Mercredi 01 Avril, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33



Economie

Teranga Gold Corporation déclare avoir versé à l'Etat environ 8,8 milliards de francs CFA en 2012

Single Post
Teranga Gold Corporation déclare avoir versé à l'Etat environ 8,8 milliards de francs CFA en 2012

La société minière canadienne Teranga Gold Corporation a réalisé en 2012 des paiements s’élevant au total à 17,6 millions de dollars, soit quelque 8,8 milliards de francs CFA, au titre de redevances, taxes sur l’emploi et paiements de taxes au gouvernement du Sénégal, indique un rapport de ladite entreprise dont l’APS a reçu copie jeudi.

Le document précise que ce montant a augmenté de 42 pour cent par rapport à celui payé pendant 15 mois juste avant le 31 décembre 2011. 

Il indique le montant "n’inclut pas la somme de 804.587 dollars (environ 402 millions de francs CFA) dédiée par Teranga Gold au Fonds social minier [du Sénégal] dans le cadre de dons et d’activités de sponsoring, au support institutionnel local et au support institutionnel pour le ministère [sénégalais] des Mines".

Ce deuxième rapport sur la responsabilité sociétale d'entreprise (RSE) de Teranga Gold Corporation présente les performances de l’entreprise et de ses filiales d’exploitation et d’exploration au Sénégal, indique une note de présentation.

La société aurifère canadienne a réalisé en 2012 un chiffre d’affaire de 350,520 millions de dollars (environ 175 milliards de francs CFA) contre 187,141 millions de dollars (environ environ 93,5 milliards de francs CFA) en 2011. 

Teranga Gold Corporation signale que la production est passée de 131.461 onces à 214.310 onces, de 2011 à 2012, grâce à l’achèvement des travaux d’agrandissement de son usine à Sabodala, dans le sud-est du Sénégal où elle opère. 

Le document rappelle que cette société minière a été créée en novembre 2010, afin d’"acquérir la mine d’or de Sabodala et un important périmètre régional d’exploration se trouvant au Sénégal".

La mine d’or de Sabodala est la seule mine d’or industrielle en service au Sénégal et la seconde mine industrielle du pays, après la mine de phosphate construite dans les années 1960, précise le rapport. 

Le 5 juin dernier, le ministre de l'Energie et des Mines, Aly Ngouille Ndiaye, déclarait que la société Téranga Gold Corporation a versé plus de 5 milliards de francs CFA au Trésor public sénégalais en 2012, au titre de la redevance minière liée à ses activités.

"Sabodala a commencé en 2009 son exploitation, tout se passe assez bien. Depuis lors, les différentes redevances ont été payées", disait-il lors d'un débat à l'Assemblée nationale où il répondait à une question orale du député Demba Diop.

Selon lui, Téranga Gold Corporation a accepté de relever de 3 à 5% la redevance minière durant le reste de la concession. 

Dans son rapport, la société indique qu’en 2012, elle a commencé à entrer en contact avec des établissements d’enseignement sénégalais, afin d’identifier "les étudiants à fort potentiel et les aider à mieux comprendre les diverses compétences nécessaires pour travailler dans une entreprise telle que Teranga" Gold Corporation.

La même année, la société "a concentré ses efforts sur le renforcement du dialogue avec les parties prenantes (collectivités locales, Etat...), en développant et améliorant les canaux de communication". 

Parmi les initiatives mises en oeuvre figurent un nouveau mécanisme formel d’enregistrement des plaintes, des communications avec les journalistes, les ONG et le gouvernement, pour "promouvoir notre vision en matière de RSE et exposer les dépenses effectuées dans le cadre de notre programme social", rapporte le document. 

Il cite aussi la création, au sein de Teranga Gold Corportaion, d’une table-ronde multipartite régionale et d'une société internationale de conseil spécialisée, mais aussi la tenue de plusieurs rencontres communautaires pour appuyer la nouvelle stratégie de la société minière en matière de développement régional.

A cela s’ajoute l’élaboration d’une politique de réinstallation et de restauration des activités économiques de l'entreprise, en collaboration avec une équipe de consultants spécialisés. 

"Cette politique, explique le document, précise comment Teranga envisage de procéder en matière de réinstallation, physique ou socio-économique de personnes habitant sur les terrains acquis pour l’exploitation minière, ainsi que le rétablissement de leurs moyens de subsistance, conformément à la législation sénégalaise", indique le document. 

Selon le rapport, Teranga Gold Corporation s’est engagée à "participer au développement socio-économique des communautés qui accueillent la mine de Sabodala". 

"Conformément à la convention minière signée avec le gouvernement du Sénégal, Teranga participe à hauteur de 425.000 dollars US (environ 212,5 millions de francs CFA) par an au développement communautaire, dans la région de Kédougou", ajoute-t-on de même source. 

Selon le document, 14 projets d’approvisionnement en eau et d’assainissement ont été financés par la société minière, en 2012. Un nouveau château d’eau a été installé la même année dans la zone par l'entreprise, pour augmenter de 50% la capacité de stockage de l’eau et faciliter la distribution d’eau dans sept fontaines communautaires et 60 branchements résidentiels, selon le texte. 

Quatre nouveaux forages ont été installés en 2012 dans les villages situés dans les périmètres d’exploration de la société minière, indiquent ses responsables, qui ajoutent que l'entreprise a subventionné six initiatives en matière de soins de santé, en 2012. 

Une ambulance disponible en permanence pour les habitants des communautés rurales de Sabodala et de Khossanto a été acquise grâce à la société minière, pour faciliter les évacuations vers l’hôpital régional.

Selon le rapport, Teranga Gold Corporation "a pour objectif de maintenir une base de production de 200.000 onces [par an], avec sa concession minière actuelle".

L’entreprise déclare employer environ 950 salariés travaillant sur le site de la mine d’or de Sabodala, en plus des 200 salariés environ de ses partenaires commerciaux à Sabodala. "Environ 90% de cet effectif est sénégalais", signale le document. 

Teranga Gold Corporation, avec sa filiale Sabodala Gold Mauritius Ltd., détient 90% de Sabodala Gold Operations (SGO), l’entité sénégalaise exploitant la mine d’or de Sabodala, selon le rapport. Le reste de SGO (10%) appartient à l’Etat du Sénégal, indique-t-il.


liiiiiiiaffaire_de_malade

17 Commentaires

  1. Auteur

    Samarew

    En Août, 2013 (13:47 PM)
    yaka fouleux amouyou fouleux je vous jure meme gaston mbengue ne ferai aussi mal cet operation et soit disant diplomé d un universite c est vraiment nul de laisser teranga gold qui realise un chiffre d affaire de 175 milliards de franc cfa et nous laisse que 8 milliards c est vraiment honteux en plus sur notre terre :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla: 
    • Auteur

      Abc

      En Août, 2013 (11:54 AM)
      il faut areter de vous plaindre les sénégalais. vous êtres même pas capable de rien gérer, prend comme exemple les ics quand les français le dirigeait il ont fait des profit et ca fonctionnais bien.quand les sénégalais on pris ca en main il l ont fermer la compagnie et il devais de l argent a tous le monde.les indiens ont repris et tous va bien.donc ....  :tala-sylla: 
  2. Auteur

    Wadjou Bakh

    En Août, 2013 (13:48 PM)
    Pour mieux apprécier la redevance minière de 8,8milliards de francs CFA versées par cette société à l'Etat on devrait nous fournir le bénéfice net réaliser.
    Auteur

    Samarew

    En Août, 2013 (13:52 PM)
    pauvre afrique un continent que ses populations ne meritent pas l afrique devraient seulement etre habités par les animaux de la savanes et de la foret :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up: 
    Auteur

    Bill

    En Août, 2013 (14:13 PM)
    Ceux qui en bénéficient sont à l'étranger, ou tapis dans l'ombre en jouant aux intermédiaires avec l'état. Le plus choquant c'est que les non-sénégalais vendent les richesses à leur nom. Ce sont des Guinéens et meme des Haitiens qui vont se revendiquer sénégalais. Le passage est de la casamance vers l'étranger pour contrôler les mines sous couvert d'une libre circulation des biens et personnes (CDEAO). Ils ont épuisé les pays riverains, maintenent c'est le Senegal qui rest à achever. Les enfants de ces mécréants débarquent dans le pays exploitant, bourrés de privileges éphémères. tout en s'adonnant aux calomnies. Certes, ils payent leur impôt ou leur loyer au prix de la souffrance des leurs. Je les connait et leur nom commence par K comme le KKK.
    Auteur

    Antiniak

    En Août, 2013 (14:24 PM)
    LES PB DU SENEGAL SONT DE L ORDRE DE LA GOUVERNANCE MAIS AUSSI IMMIGRANTE

    LES NIAKS DONC TOUT CEUX QUI NE SONT PAS SAHELIENS TYPE IVOIRIENS GHANEENS GABONAIS CAMEROUNAIS SUD AFRICAIN ETC EXPORTENT LEURS MAUVAISES HABITUDES ET MOEURS LEGERES AU SENEGAL RESULTAT



    JIGUEEN YI BEUGUE KHESSAL BU BEURRI

    BEUGUE KAT NIEUP GOOR MEME MARIEES

    ELLES NE RESPECTENT PLUE LEUR MARIS

    ET VONT TROP EN BOITE



    TOUTES LES HABITUDES DES NIAKS ET ILS VEULENT POURRIR LE SENEGAL PARCE QUE LEUR PAYS EST POURRI FAISONS ATTENTION ET PROTEGONS NOTRE PAYS WA SALAAM
    Auteur

    Dddd

    En Août, 2013 (14:40 PM)
    LE SENEGAL A L'ERE DES ELEPHANTS BLANCS COMME AU ZAIRE



    IL FAUT UNE PETITION POUR LA NATIONALISATION DE L'AUTOROUTE A PEAGE



    IL PRENNE EIFFAGE ANCIEN FOUGEROLLE POUR DES SAINTS ET LES SEULS CAPABLE DE FAIRE DES ROUTES

    LES SENEGALAIS ONT LA MEMOIRE COURTE, ILS ONT ETE SUSPENDU PAR LA SAED PENDANT 5 ANS POUR DES PROBLEMES DE SURFACTURATIONS (DES INGENIEURS QUI SAVENT BANDES NON COMME CEUX DE L'APIX QUI NE FONT QUE DU FAIRE-FAIRE ET DU A PLUS TOT AU PLUS TARD )CAR FOUGEROLLES SONT DES CORROPUS IL REALISENT UNE ROUTE DE 950M A 2 MILLIARDS (PLACE DE L'INDEPENDANCE MALICK SY) UNE AUTOROUTE DE 20 km (DIAMNIADIO DIASS) A 80 MILLIARD ALORS LES CHINOIS ONT PROPOSE D'AMENER L'UTOROUTE JUSQU'A MBOUR AVEC LE MEME MONTANT.

    ILS REPRESENTENT LES COLONS BLANCS EN NOUS FAISANT CROIRE QUE C'EST DIFFICILE DE GERER UNE AUTOROUTE NON ECLAIREE

    POUR LA PREMIERE FOIS DANS L'HISTOIRE DU SENEGAL

    UN PROJET EST INAUGURE AVEC UN MECONTENTEMENT DES POPULATIONS A CAUSE DE LA CORRUPTION DEGUISE

    L'ETAT FANCE UN BLANC EMPOCHE LES SOUS

    IL FAUT LANCER UNE PÉTITION



    LE SENEGAL A L'ERE DES ELEPHANTS BLANCS COMME AU ZAIRE
    Auteur

    Dor Dorat

    En Août, 2013 (14:50 PM)
    JE SUIS POUR QUE L'INTERDISE SENEWEB POUR CAUSE DE MEDIOCRITE.



    QUI EST AVEC MOI?
    Auteur

    Khax Deug Rek

    En Août, 2013 (15:59 PM)
    Il se passe bien des choses dans ce Secteur des Mines.....et de l'énergie. Le Ministre et certains de ses directeurs (Mines et autres) sont de vrais téméraires. Ils font des choses ou deals connus de beaucoup de gens. Au Sénégal, le secret n'est jamais gardé. Ces gens sont vraiment téméraires: ils seront audités, avec de gros risques de poursuites judiciaires. Macky est au courant, il attend la bonne heure pour régler ses comptes à ces gens sans scrupules.
    • Auteur

      @deug Rek

      En Août, 2013 (19:11 PM)
      on sait tout sur les pratiques en cours : racket.. sur racket.. sur racket rek...ces gens seront jugés sous la pluie battante et le vent chaleureux.
    Auteur

    Benewaye5

    En Août, 2013 (16:24 PM)
    Oui, pour repondre a l'intervenant d'en haut..... les animaux n'accepterons jamais ce que nous acceptons.



    Ces chiffres sont faux, les chiffres d'affaires sont falsifies.



    Pauvre negres, les etrangers avec la complicite des negres locaux detruissent notre faune, et nos valeurs avec des miettes....que peut on faire avec 8 milliards???!!!! Le negre ne peut etre que maudit!
    Auteur

    Thiessois

    En Août, 2013 (17:32 PM)
    Oui, et combien ont-ils retiré de notre sol comme bénéfice ? En plus est-ce que les habitants du coin je ne parle pas du Sénégal ont des retombées positives de cette explitation de l´or ? N´est on pas entraain d´hypotéque l´avenir quelquepart ? Lire Cheikh Anta Diop !
    Auteur

    Terango

    En Août, 2013 (18:14 PM)
    LE QUEBEC A GELE OU RENEGOCIE TOUS LES CONTRATS DES MINIERS QUI N ETAIENT PAS FAVORABLES SES INTERETS .LE SENEGAL DOIT FAIRE LA MEME CHOSE.ON DOIT ETRE MAITRE CHEZ NOUS AVEC 25% STRATEGIQUE POUR L ETAT DANS LE CAPITAL DE TOUTE COMPAGNIE MINIERE .

    APRES LE DEPART DES MINIERES QUI VA PAYER POUR LES DEGATS ENVIRONNEMENTAUX ?C EST PAS AVEC 8MILLIARDS ANNUELS GAGNES PAR L ETAT .ARRETONS LE MASSACRE PENDANT QU ON Y ESTDEMAIN CE SERA TROP TARD :dedet:  :dedet: 
    Auteur

    Praaaaaaaaaaaa

    En Août, 2013 (18:57 PM)
    aujourdhu un certain nombre de jeunes de cette localité ont été licenciés pour faute de budget.ce qui se passe c'est que nos gouvernants n'aident pas du tout la population ..........cette société canadienne est géré par des australiens qui l'ont vendu aux canadiens afin de s'acquérir du zirco de joggo .......Quelle chanson !!!!!!!Ce qui risque de se passer dans cette zone sera une trés grande surprise pour ce pays et connaissant ces dignes fils de kédougou ;ces gens là sont dignes......Xaalénne rek ce qui se prepare bess bou nioré on risque d'avoir une seconde casamance
    Auteur

    Pauvre Afrique

    En Août, 2013 (22:55 PM)
    Personne n'est responsable, tout le monde sera coupable. Pas de regret surtout!
    Auteur

    Pepes

    En Août, 2013 (00:28 AM)
    ALY NGOUYE A CHANGE DE TON,LUI QUI DENONçAIENT LES CONTRATS MINIERS!
    Auteur

    Latdior2012

    En Août, 2013 (02:15 AM)
    Depuis 500 ans, les Africains sont grugés, exploités, spoliés, violés par les Européens et leurs descendants. Avec les Arabes, il faut remonter encore plus loin dans le temps.



    Chers frères et soeurs, à quand la fin? Quand allons-nous apprendre, et retenir, les leçons de l'Histoire? Arrêtons de nous laisser berner, et baiser, à tout va, par le premier venu!!!  :sn:  :sn:  :sn: 
    Auteur

    Abc

    En Août, 2013 (11:53 AM)
    Il faut areter de vous plaindre les sénégalais. Vous êtres même pas capable de rien gérer, prend comme exemple les ICS quand les français le dirigeait il ont fait des profit et ca fonctionnais bien.Quand les sénégalais on pris ca en main il l ont fermer la compagnie et il devais de l argent a tous le monde.Les indiens ont repris et tous va bien.Donc ....

     :tala-sylla: 
    Auteur

    Lol

    En Août, 2013 (12:13 PM)
    lol

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email