Dimanche 27 Novembre, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Environnement

Le Sénégal perd annuellement 45.000 ha de forêt à cause de l'utilisation abusive du bois (expert)

Single Post
Le Sénégal perd annuellement 45.000 ha de forêt à cause de l'utilisation abusive du bois (expert)

L'utilisation abusive du bois et du charbon entraîne par an au Sénégal la perte de 45.000 ha de forêt, a affirmé jeudi à Dakar, Madeleine Sarr Diouf, autorité nationale désignée changements climatiques à la direction de l'environnement et des établissements classés.

 

"Le Sénégal perd à peu près 45.000 ha de forêt par an, essentiellement due à l'utilisation abusive du bois et du charbon", a notamment dit Mme Diouf.

 

S'exprimant dans une communication remise à la presse qui rencontrait l'ONG SEM Fund (social et ecological management),l'autorité nationale désignée changements climatiques a souligné que cette déforestation causée par les besoins en combustibles domestiques, est la cause de l'érosion accrue des sols, les inondations et les sécheresses périodiques qui ont un impact négatif sur l'agriculture. 

 

"L'utilisation de la biomasse avec des équipements inappropriés dégrade la qualité de l'air domestique à travers les émissions de fumée toxique. Ceci est un problème se santé publique mais aussi un problème environnemental et socio économique", a expliqué Madeleine Sarr Diouf.

 

Selon elle, faire la cuisine est devenu aujourd'hui l'une des activités quotidiennes les plus dangereuses pour les femmes dans les pays en voie de développement, car elles sont exposées à toute sorte de dangers du fait qu'elles sont responsables de la collecte du combustible. 

 

"Les femmes et jeunes filles ayant la responsabilité de la préparation des repas dans les pays en développement, constituent une population excessivement à risque, ainsi que les enfants de moins de 5 ans qui passent beaucoup de temps avec leur mère autour de la cuisine. Ainsi, le simple acte de cuisiner cause près de 4 millions de décès précoces par an dont 90% de femmes dans les pays pauvres", a ajouté l'expert en environnement. 

 

Pour remédier à cela, elle a préconisé la vulgarisation des technologies de cuisson propre afin de lutter contre la pollution de l'air intérieur. "Mais il faut que les interventions dans ce sens soient plus innovantes et holistiques pour garantir à tous à ces technologies de cuisson propre", a-t-elle recommandé. 

 

"Cela est d'autant plus important qu'au Sénégal, 80 à 90% des foyers utilisent le bois et le charbon pour la cuisson des repas", selon Siré Abdoul Diallo, dg de SEM Fund.


affaire_de_malade

4 Commentaires

  1. Auteur

    Maïmoune

    En Décembre, 2013 (17:20 PM)
    Nous autres Africains noirs avons du bois depuis toujours : Sénégal, Guinée Conakry et Bissau, Gabon, Cameroun, Congo (les deux), mais depuis des siècles nous sommes incapables de former des charpentiers maison comme les Européens, Canadiens, Américains qui en font des villas si belles, si confortables ! Comment croire, dans ces conditions que les Sénégalais viendraient d'Egypte Pharaonique ? Pourquoi nos ancêtres Egyptiens ignoraient-ils qu'ils pouvaient bâtir des palais avec les pierres qui existent partout ? Pourquoi IGNORAIENT6ILS QU'IL ETAIT POSSIBLE DE CONSTRUIRE à L'AIDE DE TERRE CUITE ET BATTUE, et avec du bois ? En quelques années de formation par des Canadiens, des Français, des Américains, des milliers de jeunes Sénégalais et Gabonais pourraient nous construire de très belles Villas en bois tout standing aussi beau que celles qu'on voit au Québec et aux US
    Top Banner
  2. Auteur

    Garde-kolda

    En Décembre, 2013 (07:03 AM)
    Il faut le retour de haidar a l'environnement sinon dara dou dokh fofou
    {comment_ads}
    Auteur

    Diop

    En Décembre, 2013 (09:31 AM)
    Aidar se battait lui pour l'environnement
    {comment_ads}
    Auteur

    Le Contre Pantin

    En Décembre, 2013 (11:09 AM)
    Maïmouna j aime ton analyse !c est véridique ce que tu dis.on utilises le bois généralement pour la cuisine et pour des autres fabrications alors qu on pourrais faire des maisons.bref pour ne pas perdre nos forêt nous devons replantés urgemment car il y a une avancé du désert.nous avons du petrole ,du gaz en afrique et tous ça partent à l étrangers.Nos étudiants et politiques doivent réfléchir sur le moyen de moins consommer de bois COMME pour exemple DES FOURS BASSEs CONSOMMATION pour la cuisine qui permet d utiliser peu de bois.la forêt est le richesse d un pays ,une protection et un début de développement.il faut sensibiliSer le maximun de personne sur cette problématique sinon le désert sera a nos portes.replantons chaque année car c est beau une forêt.
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email