 PM)
      allhamdoulilahi qu'on se débarrasse de cet bande de voleur avant que ne sois produit une goutte de pétrole !
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 2 jours (18:33 PM)
      sinon les caiman vont encore plus croquerjespere que ce petrole ne sera pas explooitable jusqu'apres 2024 sinon les caiman vont encore plus croquer
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 2 jours (19:46 PM)
      vous n’etes pas serieux la en parlant de petrole maudit. il faut faire la difference entre etre maudit, avoir de mauvais dirigeants et subir l’injustice des pays riches et plus fort.
      l russie a beaucoup de petrole et gere cela a leur guise. idem pour les pays du nord de l’europe.
      ne fuyons pas nos responsabilites.
  2. Auteur

    il y a 2 jours (16:09 PM)
    coup dur pour tout le monde

    on va attendre un peu et ça va repartir voilà tout
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 2 jours (18:24 PM)
      quel pétrole tu parles
      sénégal n'a rien sur le pétrole comme les mines de zircon a diogo rien.
      le gouvernement récemment cherchait a racheter les actions du pétrole qu'il a vendu(vraiment bizarre, tu vends des biens que t'as bradé ensuite tu veux les racheter plus cher).
      le pétrole sénégalais appartient a des privés étrangers maintenant faut oublier a moins de les taxer forts pour récupérer un peu d'impôt.
    Auteur

    il y a 2 jours (16:16 PM)
    Ils sont tellement contents d écrire une mauvaise nouvelle. Il y’a pas plus méchant Qu un sénégalais Heureusement que c est pas tout le monde. Partout dans le monde tout est presque au ralenti et ça va repartir bientôt Inshallah. Mais le soi disant méchant sénégalais lui préfère et souhaite la catastrophe à son peuple comme d habitude.Vive l optimisme la vie continue Allah Karim
    Auteur

    il y a 2 jours (16:24 PM)
    SUNU 400 000
    Auteur

    Anthem

    il y a 2 jours (16:25 PM)
    Toujours les mêmes qui se réjouissent de supposées nuages noirs sur le ciel sénégalais. Cet article manque de rigueur et d'équilibre. Il eût fallu ne pas pas citer seulement des personnes qui, quel que soit leurs qualités personnelles indéniables, restent partisans et défendent sur la question des points de vue originellement entachés de ces calculs. Les propos sont bateau et ne repose sur aucune analyse rigoureuse de l'état de l'économie des énergies. Il eût fallu pour plus de crédibilité montrer en quoi à situation comparable, le Sénégal a fait moins bien que tel ou tel autre futur pays gazo-petrolier. Pour la dette enfin, tous les pays s'endettent et certains qui nous sont comparables à des niveau d'augmentation de la dette plus élevé encore. La dette du Sénégal n'a pas atteint le niveau d'insoutenabilité que certains veulent laisser entendre. Il faut être sérieux. L'important c'est de savoir où va la dette.
    Auteur

    il y a 2 jours (16:43 PM)
    Voilà pourquoi le lion dormeur demande l annulation des dettes africaines car il a emprunté de gauche à droite croyant l exploitation du pétrole et du gaz maintenant c est sûr qu il va essayer un troisième mandat pour pouvoir se la joué à la dallas à défaut de ne pas honorer le paiement de la dette vis-à-vis des créanciers.
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 2 jours (19:02 PM)
      oui il nous a vraiment foutu dans la merde ce gros tas de m* qui joue au ludo en pleine crise de covid19 !
    Auteur

    il y a 2 jours (17:00 PM)
    Australie,Grande Bretagne.................les haineux vont vomir...nous ne sommes donc pas une préfecture !!
    Auteur

    il y a 2 jours (17:07 PM)
    Un décalage d'un ou de deux ans voire même trois ans ne doit pas être un grand problème.

    L'essentiel est de produire avec de bons contrats.

    Il y a des projets pétroliers et gaziers qui durent plus de 10 ans avant la première production
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 2 jours (19:00 PM)
      malheureusement la famille sall a deja signe nos mauvais contrats pour empocher des commissions
    Auteur

    Dd

    il y a 2 jours (17:53 PM)
    IL faut arrêter de copier les articles des gens.

    Depuis que j'ai vu cet article sur "le monde" je le revois partout. Et jamais vous ne prenez la peine de dire que ça vient d'eux.

    Travaillez et arrêtez de copier.
    Auteur

    il y a 2 jours (17:57 PM)
    C est une bonne nouvelle. Se concentrer sur le plan important qu est l agriculture, la sante et l education.
    Auteur

    Malick

    il y a 2 jours (17:59 PM)
    Je ne sais pas où ils sont allés chercher ces informations et quel est leur but réel. Tout ce que je sais c'est que, soit ils font exprès pour des raisons politique soit ils ont pour objectif de dénigrer et décourager les sénégalais. Ce qui est sûr et vrai, c'est que le projet de Sangomar reste dans les délais du départ c'est à dire fin 2021 et que le projet Grand Tortue pour le gisement gazier au nord est reporté de 1 an donc de 2022 à 2023.

    Le plus important est que les jeunes sénégalais se préparent et se forment aux métiers du pétrole pour nourrir leurs familles et trouver une place dans le secteur, sinon ce sont les étrangers qui vont occuper les places. l'argent que l'Etat va y gagner servira à l'Etat pour le financement d'infrastructures public mais n'ajoutera rien à votre vie personnelle. Cherchez à travailler par vous même, les retombées du pétrole ne nourrira évidemment pas vos familles IL NE FAUT PA RÊVER c'est comme partout dans le monde. Ne pensez pas que vous allez rester les bras croisés et attendre qu'on vienne vous trouver à la maison et vous distribuer de l'argent alors que vous n'avez pas travailler. RÉVEILLEZ VOUS ! Ne vous laissez distraire par ce genre de personnes qui n'y connaissent pas grand chose et qui font tout pour paraître dans les médias afin de servir leur propre intérêt. Ouvrons les yeux et battons n'attendons rien de l'ETAT. BATTONS-NOUS. Merci.
    Auteur

    il y a 2 jours (18:03 PM)
    Je me demande pourquoi la presse seneglaise presente ceci comme ceci comme une question qui concerne tous les Senegalais...Ce Pétrole a déjà été vendu par quelques un. ABANA...C'est parti.
    Auteur

    Depart

    il y a 2 jours (18:05 PM)
    Le pétrole et le Gaz se cachent derrière CORONA pour attendre le départ de ce régime
    Auteur

    Karim$

    il y a 2 jours (18:10 PM)
    Il faut prier qu'aucune goutte de pétrole ne sorte avant 2024 InchAllah et l'élection de Monsieur le patriote intelligent et compétent Ousmane Sonko.Sonko avait promis de renégocier les contrats s'il était élu pour que le Sénégal bénéficie de 64% de son pétrole au lieu des 10% actuels.Thiey Sonko ! Kén dou moom.Mais moi j'ai une question : Est ce que les Emirats arabes Unis,le Qatar,le Koweït etc sont de meilleurs musulmans que nous ? Eux qui ont eux bénéficier de leur pétrole pour se développer sans qu'une seule personne s'en empare et leur fasse perdre tout leur pétrole par la corruption ? La comportement de la classe politique au Sénégal donne l'impression que ce sont des athées.
    Auteur

    Lebaolbaol Tigui

    il y a 2 jours (18:13 PM)
    tant mieux
    Auteur

    Samourai101

    il y a 2 jours (18:24 PM)
    Le problème c'est qu'il se sont deja lourdement endettés par anticipation en misant sur les revenus pétroliers. C'est une veritable catstrophe financière qui guette le pays.
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 2 jours (19:07 PM)
      c’est clair ! mais comme les sénégalais ne savent pas analyser objectivement, ils vont dire que tous ceux qui expriment leur inquiétude sont des jaloux et des haineux envers macky... quel peuple !!!
    Auteur

    il y a 2 jours (18:24 PM)
    Le pétrole attend le départ de Macky.
    Auteur

    il y a 2 jours (18:33 PM)
    Le mot talibé cheikh me rappelle le journaliste Tamsir Jupiter qui s'en revendiquait.
    Auteur

    il y a 2 jours (19:26 PM)
    Anthem néna tous les pays du monde s’endettent et que c’est utilisé pour des infrastructures. Alors pourquoi Maky Sall à la veille des présidentielles de 2012 fustigeait l’endettement de Wade et les infrastructures qui le motivaient...

    Tu parles d’absence de rigueur de ceux qui critiquent. Qui manque de rigueur dans ce pays le gouvernement de Maky sall ou les opposants.

    Qui a inauguré un ouvrage appelé TER depuis décembre 2018 et jusqu’à présent ça ne fonctionne. Bientôt deux ans que cet ouvrage d’un coût de 1000 milliards est inauguré et depuis lors rien...

    Le rapport de l’IGE qui a fuité est là pour nous rappeler les graves magouilles du clan Sall sur le pétrole. Pourquoi donc les gens devraient lui faire confiance
    Auteur

    Arrêtez De Rêver

    il y a 2 jours (19:51 PM)
    Il n y a pas pétrole au Sénégal
    Auteur

    il y a 2 jours (20:00 PM)
    L'homme propose DIEU dispose
    Auteur

    Ouz

    il y a 2 jours (20:12 PM)
    Seneweb cesse de Berne la population ses délinquants vont nous dire ou est passé l argent du gaz et du pétrole sénégalais inchahalah
    Auteur

    il y a 2 jours (20:25 PM)
    Il est bien évident qu'avec des prix du petrole aussi bas et une suproduction mondiale du au relentissement de l'économie dans le monde ,BP et Total vont freiner leurs investissements au Senegal en attendant que les cours remontent ! Comme les Sénégalais aiment l'argent facile et ne savnt pas faire grand chose une grande partie de la manne pétrolière sera gaspillée......le Senegal n'est pas la Norvège !!!
    Auteur

    il y a 2 jours (20:29 PM)
    Mais les gars soyons sérieux ; je me prenais déjà pour DUBAIIOTTE ou un saoudien, prêt à abandonner mon activité professionnelle salari

    Aujourd'hui j'apprends que tou est reporté, ho rage ho désespoir

    Auteur

    il y a 2 jours (20:29 PM)
    Mais les gars soyons sérieux ; je me prenais déjà pour DUBAIIOTTE ou un saoudien, prêt à abandonner mon activité professionnelle salari

    Aujourd'hui j'apprends que tou est reporté, ho rage ho désespoir

    • Auteur

      Reply_author

      il y a 2 jours (20:35 PM)
      un senegalais qui n a pas compris qu aux mieux des cas nous serons comme le gabon contenues de ce que nos dirigeants ont déjà signé
    Auteur

    il y a 2 jours (20:41 PM)
    JE PRIE DIEU DE ME LAISSER VIVRE ,LE TEMPS DE VOIR SONKO ET SES AMIS AU POUVOIR.

    ÇA RISQUE D'ÊTRE PIRE QUE SOUS YAYA DIEME,EN GAMBIE.

    ON NE PEUT PAS ETRE AUSSI HAINEUX ,AUSSI MÉCHANT ET RÉUSSIR MIEUX QUE SES PRÉDÉCESSEURS.

    JAMAIS !

    ET ON L'EXPERIMENTE À CHAQUE RÉGIME.

    LE WOLOF LE DIT SI BIEN:

    " YÉNÉ NÉK LA ,BOROM MA THIAYE FANANE!!!"

    JE ME DEMANDE COMMENT INITIER UNE NOUVELLE GOUVERNANCE AXÉE SUR LA DÉFENSE DES INTÉRÊTS NATIONAUX DANS UN CLIMAT DE HAINE.

    J'AI BIEN PEUR QUE CONFRONTÉS À L'ADVERSITÉ DES LEURS OPPOSANTS ET DES INTÉRÊTS ÉTRANGERS, SONKO ET SES AMIS NE SOMBRENT DANS LA DICTATURE LA.PLUS CRASSE.

    ON NE PEUT PAS FAIRE LA RÉVOLUTION DANS UNE DÉMOCRATIE SANS L'APPUI MASSIF DE TOUT SON PEUPLE.

    OU ALORS,ON SOMBRE DANS L'AUTORITARISME .

    MALHEUREUSEMENT !

    Auteur

    il y a 2 jours (20:41 PM)
    JE PRIE DIEU DE ME LAISSER VIVRE ,LE TEMPS DE VOIR SONKO ET SES AMIS AU POUVOIR.

    ÇA RISQUE D'ÊTRE PIRE QUE SOUS YAYA DIEME,EN GAMBIE.

    ON NE PEUT PAS ETRE AUSSI HAINEUX ,AUSSI MÉCHANT ET RÉUSSIR MIEUX QUE SES PRÉDÉCESSEURS.

    JAMAIS !

    ET ON L'EXPERIMENTE À CHAQUE RÉGIME.

    LE WOLOF LE DIT SI BIEN:

    " YÉNÉ NÉK LA ,BOROM MA THIAYE FANANE!!!"

    JE ME DEMANDE COMMENT INITIER UNE NOUVELLE GOUVERNANCE AXÉE SUR LA DÉFENSE DES INTÉRÊTS NATIONAUX DANS UN CLIMAT DE HAINE.

    J'AI BIEN PEUR QUE CONFRONTÉS À L'ADVERSITÉ DES LEURS OPPOSANTS ET DES INTÉRÊTS ÉTRANGERS, SONKO ET SES AMIS NE SOMBRENT DANS LA DICTATURE LA.PLUS CRASSE.

    ON NE PEUT PAS FAIRE LA RÉVOLUTION DANS UNE DÉMOCRATIE SANS L'APPUI MASSIF DE TOUT SON PEUPLE.

    OU ALORS,ON SOMBRE DANS L'AUTORITARISME .

    MALHEUREUSEMENT !

    Auteur

    il y a 2 jours (21:28 PM)
    J'avais commandé un chameau sur Amazon pour jouer au Cheikh petrolueum.....oh Aliou mes 400 000 dinars

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email