Mardi 19 Octobre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Economie

La protection de l'aviculture passe par le renforcement des importations ( ministre )

Single Post
La protection de l'aviculture passe par le renforcement des importations ( ministre )

Le ministre de l’Elevage, Aminata Mbengue Ndiaye, a déclaré mercredi à Keur Massar (département de Rufisque) que la protection du secteur de l’avicole est ''un engagement du président de la République'', et souligné que celle-ci passe par le renforcement de l’arrêt des importations.

‘‘A chaque fois que le chef de l’Etat a pris pour la parole pour parler du secteur de l’aviculture, c’est pour dire qu’il veut protéger les acteurs du secteur. C’est à son honneur de le faire. D’autres pays de la sous-région le font et le Sénégal doit le faire’’, a dit Aminata Mbengue Ndiaye.

Le ministre de l’Elevage s’exprimait à l’occasion d'une visite dans les locaux de l’entreprise SEDIMA à Keur Massar. Celle-ci s’active dans l’alimentation et la production de poulets.

Pour Mme Ndiaye, les mesures prises en 2005 consistant à mettre un terme aux exportations de poulets’’, pour éviter la propagation de la grippe aviaire ‘‘doivent être maintenues’’.

‘‘Nous sommes sur cette voie. L’Etat sera aux côtés des aviculteurs, pour permette au secteur d’aller de l’avant’’, a-t-elle assuré.

‘‘Nous voulons que l’Etat nous appuie. Nous sommes conscients que le privé qui doit faire marcher le secteur. Mais nous demandons un moratoire de 7 ans sur les exportations, parce nous ne sommes pas encore arrivés à un niveau ou il nous est possible de rivaliser avec ceux qui exportent leurs produits chez nous’, avait dit, auparavant, Babacar Ngom, président du groupe SEDIMA.

Selon lui, ‘‘il faut un délai aux aviculteurs sénégalais pour se mettre à niveau’’.

Elle a en outre invité les aviculteurs à se regrouper en s’inspirant d’autres organismes qui regroupent d’autres professions du secteur de l’élevage.

Abondant dans le même sens Babacar Ngome a invité ‘‘ses camarades aviculteurs à aller vers de la profession’’.

‘‘Il faut qu’on réfléchisse pour aller de l’avant en mettant sur pied une organisation interprofessionnelle qui regroupe l’ensemble des acteurs de la filière, comme c’est le cas AU Maroc et en Côte d’Ivoire’’, a lancé M. Ngom.

‘‘Il y a un an, le ministre de l’Elevage avait invité les aviculteurs à l’union. Mais jusqu’à présent, nous sommes encore à des procédures’’, a-t-il déploré, soutenant que ‘‘c’est un problème que les acteurs de la filière doivent régler entre eux’’.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email