Lundi 23 Mai, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Economie

Crédit hôtelier et touristique : Face à Racine Sy et Cie, Alioune Sarr donne des gages au secteur privé

Single Post
Crédit hôtelier et touristique : Face à Racine Sy et Cie, Alioune Sarr donne des gages au secteur privé
Suite à la sortie du président de la Fédération des organisations patronales de l’industrie touristique du Sénégal (Fopits) pour décrier « le mauvais fonctionnement » du Crédit hôtelier et touristique (Cht) mis en place par l’Etat pour la relance du secteur, le ministre du Tourisme et des Transports aériens a présidé, ce jeudi 12 mai, une réunion d’évaluation dudit crédit avec les acteurs du secteur privé touristique. Une rencontre au cours de laquelle les services compétents du ministère ont présenté le bilan d’étape dudit crédit à Mamadou Racine Sy et aux syndicats patronaux du secteur du tourisme. L’occasion a été saisie aussi pour présenter la mise en œuvre du mémorandum du secteur privé qui a été présenté au chef de l’Etat. Les parties ont également discuté sans langue de bois pour faire l’état des lieux des financements dans le cadre dudit crédit et apporter des rectificatifs, des amendements, des contributions, entre autres.

Cette importante rencontre, qui s’inscrit dans le cadre des multiples échanges que la tutelle a eu avec le patronat touristique du Sénégal, a noté la participation de la directrice générale de NSIA Banque et du directeur général adjoint de la BNDE. Elle a permis d’avoir une idée exhaustive de l’état d’avancement des financements et d’identifier les difficultés majeures qui ont été constatées par les professionnels du tourisme ainsi que ces deux banques partenaires.

« Nous nous réjouissons aujourd’hui que ce cri du cœur ait été entendu »

Ainsi, le président de la Fédération des organisations patronales de l’industrie touristique du Sénégal (Fopits) a exprimé sa joie et ses remerciements à l’endroit du ministre. « Nous nous réjouissons aujourd’hui que ce cri du cœur ait été entendu car nous étions confrontés à beaucoup de difficulté dans la mise en œuvre des ressources qui ont été mises à notre disposition par l’Etat du Sénégal à travers la volonté du Président Macky Sall que nous remercions vivement pour l’intérêt qu’il a toujours porté à notre secteur depuis son accession à la magistrature suprême. Donc, nous repartons sur de nouvelles bases pour que la relance du tourisme soit effective et nous comptons véritablement sur le soutien de l’Etat », a indiqué Mamadou Racine Sy.

Les griefs de Mamadou Racine Sy

Selon lui, le secteur privé touristique a noté « beaucoup de retard », notamment au niveau de ces banques partenaires qui ont été choisies dans le cadre dudit crédit. Pour lui, la BNDE et la NSIA Banque demandent également des garanties « exorbitantes » aux professionnels du secteur. « Quand l’Etat donne déjà 80% de garantie et que les banques se permettent de demander des garanties de plus de X% », a-t-il déploré.

Mamadou Racine Sy estime que le problème des garanties fait partie de ce qui peut freiner la relance des entreprises. Parce que, soutient-il, « des entreprises déjà fatiguées, qui ont déjà des emprunts et des garanties ailleurs, si on leur demande encore une fois des garanties hypothécaires, elles ne peuvent pas s’en sortir ».

Face à cette situation, le patron du tourisme sénégalais a souligné la nécessité de « revoir et discuter » avec leurs banques afin qu’elles puissent alléger les conditions, car tout le monde n’a pas les hypothèques nécessaires ».

Outre cette problématique, le président de la FOPITS renseigne qu’il existe plus de 1100 entreprises touristiques au Sénégal. Et sur les 700 dossiers qui ont été soumis aux banques pour financement, il n’y a pas plus de 20 qui ont été reçus pour la relance de leurs activités. Selon lui, il y a une « lenteur extraordinaire » dans le traitement des dossiers de financement par les banques dans le cadre du crédit hôtelier touristique. Ce qui peut entraîner parfois « la mort » d’une entreprise qui est sous perfusion. A l’en croire, la BNDE n’a financé que deux dossiers pour un montant total de 280 millions de francs Cfa, alors qu’elle dispose d'une ligne de crédit de 5 milliards.

La banque NSIA, quant à elle, a financé 10 dossiers pour un montant global de près de 10 milliards de francs Cfa.

Des décisions fortes prises pour accélérer les financements

Ainsi, avec l’implication de tous les partenaires, notamment les banques, le secteur privé, les membres du comité de gestion, le ministre a pris des décisions fortes pour non seulement accélérer les financements du secteur par le Crédit hôtelier et touristique mais aussi réduire les lenteurs tant au niveau dudit crédit mais également des banques et des promoteurs. En effet, après avoir écouté attentivement et passé en revue les différentes préoccupations des uns et des autres, et fait le point sur l’état de prise en charge de celles-ci par le département du tourisme et des transports aériens, la tutelle a souligné la nécessité d’accélérer le processus de financement.

Selon Alioune Sarr, certains dossiers ont tardé à être financés parce que les fonds étaient mobilisés, notamment le fonds de garantie. Il signale que 5 milliards ont été mis dans une banque et 5 autres milliards dans une autre banque. L’objectif, pour lui, était avec ces 5 milliards, de financer une valeur de 15 milliards.

Par rapport aux observations faites par le directeur général adjoint de la BNDE, le ministre renseigne qu’il aura besoin d’harmoniser des conventions sur les questions de sûreté et de garantie. Lesquelles permettront, selon lui, à ce que la banque nationale soit au même niveau d’efficacité que NSIA banque.

La tutelle a demandé également à ce que le crédit hôtelier et touristique se réunisse pour accélérer les dossiers qui sont en instance.

Sur les questions de garanties et de sûreté, elle s’est engagée à poursuivre les discussions avec les deux banques pour un allégement des conditions tout en respectant les contraintes des banques.

Concernant la réforme du comité hôtelier et touristique, le ministre a décidé d’optimiser le temps afin que la durée de séjour des dossiers entre le crédit hôtelier et les banques soit le plus court possible.

Pour rappel,  le Crédit hôtelier et touristique, d’un montant global de 75 milliards de francs Cfa dont une ligne de crédit de 50 milliards en faveur du secteur du tourisme et 25 milliards pour le secteur du transport aérien, a été mis en place par l’Etat du Sénégal avec comme partenaire la Bnde et Nsia Banque pour supporter l’opération. Il vise à relancer les entreprises touristiques frappées par les effets de la pandémie de Covid-19.


3 Commentaires

  1. Auteur

    il y a 1 semaine (11:44 AM)
    Après la sortie de Racine Sy sur la gestion des fonds Covid il a eu la trousse et mis en route très  certainement la machine de la médiation.  Bravo car ils ne connaissent que cela et rien d'autre. Les syndicats d enseignants et la santé en savent quelque chose. Sacré pays.
  2. Auteur

    Serviteur

    il y a 1 semaine (15:56 PM)
    Merci voilà les vraies travailleurs pour le  développement du pays. Ces hommes forcent toujours pour la paix et le bien être de la population. Bravo 
    {comment_ads}
    Auteur

    Alioune Ba

    il y a 1 semaine (10:34 AM)
    Le secteur touristique est le parent pauvre du système économique du pays. Et pourtant,c'est l'un des secteurs les plus prolifiques en termes de retour sur investissement. s'il était bien administré. Si les ressources humaines et financières sont mieux utilisées, les financements et autres accompagnements que requiert une bonne administration du secteur du tourisme et l'hôtellerie, il pourrait reprendre sa place de porteur. Il pourrait peser fortement sur le travaille des jeunes, résorber le chômage endémique et contribuer de manière significative à la balance commerciale du pays. 

     

     
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email