Mardi 11 Mai, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Education

Papa Mamadou Kane du Sydels : «Nous ne réclamons pas des assises mais l’application correcte des revendications légitimes»

Single Post
Papa Mamadou Kane du Sydels : «Nous ne réclamons pas des assises mais l’application correcte des revendications légitimes»

C’est par la voix de son secrétaire général Papa Mamadou Kane que le Sydels, le Syndicat démocratique des enseignants Libres du Sénégal a apprécié la situation de l’éducation nationale, notamment celle des enseignants qui disent attendre du gouvernement le respect des accords signés. Seneweb News est allé à la rencontre du Sydels.


« On fait moins de 500 heures au Sénégal au lieu de 900 heures »


L’enseignement élémentaire et moyen secondaire se porte mal. Très mal, à en croire Papa Mamadou Kane, qui ne mâche pas ses mots quand il parle du président Sall ou de son gouvernement. « Macky Sall a ses enseignants au détriment des enseignants du Sénégal», a d’emblée regretté le secrétaire général du Sydels, un syndicat membre du Cuse, le cadre unitaire des Syndicats d'enseignants qui regroupe 80% des enseignants. Les revendications non satisfaites des enseignants ne seraient pas sans conséquence, selon lui, sur la qualité de l’enseignement, notamment le respect des quotas horaires. « On fait moins de 500 heures au Sénégal au lieu de 900 heures », regrette-t-il. Parce que le gouvernement tarde à signer les protocoles ratifiés avec les syndicats et à payer les salaires.


« Youssou Touré a dévoyé sa mission »


« Nous sommes à notre troisième plan d’action », a ensuite renchéri le syndicaliste, qui a récemment rencontré et soutenu à Mbour « des enseignants restés trois mois sans salaire ». Papa Mamadou Kane d’informer que « de 2003 à 2013, tous les accords signés avec le gouvernement sont violés ». Violation aussi de l’accord global de 2009 octroyant des parcelles aux syndicats dans les Zac des régions, peste-t-il.


Quid de Youssou Touré, le leader du Conseil national du réseau des enseignants apéristes ? « Il a dévoyé sa mission », fustige Papa Mamadou Kane, dénonçant ce qu’il conçoit telle une politisation de l’espace éducatif. Un environnement miné par des grèves interminables d’enseignants qui tardent à percevoir leur dû. « Ils veulent diaboliser les enseignants ; un travailleur qui n’a pas son salaire avant le 8 doit aller en grève. Si nous fermons l’école, c’est parce que tous nos droits ont été bafoués par le gouvernement. L’Etat viole ses propres lois. Et selon le Code du travail, un travailleur doit être payé avant le 8 de chaque mois », a rappelé le Sydels.


« Nous ne réclamons pas des assises »


Le syndicat de regretter aussi, qu’ « au même moment, l’Etat est en train d’acheter des véhicules de luxe, il est en train de payer des milliards aux entreprises privées, entre 100 et 200 milliards. C’est de l’injustice », relève-t-il. Réclamant au passage le paiement des indemnités de déplacement liées au Bfem et au baccalauréat.


Toutefois, « nous ne réclamons pas des assises mais l’application correcte des revendications légitimes et protocoles d’accord signés entre 2003 et 2009 », a martelé Papa Mamadou Kane, qui dit dénoncer l’implication de Mahmout Saleh dans le dossier : « il est disqualifié pour mener une médiation », a botté en touche le Sydels.


Recueillis par Seneweb News



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email