Dimanche 23 Février, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Education

L’Etat veut des enseignants qualifiés sur tout le territoire

Single Post
L’Etat veut des enseignants qualifiés sur tout le territoire

« Un personnel enseignant fort pour des sociétés durables », c’est le thème de la Journée Mondiale de l’Enseignant célébré ce samedi. Le ministre de l’Education Serigne Mbaye Thiam a insisté sur la nécessité de faire des recrutements de qualité et de déployer des enseignants qualifiés sur tout le territoire. 

La journée mondiale de l’enseignant a été célébrée ce samedi. Au cœur des débats a figuré la question du recrutement du personnel enseignant. Notamment dans le discours du ministre de l’Education nationale qui a insisté sur la mise à disposition d’enseignants dotés de qualifications requises sur tout le territoire national. Serigne Mbaye Thiam veut mettre les enseignants au cœur du dispositif concernant l’Objectif de Développement Durable 4 relatif à l’éducation.


Ainsi, le ministère de l’Education nationale travaille à mettre en œuvre une politique cohérente dont les dimensions : acquisition, relèvement du niveau de recrutement de l’enseignement de l’élémentaire, du préscolaire et du moyen secondaire, constituent le substrat. Le ministre de dire : ‘’le diplôme professionnel est devenu une exigence, dans la mesure du possible. Moins de vacataire sans diplôme professionnel, en un mot, mettre à la disposition du système des enseignants qualifiés’’.


‘’Tous les enseignants qualifiés ne peuvent pas se retrouver à Dakar’’

‘’Nous devons ensemble accentuer nos efforts pour que chaque école, chaque communauté, chaque enfant profite d’enseignants motivés, soutenus, qualifiés, dotés de qualifications requises, déployés sur le territoire national. Je l’ai dit aux organisations syndicales. Il y a une situation que notre pays ne peut pas continuer à vivre. Une situation dans laquelle, presque tous les enseignants qualifiés se trouvent à Dakar, dans les centres urbains, et ne se trouvent pas en zone rurale’’. Serigne Mbaye Thiam reste convaincu ‘’qu’aujourd’hui, la question de la mobilisation des enseignants est engagée et ouverte à l’ensemble des acteurs’’. ‘’Nous sommes conscients que la question relative au dispositif de motivation mérite d’être approfondie, comme du reste, c’est lié à l’autonomisation de l’enseignant’’, dit-il.


Dans la même veine, le ministre invite à l’accompagnement de la mise en œuvre, au renforcement de l’application Mirador (Management intégré des ressources sur une dotation rationnelle), afin d’assurer la promotion de l’éducation, en terme d’accès, de maintien et de performance, surtout en milieu rural. ‘’Entre cette année et l’année prochaine, notre pays va construire 5 CRFPE, pour le développement des ressources humaines. Je vous informe que le Sénégal va abriter l’institut de la francophonie en charge de l’éducation et de la formation des enseignants qui va être un centre d’excellence pour le monde francophone’’, indique Serigne Mbaye Thiam.


A la suite du ministre, Aliou Dansokho, président du comité du 05 octobre, s’est exprimé sur les échecs scolaires et universitaires. A ce propos, il a salué la décision du chef de l’Etat, issue des recommandations des assises, de relever le niveau du recrutement et la rigueur dans la sélection aux concours d’entrée. Le comité a aussi rendu hommage à la défunte Fatoumata Samba, ancienne syndicaliste du SUDES. D’autres enseignants et certains agents du ministère de l’Education nationale ont reçu des décorations. Le secrétaire général du ministère Baba Oussseynou Ly a été élevé à l’ordre national du Lion. 


liiiiiiiaffaire_de_malade

9 Commentaires

  1. Auteur

    Lilkha

    En Novembre, 2015 (06:11 AM)
    Mais les sénégalais veut 1 ministre comptant avant !
    • Auteur

      Mansawali Walimansa Premium

      En Novembre, 2015 (08:46 AM)
      « un personnel enseignant fort pour des sociétés durables »,

      oui quelle est la véritable logique politicienne de cette thématique ?
      oui ce discours irréflechie en cache respecte-t-il le corps enseignant ?
      oui que peut devoir signifier ici la pluraluté de nos "sociétés durables" ?
      oui que veulent dire ici les 2 qualificatifs de "personnel enseignant fort" ?
      oui a-t-on laissé en rade le projet de "société sénégalaise" cité par la loi ?
    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2015 (09:30 AM)
      bla bla bla rek......des propos type slogans politiciens, qui n engagent ue ceux qui y croient et ne valent riens rien parce que décousu du système et de la réalité de terrain.
  2. Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2015 (06:47 AM)
    Pendant les vacances les enseignants doivent retourner en classe pour rehausser leur niveau. Comment peut on apprendre à des enfants un français correct si on ne parle pas correctement le français, Or on ne peut pas comprendre le plus petit exercice dès lors qu'il est écrit en français...
    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2015 (08:52 AM)
      ce n'est donc pas un enseignant qui l'a appris à parler ce français de ton texte ?
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2015 (08:52 AM)
    comment l'état veut des enseignants de qualités, des profs scientifiques ayant leur bac+4 science-physique niveau maitrise faisant une formation de 2ans a la FASTEF AVEC UNE BOURSE DE 90 MIL chak moi ne sont pas tjr recrutés jusqu'a présent ils sont au nombre de 8 sont entrain de faire de gréve de la faim depuis le 02 novembre 2015 c'est anormale et absurde avec la politik de l'etat l'emergence
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2015 (09:31 AM)
    si vous voulez un enseignement de qualité mr le ministre, mettez y le prix. payez un salaire décent qui leur permet d'entretenir leur famille sans galère et de pouvoir acheter une maison et pourquoi pas une voiture après quelques années de travail. améliorer tant soit peu leurs conditions de travail pour qu'ils n'aient plus à gérer des classes pléthoriques de plus 60 élèves ou deux classes en même temps.

    l'enseignement est un métier par défaut c'est n'est plus une vocation. les gens le choisissent pour avoir quelque chose à faire. am ci lo diap comme on dit. parce que c'est le seul domaine au sénégal qui recrute de façon régulière et massive et dans des conditions relativement faciles.



    toutes les personnes compétentes qui sont dans l'enseignement primaire ou même secondaire sont en même temps à la recherche d'autres opportunités comme ENA, douane, magistrature ou même dans le privé. Le jour où ils en trouvent, ils arrêtent l'enseignement immédiatement. par conséquent ils sont pas motivés. comme me dit mon ami enseignant: " dama cé diap pour néga ndikou " autrement dit je le fais pour patienter en attendant de trouver mieux.
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2015 (09:55 AM)
    Bravo M. le ministre, l'ecole et surtout l'ecole publique ne peut etre l'ascenseur social qu'elle doit etre que si les enseignants competents sont partout. Si vous reussissez ce pari, vous aurez apporte votre pierre a l'edification du pays.
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2015 (10:10 AM)
    a mon avis tout les sénégalais doivent soutenir ce ministre meme le coran dit que tout ceux qui pas de la tricherie c ca la vraie vérité donc vue ca franchise et son comportement c un bon travailleur.
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2015 (11:49 AM)
    Des milliers d'enfants sénégalais ne sont pas scolarisés dans notre pays hors centres urbains.

    Des vacataires diplômés sont sur la touche durant des années , on a le résultat que l'on mérite.

    La jeunesse de ce pays est notre avenir; que cette jeunesse soit prise en charge correctement !

    Le budget de l'éducation est chaque année à la hausse mais les résultats sont en baisse ?????

    Laxisme et copinage dans le recrutement; les enseignants du primaire et secondaire doivent aller là où règne la pénurie. De plus, un enseignant doit pouvoir vivre avec son salaire et non galérer , j'ajoute qu'il doit également être irréprochable quant à sa conduite avec les élèves , le cas contraire , radiation à vie.
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2015 (13:12 PM)
    LES instituteurs sont les seuls enseignants qui s'acquittent tant bien que mal de leurs devoirs.

    les professeurs n'enseignent pas souvent les programmes et ne respectent pas les" quantums"

    horaires faute d'être contrôles par les censeurs qui ignorent leurs prérogatives. Idem pour

    les formateurs dans les crfpe souvent plus qualifiés que le directeur des études.

    pour avoir une école performante, il faut avoir des directeurs bien sélectionnés selon de

    nouveaux critères et une véritable administration scolaire dont les agents ont le profil du

    poste requis.
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2017 (13:48 PM)
     :emoshoot: 

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email