Samedi 19 Octobre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Education

Polémique sur HG du Sénégal : Des historiens campent le débat

Single Post
Polémique sur HG du Sénégal : Des historiens campent le débat

L’actualité est dominée, ces jours-ci, entre autres sujets, par le débat sur la publication de l’Histoire générale du Sénégal". Les auteurs, dirigés par le Pr. Iba Der Thiam, ont été critiqués par une partie des spécialistes en la matière. Selon le professeur Lamane Mbaye, l’histoire fait souvent objet de controverses. Elle est avant tout un parti pris. 

 «Il n’y a pas une exactitude par rapport à ce qui est dit, parce que toujours, comme le dit Lévi-Strauss, un récit de tradition orale par exemple est constitué de l’ensemble de ses versions communes. En histoire, on parle de versions. L’histoire est écrite, la tradition orale, elle, est orale. Mais il y a toujours une forte dose d’idéologies. Il y a eu toujours une forte dose d’appartenance à une communauté, à une société, à une culture. Et c’est ce qui fait que l’histoire est avant tout un parti pris», soutient-il sur iRadio. 

 Quant au docteur en histoire contemporaine Mouhamadou Moustapha Sow, il liste ici les enjeux qui se cachent derrière le récit historique. «Sa complexité survient au moment où l’histoire étant aussi une discipline qui contribue à la construction de la citoyenneté. Elle propose des enjeux à la fois politique, des enjeux économiques et surtout des enjeux mémoriels. 

Et ce sont ces enjeux politiques et mémoriels qui font qu’on a du mal parfois à s’entendre», renseigne-t-il. Mais attention aux confusions, dit l’historien. «On confond malheureusement l’histoire et la mémoire. La mémoire n’est pas de l’histoire. Et la plupart de ceux qui s’agitent par rapport à cette question sont dans le registre du discours mémoriel qui n’est pas du discours historique».

Article_similaires

8 Commentaires

  1. Auteur

    En Septembre, 2019 (14:04 PM)
    Qu'est ce qu'Iran Ndao vient faire dans l'écriture de l'histoire du Sénégal.

    Avec les légèretés qui sont soulevés, ou étaient les historiens sénégalais reconnus. Les a t'on associé à ce travail ou on a voulu simplement écrire une histoire sur commande.

    Ce travail qui nous a couté de l'argent doit être soumis à des historiens intègres qui ne manquent pas au Sénégal pour extraire les grossièretés reconnues.

    Cette ex commission doit rembourser les montants perçus.
  2. Auteur

    En Septembre, 2019 (14:13 PM)
    polémique pour étouffer le pétrole















    . polémique pour étouffer le pétrole











    polémique pour étouffer le pétrole















    .



    . polémique pour étouffer le pétrole















    . polémique pour étouffer le pétrole















    . polémique pour étouffer le pétrole















    . polémique pour étouffer le pétrole















    .
    Auteur

    Benewaye5

    En Septembre, 2019 (15:29 PM)
    Le pbm c k ces gens sont ne sont pas tres intelligents.....leur pratique est juste comparable a la pratique des colons australiens ki ont voulu eliminer les populations noires authoctones ou commes les boers en afrique du sud sur les peuples Zoulu, xhosa, etc....ils doivent savoir tu ne peux pas eliminer l'histoire des societes entieres (Diola, woloff, etc....)// sans etre ridicule. l'histoire de ces societes sont essentiellement animistes, Tieddo,etc... k nul ne pusse reduire et les assimuler a une histoire de pratique religieuse ou des Tarikha aussi recents....ces societes et leur culture sont trop anciennes et bcp plus larges k ces recentes phenomenes. ces religions ont trouve ces societes florissantes sur leur terroire et non le contraire, donc c impossible de leur nier leur ancienne culture et histoire comme toute autre peuple avec leur histoire!!
    Auteur

    Hiram

    En Septembre, 2019 (15:42 PM)
    L'Africain ne connait pas l'ecrture. Il n'y a et il n'y aura jamais une histoire ecrite qui fera l'unanimite. Que ceux qui ne sont pas d'accord ecrivent et publient leurs versions de l'histoire et cela ne fera que contribuer a diversifier les sources . C'est mieux que de demander a Iba Der Thiam de changer sa version.

    Il y a des esprits archaiques et malintentiones qui cherchent a nous maintenir dans la tradition orale en menant une campagne de sabotage de l'histoire generale du senegal.

    Que ceux qui ont le courage d'ecrire ecrivent aussi leurs versions de l'histoire du senegal au lieu de demander aux autres de changer leurs versions.
    Auteur

    Ndiogou

    En Septembre, 2019 (15:52 PM)
    le cayor etait serererere.....le cayor etait serrerere...
    • Auteur

      Lune

      En Septembre, 2019 (16:18 PM)
      tu peux t'en convaincre si tu veux. mais la vérité tout le monde le sait a part toi et ce comite de ridicules falsificateurs de l' histoire du senegal!
    Auteur

    Back

    En Septembre, 2019 (16:05 PM)
    HIRAM JE Suis d'accord avec vous
    Auteur

    Express En Politik

    En Septembre, 2019 (20:20 PM)
    L'histoire est une mensonge. " Di vincini "
    Auteur

    En Septembre, 2019 (20:43 PM)
    Apres avoir lu certaines archives et certains ouvrages historiques de l'époque coloniale, je me suis convaincu qu'il sera difficile de restituer la vraie histoire, surtout celle des familles religieuses, à moins de travestir certains passages.

    Certaines parties hideuses et les lignées matrimoniales seront très difficiles à retracer, certains vices relatés par Paul Marty et Vincent Monteil risqueront de faire grincer des dents. Certaines affabulations auront dû mal à être prouvées, à moins que la tradition orale ne soit validée.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR