Mardi 15 Juin, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Economie

SÉNÉGAL : Une croissance de 8, 6 % attendue en 2022-2024 avec un pic de 11, 3 en 2023

Single Post
SÉNÉGAL : Une croissance de 8, 6 % attendue en 2022-2024 avec un pic de 11, 3 en 2023
 Le Sénégal devrait enregistrer une croissance de 8,6 % sur la période 2022-2024 avec un pic de 11,3 % en 2023, indique le Document de programmation budgétaire et économique pluriannuelle (DPBEP) 2022-2024.
 
A partir de 2023, léconomie sénégalaise "devrait connaître un renouveau avec l’exploitation de nouvelles sources d’énergie, notamment le pétrole et le gaz. Globalement, le taux de croissance est projeté en moyenne à 8, 6% sur la période 2022-2024 avec un pic de 11, 3 % en 2023 qui se justifie par le démarrage de l’exploitation pétrolière et gazière", indique le document.
 
Il signale que "dans le secteur primaire, la croissance de l’activité devrait s’établir en moyenne à 6, 3 % sur la période 2022-2024 contre 4, 7 % en 2021", en lien avec l’accélération de la croissance des sous-secteurs de la pêche et de l’agriculture et des services annexes. Ceux-ci "sont attendus en hausse de 8, 6 % et 6, 5 % respectivement sur la période sous-revue".
 
Pour le secteur secondaire, la hausse devrait être en moyenne de 16,1 % sur la période 2022-2024, contre 4,6 % en 2021.

"Cette situation s’expliquerait par le dynamisme attendu dans le sous-secteur des industries extractives, lequel sera singulièrement soutenu par la production de pétrole et de gaz en 2023. Egalement, le secteur secondaire devrait bénéficier, sur la période sous revue, de la bonne tenue des produits agro-alimentaires et chimiques, de l’électricité et de la construction".
 
Le document table aussi sur une activité vigoureuse du secteur tertiaire avec une croissance moyenne de 5,5 % en 2022-2024 contre 3,1 % en 2021.

"Ce dynamisme du secteur tertiaire serait, essentiellement, tiré par la relance des activités commerciales, la bonne orientation des services financiers, d’hébergement et de restauration et par la vigueur dans les activités immobilières".
 
Selon les projections, l’inflation, mesurée par le déflateur du PIB, s’établirait en moyenne à 2, 1 % entre 2022 et 2024, "soit un niveau en dessous du seuil des 3 % fixé dans le cadre de la surveillance multilatérale".
 
Concernant les finances publiques, "les orientations de la politique budgétaire sur la période 2022-2024 devraient être marquées, d’une part, par la poursuite et la consolidation de la relance de l’activité économique entamée, à travers le PRES et le PAP2A et, d’autre part, par le plein effet des réformes fiscales et douanières engagées en direction d’un élargissement notable de l’assiette fiscale".
 
Il indique que "la trajectoire du déficit restera toutefois ancrée sur un retour à un déficit de 3 % en 2023 afin de respecter la norme communautaire".
 
L’objectif du gouvernement en 2022 est de "contenir le déficit budgétaire à 4, 2 % après les pics de 2020 (-6, 4%) et 2021 (-5, 4 %). A partir de 2023, il souhaite le ramener à 3 %, grâce aux réformes engagées sur la fiscalité et la gestion budgétaire.
 
D’après le document, les ressources globales du tableau des opérations financières de l’Etat s’élèvent à 3393, 4 milliards en 2022, réparties en recettes budgétaires pour 3050, 5 milliards et en dons pour un montant de 342, 9 milliards FCFA.
 
"A moyen terme sur la période 2022-2024, les recettes devraient maintenir une tendance haussière avec un taux moyen de progression de 20, 5%."
 
Les dépenses totales devraient atteindre 4079, 2 milliards en 2022 et "progresser de 5, 9 %", grâce aux investissements.
 
Les investissements globaux devraient ressortir à 1750, 6 milliards CFA.

ASG/BK


11 Commentaires

  1. Auteur

    il y a 4 jours (08:08 AM)
    Une croissance aux ordres du calendrier électoral.
  2. Auteur

    Patriotes

    il y a 4 jours (08:15 AM)
    La croissance ne se mange pas Sénégalais tampi et loffi 
    {comment_ads}
    Auteur

    Pap

    il y a 4 jours (08:28 AM)
    Je travail avec un collegue au bureau en open space.. Et j'ai l'habitude d'ecouter les journaux des radios sn. Donc mon collegue entend.. et un jour il dit ceci.. X il faut vraiment m'amener au Senegal pour decouvrir, je lui dis ha bon et pourkoi ce subite interet pour le Senegal.. Reponse - car c''est un pays a milliards avec tout ce que j'entends comme milliards a votre journal, tout le monde doit etre riches chez vous ;) Je suis en Suisse. 
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 4 jours (08:55 AM)
    C'est le régime du mensonge. Fenne rek...
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 4 jours (08:59 AM)
    Et pour la répartition de cette croissance : y -a-t-il des chiffres ?
    Auteur

    il y a 4 jours (09:20 AM)
    Ayi douli késsé !!!!!!

    Et dire qu'un tel document copier/coller quelque part et pondu par un cabinet de consultants certainement européen nous a couté plusieurs centaines de millions.
    {comment_ads}
    Auteur

    Volai414

    il y a 4 jours (09:29 AM)
     

    LA CROISSANCE, C’EST COMME RACINE CARREE OU DJAKHATOU ?

    Comme disait GAD ELMALEH, avez-vous déjà vu quelqu’un que racine carrée a aidé à sortir de la galère ? J’ai envie de poser la même question quand j’entends parler de la croissance au Sénégal où plus de la moitié de la population tire le diable par la queue. Ou alors, la croissance ça doit être comme le djakhatou : infecte !

    {comment_ads}
    Auteur

    Kha

    il y a 4 jours (09:39 AM)
    Hahahaha. Une croissance de 8% alors que nous continuons de nous maintenir dans la liste des 17 pays les plus pauvres du monde.....bizarre. quelle comédie ce pays..
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 4 jours (09:47 AM)
    Croissance de 8% je rie j'étais pas plus tard que la semaine dernière les hotels sont vides pas ou peu de touristes quelques résidents qui veulent vendre leurs biens c'est d'une tristesse .......................................................

     
    • Auteur

      Volai414

      il y a 4 jours (09:51 AM)
      Oui mais comme le Sénégalais aime qu'on lui mente, qu'on le flatte, vous connaissez la suite....
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 4 jours (10:18 AM)
    Et m^me s'il y a croissance , les 99% de cette croissance iront chez les pays riches Européens et Francais!! Les Sénégalais n'y verront rien au contraire ils continueront à s'enfoncer dans la misére. Il ne peut pas y etre autrement . C'est une croissance phagocytée par l'Occident
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 4 jours (10:25 AM)
      A les "zoksidentos", c'est tellement facile de pointer les autres du doigt et ne aps balayer devant sa porte.
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 4 jours (10:23 AM)
    m'importe quoi . on a besoin de croissants pas croissance
    {comment_ads}
    • Auteur

      Volai414

      il y a 4 jours (12:45 PM)
      Merci pour le cadeau humoristique.
      Bon djouma (si vous y allez bien sûr!). Si vous êtes aussi bon pour la prière, vos péchés seront lavés aujourd'hui.
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email