Mardi 24 Mai, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Economie

Club des investisseurs sénégalais : "La voix de l'économie n'est pas forte dans notre pays"

Single Post
Club des investisseurs sénégalais : "La voix de l'économie n'est pas forte dans notre pays"

"Il y a beaucoup à faire à Touba… Il y a une opportunité d'investissements à Touba", a reconnu le président du Club des investisseurs sénégalais, Babacar Ngom au sortir d'une visite dudit club au khalife général des mourides, Serigne Mountakha Bassirou Mbacké. Une sorite mise à profit pour lancer un plaidoyer en faveur du secteur privé national que l'État doit soutenir.

"Dans tous les grands pays qui se sont développés, il y a eu une véritable émergence de champions, un secteur privé national fort. Mais un secteur privé national fort, c'est un secteur privé soutenu par les pouvoirs publics. C'est pour ça d'ailleurs que le chef de l'État a bien voulu nous recevoir assez rapidement, après notre assemblée générale. Nous avons eu des échanges et nous espérons que l'État du Sénégal soutiendra ce club", confie à Lobservateur, Babacar Ngom qui dit tendre la main aux chefs d'entreprises.

Il tient à préciser toutefois: "Nous ne sommes pas un patronat bis. Je veux que ce soit définitivement clair. C'est un club de Sénégalais investisseurs, de patriotes. Nous constatons que la voix de l'économie dans notre pays n'est pas suffisamment audible, elle n'est pas forte", fera-t-il constater.


affaire_de_malade

2 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2018 (11:41 AM)
    La voix des consommateurs aussi nous sommes vos patrons quand on regarde bien donc seet lene Yalla ci ligeey bi qualite prix sone na nu
  2. Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2018 (12:04 PM)
    Il faut oser monsieur le président, si vous n êtes pas un patronat vous n êtes pas non plus des employés, le problème au Sénégal est que nous avons des patrons comme vous qui avez peur d assumer votre position.

    il est difficile pour de dire la vérité au gouvernants pour la simple raison qu il manque de la transparence dans vos affaires

    Quels sont vos projets pour la petite et moyenne entreprise par le biais de la sous traitance ?

    Quelle est votre position par rapport aux comportements des banques face aux PME sénégalaises ?

    Pouvez vous reclaper un bilan aux premières organisations patronales tel que le CNP, la CNES et pourquoi pas au CDES qui s'occupe de la branche la plus fragile de l’économie



    Ibrahim Biry Tandian

    juriste consultant

    gérant du cabinet MAZI

    [email protected]



    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email