Mardi 02 Juin, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Faits-Divers

Oumar Sabaly, un rescapé : « Comment l’animal nous a attaqués »

Single Post
Hippopotame

Oumar Sabaly et Aly Fall étaient attaqués par un hippopotame alors qu’ils pêchaient sur le fleuve Gouloumbou. Aly Fall, qui est passé sous les crocs de l’animal à trois reprises et s’en est toujours sorti, est admis en soins intensifs depuis mardi. Oumar Sabaly, qui a échappé à l’attaque en ralliant le rivage à la nage, raconte le déroulement la scène.

« Nous étions en train de naviguer dans les eaux du fleuve pour voir si nos filets avaient pris du poisson. Nous avions été très vite surpris par la bête qui a surgi des eaux avant de propulser ses pattes dans la pirogue. Son intention était de renverser la barque. C’est ainsi que nous avons tout de suite, tous les deux (Aly et moi), sauté de l’embarcation pour essayer de rallier le rivage à la nage. Il était 7 heures du matin. Nous étions séparés, chacun nageait de son côté. C’était le sauve-qui-peut. A un moment, avant d’atteindre le rivage, l’animal a rattrapé Aly Fall qu’il a blessé sévèrement au genou. Son ventre, son dos ainsi que son genou ont tous subi la furie de l’animal. Le croyant mort, l’animal s’est lancé à ma recherche dans les eaux. Fort heureusement pour moi, j’avais déjà gagné le rivage et réussi à m’éloigner de l’eau. Je l’ai aperçu très furieux en train de me rechercher. Je me suis mis à courir pour me sauver et aller alerter les villageois. Aly Fall, malgré les blessures, s’est tout de même débrouillé pour essayer de se tirer d’affaire. Il a ensuite été sauvé par les populations qui étaient venues à son secours. Heureusement, il s’en est sorti avec des blessures bien qu‘elles soient très graves. J’avais cru qu’il était même mort lorsque je l’ai aperçu en train d’être malmené par ce monstre. Nos portables, les clés de nos motos et tout le petit matériel dont nous disposions sont restés dans l’eau. 


Quoi qu’il puisse arriver, nous ne sommes pas près d’abandonner le fleuve. Nous vivons des revenus tirés du fleuve. Par conséquent, nous ne pourrons jamais l’abandonner. Nous n’avons aucun autre travail si ce n’est la pêche. Nous entretenons nos familles et satisfaisons à nos besoins avec ce que nous y tirons. Donc, quoi que cela puisse nous coûter, nous continuerons toujours d’aller au fleuve. Nous prions pour ne pas le rencontrer, mais nous ne pouvons pas ne pas descendre dans les eaux. Il tue les gens sans être inquiété alors que nous, nous n’avons pas le droit de s’en prendre à lui.»


[email protected]


liiiiiiiaffaire_de_malade

26 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2016 (22:14 PM)
    Kill the beast. Tuez la bete avant qu elle ne vous tue ! Plus d´une vingtaine de personnes cela suffit !
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2016 (19:36 PM)
      d accord avec toi, bien que l espece soit protege, cet animal est un danger pour les populations 20 c est trop, les autorites ont fait preuve de laxisme
  2. Auteur

    Bala

    En Mai, 2016 (22:22 PM)
    Les autorités font preuve de trop d'irresponsabilité. Cet animal doit être abattu. Pas autre solution. Une victime on peut comprendre, mais il ne jamais y avoir une seconde.
    Auteur

    Xam Lepp

    En Mai, 2016 (23:25 PM)
    calmez vous, rien ne vous dit que c'est le même animal. et puis, si vous le tuez, un autre viendra occuper son territoire. Si ce fleuve est poissonneux, c'est parce qu'il y a les hippopotames, les poissons les suivent et se délectent de leurs abondants excréments. Les pêcheurs savent cela et viennent pêcher dans la zone de "sécurité" de la bête.

    C'est à eux d’éviter l'animal quand il est en rut ou quand il a un petit. Les mâles tuent les petits pour précipiter l'ovulation de la femelle afin de s’accoupler et la femelle s'isole pour protéger son petit, tout intrus est considéré comme dangereux pour le petit.

    Des males vaincus et blessés peuvent aussi s'attaquer à ceux qui se rapprochent trop d'eux.

    Il y a plus d'hippopotames sur le lac Victoria et au lac Tchad mais les gens ont appris à respecter certaines règles. L'animal est dans son milieu naturel dans l'eau, pas l'homme, donc le tuer ne résout pas le problème.

    La recherche du gain ne doit pas pousser à braver certains interdits, même si on se croit protégé par des talismans et des incantations.

    ces hippopotames étaient là avant les hommes et si par malheur ils disparaissaient, les pêcheurs changeraient de métier. les relations dans ce biotope sont plus complexes qu'on ne le pense.

    Anecdote: dans un village au nord du Sénégal, il y avait une lagune dans laquelle vivait un lamantin et son petit, un jour les habitants décidèrent de vendre l'animal à un européen, ce qui fut fait. Peu de temps après, les poissons étaient devenus plus rares, les moustiques étaient devenus plus nombreux et attaquaient même en plein jour.

    les poissons suivaient les lamantins et tiraient profit de sa présence, les moustiques se cachaient dans des plantes aquatiques que le lamantin dévorait empêchant ainsi leur développement.

    Quand on va contre les équilibres naturels, la nature s retourne contre nous. regardez autour de vous. XAM LEPP
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2016 (14:16 PM)
      bullshit! shoot it down. ce n'est pas la loi du premier occupant ici. il faut les abattre ou les transférer au zoo.
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2016 (23:56 PM)
      meilleure commentaire de tous les temps. ensuite ce que je ne comprends pas dans les recents articles concernant cet hyoppotame est que les vilalageois le considerent non pas comme un animal mais comme un etre humain: "il etait tres furieux et nous recherchais,.. croyant ali mort il se retourna pour me poursuivre...il peut s'en prendre a nous mais nous ne pouvons pas nous en prendre a lui.... il a mis les pattes dans la pirogue en ayant la claire intention de la renverser..etc" toutes ces idees sont ridicules. il s'agit d'un animal qui est dans son espace naturel. les etres humains doivent etre honnete avec eux meme. on peut bien le tuer pour s'accaparer de son espace vital, mais reconnaissez quand meme que vous le tuez pour le controle des ressources.
      en tout cas une autre idee serait de le capturer et de le vendre a un parc naturel d'un pays riche. avec l'argent le village peut construire un hopital.
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2016 (23:40 PM)
    pourquoi labattre faut les services des eaux le capturent pour lamener dans unparc ou un endroit inhabitee
    Auteur

    L'hippopotame De Gouloumbou

    En Mai, 2016 (01:34 AM)
    Mon cher Hippoty, moins de dégâts, please.

    Appel d'un congénère.
    Auteur

    Hippo Ngary

    En Mai, 2016 (08:27 AM)
    CEUX QUI NE RESPECTENT PAS LEUR ENVIRONNEMENT NE VEULENT PAS LA PAIX ET MENACENT AINSI LA VIE SUR TERRE DONT L’ÉQUILIBRE DÉPEND DU RESPECT DE LA BIODIVERSITÉ VOULUE PAR NOTRE CRÉATEUR !! LAISSEZ HIPPO N'GARY EN PAIX ???
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2016 (09:21 AM)
    mais si c'est n'ai pas la même bête qui tue cela veut dire que le nombre d'hippo devient de plus en plus nombreux et dés lors le danger est plus grand. Alors avant d'attendre que ces bêtes ne raillent ces villages de la carte il faut autoriser la chasse à ces monstres pour une période.
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2016 (19:42 PM)
    Ca me rappelle les carnages d un certain crocodile du Nil appelé Gustave dans la région des grands lac, plus de 300 victimes
    Auteur

    Zale

    En Mai, 2016 (20:22 PM)
    sama way bakane kéne dou do fowé. Tu dis que tu peux pas laisser ces eaux en attendant qu'une solution soit trouvée! bakhena retourne dans ces eaux et tu verras ce que tu avais vu trés FURIEUX entrain de vous rechercher:: :emoshoot: 
    Auteur

    Mansour

    En Mai, 2016 (21:05 PM)
    Tere têremou teu bayil mou guiss ..repliez en attendant une solution pour cette bête .k nous soyons tous dans la sécurité de dieu amine.
    Auteur

    Mansour

    En Mai, 2016 (21:05 PM)
    Tere têremou teu bayil mou guiss ..repliez en attendant une solution pour cette bête .k nous soyons tous dans la sécurité de dieu amine.
    Auteur

    Mansour

    En Mai, 2016 (21:05 PM)
    Tere têremou teu bayil mou guiss ..repliez en attendant une solution pour cette bête
    Auteur

    Mansour

    En Mai, 2016 (21:05 PM)
    Tere têremou teu bayil mou guiss ..repliez en attendant une solution pour cette bête .k nous soyons tous dans la sécurité de dieu amine.
    Auteur

    Mansour

    En Mai, 2016 (21:05 PM)
    Tere têremou teu bayil mou guiss ..repliez en attendant une solution pour cette bête .k nous soyons tous dans la sécurité de dieu amine.
    Auteur

    Mansour

    En Mai, 2016 (21:05 PM)
    Tere têremou teu bayil mou guiss ..repliez en attendant une solution pour cette bête .k nous soyons tous dans la sécurité de dieu amine.
    Auteur

    Mansour

    En Mai, 2016 (21:05 PM)
    Tere têremou teu bayil mou guiss ..repliez en attendant une solution pour cette bête .k nous soyons tous dans la sécurité de dieu amine.
    Auteur

    Mansour

    En Mai, 2016 (21:05 PM)
    Tere têremou teu bayil mou guiss ..repliez en attendant une solution pour cette bête .k nous soyons tous dans la sécurité de dieu amine.
    Auteur

    Boy Djine

    En Mai, 2016 (00:27 AM)
    La bête defoul dara. Bayi lene ko te nguene bayi. La fleuve c pr lui.:

    emoshoot: :emoshoot: 
    Auteur

    Ibrahim's

    En Mai, 2016 (01:06 AM)
    En un mot ...equilibre biologique
    Auteur

    Ibrahim's

    En Mai, 2016 (01:08 AM)
    En un mot ...equilibre biologique ou equilibre des ecosystemes
    Auteur

    Papalare

    En Mai, 2016 (20:30 PM)
    Bala djerel hoti rimdani. Pour qui connait le récit de Guelaye Aly Fall le virtuose du Pekane (chant de Thioubalo ) la fuite de Oumar Sambali ressemble étrangement à celle de Bala Djerel qui voulait se marier se marier avec la fille de Dialtabé qui pour punir le prétendant issu d'une caste autre que celle des Sooubalbé, s'incarne en un redoutable Hippopotame qui fera voir de toutes les couleurs à Bala qui prend finalement la poudre d'escampette. D'où la célébré boutade " Bala Djerel thiédo hoti rimdani" .
    Auteur

    Momotaro

    En Mai, 2016 (22:28 PM)
    Mes pensees a celles et a ceux qui ont perdu la vie a cause de cet animal (rien ne me dit que c'est le meme animal qui "agresse les pecheurs tous les ans).

    Ceci dit, il nous faut un peu de retenue dans cette histoire. Notons que l'hippopotame est dans son milieu naturel. C'est un animal qui est veritablement territorial, donc qui est pret a tout pour proteger son carre et sa progeniture. Malheureusement, nous les hommes continuons a envahir le l'espace naturel de ces animaux. Resultat: ils reagissent pour se defendre. Rien de plus normal. Qu'auriez-vous fait si votre voisin se mettait a construire dans votre jardin?

    J'aurais preconise 2 solutions:

    1. transferer l'animal vers une zone moins densemment peuplee du Niokolo

    2. augmenter les surfaces de reserve naturelle pour reduire l'emprise des pecheurs, agriculteurs et autres exploitants sur les ecosystemes fragiles.

    Proteger la nature, c'est se proteger soi-meme!

    Auteur

    Anonyme Kothie

    En Mai, 2016 (12:24 PM)
    LES POPULATIONS DOIVENT PRENDRE LEURS RESPONSABILITES ET L ABATTRENT PUISQUE LES AUTORITES NE BOUGENT PAS POUR ASSURER LEURS SECURITES PUIS FAIRE FACE - AULIEU DE RESTER LA A SE PLAINDRE !!!!
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2016 (15:47 PM)
      c'est aussi simple que ça, il faut l'éliminer. la vie d'un animal vaut il la vie d'un être humain? ces histoires d'équilibre écologique etc, je n'y comprends rien. c'est comme l'abolition de la peine de mort. ce sont des histoires de modernité oiseuse de nouveaux concepteurs de la pensée en mal de thé me de méditation. populations de gouloumbou et environnants prenez vos resposabilités.
    Auteur

    Watt

    En Mai, 2016 (18:12 PM)
    Au Sénégal, on est plus prompte à aller régler des problèmes qui nous regardent guère dans d'autres pays.

    Chaque année, ces monstres tuent ces pauvres populations qui s'en donnent à la pèche pour nourrir leurs familles mais j'ai comme l'impression que les eaux et forets s'en foutent pas mal de ces morts.

    Comment oser protéger un animal qui ne veut se nourrir que de chair humaine à la place de poissons !

    Ces dirigeants sont pire que Satan. Pour protéger cet animal à long terme, le ministre de tutelle prie pour que les populations fréquentent d'avantage ce fleuve et servir de cobaye.
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2016 (08:58 AM)
    le service des eaux et forets doivent capturer cet animal , lui aménager une mare dans le parc zoologique de hann . beaucoup de sénégalais ne l'on jamais vu :baby-crawl:  :brawoo:  :jumpy2:  :jumpy2:  :frustre:  :frustre:  :rigolo: 
    Auteur

    Basho

    En Mai, 2016 (09:52 AM)
    Salut à toi "Xam Lepp" et merci pour ton commentaire et tes explications. C'est que j'en suis persuadé, la plupart des sénéwebiens-commentateurs qui réagissent négativement au comportement de cet hippo n'en ont probablement jamais vu et donc ne connaissent rien à sa nature et à son tempérament. Comme tu l'a expliqué, l'hippo s'est senti,, tout simplement agressé dans son milieu naturel et à réagit . Nous qui vivons au bord du Fleuve Sénégal, nous savons qu'au moment des crues en hivernage, il faut faire attention aux HIPPOS et à leurs réactions. Nous savons aussi que c'est un animal qui peut avoir un comportement étonnamment pacifique si on ne vient pas l'enquiquiner.



    Comme dans la circulation. Que chacun respecte les règles . Mais si les cyclistes veulent faire les malins avec les bus, et quand les cars rapides roulent de manière anarchique ,il y a des catas.Voila tout.  :thumbsup:  :thumbsup: 

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email