Samedi 28 Mars, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Economie

Un industriel veut mettre sur le marché une huile de meilleure qualité

Single Post
Un industriel veut mettre sur le marché une huile de meilleure qualité

Le secrétaire général du regroupement des acteurs du secteur de l’industrie et l’Agroalimentaire de Touba (RASIAT), Ousmane Diakhaté a promis, mardi à Dakar, l’arrivée d’une huile de "meilleure qualité" sur le marché.
 
L’accord signé ce matin entre le gouvernement et les huiliers "permettra aussi aux consommateurs de disposer d’une huile de meilleure qualité qui respecte toutes les normes et conventions en vigueur et en quantité suffisante", a-t-il dit.
 
M. Diakhaté s’exprimait lors de la signature d’un protocole d’accord sur la commercialisation des huiles brutes et raffinées d’arachide liant le gouvernement aux les industriels huiliers, artisans huiliers et aux importateurs.
 
"Nos capacités de production s’élèvent à 1000 tonnes par jour ce qui veut dire que nous sommes en mesure d’absorber les 300.000 tonnes d’arachides en souffrance dans les greniers des agriculteurs", a-t-il assuré.
 
Selon lui, "la concrétisation de cet accord va soulager le monde paysan, qui commençait à désespérer, croyant que le principal acheteur que nous sommes n’était pas en mesure de rassembler les sommes suffisantes pour acheter les quantités nécessaires pour le fonctionnement de nos usines qui sont aux nombres de 70".
 
’’Les parties prenantes se sont mises d’accord pour une production de cent mille tonnes d’arachide pour un coût de cent milliards de francs. L’huile artisanale appelée ’Ségal’ sera revendue à 650 FCFA le litre aux industriels qui, après raffinage revendront aux consommateurs à 1000 FCFA le litre" a-t-il expliqué. 
 
"Cet accord permettra, selon M. Diakhaté, de régler tous les problèmes en même temps soulager le monde paysan, permettre le fonctionnement des usines RASIAT pendant toute l’année, et pérenniser ainsi les emplois crées".
 
’’Nous sommes prêt a relever le défis de la rigueur et des compétences pour empêcher la détérioration des récoltes dans les greniers, permettant ainsi aux paysans de disposer de devises pour faire face aux aléas de la vie quotidienne’’, a-t-ajouté.
 
Momar Cissé, vice-président de l’Association des consommateurs (ASCOSEN) a, pour sa part, a appelé les industriels à approvisionner correctement le marché pour chaque catégorie d’huile afin d’éviter la tension sur le prix homologué.

liiiiiiiaffaire_de_malade

7 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2018 (05:21 AM)
    C’est vraiment déprimant. Un pays qui a montré son incapacité à formuler une politique agricole pertinente surtout pour son plus grand produit, l’arachide; et ceci, depuis l’independance du senegal. Tenez, on chante l’autosuffisance alimentaire alors que 80% des huiles végétales consommées sont importées, pendant que nous sommes parmi les plus gros producteurs mondiaux d’arachide. Parce qu’il n y a pas dans ce gouvernement d’économistes compétents. Un pays qui fonctionne sans logique économique, sans préoccupation de compétitivité ira inéluctablement à la faillite ou à l’approfondissement de la paupérisation. Toute cette discussion improvisée pour une plus grande consommation de notre huile végétale aurait dû se faire bien longtemps. A noter que le seul élément de politique économique qui a été proposé par ce gouvernement sur l’arachide avait été de taxer les exportations, mesure par la suite suspendue sous la pression de la réalité du marché mondial. Ce qu’il faut c’est développer une véritable stratégie d’exportation de l’huile d’arachide mais aussi des graines (par exemple en Chine, au Vietnam) quand l'intérêt économique est démontré. De même, un travail analytique sérieux devrait être réalisé liant le prix au producteur d’arachide au prix de l’huile brute locale (Ségal) et huile raffinée. Faut comprendre qu’un prix au producteur élevé va de pair avec un prix d’huile au consommateur élevé. Le rôle de l’Etat devant être d’aider les huiliers à être plus compétitifs, par exemple en réduisant le coût de l’electricite, ce qui permettrait de baisser les prix de l’huile d’arachide sur le marché, et d'éviter des subventions dans cette filière….un sérieux travail d’analyse et de formulation de politique qui ne semble pas être sur le radar de ce gouvernement. Ce manque de compétence est révoltant.
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2018 (08:54 AM)
      croyez moi, il savent tout ce que vous dites dans votre argumentation.
      c'est juste que les dirigeants de notre agriculture sans scrupule préfèrent faire leurs deals sur le dos des paysans et des consommateurs, c'est une mafia bien huilée et qui s'est accentuée depuis l'arrivée du ministre seck et de son équipe, il serait souhaitable que l'ofnac ou la cour des comptes fasse un audit de ce ministère .
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2018 (09:14 AM)
      le goorgorlou local a t-il les moyens de supporter le coût de l'huile d'arachide ?
  2. Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2018 (07:03 AM)
    Surtout contrôler l aflatoxine pour que ce surplus agricole ne se transforme en hécatombe... car l aflatoxine donne le cancer du foi et fait des ravages ( aller à Dantec) ... éviter aussi les pâtes à tartiner chocolatées qui contient souvent de l arachide non traité ... wassalam
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2018 (09:44 AM)
    SENEWEB vous dites : 3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!. Alors faites-le !

    4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé. Alors faites-le !

    Auteur

    Xalaxina

    En Mars, 2018 (09:58 AM)
    Peut être que j'ai pas compris, les industriels parlent de produire 100 000 tonnes d'arachide ou de traiter 100.000 tonnes ? qu'est ce que cela représente sur la production nationale. ? Le "senegal d'abord' devrait être la base de notre stratégie n'en déplaise au tenant des accords de l'OMC. L'aflatoxine n' a rien a voir avec le nombre de cancer dans ce pays, ce fut un argument pour combattre l'arachide sénégalais à un moment donné et je crois savoir que beaucoup de chercheurs s'étaient exprimés la dessus. Alors ayons le courage de protéger notre économie et de produire de l'huile d'arachide en quantité et en qualité suffisante pour le marché sénégalais et peut être un jour pour la sous-région. La filière arachidière est à l'envers. C'est la seule activité économique ou les producteurs ne connaissent pas le prix de vente de leur produit avant le démarrage de leur activité. C'est un non sens. Pas de prix au producteur avant c'est pas de business plan c'est du "au petit bonhomme la chance'. du tapalé quoi.

    A bon entendeur
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2018 (10:29 AM)
    L'huile d'arachide daal moo ko yor. Elle résiste mieux aux fortes températures et aux techniques culinaires "cens" dangereuses qui sont les nôtres. Ramenez nous niinal arachide waye au lieu de le vendre à l'étranger et de nous inonder d'huiles végétales de toubab bonnes pour des salades et des cuissons basse température et qui en plus mettent en péril le commerce de nos producteurs.
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2018 (10:59 AM)
      @ 1, 2 et 5 ...vrai. on est en phase. pour le post 1, il ne faut pas diminuer le coût de l'électricité qui va aux industriels ! il faut plutôt procéder à des remboursement d'impôts graduels pour les industries les plus performantes et qui créent de l'emploi. juste aussi de signaler que le sénégal était bien autosuffisant en huile d'arachide de qualité au moment des indépendances et sous le président senghor, jusqu'à l'arrivée de mr abdou diouf. c'est à moment qu'on a commencé à nous inonder avec de l'huile végétale d'origine douteuse avec les lobies d'hommes d'affaires sénégalaise. sur un autre régistre, avec le président senghor, aucune, je dis bien aucune paire de chaussure mocassin ou traditionnel n'était importée. l'usine bata fabriquait localement toutes nos chaussures. idem pour icotaf concernant le textile. c'est avec le président abdou diouf que les baol baols ont inondé le march avec des venants d'italie et plus tard du chinois ! ce sont nos politiciens et hommes d affaires senegalais qui ont tue les embryons d industries que le couple senghor-dia avait installes
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2018 (12:28 PM)
     :sunugaal:   <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">   :sunugaal:  :fbhear:  :thumbsup: 
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2018 (12:54 PM)
    OUSMANE SONKO EST L'HOMME DE LA SITUATION POUR RELEVER CE PAYS QUE CES CORROMPUS ONT COMPLETEMENT RUINE. Y’EN A MARRE DES HERITIERS WADIENS ET SOCIALISTES. NOS CARTES D'ELECTEURS C'EST LE VRAI COMBAT QUI VAILLE . DOYEN MODY NIANG DOIT VOIR UN JOURNALISTE QUI TRADUIT SES CHRONIQUES EN WOLOF CAR TROP BENEFIQUE POUR LE SENEGALAIS LAMBDA QUI N’EST PAS INSTRUIT. ALY NGOUILLE NDIAYE DEGAGE

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email